IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La sexualisation dans les jeux vidéo ne nuit ni aux hommes ni aux femmes
D'après une récente étude méta-analytique

Le , par Nancy Rey

0PARTAGES

14  0 
Toutes les formes de médias sont sujettes à la critique, quelle que soit leur nature. Les jeux vidéo ne font pas exception à cette règle et sont probablement les plus critiqués de tous les médias. Nous avons presque régulièrement des discussions sur la sexualisation et la violence dans les jeux. L'une des critiques les plus populaires porte sur la façon dont les vêtements des personnages, principalement féminins, sont révélateurs dans les jeux. La plupart des gens pensent que ce genre de choses et la violence ont un effet direct sur les enfants qui jouent à ces jeux. Cependant, une nouvelle étude a révélé que les personnages sexualisés des jeux sont en fait inoffensifs. Selon l'étude, il n'existe aucun lien entre la misogynie et la sexualisation dans les jeux vidéo. Dans les jeux vidéo, de nombreux personnages féminins portent des vêtements légèrement révélateurs, et même cette tendance est en baisse aujourd'hui. Cependant, les chercheurs n'ont pas trouvé de corrélation majeure entre les attitudes sexistes et la misogynie, et les jeux vidéo.


Un groupe de scientifiques a partagé les résultats d'une méta-analyse de la sexualisation dans les jeux vidéo. Ils n'ont trouvé aucun lien évident entre les jeux et les opinions sexistes des joueurs masculins ou la menace pour la santé mentale des joueuses. L'étude intitulée "Does sexualization in video games cause harm in players ?" a été publiée dans un nouveau numéro de Computers in Human Behavior. Elle a été dirigée par Christopher J. Ferguson, professeur de psychologie à l'université Stetson.

La sexualisation dans les jeux vidéo ne semble pas nuire aux joueurs, selon l’étude. Les résultats indiquent que le fait de jouer à des jeux vidéo n'entraîne pas d'opinions misogynes ni de conséquences néfastes sur la santé mentale. Les personnages féminins sont souvent séduisants et peu vêtus dans les jeux vidéo (bien que cette tendance semble s'atténuer au fil du temps). Certaines personnes craignent que la représentation sexualisée des femmes ait des effets négatifs sur les joueurs. Mais les recherches sur le sujet ont donné des résultats mitigés.

Pour mieux comprendre si le fait de jouer à des jeux vidéo est associé à une diminution du bien-être des joueurs ou à une augmentation de la misogynie, les auteurs de la recherche actuelle ont utilisé une technique statistique connue sous le nom de méta-analyse pour évaluer systématiquement les résultats des recherches précédentes.

« Cela fait maintenant deux décennies que j'étudie les effets des jeux vidéo sur les joueurs, principalement en ce qui concerne la violence. Je pense que la plupart des gens ont fini par accepter qu'il n'y a pas de relation entre les jeux vidéo violents et l'agression ou les crimes violents (malgré quelques réticences, dont l'APA) », explique l'auteur de l'étude, Christopher J. Ferguson, professeur de psychologie à l'université Stetson.

« Cependant, les gens se posent encore beaucoup de questions sur la sexualisation et se demandent si les jeux rendent les joueurs masculins plus sexistes envers les femmes ou si les joueuses ressentent davantage d'insatisfaction corporelle et d'autres problèmes de bien-être. C'est un domaine de recherche beaucoup plus restreint que celui de la violence, et nous espérions donc y apporter un peu de clarté », a ajouté Stetson.

Ferguson et son équipe de recherche ont réalisé une méta-analyse de 18 études pertinentes. Toutes les études comprenaient une mesure de l'exposition à des jeux vidéo généraux ou sexualisés. Quinze des études ont mesuré l'agressivité envers les femmes ou les attitudes sexistes, tandis que 10 études ont mesuré les résultats liés à la dépression, à l'image corporelle ou à l'anxiété. Mais les chercheurs n'ont pas trouvé de lien statistiquement significatif entre les jeux vidéo et les attitudes sexistes ou le bien-être psychologique.

Dans l'ensemble, la "panique morale" suscitée par les jeux vidéo et la sexualisation suit à peu près le même schéma que le débat sur les jeux vidéo. Beaucoup d'hyperboles et d'indignation morale, mais très peu de preuves que les jeux vidéo causent un quelconque "préjudice" aux joueurs masculins ou féminins". « En tant que question de santé publique, cela ne semble pas être une préoccupation majeure. Cela ne signifie pas que les gens ne peuvent pas plaider pour une meilleure représentation des femmes dans les jeux. Ils doivent simplement faire attention à ne pas faire d'allégations de "préjudice" qui peuvent être facilement démenties, remettant ainsi en question ce qui pourrait être autrement des objectifs raisonnables de plaidoyer », a déclaré Ferguson.

