Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le gouvernement chinois prévoit de déployer un système d'authentification pour obliger les joueurs de jeux vidéo à utiliser leur vrai nom
D'ici septembre 2020

Le , par Aurélien

70PARTAGES

10  0 
Le gouvernement chinois via l'Administration nationale de la presse et des publications (SAPP), l'organe chargé de réglementer les jeux, avait décidé en 2019 de renforcer sa législation autour des jeux vidéo. En effet, à ce jour en Chine les enfants âgés de moins de 18 ans n'ont le droit de jouer à des jeux vidéo que pendant 90 minutes par jour, avec un couvre-feu passé 22 heures qui dure jusqu’à 8 heures du matin le lendemain. Le couvre-feu s’appliquant 7 jours sur 7 tandis que l’obligation de limiter le temps consacré à des jeux à 90 minutes par jour ne s’applique que du lundi au vendredi. Les enfants pouvant jouer au maximum 3 heures par jour le weekend.

En plus de ces mesures, ces derniers ont désormais l’obligation de créer des comptes gaming avec leur vrai nom, document d’identification à l’appui. Par ailleurs la loi a établi des limites de dépenses pour les DLC (contenus téléchargeables) et les microtransactions. Il y aura désormais une limite à ne pas dépasser comprise entre 28 $ et 57 $ par mois pour les microtransactions (achats d’objets, de skins et autres lootboxes). Montant ajusté en fonction de l’âge du joueur.

La Chine avait également édicté d'autres règles régissant la pratique des jeux vidéo dans le pays: les éditeurs de jeux doivent à ce jour encore, soumettre les jeux à un contrôle de contenu et de monétisation avant qu'ils ne puissent être distribués légalement.

C'est afin de veiller aux respects de ces mesures que les autorités de régulation ont annoncé ce 3 août 2020, qu'un système d'authentification par nom réel pour les jeux vidéo devra être mis en place d'ici septembre et sera géré par l'État.


Une fois ce système mis en place, les éditeurs de jeux seront invités à le rejoindre par vague, a déclaré Feng Shixin, un responsable du département Central de la Publicité du Parti Communiste au cours d'une interview accordée aux médias d'État lors de l'exposition de jeux à ChinaJoy, la plus grande exposition de jeux vidéo du comté.

Lors de cette exposition, M. Feng a également déclaré que les autorités de régulation ont déjà commencé à inspecter les jeux et que d'autres inspections sont à venir. Au cours du premier semestre de cette année, près de 100 jeux ont été censurés pour avoir fonctionné sans autorisation. Ce mois-ci, Apple a dû également retirer des centaines de jeux mobiles non autorisés de son Apps-Store en Chine, ouvrant ainsi une brèche dans laquelle les éditeurs de jeux comptent bien se positionner.

Même si pour l'instant on ne sait pas grand-chose sur le fonctionnement du système national de vérification qui sera déployé, l'on peut déjà relever que certains éditeurs de jeux vidéo à l'instar de Tencent et NetEase ont déjà mis en place leur propre système de vérification. En effet, « En l'honneur des rois », le jeu immensément populaire de Tencent (connu sous le nom d'« Arena of Valor » à l'étranger) dispose d'ores et déjà d'un système de vérification comprenant un programme de reconnaissance faciale.


En mettant en place ce système, la Chine cherche à mieux lutter contre l’addiction aux jeux vidéo : « ces problèmes affectent la santé physique et mentale des mineurs, ainsi que leur apprentissage et leur vie sociale ». Il y a aussi la myopie, dont les jeux sont régulièrement accusés d’être responsables dans le pays. Mais aussi « les mauvais résultats scolaires qui concernent une large frange de la société », comme le rapporte l’organe de presse national chinois South China Morning Post. Cependant il s'agirait également de contrôler plus étroitement le marché des jeux qui en Chine vaut actuellement environ 39,4 milliards de yuans (19,9 milliards de dollars).

Source : South China Morning Post

Et vous ?

Que pensez-vous de ces nouvelles mesures instaurées en Chine ? Sont-elles pertinentes ?
Quels impacts pourraient avoir ces nouvelles mesures sur le marché des jeux vidéo en Chine et dans le monde ?

Voir aussi

La Chine limite la pratique des jeux vidéo à 2h par jour pour les moins de 18 ans, dans le but de lutter contre l'addiction


France : le débat sur le trouble du jeu vidéo s'invite dans les instances gouvernementales Quel traitement préconiser à ceux qui en souffrent ?

L'Organisation mondiale de la santé considère désormais l'addiction aux jeux vidéo comme une maladie au même titre que l'addiction à la cocaïne

Tueries dans les écoles : Donald Trump accuse les jeux vidéo violents à l'occasion de sa rencontre avec l'industrie

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Neckara
Inactif https://www.developpez.com
Le 06/08/2020 à 9:17
Citation Envoyé par Aurélien Voir le message
En mettant en place ce système, la Chine cherche à mieux lutter contre l’addiction aux jeux vidéo : « ces problèmes affectent la santé physique et mentale des mineurs, ainsi que leur apprentissage et leur vie sociale ».
C'est bien de recracher la propagande chinoise. .

Leur objectif est peut-être plutôt de coincer les dissidents qui se réunissent sur des jeux comme Minecraft ou Animal Crossing.
8  1 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/08/2020 à 16:35
Donc par exemple dans un jeux en ligne, au lieu de te faire tuer par groskiller75 tu te fais tuer par Jean Bonnot, et comme tu as son vrai nom pour te venger tu peux aller le tuer en vrai ?
3  0 
Avatar de Nym4x
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 06/08/2020 à 22:01
Ils sont sadiques le gouvernement chinois : 90 minutes de jeux vidéos en plein confinement ils ont du faire la tronche les enfants chinois et sinon c'est quand la loi pour interdire de bouffer des chauves souris et des pangolins? Parce que niveau santé je pense que cela devrait être prioritaire par rapport aux jeux vidéos...
3  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 06/08/2020 à 17:16
ça dépend. Il s'appelle Jean-Edouard Rotschild de Bonneau, ou alors Jean-Mouloud Ben Bono? Suivant les orientations politiques de l'offensé, il pourrait y avoir des réactions variées.
2  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 06/08/2020 à 9:27
Et pourtant c'est exactement ce qui se passe progressivement en France, sous couvert de haine et autres conneries. Jean Castex en a remis une couche il y a peu.
Arrêtons de regarder les "méchants" désignés par nos gouvernements, ça ne fait absolument pas avancer nos problèmes, bien au contraire!
2  2 
Avatar de forthx
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 06/08/2020 à 11:15
Ils sont fort ces chinois ! Le monde du jeu a bien changer !

Quid des anciens jeux et des jeux solo/hors ligne ?
Il vont être interdit car non contrôlable ?
Ça me parait délicat a mettre en œuvre.

En tout cas c'est un bon exemple du contrôle disponible avec les techno déjà présentes chez nous.
J'en connais qui n'ont rien a se reprocher qui ne seraient pas ravis de ce genre de contrôle.
(et j'en connais d'autres qui serait ravis de déléguer le contrôle du temps de jeu de leurs enfants à l’État )
0  0