FAQ DirectXConsultez toutes les FAQ

Nombre d'auteurs : 4, nombre de questions : 63, dernière mise à jour : 2 septembre 2018 

 
OuvrirSommaireDirectDrawDirectDraw Généralités

DirectDraw est la bibliothèque de DirectX gérant le rendu 2D. Elle permet d'exploiter l'accélération matérielle pour effectuer des opérations d'affichage 2D temps réel. Bien que toujours utilisable, DirectDraw est depuis DirectX8 obsolète et a été avantageusement remplacée par DirectGraphics (voir http://jeux.developpez.com/faq/directx/?page=dgraphics_generalites#DGRAPHICS_GENERALITES_def).

Créé le 22 janvier 2006  par Laurent Gomila

La réponse est non, même s'il est toujours possible d'utiliser DirectDraw dans les versions récentes de DirectX. En raison de ses fonctionnalités limitées (pas d'accélération matérielle pour l'alpha-blending ou les transformations par exemple), cette partie de DirectX a été abandonnée depuis la version 8 au profit de DirectGraphics ; cela permet notamment de bénéficier de toutes les fonctionnalités et performances du rendu 3D pour la 2D.

Nous vous encourageons donc à passer à DirectGraphics si vous envisagez toujours l'utilisation ou l'apprentissage de DirectDraw ; d'autant plus que les documentations ou tutoriels sur cette API se font de plus en plus rares, contrairement aux tutoriels sur le rendu 2D avec DirectGraphics.
(par exemple ici : http://www.gamedev.net/page/resources/_/technical/directx-and-xna/2d-rendering-in-directx-8-r1434)

Créé le 22 janvier 2006  par Laurent Gomila
  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2005-2012 Developpez Developpez LLC. Tous droits réservés Developpez LLC. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site ni de l'ensemble de son contenu : textes, documents et images sans l'autorisation expresse de Developpez LLC. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.