IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft et Activision Blizzard toujours déterminés à fusionner pour 75 milliards de dollars
Une fusion qui soulève des questions éthiques et sociales

Le , par Bruno

6PARTAGES

3  0 
Microsoft a annoncé son intention d'acquérir Activision Blizzard, qui évolue dans le développement de jeux et l'éditeur de contenu de divertissement interactif. Microsoft est persuadé que cette acquisition accélérera la croissance de son activité de jeu sur mobile, PC, console et cloud et fournira des éléments de base pour le métavers.

Après que Microsoft ait fait cette annonce, Satya Nadella, le PDG de la grande enseigne, n'a pas tardé à évoquer le métavers dans ses commentaires. « Dans le jeu, nous voyons le métavers comme un ensemble de communautés et d'identités individuelles ancrées dans de solides franchises de contenu accessibles sur tous les appareils », a déclaré Nadella. Dans sa déclaration, la société a indiqué que « cette acquisition accélérera la croissance de l'activité de jeu de Microsoft sur mobile, PC, console et cloud et fournira des éléments de base pour le métavers ».


L'autorité britannique de la concurrence et des marchés (CMA) n'a pas hésité à exposer ses craintes selon lesquelles l'achat prévu d'Activision Blizzard par Microsoft réduise sensiblement la concurrence dans le domaine des consoles de jeux, des services d'abonnement multi-jeux et des services de jeux en cloud (streaming de jeux). L’annonce publiée par la CMA a fait état de préoccupations concernant « la concurrence dans les consoles de jeux, les services d'abonnement multi-jeux et les services de jeux dans le cloud (streaming de jeux) ».

La CMA a également reçu des éléments de preuve concernant l'impact potentiel de la combinaison d'Activision Blizzard avec l'écosystème plus large de Microsoft. Microsoft dispose déjà d'une console de jeu de premier plan (Xbox), d'une plateforme de cloud computing de premier plan (Azure) et du premier système d'exploitation pour PC (Windows OS), autant d'éléments qui pourraient être importants pour sa réussite dans le domaine des jeux en cloud.

Tout cela a conduit le gendarme britannique a lancée une enquête approfondie de phase 2. Après plusieurs mois d'échanges et de négociations, la conclusion a été publiée mercredi 26 avril 2023 : le rachat sera bloqué car Microsoft ne répond pas efficacement à ses préoccupations quant à son impact sur le marché naissant du cloud gaming, qui permet aux utilisateurs de diffuser des jeux vidéo stockés sur des serveurs distants vers leurs appareils.

La Commission européenne a approuvé en mai l’acquisition d’Activision Blizzard. La Commission a écarté la possibilité que Microsoft coupe ses jeux de la PlayStation, la console la plus populaire, en estimant qu’une telle stratégie nuirait à ses profits. Elle a également jugé que l’opération n’affecterait pas la concurrence pour les jeux sur console comme Call Of Duty, qui sont disponibles sur plusieurs plateformes.

L'enquête approfondie menée par la Commission sur le marché a montré que Microsoft ne serait pas en mesure de porter préjudice aux consoles concurrentes et aux services concurrents d'abonnement multi-jeux. Dans le même temps, elle a confirmé que Microsoft pourrait nuire à la concurrence dans la distribution de jeux par les services de streaming de jeux en nuage, et que sa position sur le marché des systèmes d'exploitation pour PC serait renforcée.

Microsoft et Activision Blizzard poursuivent leur projet de fusion de 75 milliards de dollars, malgré quelques difficultés. Cette fusion, annoncée au début de l'année, donnerait naissance à l'une des plus grandes sociétés de jeux au monde.

Microsoft et Activision Blizzard ont tous deux exprimé leur engagement en faveur de la fusion. Le PDG de Microsoft, Satya Nadella, estime que la combinaison des forces avec Activision Blizzard créera de nouvelles opportunités de croissance et d'innovation dans l'industrie du jeu. Il y voit un moyen pour Microsoft d'étendre sa présence sur le marché des jeux et d'atteindre un public plus large.

Activision Blizzard, pour sa part, pense qu'en unissant ses forces à celles de Microsoft, il pourra tirer parti de la technologie et des ressources de cette dernière pour améliorer son offre de jeux. Ils pensent que cette fusion leur permettra de créer des expériences de jeu encore plus immersives et attrayantes pour leurs joueurs.

