IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les régulateurs antitrust européens et américains approuvent le rachat de Bethesda et sa société mère Zenimax par Microsoft
Qui va coûter 7,5 milliards de dollars

Le , par Stéphane le calme

6PARTAGES

6  0 
En septembre 2020, Microsoft a annoncé qu’il se préparait à acquérir ZeniMax Media, la société mère de Bethesda SoftWorks, l’un des plus grands développeurs et éditeurs de jeux privés au monde. Avec cette déclaration, Microsoft était sur le point de s’emparer d’un grand nombre de franchises de jeu populaires et plus encore de nombreux studios connexes de premier plan, dont Arkane, iD Software, Tango Gameworks, Alpha Dog et Bethesda Game Studios. Le coût de la transaction annoncé par Microsoft et confirmé par Bethesda est de 7,5 milliards de dollars.

« Aujourd'hui est une journée spéciale puisque nous accueillons sur Xbox certains des studios les plus accomplis de l'industrie du jeu. Nous sommes ravis d'annoncer que Microsoft a conclu un accord pour acquérir ZeniMax Media, société mère de Bethesda Softworks », a écrit Microsoft dans un article de blogue sur le site officiel de la Xbox. Par cette acquisition, il devient le propriétaire de grandes franchises de jeu comme Doom, Fallout, The Elder Scrolls, Wolfenstein, Quake, Dishonored, Prey... Notons que quelques-uns de ces jeux sont déjà présents sur la Xbox.

Il devient par la même occasion le propriétaire de 23 équipes de studios de création de jeux vidéo, parmi lesquels Bethesda Softworks, Bethesda Game Studios, ZeniMax Online Studios, Roundhouse Studios, MachineGames, id Software, Tango Gameworks, Alpha Dog et Arkane. Microsoft a également annoncé qu’il prévoyait d'intégrer les futurs jeux de Bethesda dans son service d'abonnement mensuel Xbox appelé Game Pass au moment de son lancement sur Xbox ou PC. En septembre 2020, Game Pass comptait un peu plus de 15 millions d'abonnés, contre 10 millions en avril dernier.

ZeniMax, société mère de Bethesda Softworks, a été évalué à 2,5 milliards de dollars en mai 2016. Selon les données de PitchBook Data, une société SaaS qui fournit des données couvrant les marchés de capitaux privés, elle a levé plus de 600 millions de dollars auprès d'investisseurs, ce qui lui a permis d’augmenter sa valorisation. Dans son annonce, Microsoft a déclaré que la structure et la direction de Bethesda resteront en place. L'accord donnera à Microsoft plus de titres à succès dans sa bibliothèque de jeux, un facteur important pour les joueurs qui choisissent une console.

En effet, l'industrie du jeu est en pleine crise, car la demande a augmenté de manière exponentielle de la part des utilisateurs qui sont coincés à la maison en raison de la pandémie du Covid-19. Selon les termes de l'accord, Microsoft acquiert ZeniMax Media pour 7,5 milliards de dollars en espèces. Bethesda a confirmé le prix d'acquisition de 7,5 milliards de dollars. Pour le contexte, c'est trois fois le prix que Microsoft a payé pour le fabricant de Minecraft Mojang en 2014. Même après son rachat par Microsoft, Mojang a continué à être un développeur multiplateforme.


Les régulateurs antitrust européens et américains approuvent le rachat de Bethesda par Microsoft

Compte tenu du poids de Microsoft dans le jeu vidéo, et celui de Bethesda, les régulateurs a devaient vérifier si cette acquisition n’allait pas déséquilibrer ce secteur économique et entraîner des problèmes concurrentiels. Le 5 mars 2021, la Commission européenne a validé cette opération, soit un jour après la validation de la Securities and Exchange Commission (SEC), l’organisme fédéral aux USA chargé de cadrer et contrôler les marchés financiers. Sur son site, la SEC a publié une note d'approbation concernant le rachat de Bethesda par Microsoft. La note en question porte le code S-4, qui correspond pour la Commission à une décision relative à un rachat ou à une fusion.

Avec l'approbation de ces deux autorités majeures de la concurrence, la famille Xbox va donc très prochainement se renforcer et atteindre le nombre de 23 studios actifs. Les nouveaux arrivants devraient toutefois fonctionner séparément de Microsoft Studios en rejoignant une division spécialement créée pour eux, appelée « The Vault ». Microsoft va pouvoir désormais exploiter ces licences à son profit, pour étoffer par exemple davantage le catalogue des deux Xbox Series et ainsi rivaliser plus efficacement avec Sony et sa PS5. Il faut dire que la présence des futurs titres de ces licences sur les consoles PlayStation paraît improbable.

En septembre 2020, lors de l’annonce de l’opération, Phil Spencer, le patron de la Xbox, a déclaré : « Nous ajouterons les franchises iconiques de Bethesda au Xbox Game Pass pour console et PC. Mais l’une des choses qui m’excitent le plus est de jeter un œil au programme de sorties sur PC et sur consoles Xbox que nous réservent les futurs jeux de Bethesda, annoncés ou non ».

Sources : SEC, Commission européenne

Voir aussi :

Steam Link est désormais disponible sur Linux, pour diffuser vos jeux Steam en streaming depuis n'importe quel PC
L'éditeur français Nacon a craqué et piraté notre jeu, The Sinking City, Frogwares indique également que Nacon a « modifié le code et le contenu du jeu » afin de le commercialiser
Des élus envisagent de bannir le jeu vidéo GTA après la recrudescence du carjacking, évoquant des similitudes entre les vols de voiture et les actions que les joueurs peuvent effectuer dans le jeu

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !