IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Twitch va bannir les utilisateurs qui commettent des "inconduites graves" en dehors de son site,
Y compris les activités terroristes, l'exploitation sexuelle des enfants, l'extrémisme violent

Le , par Stan Adkens

58PARTAGES

5  0 
Twitch, la plateforme de streaming de jeux vidéo d'Amazon, a mis à jour ses conditions de service en janvier afin de contribuer à réduire les abus en ligne sur son site. L'entreprise prévoit maintenant d'étendre la portée de ses efforts pour inclure certains comportements hors de la plateforme. Dorénavant, le service va interdire les utilisateurs pour des infractions telles que l'appartenance à un groupe haineux ou des menaces crédibles de violence de masse qui se produisent entièrement en dehors du site, dans le cadre d'une nouvelle approche de la modération de la plateforme, a déclaré la société mercredi. Les comptes pourraient être suspendus pour une durée indéterminée.

Twitch a élaboré une politique de conduite hors service afin de dissuader les utilisateurs de commettre des infractions graves hors ligne ou sur d'autres services Internet, lit-on dans un billet de blog publié mercredi par l'entreprise. La plateforme qui est populaire parmi les joueurs de jeux vidéo a déclaré qu'en vertu de ses nouvelles règles, elle prendrait des mesures d'application contre ce genre d’infractions qui posent un « risque substantiel pour la sécurité » de sa communauté. Les personnes faisant l'objet d'une enquête pour violation de cette politique s'exposent à des sanctions allant jusqu'à la suspension indéfinie de leur compte.


« Prendre des mesures contre des comportements répréhensibles qui se produisent entièrement en dehors de notre service est une approche nouvelle, tant pour Twitch que pour l'industrie en général, mais c'est une approche que nous croyons – et que vous nous avez fait comprendre – qu'il est crucial de mettre en place », a déclaré la société dans son billet de blog.

Les grandes sociétés de médias sociaux Facebook Inc. et Twitter Inc. concentrent en grande partie leurs règles et leurs mesures d'application sur le contenu et l'activité de leurs services, avec des exceptions pour certains individus ou organisations qu'elles ont désignés comme dangereux ou violents.

Twitch prenait auparavant en compte les comportements hors service liés à des incidents sur le site, comme le harcèlement sur d'autres plateformes de médias sociaux. La société a déclaré qu'elle avait également pris des mesures contre des comportements graves en dehors de son service, comme lorsqu'elle a suspendu indéfiniment le compte de l'ancien président américain Donald Trump après qu'une foule de ses partisans a pris d'assaut le Capitole des États-Unis le 6 janvier. La plateforme n'a pas hésité, par le passé, à bannir des streamers populaires pour des activités inappropriées en cours de diffusion, mais la société n'avait jusqu’alors pas adopté une approche à grande échelle.

Il existe deux catégories d'infractions hors service, selon la nouvelle règle. La première implique le harcèlement, que ce soit sur Twitch ou en dehors. Il peut s'agir de quelqu'un qui harcèle une personne sur Twitch et qui continue ensuite à la harceler sur une autre plateforme comme Twitter. La deuxième catégorie comprend les infractions qui sont considérées comme un « risque substantiel pour la sécurité de la communauté Twitch ». En voici quelques exemples donnés par le service de streaming de jeux :

  • La violence meurtrière et l'extrémisme violent
  • Activités ou recrutement terroristes
  • Les menaces explicites et/ou crédibles de violence de masse (c'est-à-dire les menaces contre un groupe de personnes, un événement ou un lieu où des personnes se réuniraient)
  • Direction ou appartenance à un groupe haineux connu
  • Exécution ou complicité d'activités sexuelles non consensuelles et/ou d'agression sexuelle
  • Exploitation sexuelle d'enfants, telle que la manipulation d'enfants et la sollicitation/distribution de matériel sexuel destiné aux mineurs
  • Actions qui compromettraient directement et explicitement la sécurité physique de la communauté Twitch, telles que des menaces de violence lors d'un événement Twitch
  • Menaces explicites et/ou crédibles contre Twitch, y compris le personnel de Twitch.



Twitch prendra des mesures même si la cible des inconduites graves hors ligne n'est pas un utilisateur de la plateforme

L'entreprise a déclaré que les utilisateurs pourront signaler de tels comportements, mais qu'elle pourra également enquêter sur des cas de manière proactive, par exemple s'il existe un rapport d'information vérifié indiquant qu'un utilisateur a été arrêté. Twitch dit qu’il s'appuierait davantage sur les forces de l'ordre dans les cas "hors service" et qu’il s'associait dorénavant à un cabinet d'avocats d'investigation pour soutenir son équipe interne. L'entreprise n'a pas souhaité donner le nom de ce cabinet.

Les nouvelles normes s'appliqueront même si la cible des comportements hors ligne n'est pas un utilisateur de Twitch ou si l'auteur n'était pas un utilisateur lorsqu'il a commis les actes. Les auteurs de ces actes se verront également interdire l'enregistrement d'un compte Twitch. Le billet de blog dit également que la société ne prendrait des mesures qu'en présence de preuves concrètes :

« Des communautés fortes reposent sur la confiance et nous mettons en place un processus rigoureux pour nous permettre de mener des enquêtes de manière approfondie, équitable et sensible. Nous ne prendrons des mesures que lorsqu'il existe des preuves, qui peuvent inclure des liens, des captures d'écran, des vidéos de comportements hors Twitch, des entretiens, des dépôts de plainte auprès de la police ou des interactions, qui ont été vérifiées par notre équipe d'intervention des forces de l'ordre ou nos enquêteurs tiers », poursuit-elle.

