La Chine limite la pratique des jeux vidéo à 2h par jour pour les moins de 18 ans
Dans le but de lutter contre l'addiction

Le , par Jonathan

40PARTAGES

10  0 
L’impact que peuvent avoir les jeux vidéo sur les jeunes joueurs a toujours fait débat. Bien que certaines recherches aient montré que ces jeux puissent contribuer au développement social et intellectuel des jeunes joueurs, certains les considèrent qu’ils ont une mauvaise influence sur le comportement de ces jeunes. D’ailleurs, même le président américain avait accusé les jeux vidéo violents d'être responsables des tueries enregistrées dans des écoles aux Etats-Unis.

Considérée donc par l’Organisation mondiale de la Santé comme une véritable maladie, l’addiction aux jeux vidéo est depuis lors combattue par plusieurs gouvernements à l’instar du gouvernement chinois, qui met énormément de pression sur les éditeurs de jeux. Ayant donc peur de voir leurs jeux interdits sur le marché chinois, ces éditeurs se plient aux recommandations imposées par le gouvernement. C’est ainsi que le studio américain Riot Games, sous l’impulsion du géant Chinois Tencent qui en est le propriétaire, a déployé un nouveau système limitant à 2 heures par jour, le temps de jeu des moins de 18 ans sur le célèbre jeu League of Legends (LoL).


Plus question désormais pour les moins de 18 ans en Chine, de passer toute une après-midi ou une soirée entière devant son écran à s'entraîner à LoL. League of Legends n’est pas le seul jeu touché par cette nouvelle mesure, d'autres jeux comme World of Warcraft et Fortnite l’ont également été. On pourrait penser qu’il puisse être difficile pour le gouvernement chinois de s’assurer de l’âge des joueurs, en raison du fait qu’on s’imagine que ceux-ci pourraient donner de fausses informations lors de la création de leurs comptes, mais en réalité, ce n’est pas le cas.

Il faut savoir qu’en Chine, lors du processus de création d’un compte sur une plateforme de jeu, il est demandé de fournir son numéro national d’identification. C’est donc grâce à cette information que le gouvernement peut s’assurer de l’âge exact du joueur. Voilà une excellente option pour ceux qui souhaitent la fin de l’anonymat en ligne. D’un autre côté, on pourrait se demander bien pourquoi cette lutte contre les jeux vidéo alors qu’une étude a montré que les jeunes qui jouent à ces jeux ont de meilleures capacités de raisonnement moral, que les jeunes non-joueurs.

Source : Le Soir

Et vous ?

Pensez-vous que l’addiction aux jeux vidéo soit réellement un problème ou une maladie ?
Pensez-vous que cette décision de la Chine soit la meilleure façon de lutter contre cette addiction ? Que proposeriez-vous ?

Voir aussi :

France : le débat sur le trouble du jeu vidéo s'invite dans les instances gouvernementales Quel traitement préconiser à ceux qui en souffrent ?
Tueries dans les écoles : Donald Trump accuse les jeux vidéo violents à l'occasion de sa rencontre avec l'industrie
L'Organisation mondiale de la santé considère désormais l'addiction aux jeux vidéo comme une maladie au même titre que l'addiction à la cocaïne

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 01/08/2019 à 11:07
Si le niveau baisse, c'est justement parce-qu’on ne vire plus à la fin du primaire ceux qui n'arrivent pas à suivre. Ceux qui décrochent aujourd'hui à 16 ans auraient été virés dès le certificat d'études, dans le temps.

Bon, on peut y ajouter, au moins en France, la baisse des horaires des matières fondamentales. Ma fille en 6ème, meilleure en maths de sa classe, n'a pas le niveau en maths de son cousin polonais - qui est dans l'équivalent local du CM2. Ben oui, mais en Pologne, ils ont massivement des heures de maths en primaire, eux. Avec aux manettes des gens qui ne sont pas 100% littéraires.

Quand à moi, contrairement à ma fille(qui elle se drogue à la lecture), j'étais déjà addict aux jeux vidéos à 8 ans. Résultat? Toujours le premier de ma classe en maths jusqu'en première, troisième en terminale(derrière un mec qui a intégré l'X en 3/2, et un autre qui a intégré Cachan en 3/2), et j'ai fini dans une école des Mines. Le rapport entre l'addiction et les résultats scolaires ne colle pas avec mon parcours. Ne colle pas avec le parcours de grand monde, en fait. J'ai connu un gars qui a fini premier de son BTS, et qui a consommé 180 jours de world of warcraft sur les 18 derniers mois de celui-ci.

Tout ceci est de l'anecdote et ne fait pas une étude statistiquement représentative, mais les gens qui hurlent sur le jeu vidéo n'ont même pas d'anecdotes à nous opposer, alors...
14  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/08/2019 à 9:23
Et bien cela fera moins de chinois dans les compétitions mondiales, ne restera plus qu'à se débarrasser des coréens après ça.
9  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 01/08/2019 à 11:29
Citation Envoyé par sebastiano Voir le message
En effet, il y a de plus en plus d'enfants complètement largués dès le primaire mais qu'on laisse passer jusqu'au collège, par peur de blesser les parents. Les associations d'aides aux devoirs (je parle de bénévoles, pas d'entreprises type Acadomia) sont de plus en plus remplies de gamins qui ont du mal à faire des fractions simples alors qu'ils sont au collège. Et je ne parle pas des tables de multiplication à 1 chiffre qu'ils sont censés connaître sur le bout des doigts.
Ma mère fait partie de ces bénévoles. Elle arrive à en sortir certains de la spirale de l'échec. Pas tous, loin s'en faut. Le dernière fois, elle avait pris sous son aile un gamin qui n'amenait jamais ses devoirs, mais l'a fait progresser quand même sur les bases(genre les fractions) pendant quelques mois. Arrive un animateur payé par la mairie qui "va s'occuper personnellement de ce chenapan", le prend dans son bureau pendant 90 minutes, l'insulte parce-qu’il ne fait pas ses devoirs, et ma mère n'a jamais revu le gamin. Il est retombé dans la spirale de l'échec.

Après, encore une fois, à l'époque de mes grands-parents, ce genre d'élève n'aurait jamais mis les pieds au collège. Des élèves brillants comme ma fille, donc, avaient le soutien exclusif des profs, et pouvaient progresser, alors qu'aujourd'hui ils doivent attendre.

Citation Envoyé par sebastiano Voir le message
C'est dramatique pour les générations à venir, et pour le coup c'est pas de la faute à telle ou telle élite qui confisque un savoir ou des outils. Être performant à l'école (même si le niveau global est en baisse) c'est avant tout une histoire d'éducation, donc de parents.
J'ai un doute(pas une certitude) : ne sont-ce pas ces élites qui poussent tout le monde au niveau bac dans le public, sans donner au public les moyens de ce genre d'ambitions, pendant qu'ils payent des profs particuliers haut de gamme et des écoles privées +++ à leurs propres rejetons?

Citation Envoyé par sebastiano Voir le message
La palanquée de gamins qui joue au foot en bas de chez moi, tous les soirs jusqu'à la fermeture du parc et 24/7 les week-ends, je me demande à quel moment ils ont le temps de faire leurs devoirs, aller se cultiver un minimum, faire autre chose que ça...
Encore une fois, ceux-là, à mon époque, il s’arrêtaient en 5ème. Aujourd'hui, on les fait passer en première, on dit que le niveau baisse, et donc qu'on peut se permettre de baisser les moyens de l'éducation nationale, et sous-payer les profs, ces incapables même pas foutus de gérer une classe ou certains pigent en 30 minutes le concept de fractions(ma fille et les 3 avec qui elle se tire la bourre), et ou d'autres n'ont toujours pas compris ce que c'était un chiffre.

Et on accuse le jeu vidéo, parce-que pas assez de décideurs en ont fait leur passion. Avant, c'était le rock&roll, mais tous les décideurs d'aujourd'hui ont grandi avec le rock&roll, donc ils tapent sur le loisir de la génération d'après. J'ignore ce qui va succéder aux jeu vidéo pour mes petits enfants, et j'essayerait d'être un peu moins vieux con que ça.

Je ne croie pas que jouer au football soit pire que de jouer aux jeux vidéos, honnêtement. On a tous des centres d’intérêts différents, pas incompatibles avec les études. Je veux juste dire que notre corps professoral, dans sa rémunération, dans sa sélection, dans sa formation, n'est pas armé pour cette noble mission de tirer tous les enfants vers le haut. Et que le jeu vidéo, comme le football, sont des boucs émissaires bien pratiques.
8  0 
Avatar de Baalouga
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/08/2019 à 10:56
Aujourd'hui, 10h26 mchoucroun :
"Mais les enfants ne veulent plus faire leurs devoirs, ou les baclent."
Avec ou sans jeux vidéo j'avais pas envie de faire mes devoirs. Ils y a des années c'était les bd ou la musique, aujourd'hui les jeux vidéo, demain (surement aussi aujourd'hui) les téléphones.
Personne n'a envie de faire ses devoirs et préfère faire autre chose ^^

Et à la fin, le niveau scolaire baisse. Et ils arretent les etudes à 16 ans.
Je ne pense pas que les jeux vidéo soient responsables. Ou pas le seul du moins.
8  1 
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/08/2019 à 11:05
Citation Envoyé par mchoucroun Voir le message
Je trouve que l'idée du gouvernement chinois est excellente.

Les jeux sont faits pour rendre addicts. A commencer par les gosses.
Les adultes peuvent faire ce qui veulent.

Mais les enfants ne veulent plus faire leurs devoirs, ou les baclent.
Ils ne lisent plus. Ne savent plus ecrire.
Et à la fin, le niveau scolaire baisse. Et ils arretent les etudes à 16 ans.

Voila. Bravo les chinois !!!
Pas mal de lieux communs ici.

Le problème n'est pas l'addiction aux jeux vidéos mais l'addiction tout court.

La personne qui lit trop de mangas ou fait trop de sport aura aussi moins de temps pour faire (bien) ses devoirs.
8  1 
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/08/2019 à 14:19
Citation Envoyé par Zardas Voir le message
Pour en revenir à la news, je trouve ça bien de lutter contre ce genre d'addictions, mais n'est-ce pas aux parents d'effectuer ce travail ? Et à partir de combien de temps par jour est-ce que ça devient une addiction, mystère pour ma part...
Comme pour l'alcool et tout un tas d'autres "activités", je pense que ce n'est pas la quantité seule qui compte, mais le fait de ne plus pouvoir s'en passer.

Si tu joues 1h par jour aux jeux vidéos, mais que tu ressens un manque, l'envie irrépressible d'y retourner parce que tu as fait une journée sans jouer, ce n'est pas déjà de l'addiction ?
4  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/08/2019 à 16:02
Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
Personnellement je n'ai jamais eu l'impression de developper des capacités particulieres dans le quotidien parce que j'arrivais a finir une saison de F1 sur la console, "gerer" une ville dans un Civilization, etre un tireur emerite parce que je finis un call of duty en une apres midi.
En même temps, ce n'est pas parce que tu n'en as pas l'impression que ce n'est pas le cas. A moins d'avoir le pouvoir magique de te balader entre des dimensions parallèles, tu n'as strictement aucun moyen de savoir si, si tu n'avais jamais joué à des jeux vidéos, tu aurais aujourd'hui les mêmes capacités intellectuelles que celles que tu as aujourd'hui.

Mais c'est vrai que ton "impression" doit probablement être plus juste que les études scientifiques comparatives qui disent le contraire.
6  2 
Avatar de Zardas
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 01/08/2019 à 14:14
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
Apprendre à avoir des réflexes et à sentir la gravité, à optimiser une trajectoire, à gérer une équipe de football(et donc un budget), à gérer une compagnie...
Et tout cela sans même parler de l'aspect d'ouverture sociale inhérente à ce genre jeux. Même ceux solo où le joueur serra facilement amené à rejoindre des forums, serveurs discord... pour partager son expérience avec d'autres.
Il y a du bon dans toute activité et, comme évoqué précédemment, c'est comme toujours l'abus/addiction qui est mauvais.

Pour en revenir à la news, je trouve ça bien de lutter contre ce genre d'addictions, mais n'est-ce pas aux parents d'effectuer ce travail ? Et à partir de combien de temps par jour est-ce que ça devient une addiction, mystère pour ma part...

Sinon, je n'étais pas au courant pour le système authentification via une identifiant national, mais c'est aberrant non ? Une société "privée" qui se demande des informations de l'état Et comment ça se passe sur l'utilisateur veut créer plusieurs compte, il peut le faire avec un seul identifiant ? Et si un touriste sans identifiant veut se créer un compte, il doit passer par un VPN ?
3  0 
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/08/2019 à 13:58
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
Exact, mais tu notera qu'ils parlent des 2-5 ans. Mon fils de 17 mois n'a pas accès aux écrans, et ça va durer encore quelques années. Les chinois, eux, font un blocage jusqu'à 18 ans. On ne parle pas des mêmes enfants, 5 ans ou 17 ans, ce n'est pas pareil. Du tout.

Oui, je suis choqué quand dans le tramway, je vois un gamin de moins de deux ans, harnaché dans sa poussette, hypnotisé par des mangas violents pour ados-adultes, et leur maman bien contente d'avoir la paix et de pianoter sur son mobile. Moi, je joue avec le mien pour l’empêcher de hurler, ce qui me laisse moins de temps pour jouer à Transport Empire sur mon Android. Ca fait partie de la vie, je ne veux pas être emmerdé par des enfants, je ne fais pas d'enfant. J'en ai fait deux, j'assume. C'est chronophage, faire gouzigouza avec le petit, ou emmener la grande à son cours de musique. Ça mange mon temps de gaming. C'est la vie. N'en reste pas moins que le gaming est une activité honorable, dans la plupart des situations.
Je vois qu'on a la même réaction. Faire des enfants, c'est avant tout s'en occuper.

Moi aussi, ça me donne une impression étrange, quand je vois des gamins en si bas âge tripoter des appareils électroniques. Mais j'ai l'impression que les parents cherchent de plus en plus à être tranquilles sans avoir à s'en occuper, un peu comme s'ils n'avaient pas mesuré le challenge et la chronopagie que représentait d'avoir des enfants.

"Mon fils de 17 mois n'a pas accès aux écrans, et ça va durer encore quelques années."

Bravo à toi. Le plus difficile, ce sont les petit(e)s soeurs/frères. J'ai 2 filles (6 ans et 2 ans), la plus grande a parfois droit à quelques minutes d'un dessin animé, elle comprend que c'est contrôlé et qu'il y a une fin au privilège... mais la plus petite, en voyant ça, réclame à outrance.

Le plus incroyable, c'est qu'il n'y a absolument rien qui les rend autant accroc. Ils peuvent faire une véritable crise d'adolescence pour un écran, qu'ils ne feront jamais pour n'importe quel autre jouet ou activité. C'est cette dépendance qu'il faut combattre au bas âge, et contrôler quand ils grandissent (car ils n'y échapperont pas, les écoles maternelles s'y mettent déjà). Le tout étant de les accompagner... comme pour un sport.
3  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 01/08/2019 à 14:27
Tiens, c'est marrant, mon post qui a pris des pouces rouges n'est pas celui auquel je m'attendais. Comme quoi, j'ai des progrès à faire en termes de connaissances de l'âme humaine.

Citation Envoyé par Zardas Voir le message
Et tout cela sans même parler de l'aspect d'ouverture sociale inhérente à ce genre jeux. Même ceux solo où le joueur serra facilement amené à rejoindre des forums, serveurs discord... pour partager son expérience avec d'autres.(.../...)
ça n'existait pas de mon temps(Sabre Wulf, c'est sorti sur CPC en 1985). Mais on en parlait avec les copains.

Citation Envoyé par Zardas Voir le message
Sinon, je n'étais pas au courant pour le système authentification via une identifiant national, mais c'est aberrant non ? Une société "privée" qui se demande des informations de l'état Et comment ça se passe sur l'utilisateur veut créer plusieurs compte, il peut le faire avec un seul identifiant ? Et si un touriste sans identifiant veut se créer un compte, il doit passer par un VPN ?
C'est une dictature, hein, ils font ce qu'ils veulent, et plus ça te fait chier, plus ils kiffent.

Citation Envoyé par sebastiano Voir le message
(.../...)Si tu joues 1h par jour aux jeux vidéos, mais que tu ressens un manque, l'envie irrépressible d'y retourner parce que tu as fait une journée sans jouer, ce n'est pas déjà de l'addiction ?
Définition intéressante. Qui fait de moi(et de 90% de l'humanité) un accro au sexe. Je dois y réfléchir. Je ne suis pas sur de toutes les implications de cette affirmation.

Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
(.../...) pour en revenir au sujet lui-même, je trouve cela aberrant que cela soit un gouvernement qui force une sorte de "contrôle parental" directement dans le jeu, d'une part car cela peut impacter des gens qui n'auront rien demandé, mais surtout, car cela enlève encore une part de responsabilité aux parents, qui du coup, vont en faire de moins en moins et cela ne peut qu'entraîner un cercle vicieux avec des parents de plus en plus infantilisés et de moins en moins concernés par l'éducation de leurs enfants.
Ben, encore une fois, c'est une dictature. Déresponsabiliser les gens, ça les arrange.
3  1 
Responsable bénévole de la rubrique 2D - 3D - Jeux : LittleWhite -

Partenaire : Hébergement Web