Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Pologne met le jeu informatique "This War of Mine" sur la liste de lecture de l'école,
« Nous allons élargir notre imagination et apporter quelque chose de nouveau à la culture »

Le , par Stan Adkens

56PARTAGES

10  0 
Le ministère polonais de l’Éducation va ajouter à la liste de lecture scolaire officielle le jeu informatique populaire "This War of Mine" qui examine la guerre du point de vue des civils. Le Premier ministre a confirmé la nouvelle en juin dernier lors d'une visite chez 11 bit studios, le développeur du jeu, basé à Varsovie, a rapporté le site Web Notes from Poland (NFP). L'ajout d’un jeu informatique à la liste de lecture de l'école marque un changement radical par rapport aux livres traditionnels qui constituent généralement ces listes.

« La Pologne sera le premier pays au monde à mettre son propre jeu informatique sur la liste de lecture du ministère de l’Éducation », a déclaré Mateusz Morawiecki, le Premier ministre de la Pologne, lors de sa visite. « Les jeunes utilisent les jeux pour imaginer certaines situations [d'une certaine manière] pas pires que la lecture de livres ». « En incorporant les jeux dans le système éducatif, nous allons élargir notre imagination et apporter quelque chose de nouveau à la culture, non seulement en Pologne, mais aussi dans le monde entier », a poursuivi le Premier ministre, qui a noté que le jeu serait sur la partie optionnelle de la liste de lecture.

Le Premier ministre Mateusz Morawiecki chez 11 bit studios


Grzegorz Miechowski, PDG des studios 11 bit, a réagi à la décision en déclarant : « Bien sûr, les jeux sont déjà utilisés dans l'éducation pour enseigner les mathématiques, la chimie et développer les capacités cognitives, mais je ne pense pas que nous n’ayons jamais rencontré un jeu officiellement inclus dans le système éducatif au niveau national comme une lecture scolaire ». « Je suis fier de dire que le travail de 11 bit studios peut contribuer au développement de l'éducation et de la culture dans notre pays », a ajouté Miechowski. « C’est peut-être un moment décisif pour tous les artistes qui créent des jeux dans le monde entier ».

L’éditeur de jeux a publié un post sur Twitter qui indique que le jeu « a franchi une étape importante dans la reconnaissance des jeux vidéo comme une œuvre de culture ».


"This War of Mine" (TWoM) n'est pas un jeu éducatif sur mesure. Contrairement aux jeux éducatifs à part entière ou même Minecraft : Education Edition, c’est un jeu de guerre. Mais loin des produits traditionnels qui ont souvent dominé le marché des jeux vidéo et attiré les critiques pour leur contenu violent et sexiste, TWoM met l'accent sur l'expérience des civils plutôt que sur celle des combattants. Le jeu a été acclamé en 2014, sa date de sortie, en raison de sa réflexion sur les thèmes de la guerre et de la survie. Sa volonté d'inciter les joueurs à faire des choix éthiques offre une superbe introspection sur le sujet.

« Contrairement à la plupart des jeux informatiques - tirer, poursuivre, des voitures rapides, plus de tirs - dans ce jeu, il y a beaucoup de réflexion, des situations dans lesquelles nous nous mettons dans la position d'une personne qui doit survivre à la guerre », a déclaré M. Morawiecki, notant que le jeu s'inspire du siège de Sarajevo ainsi que du soulèvement de Varsovie.

Le Premier ministre a admis que ce sont ses enfants qui lui ont parlé du jeu. « Cela crée un espace pour une analyse intéressante des événements », a-t-il poursuivi. « Il montre aux jeunes comment suivre de bons chemins dans la vie ».

L’ajout du jeu sur la liste de lecture est le signe d’une bonne réputation des jeux vidéo polonais

Le pays est en train de devenir l'un des leaders de l'industrie du jeu vidéo grâce au succès mondial de jeux tels que "The Witcher", basé sur les livres d'Andrzej Sapkowski et développé par le studio polonais CD Projekt Red, qui est devenu un succès mondial. Son succès a donné naissance à une série Netflix basée sur les livres de Sapkowski. CD Projekt est récemment devenu la société cotée la plus importante à la bourse de Varsovie et la société de jeux vidéo la plus importante en Europe, dépassant la société française Ubisoft, a rapporté NFP.

