Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google réagit aux plaintes indexant la qualité réelle du rendu des jeux sur Stadia qui est censé gérer le 4K en natif,
Et assure que les développeurs vont améliorer leurs jeux sur la plateforme

Le , par Christian Olivier

11PARTAGES

4  0 
Google a promis que sa plateforme de Cloud Gaming Stadia sera en mesure d’offrir un gameplay complet de 4K à 60fps (pour les utilisateurs disposant d’une connexion Internet robuste et d’un abonnement Stadia Pro à 10 $/mois). Mais les analyses techniques effectuées depuis le lancement de Stadia ont montré que certains des jeux figurant parmi les plus en vue du service ne parviennent pas à atteindre ce niveau de performance.


À titre d’exemple, une analyse du jeu Red Dead Redemption 2 sur Stadia réalisée par Digital Foundry, a révélé que le jeu fonctionne en réalité à une résolution native de 2560x1440 qui est ensuite mise à l’échelle au standard 4K de 4096x2160 via le Chromecast Ultra. Cette technique répandue basée sur la duplication des pixels qui constituent l’image est connue sous le nom « d’upscaling ou conversion ascendante ». L’upscaling permet la mise à l’échelle d’une image ou d’une vidéo, pour l’adapter à une résolution plus grande que sa résolution native.

Signalons au passage qu’un représentant du studio Bungie a en outre confirmé que la version Stadia du titre Destiny 2 fonctionne sur l’équivalent « medium » du niveau de performance réglable sur un PC, que ce jeu tournera à la résolution native de 1080p (FHD), puis sera mis à l’échelle jusqu’au standard 4K et que diverses techniques permettant d’augmenter la qualité globale de l’effet seront appliquées.


Certaines analyses ont démontré qu’à des distances normales d’écoute de la télévision, les images 4K de Stadia apparemment mises à l’échelle peuvent paraître relativement comparables aux images en 4K natif d’une console haut de gamme (la résolution du PC et du mobile de Stadia est actuellement limitée à 1080p, ce qui est décevant). Mais Google revendiquant que la puissance de son équipement permet à son nouveau service de jeu en streaming de proposer un niveau de performance supérieur à celui de n’importe quelle console de jeu disponible actuellement, de nombreux clients de Stadia se demandent pourquoi ils ne peuvent toujours pas profiter de la résolution native optimale promise par la filiale d’Alphabet.

Réagissant à un article publié sur le site 9to5Google qui affirmait que « Google exagère la qualité des jeux de Stadia », Google a fait valoir son droit de réponse en déclarant :

« Stadia diffuse en streaming en 4K à 60 images/seconde, ce qui inclut tous les aspects de notre pipeline graphique, du jeu jusqu’à l’écran : le GPU, l’encodeur et le Chromecast Ultra effectuent des rendus en 4K sur les téléviseurs 4K, avec la connexion Internet appropriée. Les développeurs de jeux Stadia travaillent dur pour offrir la meilleure expérience de streaming pour chaque jeu. Comme vous pouvez le constater sur toutes les plateformes, cela inclut une variété de techniques pour obtenir la meilleure qualité globale. Nous accordons aux développeurs la liberté de définir comment obtenir la meilleure qualité d’image et la meilleure cadence d’images sur Stadia, et nous sommes impressionnés par ce qu’ils ont réussi à accomplir le premier jour.

Nous nous attendons à ce que de nombreux développeurs puissent continuer, et ce dans la plupart des cas, à améliorer leurs jeux sur Stadia. Et parce que Stadia réside dans nos centres de données, les développeurs sont en mesure d’innover rapidement tout en vous offrant directement de meilleures expériences, sans avoir besoin de patchs ou de téléchargements de jeux ».


Notez qu’au plus haut niveau de qualité visuelle, l’application Stadia prévient que « l’utilisation des données peut atteindre 20 GB/h ». C’est plus beaucoup que les estimations initiales qui annonçaient 15,75 GB/h pour un signal HDR 4K avec son surround 5.1. Toutefois, limiter le flux de données à une qualité vidéo en 720p en mode stéréo via l’appli réduirait la consommation de données à 4,5 GB/h.

Malheureusement, d’aucuns trouveront probablement cette réponse peu satisfaisante, puisque des jeux comme Destiny 2 et Red Dead Redemption 2 sont déjà en cours d’exécution à des résolutions 4K sur les consoles de salon et PC, et les promesses de Google concernant les performances de jeu sur Stadia ne semblent pas au rendez-vous. Si les serveurs haut de gamme Linux sur lesquels s’appuie Stadia ne parviennent pas à fournir correctement et nativement le niveau de performance escompté aux joueurs en ligne, Google devrait peut-être revoir ses ambitions sur le marché du Cloud Gaming.

Source : Twitter

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Google Stadia sera amputé de plusieurs fonctionnalités à son lancement prévu la semaine prochaine, parmi lesquelles Stream Connect Game, Family Sharing, Google Assistant, State Share et bien d'autres
Google Stadia : la liste de jeux prêts pour le lancement a presque doublé, passant désormais à 22 au lieu de 12 annoncés précédemment
Google Stadia Connect : un pack commercialisé à 129 € pour profiter de la plateforme de streaming de jeux et de nouveaux titres annoncés

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !