IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Travailler toute la journée en réalité virtuelle n'augmente pas la productivité, le confort ou le bien-être,
Selon une étude du Dr Jens Grubert de l'université de Coburg

Le , par Bruno

9PARTAGES

6  0 
La réalité virtuelle (RV) offre de nouvelles possibilités pour la connaissance du travail moderne. Cependant, les avantages potentiels des environnements de travail virtuels ne peuvent être utilisés que s'il est possible d'y travailler pendant une période prolongée. Jusqu'à présent, il existe peu d'études sur les effets à long terme du travail en RV.

Une étude menée par le Dr Jens Grubert, spécialiste de l'interaction homme-machine à l'université de Coburg, en Allemagne a révélé que le travail en réalité virtuelle n'augmente pas la productivité, le confort ou le bien-être, mais elle affirme que le rapport aidera à identifier les possibilités d'améliorer l'expérience de travail en RV à l'avenir.

Il impliquait 16 personnes qui devaient travailler pendant cinq jours, huit heures par semaine (avec une pause déjeuner de 45 minutes), en RV. Les participants ont utilisé le casque VR Meta Quest 2 combiné à un clavier Logitech K830 et à Chrome Remote Desktop. L'équipement a été choisi spécifiquement pour créer un scénario réaliste de ce que les utilisateurs utiliseraient dans le monde d'aujourd'hui.


  1. Participant travaillant dans une configuration de bureau physique dans l'un des trois lieux physiques (Allemagne), comprenant un écran incurvé et un clavier avec pavé tactile intégré ;
  2. Participant travaillant dans la configuration VR portant un Oculus Quest 2, utilisant le même clavier mais avec un écran courbe virtuel ;
  3. Vue du participant dans la RV où le contenu diffusé en continu depuis une machine distante est visible ;
  4. Vue du clavier et des mains du participant dans la RV.

La réalité virtuelle (RV) a le potentiel d'améliorer les environnements de travail physiques. Par exemple en fournissant des expériences répétables et indépendantes de l'endroit où elles se déroulent, ou en éliminant les limitations du monde physique telles que la taille des écrans physiques. Des recherches antérieures ont examiné l'utilisation de la RV comme environnement de travail de la connaissance, montrant une variété d'effets de la RV sur la qualité du travail, la flexibilité de l'affichage RV, l'interaction directe qui peut être utilisée pour augmenter la productivité et le contrôle de l'environnement autour du travailleur qui peut être utilisé pour réduire le stress.

Les chercheurs ont découvert qu'un bureau en RV sur une plage virtuelle permettait de réduire les distractions et de simuler le travail d'un bureau physique fermé. Le document de recherche révèle que la RV peut aider les utilisateurs à rester concentrés dans des environnements de bureau ouverts. Cette capacité n'est pas limitée à la RV. En affichant des séparateurs virtuels dans un bureau physique, la réalité augmentée (RA) s'est également avérée utile contre les distractions visuelles.

En outre, les utilisateurs ont pu personnaliser leur environnement de travail, ce qui a permis d'augmenter leur satisfaction et d'améliorer leur expérience du travail.
La personnalisation de l'espace de travail s'est avérée bénéfique dans plusieurs études et la littérature souligne l'importance des concepts de conception personnalisée pour les bureaux dits non territoriaux ou les espace de bureau partagé. Dans de tels contextes, la RV et la RA ont toutes deux la capacité de permettre aux utilisateurs de concevoir et de décorer leur espace de bureau virtuel selon leurs préférences.

Des recherches antérieures ont démontré comment les environnements naturels virtuels peuvent réduire le stress et améliorer l'humeur pendant le travail. Il est bien connu que les espaces remplis de verdure ou même une vue sur la verdure permettent de récupérer de la fatigue mentale et sont généralement bénéfiques pour la santé humaine. D'autres travaux indiquent que la RV peut réduire le stress plus efficacement que la simple diffusion en continu d'une vidéo au contenu relaxant et que les environnements de RV interactifs sont plus efficaces que de consommer passivement un contenu de RV.