Des obstacles réglementaires et sociaux à la fusion

Toutefois, la fusion entre Microsoft et Activision Blizzard s'est heurtée à quelques obstacles. Les autorités de régulation se sont inquiétées d'éventuels problèmes antitrust et de l'impact que cette fusion pourrait avoir sur la concurrence dans l'industrie du jeu. En conséquence, Microsoft et Activision Blizzard ont dû se soumettre à des examens approfondis de la part des organismes de réglementation afin de s'assurer de leur conformité avec les lois antitrust.

En outre, des employés d'Activision Blizzard ont fait part de leurs préoccupations concernant la culture du lieu de travail et les allégations de harcèlement et de discrimination. Ces problèmes ont donné lieu à des manifestations et à des appels à de meilleures conditions de travail et à des pratiques plus inclusives au sein de l'entreprise. Microsoft a reconnu ces préoccupations et a déclaré qu'elle s'engageait à y répondre et à créer un environnement de travail sûr et inclusif pour tous les employés.

Malgré ces difficultés, Microsoft et Activision Blizzard restent attachées à la fusion. Ils pensent qu'en unissant leurs forces, ils pourront créer une société de jeux plus forte et plus innovante, capable de rivaliser à l'échelle mondiale. La fusion leur permettrait également de proposer à leurs joueurs un portefeuille de jeux et de propriétés intellectuelles plus vaste et plus diversifié.

En conclusion, Microsoft et Activision Blizzard poursuivent leur projet de fusion de 75 milliards de dollars. Bien qu'elles soient confrontées à des défis tels que les examens réglementaires et les préoccupations relatives à la culture d'entreprise, les deux entreprises sont convaincues que cette fusion créera de nouvelles opportunités de croissance et d'innovation dans l'industrie du jeu. Elles s'engagent à résoudre tous les problèmes qui se posent et à créer une entreprise de jeux plus forte et plus inclusive.

Source : WSJ

Et vous ?

À votre avis, quels sont les avantages et les inconvénients de la fusion pour les joueurs et les consommateurs ?

Quels seraient les risques juridiques et financiers encourus par Microsoft et Activision Blizzard en cas de blocage ou de modification de la fusion par les autorités de régulation ?

Quels pourraient être les effets de la fusion sur la concurrence et l’innovation dans l’industrie du jeu à l’échelle mondiale ?

Quels sont les enjeux éthiques liés à la concentration du pouvoir économique entre les mains de quelques grandes sociétés de jeux ?

Voir aussi :

Microsoft défend son projet d'acquérir Activision Blizzard face à l'opposition du Royaume-Uni, l'entreprise fait appel contre la décision du régulateur britannique de bloquer le rachat

Le PDG de Microsoft affirme que l'achat d'Activision Blizzard l'aidera à construire le métavers, selon lui « le métavers consiste essentiellement à créer des jeux »

L'UE approuve l'accord de Microsoft pour acheter Activision Blizzard après le « non » du Royaume-Uni, malgré les craintes pour le cloud gaming

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 25/01/2024 à 19:50
on vous virent parce que vous avez fait un travail remarquable et de passion !

en tous cas ca vire pas mal dans le jeu vidéo en ce moment

faut etre quand meme maso pour bosser la dedans je trouve, horaire de malade, salaire pas très élevé et maintenant licenciement...

j'ai bien fait d’être toujours rester dans le "dev legacy", faire des logiciels de gestion/bancaire et le déployer dans du cloud ca fait pas rêver, y'a aucun challenge mais ca paie et ca donne des horaires stables et pas trop dur.
10  0 
Avatar de KEKE93
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 20/09/2023 à 16:59
Je pense que Phil Spencer n'a pas du regarder bien loin à l'horizon depuis son bureau quand on sait que Nintendo America est localisé dans une enclave juste à coté du campus de Microsoft à Redmond

Ceci dit, Nintendo est une société japonaise plus que centenaire dont le siège est à Kyoto; il doit y avoir toute une culture d'entreprise bien éloignée de celle de microsoft
4  0 
Avatar de Eric80
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 20/09/2023 à 17:09
Le titre du mail de Spencer est 'random though', et son contenu montre bien que cela tient plus du rêve qu une quelque action sérieuse.

Mais +1, la culture japonaise de Nintendo est AMHA le principal frein à toute action.

Je reste tjs surpris de l arrogance des managers qui pense qu avec l argent, on peut faire ce que l on veut. Les US sont très loin là dedans. Les pays arabes pétroliers et gaziers vont encore plus loin, puisqu'ils ont tellement de $$. Ces comportements qui refusent de comprendre que dans d autres cultures, l argent ne fait pas tout, sont la porte ouverte à des acquisitions/fusions ratées!

Spencer serait aviser de se faire conseiller par Renault par ex, qui au final s est un peu cassé les dents sur Nissan.
4  0 
Avatar de Zefling
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 26/01/2024 à 16:25
Citation Envoyé par Souil002 Voir le message
Je pense aussi que ces conditions "terribles" sont beaucoup plus présente dans les gros studios qui doivent sortir obligatoirement leurs jeux dans les délais pour plaire aux actionnaires et aussi car il y a des milliers de personnes à payer.
Dans les studios plus modestes, j'imagine que les conditions sont bien mieux, même si les crunchs doivent quand même être présents. Et dans ces conditions meilleures, je pense qu'à aucun moment les développeurs souhaiterais travailler dans un milieu "qui ne fait pas rêver et sans challenge mais qui paie".
En vrai ça dépend vraiment de l'encadrement. J'ai bossé dans 2 boites de JV, et franchement, les salaires n'étaient pas à la hauteur de l'investissement des équipes, en plus le management était ultra toxique dans l'un des 2. Ça m'a pas donné envie de rester. Mais le management toxique je l'ai aussi vu chez des éditeurs de logiciels.
Ce qui fait pas rêver, c'est quand il commence à y avoir une déconnexion entre les faiseurs, les vendeurs et les dirigeants. Quand on demande de s'investir à mort, et que les dévs n'ont que les miettes en retour, pour moi c'est pas normal, mais en plus quand on est pris pour des esclaves bons qu'à pisser du code, c'est vraiment démoralisant.
4  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 23/09/2023 à 22:20
Citation Envoyé par Jade Emy Voir le message

Selon vous, quelles seraient les conséquences si le rachat d'Activision par Microsoft abouti ?
Qu'est-ce qui pourrait bien mal se passer si une GAFAM devient en situation de monopole ou de quasi-monopole sur un marché?

On voit tous ce que ça donne avec Google sur le marché de la publicité en ligne, du fait de leur moteur de recherche, de Chrome et d'Android... :-(
3  0 
Avatar de LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux https://www.developpez.com
Le 26/09/2023 à 20:30
Citation Envoyé par Kayzenne Voir le message
Je suis 100% derrière Microsoft pour acquisition. GAFAM ou pas (désolé kain_tn) mais c'est un soulagement pour la communauté COD.

Plus personne ne pouvait se voir les dirigeants actuels d'Activision / Blizzard. Bon vent, une nouvelle aire s'ouvre pour les franchises de ces studios.
J'aimerai avoir plus de détails sur votre avis. Je comprends que Activision/Blizzard a une politique de traire le joueur jusqu'à la moelle, mais j'ai du mal à voir en quoi Microsoft changera la situation. Ou alors, le propos n'est pas celui-ci et vous mentionnez un autre aspect de mécontentement que je ne connaîtrais pas ?
4  1 
Avatar de Dasoft
Membre actif https://www.developpez.com
Le 21/12/2023 à 13:01
La FTC a déclaré qu'en prenant le contrôle des titres populaires d'Activision, en particulier "Call of Duty" et "World of Warcraft", Microsoft deviendrait un éditeur de jeux vidéo dominant qui pourrait interdire ces titres aux fabricants de consoles rivaux ou aux plateformes de diffusion en continu dans le cloud
Je ne comprends pas l'argument de Sony car ce sont les premiers à appliquer au maximum le modèle d'exclusivité à leur console pour attirer les clients vers eux. C'est quelque chose qui a toujours existé et c'était leur principale ligne de conduite donc c'est pas le coup de l'arroseur arrosé ?
3  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/10/2023 à 13:33
Citation Envoyé par Jamatronic Voir le message
aussi longtemps que les joueurs
Dans l'article il y a écrit que Nintendo n'est absolument pas intéressé :
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Toutefois, Spencer a fait part d'un certain nombre de blocages concernant la fusion, notamment le fait que Nintendo ne semble pas intéressé par la vente. « Nintendo est assis sur un gros tas de liquidités et est apparemment satisfait de sa position actuelle », a déclaré Spencer. Par conséquent, Spencer a déclaré qu'à court terme, il ne voyait pas un angle d'attaque pour convaincre l'éditeur japonais de jeux vidéo de fusionner avec Microsoft. Il a ajouté : « je ne pense pas qu'une entreprise hostile puisse s'emparer d'une partie du capital de Nintendo. Je ne pense pas qu'une action hostile soit une bonne chose. Nous jouons donc sur le long terme ».
Nintendo n'a aucune raison de se faire acheter, cette entreprise gagne énormément d'argent. (les prix des jeux Nintendo ne baissent jamais, The Legend of Zelda: Breath of the Wild est sortie en 2017, il coute toujours 50€).

