Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

À 14 ans, il a gagné environ 15 000 € par mois en jouant à Fortnite l'année dernière,
Et y aurait parfois consacré 18 heures en une journée

Le , par Stéphane le calme

44PARTAGES

13  0 
Griffin Spikoski passe des heures entières par jour (18 heures selon le Washington Post), collé à son écran d'ordinateur, à jouer au jeu vidéo multijoueur extrêmement populaire Fortnite.

Sa chaîne YouTube - où il télécharge régulièrement des vidéos de lui-même jouant au jeu en ligne - compte près de 1,2 million d'abonnés et plus de 71 millions de vues; chiffres qui lui ont permi de monétiser sa chaîne par le billet d’annonceurs, des commandites et un flux constant de revenus.

L’année dernière, ce revenu s’élevait à près de 200 000 dollars, soit environ 15 ;000 € par mois.

La coquette somme prend encore une autre dimension dès lors qu’on réalise que Spikoski a 14 ans.

Il faut préciser que lorsqu’il ne joue pas, Spikoski, surnommé "Sceptic" sur YouTube, termine ses travaux scolaires en ligne. Une image qui rappelle bien la façon de faire des élève-athlète aux États-Unis dans le sport comme le basketball ou le football américain.


Un nouveau professionnel dans le sport électronique ?

Dans un court documentaire publié sur YouTube, la mère de Spikoski, Kathleen Connolly, a laissé entendre que la passion et le succès de son fils l’ont prise au dépourvu :

« Je n'ai jamais réalisé que Griffin était doué pour les jeux. Il m'a dit qu'il était bon et par la suite le monde entier l'a en quelque sorte confirmé ».

Après avoir créé Skeptic Gaming Inc., les parents de l'adolescent ont engagé un conseiller financier et un comptable pour l'aider à gérer son argent, a rapporté WABC-TV.

Le sport électronique désigne la pratique sur Internet ou en LAN-party d'un jeu vidéo seul ou en équipe, par le biais d'un ordinateur ou d'une console de jeux vidéo.et est devenu tellement populaire que les plus grands tournois du e-sport offrent désormais des gains de près de 25 millions de dollars, selon Gamespot, offrant des salaires égaux ou supérieurs de nombreux athlètes professionnels.

Bien que tous les jeux vidéo supportant des parties en multijoueur soient susceptibles de faire partie du sport électronique, seul un nombre restreint le compose.

Dans les années 2010, les principaux jeux représentés sont StarCraft 2, Hearthstone: Heroes of Warcraft, les séries Call Of Duty et FIFA, ShootMania, Counter-Strike, Dota 2, League of Legends, Rainbow Six. Ils sont présents dans les principales compétitions mondiales, en ligne ou en LAN, et leurs tournois sont régulièrement dotés de plusieurs dizaines de milliers d'euros

Pour être rémunéré, le joueur professionnel et son équipe participent à des LAN-party importantes aux quatre coins du monde. En cas de victoire, il remporte une somme d'argent variable, mais surtout une réputation qui peut intéresser les sponsors. La Coupe du Monde (ESWC), édition 2005 a offert 40 000 dollars à l'équipe première du tournoi Counter-Strike, les américains de l'équipe compLexity. Le total de l'argent distribué pour cette édition 2005 de la coupe du monde était de plus de 265 000 dollars. Les sommes d'argent mises en jeu ne cessent d'augmenter ces dernières années ; pour leur saison 2011-2012, Valve a annoncé un prizepool de 1 000 000 de dollars pour le tournoi prévu au lancement de leur jeu très attendu Dota 2, et le prizepool de l'édition du tournoi de Valve, The International de la saison 2013-2014, a quant à lui atteint plus de 10 000 000 de dollars. Riot Games quant à eux, avec League of Legends, a déclaré qu'ils engageraient 5 000 000 de dollars minimum sur la totalité de leurs tournois pour la saison 2. Les équipes importantes sont sponsorisées par les grands constructeurs de matériel informatique, comme NVIDIA et ATI (racheté par AMD), constructeurs de cartes graphiques, ou Intel et AMD, fabricants de microprocesseurs.


Des enjeux de plus en plus importants dans l’industrie

L'année dernière, Epic Games, la société de jeux vidéo et de logiciels, a annoncé qu'elle fournirait 100 millions de dollars pour financer les cagnottes des tournois Fortnite de la saison à venir. L'audience se chiffre en dizaines de millions. Plus de 67 millions de personnes du monde entier jouent à League of Legends chaque mois, selon Riot Games.

