IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Diablo Immortal rapporte 100 million de $ aux développeurs en moins de 2 mois après sa sortie
Et relance le débat sur l'image de casino qui colle aux jeux avec systèmes de micropaiement intégrés

Le , par Patrick Ruiz

10PARTAGES

7  0 
Diablo Immortal a rapporté 100 million de dollars aux développeurs en moins de deux mois après sa sortie. Il n’a fallu que 8 semaines au jeu pour franchir le chiffre de 100 millions de dollars. Le titre doit ces chiffres au montant des dépenses que les gamers doivent effectuer via le système de micropaiement pour bénéficier d’un personnage au maximum de ses capacités. Le tableau ravive les débats sur les systèmes économiques autour des jeux qui incitent des personnes qui ne souhaiteraient pas dépenser de l’argent réel en jeu à le faire.

Sur l'App Store et Google Play, le jeu occupe la 13e place en termes de dépenses des joueurs. En termes de vitesse de gain d'argent, Diablo Immortal est l'un des meilleurs projets de l'histoire des jeux mobiles. Seul Pokemon GO a réussi à rapporter aux développeurs un dixième de milliard plus rapidement (2 semaines). Fire Emblem Heroes (10 semaines), Fortnite (12 semaines) et FFXV : A New Empire (22 semaines) figurent également dans le top 5.


Les chiffres d’une récente évaluation font état de ce qu’il faut à peu près un demi-million d’euros à un gamer pour qu’il bénéficie d’un personnage au maximum de ses capacités. C’est en fait le résultat d’une simulation (via un outil en ligne) qui vient ainsi effectuer une mise à jour de l’enjeu financier nécessaire pour l’atteinte du même objectif. En effet, une ancienne évaluation aboutissait à plus de 100 000 € de dépenses en microtransactions nécessaires pour bénéficier d’un personnage au maximum de ses capacités.

Diablo Immortal est à la base un jeu gratuit et, en tant que tel, propose un certain nombre de façons dont les joueurs peuvent soutenir son développement continu. Bien que cette approche soit plutôt courante de nos jours, les concepteurs l’ont ajusté pour rendre l’évolution du personnage sans micropaiement moins aisée. De plus, le système de monétisation unique du jeu est configuré de manière à faire de l'évolution au maximum des capacités des personnages une entreprise extrêmement coûteuse. Le tableau ne manque pas d’éveiller la vigilance et de renforcer l’image de jeux d’argent qui colle aux titres qui intègrent de tels modules de monétisation.

En effet, Diablo Immortal est en sus sous les projecteurs pour ses lootbox qui en font, selon certains projets de loi, un jeu d’argent dangereux pour les plus jeunes. C’est l’une des raisons pour lesquelles la Belgique et les Pays-Bas ont pris des positions beaucoup plus fermes contre les lootbox ou coffres-surprises dans les jeux vidéo. En avril 2018, la Commission belge des jeux de hasard a estimé que les coffres-surprises, tels que ceux vendus contre de l'argent réel dans le mode Ultimate Team du jeu de foot FIFA, constituaient des jeux d'argent. Cette année-là, Valve a désactivé la possibilité d'ouvrir des coffrets CS:GO afin de se conformer à la réglementation sur les jeux d'argent dans ces pays. Peu de temps après, Blizzard a supprimé les coffres-surprises payants des jeux "Overwatch" et "Heroes of the Storm" en Belgique.

En 2020, Electronic Arts a écopé d’une condamnation à une amende de 10 millions d'euros (10,8 millions de dollars) pour des coffres-surprises du jeu FIFA aux Pays-Bas, bien que cette décision ait été annulée plus tôt cette année. Plusieurs autres éditeurs de jeux ont désactivé de tels systèmes afin de rester sur le marché et ces jeux fonctionnent pour la plupart de la même manière. Par exemple, les coffres du "Lion noir" de "Guild Wars 2" sont désactivés dans les deux pays, mais cela n'empêche pas les joueurs de profiter du jeu.

En France, même si des voies s'élèvent contre l'intégration des coffres-surprises dans les jeux vidéo, il n'existe pas encore une réglementation stricte qui l'interdit. En 2018, l'État de Washington, la France et 14 pays d'Europe unissaient leurs forces pour lutter contre les jeux d'argent ou paris dans les jeux vidéo. Dans une déclaration commune, les représentants de ces pays se sont dits inquiets des « frontières floues entre les jeux d'argent et les autres formes de divertissement numérique telles que les jeux vidéo ».