De même, des chercheurs ont découvert que la présentation d'un environnement forestier avait des effets positifs sur la cognition. Malgré ces avantages, les chercheurs ont constaté que, si les utilisateurs préféraient les environnements naturels, ils étaient plus productifs lorsqu'ils travaillaient dans un environnement de type bureau.

La RV offre également de nouvelles possibilités d'interaction et de visualisation du contenu lié au travail. Des chercheurs ont montré comment les techniques d'interaction multimodales, y compris le suivi des yeux, peuvent être utilisées pour naviguer efficacement entre un grand nombre d'affichages virtuels et comment une visualisation tridimensionnelle avec perception de la profondeur facilite les tâches impliquant plusieurs couches.

La RV peut également améliorer la facilité d'utilisation et les performances des tâches des travailleurs du savoir. Par exemple, les applications de création de feuilles de calcul et de présentations peuvent bénéficier de manière significative de la RV. Les avantages des espaces d'affichage virtuel étendus ont été étudiés dans des environnements stationnaires et mobiles. Par exemple, de nouvelles techniques d'interaction pour naviguer dans de grands espaces d'affichage ont été proposées en utilisant un mappage non linéaire.


  1. La condition VR au Royaume-Uni ;
  2. état PHYSIQUE au Royaume-Uni ;
  3. condition VR en Slovénie ;
  4. condition PHYSIQUE en Slovénie.

Les temps de changement d'application peuvent être réduits jusqu'à 40 % en utilisant des dispositions optimisées. Les chercheurs ont découvert que les préférences de disposition dépendent de la perception de la présence physique des autres passagers, par exemple, lorsqu'on est assis dans un siège d'avion à côté d'une autre personne. L'utilisation de la RV pour le travail sur les connaissances peut également permettre de résoudre les problèmes de confidentialité et d'améliorer les capacités des dispositifs existants, par exemple en modifiant le clavier à la volée pour prendre en charge d'autres langues, symboles et dispositions.

Cependant, ces travaux antérieurs ont été étudiés dans le cadre d'expériences à court terme. En outre, si les techniques d'interaction proposées montrent le potentiel pour soutenir le travail de connaissance dans la RV, elles sont souvent restreintes à des configurations spécifiques de laboratoire. Au lieu de cela, dans l’étude du Dr Jens Grubert, les chercheurs se sont concentrés sur des expériences qui sont accessibles à des millions d'utilisateurs potentiels aujourd'hui, en s’appuyant sur du matériel et des logiciels disponibles dans le commerce.

Durant ces travaux, les chercheurs ont étudié les effets du travail en RV pendant une semaine entière. Alors que la RV a été présentée à plusieurs reprises comme offrant de nouvelles possibilités excitantes pour le travail de connaissance moderne, en pratique, les avantages potentiels des environnements de travail virtuels ne peuvent être utilisés que s'il est possible de travailler dans un environnement virtuel pendant une période de temps prolongée. Avant ce travail, il n'y avait que des études limitées sur les effets à long terme du travail dans la RV. Ceci est le résultat d'une étude comparative avec 16 participants travaillant pendant une semaine entière à la fois dans la RV et dans un environnement de bureau physique de base.

En tant que première étude de ce type et de cette échelle, les chercheurs ont délibérément choisi de concevoir ces conditions pour qu'elles soient aussi similaires que possible afin de permettre autant de comparaisons quantitatives que possible. Par conséquent, l'étude n'a pas présenté aux participants le meilleur système de RV possible, mais plutôt une configuration qui offrait une expérience comparable à celle du travail dans un environnement de bureau physique.

L'étude a révélé que, comme prévu, la RV a donné lieu à des évaluations nettement moins bonnes dans la plupart des mesures. Par exemple, la RV a donné des résultats inférieurs à la moyenne inférieure à la moyenne, alors que l'environnement physique a donné lieu à des notes supérieures à la moyenne. Il a été également constaté que la RV entraînait la pire catégorie de mal des simulateurs, bien que la gravité ait légèrement diminué au cours de la semaine. Cependant, deux participants ont même abandonné le premier jour de RV, en raison de migraines, de nausées et d'anxiété.

Néanmoins, il y avait une certaine indication que les participants ont progressivement surmonté les premières impressions négatives et le malaise initial. Dans l'ensemble, cette étude aide à poser les jalons de base pour les recherches ultérieures, en mettant en évidence les lacunes actuelles et en identifiant les possibilités d'améliorer l'expérience de travail dans la RV.

Source : ARXIV

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Êtes-vous pour ou contre le travail dans des environnements virtuels ?

Les résultats présentés sont-ils pertinents ?

Voir aussi :

Réalité virtuelle : le casque VR d'Apple pourrait coûter 3000 dollars, comporter des écrans 8K, et plus d'une douzaine de caméras

Les ventes de produits de réalité virtuelle (RV) et de réalité augmentée (RA) devraient être multipliées par dix d'ici 2025, dépassant 100 millions de dollars pour les expéditions de casques XR

Le projet d'économie du Métaverse devrait atteindre 42 milliards de dollars d'ici 2026, selon Strategy Analytics, et 872,35 milliards de dollars en 2028, selon Reports and Data

Apple semblerait ne pas être intéressée par l'idée du métavers proposée par Mark Zuckerberg et n'y participerait pas, malgré son intention de sortir son propre casque de réalité mixte

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Bousk
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 18/07/2022 à 14:11
Mon avis à la lecture du titre : no shit Sherlock!
C'est tout de même fou qu'il ait fallu une étude pour pondre cette conclusion alors que la seule vision des photos d'illustration en sont déjà une preuve suffisante imo.
Ça n'apporte rien d'avoir un casque sur la tête au lieu de son écran de bureau allumé si son taff est juste de taper sur un clavier sur son écran.
Ça doit même être plutôt inconfortable, sans compter que l'on voit un câble sur la première photo, ce qui limite tes mouvements.
3  0 
Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 18/07/2022 à 7:55
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Et vous ?
Quel est votre avis sur le sujet ?
Les résultats présentés sont-ils pertinents ?
On ne parle pas des contraintes de porter 500g sur la tête 8h par jour?
Qu'en est il de la perte de confort quand nous vivons les températures actuelles? (transpiration + casque, l'eau qui disparait du champs de vision donc on boit moins)
Ca doit être super bizarre d'avoir des bruits (collègues qui parlent, machine à café, téléphones etc qui ne correspondent pas à son environnement visuel)

Quel est l'impact du fait que je soit "isolé" sur mon environnement?
On a tous un collègue qui parle plus fort quand il est en phone call, qui chantonne quand il a son casque audio

Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Et vous ? Êtes-vous pour ou contre le travail dans des environnements virtuels ?
Interagir avec mes collègues de bureau fait partie intégrante de mon travail.
Nous avons des "codes" qui nous permettent de signaler si nous pouvons être interrompu et si nous voulons interrompre quelqu'un, me couper visuellement c'est supprimer ce qui me permet de travailler sereinement.
La VR pourrait être un moyen de m'isoler quand j'en ai besoin mais elle n'apporterais pas grand chose par rapport à mes méthodes actuelles.

Je penses que, dans mon cas, la VR diminuerait mon confort et mon bien être et probablement ma productivité.
Je ne comprends pas l'idée de travailler avec un casque VR pour s'isoler de son environnement, ceci dit j'ai un environnement plutôt favorable.
1  0 
Avatar de Demky
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 18/07/2022 à 17:16
Déjà, de base, travailler n'apporte rien à part de l'argent.

Bien triste est celui qui a besoin d'un travail pour exister.
0  0