« Les sports électroniques imitent les principes traditionnels des ligues sportives: un contenu passionnant, des stars sympathiques, des noms entraînants, des temps forts au ralenti, une compétition intense et un résultat incertain », a avancé le média The Conversation.

« Ces jeux vidéo attirent un public, car ils ne sont plus simplement conçus pour être joués, mais de plus en plus pour être visuellement attrayants pour le public », a ajouté le média.


À l'instar des profils d'athlètes ESPN diffusés le jour du match, les sociétés de jeux vidéo produisent même leurs propres courtes présentations vidéos mettant en lumière la personnalité et le dynamisme de leurs joueurs les plus populaires.

Un changement dans son quotidien

Depuis des années, a déclaré la famille de Spikoski, l'entrée de l'adolescent dans l'e-sport professionnel semblait inévitable.

Sa grande percée est survenue l'année dernière lorsque le joueur Spikoski a battu un célèbre joueur Fortnite et a envoyé une vidéo de la bataille sur YouTube, générant rapidement 7,5 millions de vues, selon WABC-TV. Ce dernier a rapporté que l'adolescent n'avait pas mis longtemps à faire ses premiers 100 dollars avec Twitch.

Tout a changé peu de temps après, selon son père : « Deux mois venaient de s’écouler lorsque nous nous sommes dit 'D'accord, nous allons avoir besoin d'un comptable et d'un conseiller financier” » , a-t-il déclaré.

Les parents de Spikoski ont confié aux personnes qui dirigeaient l’interview qu'ils avaient décidé de retirer leur fils du lycée à mesure que son dévouement au jeu se renforçait. Avec sa notoriété croissante, Connolly a déclaré que Spikoski avait du mal à gérer deux mondes - et deux personnalités - qui semblaient de plus en plus divergents..

« Je pense qu'il a fait trois jours de lycée et il avait des problèmes chaque jour. Il était soit distrait en classe parce que les gens voulaient son attention, soit il voulait être son personnage Sceptic à l'école », a déclaré Connolly.

Les parents de Spikoski ont déclaré que leur fils les avait poussés à l'autoriser à poursuivre leurs études en ligne. Avec son succès grandissant, ils finirent par céder.

Sources : Washington Post, Epic Games, Game Spot

Et vous ?

Avez-vous déjà été intéressé par une carrière dans le sport électronique ?
Que pensez-vous de l'investissement que bâtir une carrière représente ?
Selon-vous, quelle qualité sont nécessaires pour pouvoir espérer être rémunéré ?

Voir aussi :

L'UE accuse Valve et 5 sociétés de jeux vidéo de géoblocage injuste, ce qui pourrait leur coûter jusqu'à 10 % de leur chiffre d'affaires annuel
Pourquoi être développeur de jeux vidéo n'est pas un travail de rêve : un spécialiste dénonce une exploitation des travailleurs dans l'industrie
Fortnite est peut-être un jeu virtuel, mais ses effets sont si réels et dangereux, que les enfants consultent des médecins pour briser son emprise
L'éditeur du jeu populaire Fortnite se voit devenir un poids lourd de la taille de Facebook et Google, Epic Game rêve-t-il trop grand ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de CS FS
Membre actif https://www.developpez.com
Le 08/04/2019 à 16:31
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Mais à quoi ça sert de regarder les autres jouer à un jeux vidéo ?
A quoi ça sert de regarder des mecs jouer au foot ?

Personnellement je préfère regarder un mec jouer à un jeu vidéo qui me plait, que regarder 22 gus courir derrière un ballon. Les gouts et les couleurs hein.
13  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/04/2019 à 16:34
Faut différencier 2 cas :

- Ca sert à la même chose que regarder n'importe quel sport à la télé, voir des mecs faire des trucs que 99% du temps, tu serais incapable de faire en tant que joueur, quand il s'agit de joueurs pros (et aussi de voir comment progresser).

- Après c'est tout simplement du divertissement, de nombreux streameurs ne sont pas spécialement joueurs pros, mais simplement très bons animateurs, qui te font passer de bons moments de rigolade.

En dehors de ça, cela ne sert à rien, on est d'accord.
6  0 
Avatar de Mrsky
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 08/04/2019 à 23:25
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Moi je ne regarde pas le foot, je trouve que c'est une perte de temps.