La qualité des études menées est remise en question

Les chercheurs ont également évalué la qualité des études, examinant des facteurs tels que le pré-enregistrement, les mesures standardisées, les évaluations indépendantes du contenu des jeux vidéo et l'utilisation de variables de contrôle.

« La principale mise en garde est simplement que de nombreuses études ne sont pas très bonnes. La bonne nouvelle est que les études de qualité supérieure étaient moins susceptibles de trouver des preuves d'effets négatifs que les études de qualité inférieure. Dans certains cas, les universitaires ont probablement injecté leurs opinions morales personnelles dans les études, même si ce n'était pas intentionnel. Il est vrai qu'il s'agit d'un domaine de recherche assez restreint, mais les premières données sont si décevantes que je ne suis pas sûr qu'il y ait grand-chose à en tirer », a déclaré Ferguson.

« Évidemment, nous passons par ces cycles de blâme des médias pour les problèmes sociaux. Au moins avec les médias de fiction, les preuves révèlent souvent que nous faisons probablement des boucs émissaires des médias et que la fiction cause rarement des problèmes sociaux. Encore une fois, pour être juste, plaider pour une meilleure représentation des femmes dans les jeux peut être une cause valable même si les jeux n'ont pas d'effets néfastes. Je soutiens ces efforts, j'espère simplement que les défenseurs ne déforment pas les preuves dans le cadre de leurs efforts (ce qui, malheureusement, est trop fréquent parmi les groupes de défense) », a ajouté le chercheur.

Source : Computers in Human Behavior

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des résultats cette étude ? Les trouvez-vous pertinents ?

Voir aussi :

La violence en milieu scolaire est-elle due aux jeux vidéo violents ? Un avis partagé par Donald Trump, même si des études rejettent cette croyance

La violence en milieu scolaire est-elle due aux jeux vidéo violents ? Un avis partagé par Donald Trump, même si des études rejettent cette croyance

Les femmes dans le secteur du jeu vidéo dénoncent le sexisme et le harcèlement dont elles sont victimes, plusieurs d'entre elles partagent leurs expériences sur les réseaux sociaux

Des joueurs de jeux vidéo en colère font pression sur les éditeurs pour qu'ils abandonnent les projets de NFT, qu'ils considèrent comme un outil d'escroquerie

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 29/06/2022 à 10:32
ca fait partie du code artistique, comme les expressions dans les BD et mangas japonais.

Je n'imagine pas un dans un jeu de combat un homme sans muscle et une femme sans des gros boobs, ou un call of duty avec comme soldat un homme de 1m30 tout maigrichon portant fièrement le drapeau américain.

Je ne dis pas qu'on ne peut pas le faire, ce serait même assez rigolo de voir des contre code de temps en temps mais voila y'a un code/une tendance pour représenter les personnage, c'est comme ça qu'on arrive implicitement à comprendre une histoire.
Le méchant est représenter dans un environnement noir, avec un rire diabolique, le gentil dans un environnement lumineux, blanc. On peut imaginer un héro black vivant dans un repère ténébreux avec un rire machiavélique mais c'est pas dans le code artistique.

Si on veut comprendre une histoire il faut un minimum de repère, un guerrier rambo hyper musclé et censé avoir plus de force qu'un geek a grosse lunette, qui lui aura plus de points d'intelligence.
Même chose coté femme, le cliché de la blonde gros boobs bête comme ces pieds vs la scientifique en lunette.

Il suffit d'imaginer 50nuances de grey avec comme héro un homme gros, moche et sans tune et demandé si les femmes aurait fantasmé autant sur ce type lambda que sur Jamie Dornan. Il aurait été considéré comme un predateur sexuel.
Alors qu'un homme beau, grand fort, pété de tune c'est plus sexy pour une histoire de romance et y'a aucun risque de se faire attaquer en justice par des assos
C'est d'ailleurs (de mon interprétation personnelle) pour ça que la fille accepte si facilement de se faire fouetter, en lui sortant le grand jeu, tour d'hélico, voiture de course, resto michelin...
4  0 
Avatar de Bousk
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 29/06/2022 à 18:50
Citation Envoyé par Arya Nawel Voir le message
Pourquoi sommes nous entrain de refaire la peur des media des années 90?
Ça n'a jamais vraiment arrêté en fait
Il suffit d'une nouvelle tuerie ou de n'importe quel problème vraiment pour que des gens mettent ça sur le dos des JV (trop violents, trop gores, trop sexualisés, trop abrutissants, ...).
Dans 2 mois y'aura l'étude inverse qui prouve le contraire, et bis repetita.
4  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 29/06/2022 à 13:53
Citation Envoyé par totozor Voir le message
Il me semble que Bob dans un des Street Fighter est intéressant pour ça, c'est un gros qui a les caractéristique d'un maigre : voltigeur, rapide etc.
Mais je n'ai pas beaucoup d'autre exemple en dehors des parodies.
oui +1, c'est souvent utiliser en caricature, comme une forme d'humour car tu t'attends pas à ce que un Rambo soit astrophysicien par exemple.