En plus Nintendo adore révolutionner le hardware, à chaque génération de console Nintendo prend des risques énormes et c'est souvent payant.
Après la Wii, Sony et Microsoft se sont mis au motion gaming.
Après la Switch plein de constructeurs se sont mis à proposer des consoles portables. (Steam Deck)

====
Il n'y a pas tant de jeux Zelda/Mario que ça, il y en a 1 ou 2 par génération de console.
C'est pas comme les PES, FIFA, Call of Duty, Assassin's Creed, etc.
2  0 
Avatar de Souil002
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 26/01/2024 à 10:00
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
on vous virent parce que vous avez fait un travail remarquable et de passion !

en tous cas ca vire pas mal dans le jeu vidéo en ce moment

faut etre quand meme maso pour bosser la dedans je trouve, horaire de malade, salaire pas très élevé et maintenant licenciement...

j'ai bien fait d’être toujours rester dans le "dev legacy", faire des logiciels de gestion/bancaire et le déployer dans du cloud ca fait pas rêver, y'a aucun challenge mais ca paie et ca donne des horaires stables et pas trop dur.
Je pense aussi que ces conditions "terribles" sont beaucoup plus présente dans les gros studios qui doivent sortir obligatoirement leurs jeux dans les délais pour plaire aux actionnaires et aussi car il y a des milliers de personnes à payer.
Dans les studios plus modestes, j'imagine que les conditions sont bien mieux, même si les crunchs doivent quand même être présents. Et dans ces conditions meilleures, je pense qu'à aucun moment les développeurs souhaiterais travailler dans un milieu "qui ne fait pas rêver et sans challenge mais qui paie".
2  0 
Avatar de Prox_13
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 21/09/2023 à 10:49
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
C'est un bon résumé de pourquoi les jeux Microsoft sont de pire en pire; La vision unilatérale du jeu vidéo comme un business les a poussés a capitaliser sur des licences et maintenant ils bavent devant la gestion des IP de Nintendo.

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Que pensez-vous des déclarations de Phil Spencer de Microsoft ?
Je ne pense pas qu'il y aurait un meilleur exemple spontané de mégalomanie que ça.
D'un côté, Microsoft se sont défendus bec et ongles qu'ils n'avaient pas de volonté d'établir un monopole avec le rachat du mastodonte "Blizzard Activision King", de l'autre, Phil Spencer le PDG mégalo raconte une toute autre histoire dans les mails privés sans la moindre pression.
Après, est-ce qu'on peut se permettre d'être étonnés ? Je ne pense pas, mais j'aurais évidemment été plus surpris que le management de Microsoft soit moins pragmatique et plus idéaliste.

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Selon vous, pourquoi songe-t-il à racheter tous ces éditeurs de jeux vidéo ?
Moins de concurrence. Spécifiquement Nintendo car ils possèdent les licences les plus lucratives de l'histoire. Pokémon a rapporté pratiquement le double de Mickey Mouse avec le tiers du temps d'exploitation. (95 ans vs 27 ans)
Avoir des IP comme ça, ça ne peut que faire rêver n'importe quel entrepreneur ambitieux.

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Quels impacts ses fusions pourraient-elles avoir sur Microsoft et l'industrie des jeux vidéo ?
Probablement des produits moins concurrentiels, donc plus génériques, potentiellement plus chers. Une gestion managériale monolithique, qui peut causer un effondrement complet en cas de scandale (Voir Activision Blizzard).

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
En quoi ces révélations pourraient impacter sur les procès entre Microsoft et la FTC ?
Non, Microsoft est trop fortunée pour se retrouver du côté des perdants dans son propre procès.

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Pensez-vous que Nintendo ou Valve pourrait fusionner avec Microsoft à l'avenir ? Pourquoi ?
Valve fait preuve de bonne conduite envers Nintendo; Ils se sont tirés une balle dans le pied lorsqu'ils ont dénoncé Dolphin, un émulateur Gamecube/Wii d'une incroyable facture pour un projet open-source lors de sa sortie sur la plateforme de Valve, Steam. (Source)
Or, Dolphin aurait été une merveille pour booster les ventes de la console Steam Deck de Valve, qui se comporte virtuellement comme une Nintendo Switch plus puissante. Pour moi, Nintendo aurait plus d’intérêts directs à fusionner avec Valve pour toucher le public occidental, déjà parce que le Steam Deck est un bon témoignage de ce que Valve peut apporter à Nintendo, mais c'est également le seul concurrent direct en terme d'innovation sur un support console.
1  0