Pourquoi ne pas vivre sa vie au lieu de regarder la vie des autres comme une espèce de mouton passif ?
Tu te rends comptes que cet argument est valide pour toute forme de divertissement?
4  0 
Avatar de Orgoff
Membre averti https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 10:45
Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
La difficulté c'est d'expliquer après a ton gosse que jouer aux jeux vidéo sans arrêt ne le mènera à rien dans la vie ^^.
C'est surtout les services sociaux qui devraient venir. Passer 18h/jour sur quelque chose (est-ce une passion ou un travail ?) nuit probablement à la santé du gamin. Encore une belle éducation donné par des parents modèles.
4  0 
Avatar de pierre-y
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 08/04/2019 à 17:39
La difficulté c'est d'expliquer après a ton gosse que jouer aux jeux vidéo sans arrêt ne le mènera à rien dans la vie ^^.
3  0 
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 8:40
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Non il a des "divertissements" ou tu as un rôle actif, si tu joue au foot tu fais du sport c'est bon pour ta santé, et tu as des contacts sociaux.

Pour le foot je peux comprendre qu'une vieille libidineuse et esseulée aime voir des beaux gosses musclés en shorts courir sur le gazon avec comme prétexte de taper sur une baballe mais quand a moi ça m'existe encore moins que de lancer une baballe à un chien.
Ton niveau de réflexion est à la hauteur de la syntaxe et l'orthographe dont tu affubles ce fil de discussion.
3  0 
Avatar de pierre-y
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 15:19
Citation Envoyé par FraisDesRiques Voir le message
Rien ne dit que cela le ménera quelque part. Attends de voir son état à 25 ou 30 ans et on en reparlera.
C'est déja tout vue et ça n'a rien a voir avec une carrière lié à l'argent ou pas ; si le gosse n'a que ça comme point d’intérêt et ne veut rien faire d'autre, demande toi si son éducation ne part pas complétement en sucette.
3  0 
Avatar de KiLVaiDeN
Membre expert https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 16:28
Citation Envoyé par FraisDesRiques Voir le message
chaque adaptation demande de l'energie et génère un stress sur l'organisme. Cela n'est pas négatif en soin, bien au contraire, tout organe et fonction d'un être vivant qui n'est pas utilisé dégénère (voir l'état d'un muscle immobilisé pendant de longues semaines après une fracture, voir nos capacités à jouer à un jeu qui diminuent si n'avons pas pratiqué depuis un moment etc...). La contrainte et l'effort sont donc nécessaires, à tout point de vue (on pourrait d'ailleurs s'intérroger sur le devenir d'une société qui veut enlever toute contrainte aux humains et tout leur simplifier... )
Déjà soyons certains que les enfants ou ados de nos jours ont déjà des capacités que nous n'avions pas à leur âge. Ce que je vais dire n'est pas forcément "validé" scientifiquement, mais déjà notre progéniture hérite génétiquement de certains de nos attributs que nous avons acquis au court de notre propre expérience, mais en plus il y a le phénomène (encore non-validé) des "champs morphiques" (cf les travaux de Rupert Sheldrake) qui contribue à ce que nos habitudes globales se répandent à tous les humains (pour ceux qui lisent l'anglais je vous conseille cet article qui explique le principe et les expériences scientifiques qui tendent à démontrer l'existence de ces champs morphiques, avec en bonus une piste pour l'avenir de l'intelligence artificielle en fin d'article par rapport aux robots dits "analogiques".

Les capacités qui diminuent dont tu parles est un phénomène plus ou moins vrai. Je prend mon expérience personnelle, j'étais un joueur classé en tennis de table, je jouais régulièrement, et bien après plusieurs années d'arrêt, quand j'ai repris, j'ai vite récupéré 90% de mon niveau; Bon les 10% restant sont ceux qu'on obtient par un entrainement régulier, mais il faut en gros savoir qu'on ne perd pas vraiment ce qu'on sait déjà, on n'oublie pas les choses, elles sont là à disposition et il suffit de réactiver les chemins neuronaux liés à ces capacités pour qu'elles resurgissent. C'est d'ailleurs pour ça que parfois, on oublie précisément une information (le nom d'un film, d'un acteur par exemple) alors "qu'on sait qu'on le sait" (c'est fou d'ailleurs quand on y pense, cette capacité floue de la mémoire), c'est bien la preuve que bien qu'on l'ait oublié à l'instant T, elle est là quelque part, sauf que nous n'avons pas les pointeurs pour l'atteindre (d'ailleurs une façon efficace de mémoriser les choses est de l'associer à divers sens (ouïe, vue, etc) mais aussi certaines émotions nous font "oublier" certaines choses, alors que par exemple, on se souvient beaucoup plus facilement de ce qui a été agréable et plaisant.

