FAQ OpenGL Consultez toutes les FAQ

Nombre d'auteurs : 9, nombre de questions : 74, dernière mise à jour : 5 février 2020 

 
OuvrirSommaireGLUT

GLUT (GL Utility Toolkit) est une bibliothèque portable apportant principalement la gestion du fenêtrage à OpenGL. La version originale de GLUT a été créée par Mark Kilgard puis portée sous Win32 (Windows 95, 98, Me, NT, 2000, XP) par Nate Robins.

De nombreux tutoriels et exemples trouvables sur Internet utilisent GLUT, c'est la bibliothèque la plus répandue. Malheureusement aujourd'hui, GLUT n'est plus mis à jour et la dernière version (3.7.6) date du 8 novembre 2001. De plus, elle souffre de quelques bogues et la licence est restrictive. Il est conseillé d'utiliser FreeGLUT. (voir aussi ).

Créé le 22 janvier 2006  par shenron666

Le FTP de GLUT contient de nombreux fichiers utiles :

  • les dernières versions pour différentes plateformes, binaires et fichiers de développement ;
  • les versions précédentes ;
  • le code source de GLUT ;
  • des FAQ ;
  • la documentation de référence (HTML, PS, PDF).

FreeGLUT, une version open source de GLUT possédant une licence beaucoup moins restrictive, est disponible sur le site de FreeGlut.

Créé le 22 janvier 2006  par Laurent Gomila

Par défaut sous Windows, une console s'affiche lors de l'exécution de votre application, en plus de la fenêtre de rendu.

Il est très simple de s'en passer : il faut créer un projet « Application Windows » et non « Application Console ». Attention toutefois à bien changer le point d'entrée : il s'agira de WinMain et non plus de main.

Si vous souhaitez tout de même conserver main comme point d'entrée (pour des raisons de portabilité par exemple), certains EDI permettent de modifier celui-ci. Par exemple sous Visual Studio, il faut ajouter l'option « /ENTRY:mainCRTStartup » dans la ligne de commande de l'éditeur de liens.

Créé le 22 janvier 2006  par Laurent Gomila

GLUT permet de créer des formes de base via ses fonctions glutSolidCone, glutSolidCube… mais ces formes ne possèdent pas de coordonnées de textures, si bien qu'il est impossible de les texturer correctement.

Il n'y a aucun moyen de forcer GLUT à ajouter des coordonnées de texture, ainsi il vaudra mieux passer par les fonctions de GLU pour générer ces formes (gluCylinder, gluSphere…). Leur génération est toutefois plus compliquée, puisqu'il faut passer par les quadriques. Plus d'informations sur l'utilisation des quadriques ici :
http://nehe.developpez.com/tutoriel/18-quadriques/.
Pour activer la génération de coordonnées de texture, il suffit d'intercaler un petit appel à gluQuadricTexture avec GL_TRUE en paramètre.

Créé le 17 mai 2006  par Laurent Gomila

Comme dans beaucoup de fonctions GLUT, il faut avoir une fenêtre valide pour pouvoir l'appeler. Vérifiez donc que votre programme ouvre d'abord une fenêtre correctement avant tout autre appel GLUT.

Une ouverture de base se fait comme ceci :

 
Sélectionnez
int main(int argc, char **argv)
{
    /* On utilisera le mode RGB, un double tampon et le tampon Z */
    glutInit(&argc,argv);

    /* On voudra une fenêtre 640x480 */
    glutInitDisplayMode(GLUT_RGB | GLUT_DOUBLE | GLUT_DEPTH);
    glutInitWindowSize(640,480);
    glutCreateWindow("OpenGL - Glut");
    glutMainLoop();

    return EXIT_SUCCESS;
}
Créé le 16 mai 2006  par fearyourself

Sous OpenGL, la technique est d'appeler glGetString et parcourir la chaîne de caractères renvoyée.
Mais avec GLUT, on peut utiliser plus simplement la fonction suivante pour déterminer si une extension est supportée :

 
Sélectionnez
int glutExtensionSupported(char *extension);

extension est la chaîne de caractères associée à l'extension (par exemple « GL_ARB_texture_compression »).

Créé le 16 mai 2006  par fearyourself

Pour afficher du texte avec GLUT, la fonction à utiliser est glutBitmapCharacter. Mais cette fonction ne marchera pas toute seule, il faut utiliser glRasterPos2f pour initialiser correctement la position d'écriture.
Voici un exemple :

 
Sélectionnez
void render_string(float x, float y, float z, void* font, const char* s)
{
    glDisable(GL_TEXTURE_2D);
    glDisable(GL_DEPTH_TEST);
    glRasterPos2f(x, y);

    while(*s)
    {
        glutBitmapCharacter(font, *s);
        s++;
    }
}

Les deux glDisable permettent d'être sûr d'avoir le texte affiché dans la couleur souhaitée.