Mais ce débat est ridicule, la sexualisation est tels que c'est complétement fantaisiste. Aucun homme ne peut réellement être aussi musclé que serious sam et aucune femme ne peut avoir une poitrine comme Sheeva dans mortal combat
2  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/06/2022 à 16:05
Pourquoi sommes nous entrain de refaire la peur des media des années 90?
2  0 
Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/06/2022 à 12:19
Les gens cherchent toujours un problèmes aux maux de la société (moi y compris) et soyons bien honnête, on a tendance à chercher dans les sujets qui ne nous concernent pas ou que l'on ne comprend pas (les jeux vidéos, le films, la musique, les sports de combats etc)
Ca nous permet d'être bien à l'abri dans notre environnement bien "sain"

Mais pour moi le jeu vidéo a une réponse quasi absolue à ces accusations : je ne suis que fiction (scénario, personnages, décors etc...) , le joueur sait faire la différence entre réalité et fiction.
Donc la représentation que je fais de mes personnages (notamment) féminins n'impacte pas le réel.
Bien sur qu'il y a des exceptions, dans les jeux comme dans les joueurs mais il fait le prendre comme telles.

Je ne dis pas qu'on ne peut pas le faire, ce serait même assez rigolo de voir des contre code de temps en temps
Il me semble que Bob dans un des Street Fighter est intéressant pour ça, c'est un gros qui a les caractéristique d'un maigre : voltigeur, rapide etc.
Mais je n'ai pas beaucoup d'autre exemple en dehors des parodies.
2  1 
Avatar de Jeff_67
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 29/06/2022 à 12:42
Il faut dire que la sexualisation dans les jeux vidéo est éminemment grotesque : hommes aux énormes muscles, femmes aux énormes seins. Il faudra commencer à s'inquiéter le jour où les personnages auront un physique réaliste.
1  0 
Avatar de DannyK
Inactif https://www.developpez.com
Le 29/06/2022 à 18:25
Citation Envoyé par Waikiki Voir le message
Ça dépend du degrés et du type de sexualisation. quand on commence à sexualiser des avatars au look enfantin il y a un serieux problème, même si c'est de la 2d/3d virtuel.

C'est comme les mecs qui prennent l'excuse du dessin pour regarder du hentai mettant en scene des enfants ou des peros au "look enfantin", désolé messieurs ça montre juste que vous avez un besoin de satisfaire une envie pédophile.
Si je suis ta logique, les gens qui aiment les dessins ou la tête ressemble à un animal et le reste du corps ressemble à un humain sont juste entrain d'assouvir des penchants zoophile.
Soyons sérieux 5 minutes ...
2  1 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/06/2022 à 21:33
La violence, qu'elle soit sexuelle ou physique, a toujours existé dans la société. Les années 70 qui ont été l'apogée du peace & love ont été ultraviolentes et ont débordé sur les années 80. Les mouvements punks et métal n'ont été que la transcription de cette ultraviolence de la société, et non la cause. Les 70's ont accouché de deux œuvres ultraviolentes : orange mécanique le livre et mad max le film.
0  0 
Avatar de DannyK
Inactif https://www.developpez.com
Le 29/06/2022 à 21:36
Citation Envoyé par Waikiki Voir le message
J'en déduis que tu trouve normal de se branler en regarder des images d'enfants ?
Non, il fallait en déduire que tu es malhonnête et que tu prends deux thèmes qui en réalité n'ont pas de rapport et tu les mélanges avec une totale interpretation, sans aucune réelle objectivité, à ce niveau là, c'est du wokisme à l 'état pur.

Parcontre, toujours en partant de ta logique, moi j'en déduis que le seul pédophile potentiel ici, c'est toi, puisqu'il n'y a que toi pour soulever ça et faire ce genre de raccourcis bancale.
Tu es un peu comme le mec qui dit "je ne suis pas raciste, j'ai un ami noir"
1  1 
Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/06/2022 à 8:46
Citation Envoyé par Waikiki Voir le message
Ça dépend du degrés et du type de sexualisation. quand on commence à sexualiser des avatars au look enfantin il y a un serieux problème, même si c'est de la 2d/3d virtuel.
Tu joues à quoi?
Je penses n'avoir jamais vu un jeu qui sexualise des enfants.
Je ne dis pas que ça n'existe pas, je dis juste que tu ne dois pas tomber dessus par hasard.

Je ne trouve même pas d'exemple dans les jeux parodiques/satiriques.

Ca me semble être le début de la planche savonneuse qui mène à ce que contredit cette étude.
1  1