J'ai une analogie intéressante au sujet du cerveau et des connexions neuronales que je voudrais vous exposer : prenons une montagne enneigée, on va dire que la neige est le réseau de neurones, la montagne c'est le cerveau. A chaque fois que nous pratiquons ou apprenons quelque chose, c'est comme si un skieur (l'esprit? la conscience?) descendait une fois cette piste. Parfois, la piste qu'il descend est la même, ou rejoins d'autres pistes qu'il a déjà descendues, parfois il descend par un flanc de la montagne qu'il ne connait pas. Plus souvent il descend par la même piste, plus ses traces vont laisser une empreinte profonde dans la neige, et donc plus facilement il saura repérer à l'avance cette piste et éviter les potentiels obstacles qui étaient cachés sous la neige. Maintenant, si le skieur ignore un endroit où il a beaucoup skié pendant des années pour en privilégier d'autres, la neige va progressivement recouvrir son ancienne piste, et du haut de sa montagne il va se dire "un jour, je savais descendre par là" mais il ne verra plus la trace de son ancienne piste, il saura malgré tout qu'il l'a déjà fait. Imaginons qu'il redescend par cette piste, rapidement, il va redécouvrir l'ancienne piste, car la neige qui est tombée dessus est une neige fraiche, qui s'enlève donc beaucoup plus facilement que la première fois, et avec un peu de pratique, l'ancienne piste va se dévoiler à nouveau.

Cette analogie est applicable à l'apprentissage d'un instrument de musique par exemple, mais à énormément de choses que nous apprenons.

Je voudrais rebondir sur le dernier point que tu évoques : la contrainte est nécessaire tu dis. Va dire cela à des moines tibétains qui vivent sereinement, en pleine santé ! Mais surtout, j'ai un peu tiqué sur ta dernière phrase; je pense personnellement que le fait d'enlever les contraintes aux humains est une bonne chose, car alors l'humain aura le choix d'utiliser son énergie pour des activités de son choix. La contrainte ne génère pas que du stress, mais aussi du mal-être souvent. Le jour où les machines, les robots et tous les automatismes remplaceront les humains pour les tâches dites fastidieuses, l'humain aura tout loisir de profiter de sa vie de famille, de s'amuser, de créer, d'imaginer, de développer son individualité et sa spiritualité. L'humain n'est pas fait pour être un travailleur, d'ailleurs aucun animal dans la nature ne "souhaite" cela, si un animal se sent en sécurité et a tout ce dont il a besoin pour vivre, il va se reposer la plupart du temps, l'exemple le plus classique est le chat par exemple, ou bien s'il est débordant d'énergie comme le chien il va chercher à jouer. La contrainte n'est donc pas, selon moi, une nécessité pour le bien-être de l'humanité, ce n'est qu'une nécessité pour le fonctionnement actuel de la société.

Citation Envoyé par FraisDesRiques Voir le message
Mais le principal est de comprendre que ce stress et cette demande d'adaptation à un coup. Tant que ce coup ne dépasse pas les capacités adaptatives du corps, tout est parfait. Le corps et la fonction ciblée progressent et s'améliorent. Mais quand nous allons trop loin, quand nous ne laissons pas de repos suffisant, quand nous n'offrons pas au corps ce qu'il faut pour compenser l'effort fourni, c'est le chemin vers l'épuisement et la maladie future.
Passer 18 heures devant un écran est obligatoirement un stress énorme pour l'organisme: cerveau sûr stimulé donc système nerveu trop solicité, système lymphatique qui stagne de par l'abscence de mouvements, donc déchets métaboliques qui ne peuvent s'évacuer (l'importance d'un minimum d'exercices quotidiens chaque jour !) etc...
On est d'accord que 18h devant un écran, sans suivre les recommandations dont je parle plus haut, c'est du suicide (d'ailleurs ça s'est déjà vu des personnes qui sont même mortes il me semble par ce genre de comportement excessif).