L'entreprise a aussi indiqué que, dans les cas où le comportement s'est produit dans un passé lointain, où les utilisateurs ont fait l'objet d'une réhabilitation, comme un séjour dans un établissement correctionnel, et où ils ne présentent plus de danger pour la communauté, elle pourrait ne pas prendre de mesures. Elle a déclaré qu'elle partagerait les mises à jour avec les parties concernées, mais qu'elle ne partagerait pas les mises à jour publiques concernant les actions menées dans le cadre de cette politique.

La société a également créé une adresse électronique, OSIT@twitch.tv, pour que les personnes puissent envoyer de la documentation concernant les activités d'un streamer. Les informations envoyées à cette adresse resteront confidentielles, a précisé l'entreprise. Elle a toutefois précisé que les autorités judiciaires devaient être contactées en premier lieu si cela s'avérait nécessaire. Twitch prévient qu'elle bannira les utilisateurs qui abusent de l'adresse électronique en envoyant un grand nombre de réclamations frivoles ou en encourageant d'autres personnes à le faire.

Twitch informera l’utilisateur qui fait l’objet d’enquête dans certains cas. Cependant, dans les cas liés à des comportements illégaux, il se peut qu’il ne soit pas en mesure d'alerter la personne impliquée afin de préserver les preuves. Twitch ne prendra aucune mesure contre le compte d'un utilisateur tant que l’enquête ne sera pas terminée, et n'émettra une mesure d'exécution que si la société est en mesure de confirmer la preuve d'un acte répréhensible.

Source : Twitch

Et vous ?

Que pensez-vous des nouvelles règles de Twitch qui s’appliquent en dehors de son site ?
Pensez-vous que les nouvelles règles de Twitch constituent vraiment la solution contre les comportements illicites sur Internet ?

Voir aussi :

Twitch a temporairement banni le compte du président Donald Trump pour « conduite haineuse », et a supprimé le contenu incriminé
Twitch Prime devient Prime Gaming pour préciser aux titulaires de comptes Amazon Prime, qu'ils en bénéficient au même titre que Prime Music et Prime Video
Amazon rachète Twitch pour 970 millions de dollars, l'opération devrait être close au second semestre 2014
Le président Trump suspendu « indéfiniment » sur Facebook et Instagram, du moins jusqu'à la fin de son mandat, Twitch, le service de streaming vidéo en direct, fait de même

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 08/04/2021 à 19:38
Autant je comprends bien qu'il est important de protéger ses communautés, autant je trouve totalement déplacé qu'une organisation privée se mette à faire ses propres enquêtes sur ses propres utilisateurs -ou des étrangers- hors de sa plateforme. Alors quoi, il va falloir fournir son casier judiciaire pour s'inscrire sur Twitch ? Des organismes privés qui s'amusent à jouer les juges, non merci.
12  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/04/2021 à 22:10
Donc si j'ai bien compris on peu demander à Twitch le bannissement de toute personne déclarée Gilets jaune ou France insoumise parce que c'est clairement des "groupes haineux" ?

5  1 
Avatar de pierre-y
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/04/2021 à 21:38
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
Autant je comprends bien qu'il est important de protéger ses communautés, autant je trouve totalement déplacé qu'une organisation privée se mette à faire ses propres enquêtes sur ses propres utilisateurs -ou des étrangers- hors de sa plateforme. Alors quoi, il va falloir fournir son casier judiciaire pour s'inscrire sur Twitch ? Des organismes privés qui s'amusent à jouer les juges, non merci.
Oui j'ai pensé la même chose en regardant cette article. J'ajouterai que twitch a l'esprit tres large quand ça l'arrange et que les bannes sont à la gueule du client quand ça n'est pas directement la direction de twitch qui se prend un scandale sexuel.

D'ailleurs concernant ce dernier point : "Menaces explicites et/ou crédibles contre Twitch, y compris le personnel de Twitch." me laisse sans voix. Donc faire des "menaces crédibles" contre twitch ou son personnel peut te valoir un banne? On est ou la pour qu'une victime potentielle se voit menacé de la sorte et de manière aussi explicite exactement?
2  0 
Avatar de walfrat
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/04/2021 à 21:11
J'imagine que la logique est qui si on peut avoir prouvé qu'une personne a eu de tel comportement en dehors du site, la plateforme Twitch a potentiellement été impliquée de façon direct ou indirecte. Et même si ce n'était pas le cas dans ce cas précis, vu le type d'infraction reproché il l'a sans doute été dans d'autre cas pas encore connu, d'où le ban.

Honnêtement la clause qui m'agace le plus est la suivante :

Direction ou appartenance à un groupe haineux connu
Les autres sont très claires, mais celle-là ne peut que trop dépendre du dernier hashtag à la mode.

Au final c'est une revirement par rapport aux 20 dernières années ou les équipes des sites ne faisaient que très peu pour leur utilisateurs, bref ils étaient passifs, maintenant ils veulent (prétendent ?) se positionner dans une logique active.
1  0