L'élévation du jeu sur la liste des lectures officielles est une affirmation de la réputation florissante de l'industrie polonaise des jeux vidéo. Le Premier ministre a même fait remarquer que les jeux informatiques font désormais partie du canon de la culture polonaise.


« Les jeux sont une œuvre de culture, naturelle et attrayante pour la jeune génération », a déclaré Miechowski, en ajoutant que « Les jeux parlent un langage qu'ils comprennent instinctivement - le langage de l'interaction. Grâce à ce langage, les jeux peuvent parler de tout - des émotions, de la vérité, du combat entre le bien et le mal, de l'humanité, de la souffrance. Ils sont similaires à la littérature à cet égard, mais ils utilisent le langage d'interaction susmentionné ».

« C'est une excellente industrie créative qui rend la Pologne célèbre dans le monde entier », a déclaré M. Morawiecki lors de sa visite chez le développeur de jeux. « L'industrie du jeu se développe dans le monde entier... [et] les Polonais deviennent les créateurs de la nouvelle réalité économique ». « Les jeux ne sont pas seulement une fenêtre sur l'écran de l'ordinateur, ils peuvent être une fenêtre polonaise pour le monde », a poursuivi le Premier ministre. « À travers eux, nous montrons comment les Polonais peuvent être créatifs. C'est le visage moderne de la Pologne ». Il a ajouté : « Je tiens à remercier tous les créateurs du jeu d'avoir propagé le nom de la Pologne dans le monde entier ».

Plusieurs commentateurs ont apprécié le changement fait par le gouvernement polonais. « Initiative intéressante. Malheureusement, les enfants d'aujourd'hui (du moins en Pologne, où je vis) n'aiment pas lire des livres et ont tendance à sauter même les titres très importants. C'est peut-être un bon moyen d'éveiller leur intérêt pour l'histoire par le biais d'un média réellement divertissant », a écrit l’un d’eux. Et vous, que pensez-vous de l’initiative polonaise ?

Sources : NFP, 11 bit studios

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Que pensez-vous de l’ajout d’un jeu informatique à la liste de lecture scolaire officielle ?
Quels autres jeux pensez-vous qu’on peut ajouter à une liste de lecture scolaire ?

Voir aussi :

FCK DRM : une campagne anti-DRM lancée par la plateforme GOG du studio polonais CD Projekt à qui on doit déjà The Witcher et Cyberpunk 2077
Confronté à un scandale de harcèlement sexuel, Ubisoft décide de remanier sa direction et se sépare de Serge Hascoët, une figure centrale de l'entreprise que certains estimaient « intouchable »
Ubisoft a construit une nouvelle IA pour apprendre à une voiture à se conduire dans un jeu de course, en utilisant l'apprentissage par renforcement

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/07/2020 à 18:08
Citation Envoyé par megahertz77 Voir le message
La Pologne qui met un jeu de guerre pour éduquer ses enfants, c'est inquiétant sachant qu'en Pologne c'est le fer de lance de la vague d’extrême droite qui envahit peu à peu l'Europe, et une tendance à la libération de la parole des groupuscules fascistes, suprématistes et homophobes.
Je ne sais pas du coup si on peut faire ainsi la pub d'un tel gouvernement sur son éducation, aussi geek que soit l'actu.