Citation Envoyé par FraisDesRiques Voir le message
Une seule journée comme cela n'est pas un problème, surtout à 14 ans quand le corps regorge d'énergie.
C'est le fait de le faire de manière répété sur des années qui est totalement morbide. D'une part, c'est le mur assuré question santé et énergie, d'auter part, je doute que cela permette justement au corps de réelement s'adapter, du fait justement que l'on ne lui laisse pas le temps et l'occasion de remonter les niveaux d'energie pour le faire, par un repos au moins égal en temps à la période d'effort.
Je ne sais pas si il y a une équation stricte qui dirait qu'il faut "autant de repos que d'effort", mais le "repos" est nécessaire, on récupère plus vite qu'on n'épuise nos batteries, un peu comme les téléphones portables, en 1h on le charge à 50%, le problème c'est de faire des efforts en étant toujours en "batterie faible" lol (oui j'aime bien les analogies)

Citation Envoyé par FraisDesRiques Voir le message
C'est comme le problème du sur-entraienement des sportifs qui finissent par voir leurs performances baisser alors qu'ils ont l'impression de tout bien faire et d'être extrêmement sérieux et acidus.
Tout dépend de comment est géré cet entrainement. Le sur-entrainement est néfaste si la répétition est inutile et surtout, non diversifiée. Par exemple, un tennisman va bénéficier d'un entrainement quotidien, mais ce n'est qu'en diversifiant cet entrainement qu'il verra des progrès, s'il s'entraine toujours au coup droit, au bout d'un moment il va générer un stress sur son corps qui n'est pas fait pour les tâches répétitives, d'où le tennis elbow, alors que par exemple, si on prend l'exemple de Federer, on voit bien qu'il a fait des efforts pour entrainer ses mouvements, ses gestes sont précis et souples, ce qui en a fait un gigantesque tennisman avec un minimum de "blessures" (tout en étant bien relatif car le tennis est de toutes façons un sport violent pour le corps, les articulations et les tendons).

Et puis je me demande si le fait de ne pas avoir conscience de son niveau, de toujours chercher la perfection, n'est pas contre productif, je peux encore donner un exemple personnel : je joue à un jeu qui s'appelle Overwatch (un jeu de tir en ligne, très compétitif) et parfois j'ai eu la sensation que si je m'entrainais trop justement, je "perdais du skill"; En m'interrogeant sur ce paradoxe, je me suis rendu compte qu'en fait, je ne me contentais pas d'un taux de précision très bon, je voulais toujours mieux, mais il y a une limite en fait, car après à force de chercher la précision, on force ses gestes, ça cesse d'être naturel. En relâchant un peu mes entrainements, en faisant en sorte de moins réfléchir aussi, tout de suite j'ai amélioré mes performances, et au fur et à mesure, l'entrainement de 30 minutes suffit à me remettre dans le bain, je ne pense même plus vraiment à "viser précisément", ça se fait naturellement. Peut-être qu'un secret se trouve là, dans cette capacité aussi que nous avons à faire confiance à notre inconscient ;-)

Citation Envoyé par FraisDesRiques Voir le message
Il y a un équilibre à trouver. Cet exemple montre qu'il ne l'est pas et qu'on en est même très très loin. Et que ce n'est pas privilégier le progrès que de cautionner de tels comportements qui n'ont au final rien de positif (sauf si l'argent est le seul but de sa vie, mais dans ce cas, la preuve d'un esprit fortement limité et sclérosé est évidente)
Mon premier message était là pour alerter sur les dangers qui peuvent guetter les joueurs intensifs, et les recommandations que j'ai donné me semblent bonnes pour vivre cette passion sereinement, mais c'est comme tout : l'excès, l'abus, sont nocifs.
3  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/04/2019 à 16:23
Mais à quoi ça sert de regarder les autres jouer à un jeux vidéo ?
Je préfère jouer pour ma part
4  2 
Avatar de FraisDesRiques
Membre actif https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 10:28
Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
La difficulté c'est d'expliquer après a ton gosse que jouer aux jeux vidéo sans arrêt ne le mènera à rien dans la vie ^^.
Rien ne dit que cela le ménera quelque part. Attends de voir son état à 25 ou 30 ans et on en reparlera.
Et cela est déjà moins difficile si tu fais comprendre à tes enfants que la réussite, la vraie, ne devrait pas être corrélée à l'argent... ce qui n'est pas, malheureusement, dans un monde hautemet aliéné, une proposition évidente à accepter de prime abord.
2  0