Pour connaître ce qu'il faut passer au paramètre font, lisez l'entrée de la FAQ http://jeux.developpez.com/faq/opengl/?page=glut#GLUT_font.

Créé le 16 mai 2006  par fearyourself

Il faut regarder dans vos fichiers d'inclusion GLUT les lignes suivantes :

 
Sélectionnez
/* Bitmap font constants (use these in GLUT program). */
#define GLUT_BITMAP_9_BY_15 ((void*)2)
#define GLUT_BITMAP_8_BY_13 ((void*)3)
#define GLUT_BITMAP_TIMES_ROMAN_10 ((void*)4)
#define GLUT_BITMAP_TIMES_ROMAN_24 ((void*)5)
#define GLUT_BITMAP_HELVETICA_10 ((void*)6)
#define GLUT_BITMAP_HELVETICA_12 ((void*)7)
#define GLUT_BITMAP_HELVETICA_18 ((void*)8)

En principe celles-ci ne bougeront pas, donc vous pouvez vous en servir. Mais il y en aura peut-être d'autres…

Créé le 16 mai 2006  par fearyourself

On utilise la fonction suivante :

 
Sélectionnez
int glutBitmapWidth(void *font, int character);

Le paramètre font est le même que celui passé à glutBitmapCharacter (voir http://jeux.developpez.com/faq/opengl/?page=glut#GLUT_font).

Créé le 16 mai 2006  par fearyourself

Sous GLUT, tout se fait avec des fonctions de rappel (callbacks). Ce sont des fonctions qui seront appelées lorsque la gestion d'un évènement est nécessaire.

Avant de lancer la boucle avec glutMainLoop(), on définira donc les fonctions qui vont gérer le clavier, la souris, l'affichage, etc.

Voir par exemple :

Créé le 16 mai 2006  par fearyourself

Pour gérer le clavier, on peut utiliser quatre fonctions qui se divisent en deux groupes :

  • les fonctions pour les touches normales ;
  • les fonctions pour les touches spéciales.

Par exemple, les lettres de l'alphabet sont des touches normales. Par contre, les touches F1 à F12 sont des touches spéciales.
Voici les deux fonctions qui permettent de gérer l'appui d'une touche sur un clavier :

 
Sélectionnez
void glutKeyboardFunc(void (*func)(unsigned char key, int x, int y));
void glutSpecialFunc(void (*func)(int key, int x, int y));

Ensuite, on peut gérer le fait qu'un utilisateur relâche une touche en utilisant les deux autres fonctions suivantes :

 
Sélectionnez
void glutKeyboardUpFunc(void (*func)(unsigned char key, int x, int y));
void glutSpecialUpFunc(void (*func)(int key, int x, int y));

Exemple :

 
Sélectionnez
void AppuiTouche(int key, int x, int y)
{
    if (key == GLUT_KEY_F1)
    {
        /* La touche F1 est appuyée */
    }
}

void RelachementTouche(int key, int x, int y)
{
    if (key == GLUT_KEY_F1)
    {
        /* La touche F1 est relâchée */
    }
}

int main()
{
    /* Initialisation de la fenêtre ... */

    /* Enregistrement de nos fonctions de gestion des touches spéciales */
    glutSpecialFunc(&AppuiTouche);
    glutSpecialUpFunc(&RelachementTouche);

    /* Lancement de la boucle principale */
    glutMainLoop();

    return EXIT_SUCCESS;
}
Créé le 16 mai 2006  par fearyourself

Il y a trois fonctions pour la gestion de la souris :

 
Sélectionnez
void glutMouseFunc(void (*func)(int button, int state, int x, int y));
void glutMotionFunc(void (*func)(int x, int y));
void glutPassiveMotionFunc(void (*func)(int x, int y));

La fonction glutMouseFunc permet de savoir si un bouton de la souris a été appuyé. Le premier paramètre renseigne le bouton qui a été appuyé, voici les possibilités :

 
Sélectionnez
#define GLUT_LEFT_BUTTON 0
#define GLUT_MIDDLE_BUTTON 1
#define GLUT_RIGHT_BUTTON 2

Ensuite l'état est le fait d'appuyer un bouton ou le relâcher. En effet, cette fonction est appelée deux fois pour un clic souris (une fois pour l'appui du bouton et une fois pour le relâchement).

 
Sélectionnez
#define GLUT_DOWN 0
#define GLUT_UP 1

La fonction glutMotionFunc génère des évènements lorsque la souris bouge et qu'un bouton est appuyé. Elle donnera la nouvelle position de la souris, mais pour connaître quel bouton est appuyé, il faudra utiliser en même temps une fonction callback définie par glutMouseFunc.

Enfin, la fonction glutPassiveMotionFunc permet de générer des évènements lorsque la souris bouge et lorsqu'aucun bouton n'est appuyé. De nouveau, c'est la nouvelle position qui sera passée à la fonction callback.