Il conviendra surtout de surveiller ce qu'ils comptent faire stratégiquement de cette éducation guerrière de leur petit peuple.
Ce n'est pas un jeu de guerre, c'est un jeu sur la guerre qui raconte la survie de civils qui tentent de survivre et doivent faire face au danger permanent et à de nombreux choix moraux qui font qu'on n'est jamais le gagnant d'une situation, juste celui qui y perd le moins.
8  0 
Avatar de Voïvode
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 15/07/2020 à 21:31
Petite anecdote personnelle :

En primaire, les rédactions étaient la terreur des élèves. Pour moi, c’était mon terrain de jeu. Je jouais à pas mal de jeux vidéos (Caesar, Sim City, WarCraft, Diablo, StarCraft pour ne citer que les plus marquants) et je lisais et relisais leur manuel. Lorsqu’il fallait écrire, je n’avais qu’à « piocher » dans ma mémoire pour parler d’un sujet et remplir une feuille.

Je pense que c’est la lecture combinée aux autres stimulus que peut offrir un jeu vidéo qui m’a permis de retenir tout ça. « Vivre » une expérience puis pouvoir accéder à des mots précis pour en parler était une sensation extraordinaire pour l’enfant que j’ai été.

Si cette initiative permet à plus d’enfants de vivre quelque chose de semblable, je ne peux qu’approuver.
8  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/07/2020 à 15:07
Citation Envoyé par tireb91913 Voir le message
Je pense qu'avant de mettre ça en place en France nos dirigeants devraient mettre la priorité sur savoir lire écrire et compter à la sortie de l'école primaire
Des jeux-vidéo pourraient aider les CP, CE1 à apprendre à lire et à écrire.
D'ailleurs il me semble qu'il y avait un TO7 et un TO8 dans mon école.

Citation Envoyé par megahertz77 Voir le message
La Pologne qui met un jeu de guerre pour éduquer ses enfants
Vous avez regardez des images du jeu ?
L'action se passe pendant une guerre, mais t'incarnes un civil et apparemment tu dois survivre et aider les gens que tu rencontres.

Si on interdit aux enfants tout ce qui est lié à la guerre on leur interdit de regarder "La Vie Est Belle", "Le Pianiste", "La Liste de Schindler", etc.

Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
« Les jeux sont une œuvre de culture, naturelle et attrayante pour la jeune génération », a déclaré Miechowski, en ajoutant que « Les jeux parlent un langage qu'ils comprennent instinctivement - le langage de l'interaction. Grâce à ce langage, les jeux peuvent parler de tout - des émotions, de la vérité, du combat entre le bien et le mal, de l'humanité, de la souffrance. Ils sont similaires à la littérature à cet égard, mais ils utilisent le langage d'interaction susmentionné ».
Le jeu vidéo est un art qui a sa place à l'école, tout comme la littérature, le cinéma, etc.
6  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/07/2020 à 9:15
Le PEGI c'est un truc binaire, une check-list, y a ça, ça, ça, c'est PEGI X. Un développeur racontait que son jeu de voitures type micromachines tout mignon était passé en PEGI je sais plus quoi parce que dans l'un des niveaux, en cherchant vraiment bien, on pouvait voir un tableau avec une femme dénudée de dos.

Je ne sais pas jusqu'à quel point This war of mine est violent, j'y ai très peu joué. Il y a visiblement des combats (mais quel jeu n'a pas de combats ?), mais c'est surtout des choix moraux. Est-ce que j'envoie un de mes survivants piller la maison d'à côté, sachant que ceux qui y vivent ont tout autant besoin des ressources et sont également des civils ?

On pourra arguer également que pas mal de la littérature qu'on fait lire aux lycéens est assez dark, tout ce qui concerne le génocide juif notamment. Sans même parler de l'histoire de France qui a quand-même connu ses lots de massacres.
4  0 
Avatar de Superzest 76
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 16/07/2020 à 11:38
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
Le PEGI c'est un truc binaire, une check-list, y a ça, ça, ça, c'est PEGI X. Un développeur racontait que son jeu de voitures type micromachines tout mignon était passé en PEGI je sais plus quoi parce que dans l'un des niveaux, en cherchant vraiment bien, on pouvait voir un tableau avec une femme dénudée de dos.

Je ne sais pas jusqu'à quel point This war of mine est violent, j'y ai très peu joué. Il y a visiblement des combats (mais quel jeu n'a pas de combats ?), mais c'est surtout des choix moraux. Est-ce que j'envoie un de mes survivants piller la maison d'à côté, sachant que ceux qui y vivent ont tout autant besoin des ressources et sont également des civils ?