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Les joueurs sont manipulés pour faire l'acquisition de coffres-surprises de jeux vidéo contre de grosses sommes d'argent, selon un rapport du Conseil des consommateurs de Norvège
Le jeu Diablo Immortal ne sortirait pas en Belgique ou aux Pays-Bas à cause de ses coffres-surprises, selon un responsable de la communication d'Activision Blizzard
18 groupes de consommateurs de pays européens ont rejoint la lutte contre les coffres-surprises et réclament certaines mesures comme des protections supplémentaires pour les mineurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Prox_13
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/08/2022 à 12:32
Désolé pour le pavé, mais étant fan de jeux vidéos Blizzard pendant mon enfance, j'ai autant de recul que de dégoût/dépit vis-à-vis de la situation.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Diablo Immortal est à la base un jeu gratuit et, en tant que tel, propose un certain nombre de façons dont les joueurs peuvent soutenir son développement continu. Bien que cette approche soit plutôt courante de nos jours, les concepteurs l’ont ajusté pour rendre l’évolution du personnage sans micropaiement moins aisée. De plus, le système de monétisation unique du jeu est configuré de manière à faire de l'évolution au maximum des capacités des personnages une entreprise extrêmement coûteuse. Le tableau ne manque pas d’éveiller la vigilance et de renforcer l’image de jeux d’argent qui colle aux titres qui intègrent de tels modules de monétisation.
La formule Activision des micro-transactions est bien différente du simple "développement continu"; Avec pour exemple parfait Hearthstone, un autre jeu produit par Activision-Blizzard, on peut voir que la priorité est très loin d'être le développement du jeu, mais bien l'ajustement des prix sur le maximum tolérable par un public donné.

Même si vous avez essayé Diablo Immortal, vous n'avez peut-être pas vu l'ampleur de l'arnaque; Le joueur y est poussé à l'achat constamment, y compris et voire même surtout dans le cas où vous avez déjà payé une fois. (Un poisson qui mord doit être ferré après tout.)

Exemples concrets :
  • Si vous avez payé une fois pour obtenir les récompenses d'un donjon (sic), le jeu vous demandera des sommes minimes aux premiers achats puis montera graduellement ses prix en fonction de votre niveau/progression. Ceci joue sur l'aversion à la perte, un biais comportemental utilisé couramment par les casino et les arnaqueurs de rue. ("J'ai déjà misé 10€, si je ne mise plus rien, je les aurais perdu")
  • Si vous avez payé des gemmes pour obtenir plus de récompenses, vous pourrez alors (visiblement) en dépenser jusqu'à 3 pour augmenter vos chances. OR, lorsque vous mettez les trois gemmes, il vous sera alors révélé que vous pourrez augmenter la mise à 10 gemmes pour obtenir BEAUCOUP plus de chances de gagner. Nous sommes exactement dans le fonctionnement du super pactole de Vegas. (Bonus offert pâlot en comparaison de la grosse mise révélée au dernier moment pour l'impression de scarcité/dernière minute)
  • Si vous avez acheté n'importe quel pack de monnaie IG (In Game), vous vous rendrez compte que le total acheté tombe a chaque fois sur un nombre non divisible par les prix proposés dans le shop IG. La seule offre permettant d'acheter un total de monnaie entièrement "dépensable" est le pack le plus cher. Ça ne parait rien, mais c'est également une pratique insidieuse pour pousser à dépenser plus, lorsque vous avez déjà dépensé.
  • Si vous avez payé n'importe quelle somme sur votre compte, sachez que la totalité des bonus ne sera appliqué que sur un seul des personnages du compte.


Petit à petit, le jeu se révèle plus cher qu'un classique AAA comme Diablo 3 tout en proposant une fraction du contenu. Aucun des exemples ci-dessus n'est exagéré, c'est purement du constat, pas besoin d'en rajouter.

Factuellement c'est vrai, le jeu est gratuit; Mais quand vous allez marcher dans un parc qui est pensé comme un casino, il y a très peu de chances d'y faire une bonne balade.

Gardez à l'esprit également que Diablo Immortal est un clone d'Endless of God, un jeu développé par le même studio (NetEase) avec une apparence différente sur les modèles 3D.
(Ce dernier jeu n'avait d'ailleurs pas autant de pratiques malicieuses. Une autre piste montrant que la priorité du développement a été mise sur les microtransactions)

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
C'est un scandale que le jeu soit encore en ligne, c'est véritablement le cas d'école de la monétisation aux dépends du plaisir de jouer, du gameplay, en jouant sur les comportements dangereux. Une démonstration que notre système de législation est encore trop lent pour être efficace, vu la sortie de cet article.

