L'UE accuse Valve et 5 sociétés de jeux vidéo de géoblocage injuste
Ce qui pourrait leur coûter jusqu'à 10 % de leur chiffre d'affaires annuel

Le , par Jonathan

25PARTAGES

9  0 
Les jeux vidéo représentent une forme extraordinaire de divertissement, surtout pour les plus jeunes qui y consacrent beaucoup de temps. Ces jeux vidéo se distinguent les uns des autres par la mise en scène d’une variété de concepts et d’expériences. Il s'agit d'un secteur très florissant surtout aux États-Unis où il a généré environ 43,8 milliards de dollars en 2018. Aujourd’hui, la pratique du jeu vidéo a dépassé le cadre d’une console sur site et s’est étendue à des réseaux à l’échelle mondiale avec la bénédiction d'internet.

Avec internet, est apparu le concept de blocage géographique, c'est-à-dire qu'à partir de votre adresse IP et de votre localisation, il est possible pour des sociétés de vous empêcher de profiter de tous leurs produits et services sur internet. Pour diverses raisons, plusieurs gouvernements se servent très souvent du blocage géographique, mais il semblerait que certaines sociétés de jeux vidéo s'en soient récemment servies en violation de certaines réglementations. En effet, la Commission européenne enquête sur Valve et cinq autres grands éditeurs de jeux vidéo pour violation présumée des règles de concurrence de l'Union européenne.


La Commission accuse Valve, Bandai Namco, Capcom, Focus Home, Koch Media et ZeniMax d'avoir tous traité les consommateurs européens injustement en bloquant géographiquement des jeux pour empêcher les ventes transfrontalières en provenance d'autres pays de l'UE. Ce que Margrethe Vestager, la commissaire européenne, a qualifié d'inacceptable : « Dans un véritable marché unique numérique, les consommateurs européens devraient avoir le droit d'acheter et de jouer aux jeux vidéo de leur choix, quel que soit leur lieu de résidence dans l'UE. »

Il se pourrait bien que ces 6 sociétés aient convenu d'utiliser des clés d'activation spécifiques à une région donnée pour priver les consommateurs de l'UE des avantages du marché unique numérique. Cela a peut-être empêché les consommateurs européens d'acheter des jeux moins chers disponibles dans d'autres pays de l'UE. Si la Commission finissait par trouver des preuves suffisantes de l’infraction, elle pourrait sanctionner les parties contrevenantes d'une amende pouvant atteindre 10 % de leur chiffre d’affaires mondial annuel.

À la suite de ces accusations, la société Valve a tenu a précisé qu'il est vrai qu'elle a effectivement collaboré avec les autres éditeurs de jeux pour mettre en œuvre des verrous régionaux, mais en précisant que ceux-ci ne sont pas liés aux ventes réalisées via son magasin Steam, contrairement aux accusations de la Commission qui laissent croire que Valve aurait permis le blocage géographique en fournissant des clés d'activation de Steam et à la demande des éditeurs, aurait verrouillé ces clés sur des territoires particuliers de l'espace économique européen (EEE).

Elle précise également que les verrous géographiques ne s'appliquaient qu'à environ 3 % seulement de tous les jeux utilisant Steam et aucun des jeux propres à Valve n'était à l'époque soumis aux verrous géographiques actuellement contestés dans l'espace économique européen.

La Commission a informé chaque société de ses préoccupations à travers une communication des griefs, laissant ainsi aux six parties la possibilité d’examiner le cas, de répondre par écrit et de demander une audience pour présenter chacun sa défense. Mais les règles de l'UE concernant les restrictions géographiques qui bloquent les achats en ligne et les ventes transfrontalières sont assez sévères. Le cas de la société Nike qui a été frappée d'une amende le mois dernier pour avoir bloqué les ventes transfrontalières de produits de football, en est un exemple patent.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Pensez-vous que les accusations de la Commission européenne soient fondées ?

Voir aussi :

USA : l'industrie des jeux vidéo a généré 43,8 milliards de dollars en 2018, ce qui représente une progression annuelle de 18%
Les jeux vidéo d'action développent-ils l'intelligence ? une étude les associe à une augmentation de la quantité de matière grise dans le cerveau
Les jeunes qui jouent à des jeux vidéo ont de meilleures capacités de raisonnement moral, que les jeunes non-joueurs, selon une étude

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/04/2019 à 16:57
C'est pas faux, les jeux 50% plus cher en France qu'aux USA c'est pénible
Avatar de jopopmk
Membre expert https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 9:03
C'est valable uniquement entre les pays européens
Avatar de Thomasa21
Membre actif https://www.developpez.com
Le 10/04/2019 à 9:24
Quand on les attend sur des sujets essentiels, ils ne réagissent pas, mais lorsqu'il s'agit de trucs dont on peut se passer, là on voit des réactions musclées..... de la comédie

 
Responsable bénévole de la rubrique 2D - 3D - Jeux : LittleWhite -

Partenaire : Hébergement Web