 
Sélectionnez
void BoutonSouris(int button, int state, int x, int y)
{
    /* Gestion du bouton appuyé "button" et éventuellement de la position du curseur "x, y" */
}

void MouvementSouris(int x, int y)
{
    /* Gestion de la position du curseur "x, y" */
}

int main()
{
    /* Initialisation de la fenêtre ... */

    /* Enregistrement de notre fonction de gestion des boutons souris */
    glutMouseFunc(&BoutonSouris);

    /* Enregistrement de notre fonction de gestion des mouvements souris */
    glutPassiveMotionFunc(&MouvementSouris);

    /* Lancement de la boucle principale */
    glutMainLoop();

    return EXIT_SUCCESS;
}
Créé le 16 mai 2006  par fearyourself

On utilise deux fonctions. Une pour l'affichage qui s'appelle glutDisplayFunc, et une autre pour le redimensionnement de la fenêtre (et donc les changements à prendre en compte pour l'affichage), glutReshapeFunc.

void glutDisplayFunc(void (*func)(void)); void glutReshapeFunc(void (*func)(int width, int height));

Exemple :

 
Sélectionnez
void Affichage()
{
    /* Affichage de la scène */
}

void Redimensionnement(int width, int height)
{
    /* width et height sont les nouvelles dimensions de la fenêtre */
}

int main()
{
    /* Initialisation de la fenêtre ... */

    /* Enregistrement de notre fonction d'affichage */
    glutDisplayFunc(&Affichage);

    /* Enregistrement de notre fonction d'affichage */
    glutReshapeFunc(&Redimensionnement);

    /* Lancement de la boucle principale */
    glutMainLoop();

    return EXIT_SUCCESS;
}
Créé le 16 mai 2006  par fearyourself

Pour gérer les moments où la souris quitte la fenêtre ou revient dans celle-ci, on utilise la fonction suivante :

 
Sélectionnez
void glutEntryFunc(void (*func)(int state));

Et le paramètre state peut prendre les valeurs suivantes :

 
Sélectionnez
#define GLUT_LEFT 0
#define GLUT_ENTERED 1

Attention : certains systèmes d'exploitation ne gèrent pas correctement cette fonction.

Exemple :

 
Sélectionnez
void SourisFenetre(int state)
{
    if (state == GLUT_ENTERED)
    {
        /* La souris vient d'entrer sur la fenêtre */
    }
    else
    {
        /* La souris vient de sortir de la fenêtre */
    }
}

int main()
{
    /* Initialisation de la fenêtre ... */

    /* Enregistrement de notre fonction de gestion de la souris par rapport à la fenêtre */
    glutEntryFunc(&SourisFenetre);

    /* Lancement de la boucle principale */
    glutMainLoop();

    return EXIT_SUCCESS;
}
Créé le 16 mai 2006  par fearyourself

Pour gérer le changement de visibilité de la fenêtre, on utilise la fonction suivante :

 
Sélectionnez
void glutWindowStatusFunc(void (*func)(int state));

Le paramètre state peut valoir :

 
Sélectionnez
/* Fenêtre entièrement cachée */
#define GLUT_HIDDEN 0

/* Fenêtre entièrement visible */
#define GLUT_FULLY_RETAINED 1

/* Fenêtre partiellement visible */
#define GLUT_PARTIALLY_RETAINED 2

/* Fenêtre entièrement cachée mais visible (la barre de la fenêtre) */
#define GLUT_FULLY_COVERED 3
Créé le 16 mai 2006  par fearyourself

Pour définir un timer, on utilise la fonction suivante :

 
Sélectionnez
void glutTimerFunc(unsigned int millis, void (*func)(int value), int value);
  • millis représente le nombre de millisecondes avant que la fonction ne soit appelée ;
  • value est la valeur passée à la fonction func lors de l'appel. Ceci permet d'avoir plusieurs temporisateurs qui tournent en même temps.

Exemple :

 
Sélectionnez
void FonctionTimer(int value)
{
    switch (Value)
    {
        case 0 :
            /* Le délai du premier timer est écoulé */
            break;

        case 1 :
            /* Le délai du second timer est écoulé */
            break;
    }
}

int main()
{
    /* Initialisation de la fenêtre ... */

    /* Enregistrement de nos timers */
    glutTimerFunc(10, &FonctionTimer, 0);
    glutTimerFunc(50, &FonctionTimer, 1);

    /* Lancement de la boucle principale */
    glutMainLoop();

    return EXIT_SUCCESS;
}
Créé le 16 mai 2006  par fearyourself

GLUT permet de gérer beaucoup de choses en même temps. Mais lorsque le gestionnaire n'a rien à faire, il permet d'exécuter du code avec ce callback :

 
Sélectionnez
void glutIdleFunc(void (*func)(void));
Créé le 16 mai 2006  par fearyourself
  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2005-2012 Developpez Developpez LLC. Tous droits réservés Developpez LLC. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site ni de l'ensemble de son contenu : textes, documents et images sans l'autorisation expresse de Developpez LLC. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.