La seule défense que j'ai pu lire pour le jeu est "Mais c'est gratuit, et j'ai du fun", ce que je ne considère pas suffisant comme argument pour justifier l'énorme étr*n posé sur par Blizzard-Activision sur sa communauté. Plus qu'un manque total de respect, c'est pour moi une insulte ouverte à leur communauté en considérant les dires des dirigeants de l'entreprise. (Voir plus bas)

Cela dit, l'entreprise a déçu sur tous les fronts. Entre les accusations d'harcèlement, la concurrence à World of Warcraft qui commence à prendre de l'ampleur (Les chiffres d'abonnements sont désormais cachés), les mesures minables prises contre le harcèlement (retrait de contenu IG (!!!)), l'entreprise qui déclare ne pas avoir de problème suite à sa propre enquête, les vrais talents (J. Kaplan notamment, designer des 3 premiers épisodes de WoW, chef de projet Overwatch/Overwatch 2) qui partent avant de terminer leurs projets...

"Diablo Immortal is a fully-fledged Diablo experience on Mobile.", Wyatt à propos de l'absence de Diablo Immortal sur PC.
"You think you want it but you don't", J. Allen Brack ex-CEO à propos de ce que veut la communauté.
"We are sorry", le même à propos du bannissement d'un joueur pro de Hearthstone avec les propos tenus en faveur de Hong Kong. Évidemment, joueur toujours sanctionné suite aux excuses...

Honnêtement, avec tout ceci, on pourrait penser que Activision-Blizzard se concentre pour perdre un maximum de réputation et vise un profit direct énorme sur le court terme, plutôt que de s'engager dans des projets d'avenir prometteurs, voire révolutionnaires comme avant. Je me demande même si ce sabotage n'est pas volontaire tant il est efficace, mais je n'ai pas encore trouvé de raisons derrière.

Une entreprise désormais nuisible, à oublier vivement.

Edit: Mise en page et syntaxe pour lisibilité
7  0 
Avatar de Fagus
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 03/08/2022 à 14:37
Blizzard n'ont jamais été des précurseurs et encore moins des révolutionnaires dans le domaine du jeu vidéo.
Cependant, ils ont toujours été très doués dans le perfectionnement de concepts existants pour en faire des succès planétaires.
Warcraft et Starcraft sont des RTS qui ont repris les meilleurs ingrédients du genre.
...
Ils font juste ce qu'il savent faire de mieux depuis toujours : photocopieuse + maquillage.
Salut,
Puisqu'on est sur le point nostalgie, je serais pas si sévère. Certes, ils n'ont pas inventés les concepts, mais si on revient sur starcraft 1, par rapport à ce qui se faisait en 1998 c'était exceptionnellement au dessus du lot. Un jeu fluide avec des parties très rapides ou pas, selon les niveaux des joueurs en concurrence. Un RTS avec 3 races complètement différentes avec leurs propres stratégies, l'ensemble équilibré, et des graphismes un peu meilleurs que la concurrence. Je crois que ce fut le jeu le plus vendu au monde à une époque, et qui s'est maintenu pendant quasi 20 ans sur la scène de la compétition sportive asiatique, et qui est toujours mis à jour. Quand starcraft 2 est sorti, le commentaire est que c'était à tel point ce qui s'était fait de mieux dans le genre, que son seul concurrent sérieux était starcraft 1.

Bref, c'était mieux avant...
3  0 
Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 01/08/2022 à 16:35
Blizzard n'ont jamais été des précurseurs et encore moins des révolutionnaires dans le domaine du jeu vidéo.
Cependant, ils ont toujours été très doués dans le perfectionnement de concepts existants pour en faire des succès planétaires.
Warcraft et Starcraft sont des RTS qui ont repris les meilleurs ingrédients du genre.
WoW c'est "juste" un MMO très bien réalisé, il y en a eu d'autres avant comme Everquest.
Idem pour Overwatch concernant le Battle Royal.
Même Diablo n'est pas vraiment le premier hack 'n slash comme on peut le lire ou entendre. Ca reprend tous les bons concepts des jeux d'arcade, avec une orgie de sprites et de bruitages, en ajoutant les éléments de RPG et de personnalisation du personnage via la pléthore d'items que le joueur peut récupérer pendant le jeu.
Avec Diablo Immortal, c'est juste la suite logique à ce que Blizzard sait faire de mieux : la récupération d'un concept qui fonctionne (microtransactions et loot boxes) pour en améliorer tous ses aspects.
Et les chiffres semblent donner raison à Blizzard. C'est une belle cash machine.

En bref, je suis presque surpris de cette polémique avec Blizzard. Ils font juste ce qu'il savent faire de mieux depuis toujours : photocopieuse + maquillage.
Ce n'est pas pour autant que je les admire, loin de là.
Même si j'ai passé de très bon moments à l'époque sur des Warcraft ou Diablo premier opus, je n'ai jamais considéré ce studio comme marquant dans le domaine du jeu vidéo.
En tout cas loin derrière les vrais inventeurs, de mon point de vue, comme Bullfrog (Peter Molyneux), Eric Chahi ou Nintendo (Shingeru Miyamoto) pour ne citer qu'eux.
2  0