On pourra arguer également que pas mal de la littérature qu'on fait lire aux lycéens est assez dark, tout ce qui concerne le génocide juif notamment. Sans même parler de l'histoire de France qui a quand-même connu ses lots de massacres.
The war of mine n'est pas violant graphiquement mais il l'ai dans son propos (en même temps on peut pas parler des atrocité de la guerre sans l’être), mais je pense que c'est un excellent jeux a étudier a l’école. Je le conseil d’ailleurs a tous se qui ni on pas jouer.
4  1 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 15/07/2020 à 14:49
Citation Envoyé par tireb91913 Voir le message
Je pense qu'avant de mettre ça en place en France nos dirigeants devraient mettre la priorité sur savoir lire écrire et compter à la sortie de l'école primaire. Ce n'est malheureusement pas le cas.
Ma fille est, et de loin, la meilleure dans sa classe de cinquième en France. Elle fait des devoirs de vacances polonais de son âge, et en chie (et elle est totalement bilingue, ce n'est pas comme si elle avait un problème de langue - c'est juste que l'exigence n'est pas du tout la même).
1  0 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/07/2020 à 4:36
Le Jeu Vidéo prend petit à petit son envol en tant que média culturel à part entière, au même titre que la télévision, le cinéma, la littérature et tous les autres arts.

Après reste à savoir comment intégrer ça d'un point de vue éducatif. Le hic est que la culture geek est une culture mercantile, où le geek est toujours proche de ses marques favorites et de son cher magasin (d'informatique, de BD, de musique...). Il ne faudrait pas que cela déteigne dans l'éducation, avec par exemple Activision qui se servirait du terrain éducatif juste pour introduire leur sacro-saint Call of Duty à ses futurs joueurs.

Attention aussi au révisionnisme facile, avec un jeu vidéo qui conterait l'Histoire selon la version que ça arrange, où qui montrerait des choses historiques avec le filtre des mœurs actuelles. Les parties "éducatives" des deux derniers Assassin's Creed ("Discovery Tour") le font déjà en censurant la nudité des statues grecques avec des coquillages, comme si les grecs antiques étaient aussi puritains et pudiques que les américains actuels.

Attention donc à ce que cela reste dans le cadre d'une éducation de qualité, sans arrières-pensées mercantiles ni propagandistes.

Citation Envoyé par Voïvode Voir le message
Petite anecdote personnelle :

En primaire, les rédactions étaient la terreur des élèves. Pour moi, c’était mon terrain de jeu. Je jouais à pas mal de jeux vidéos (Caesar, Sim City, WarCraft, Diablo, StarCraft pour ne citer que les plus marquants) et je lisais et relisais leur manuel. Lorsqu’il fallait écrire, je n’avais qu’à « piocher » dans ma mémoire pour parler d’un sujet et remplir une feuille.

Je pense que c’est la lecture combinée aux autres stimulus que peut offrir un jeu vidéo qui m’a permis de retenir tout ça. « Vivre » une expérience puis pouvoir accéder à des mots précis pour en parler était une sensation extraordinaire pour l’enfant que j’ai été.

Si cette initiative permet à plus d’enfants de vivre quelque chose de semblable, je ne peux qu’approuver.
+1. Combien d'enfants en ont plus appris sur la mythologie grecque en jouant à God of War, Age of Mythology ou Civilization que dans un livre d'histoire ?

Citation Envoyé par megahertz77 Voir le message
La Pologne qui met un jeu de guerre pour éduquer ses enfants, c'est inquiétant sachant qu'en Pologne c'est le fer de lance de la vague d’extrême droite qui envahit peu à peu l'Europe, et une tendance à la libération de la parole des groupuscules fascistes, suprématistes et homophobes.
Je ne sais pas du coup si on peut faire ainsi la pub d'un tel gouvernement sur son éducation, aussi geek que soit l'actu.

Il conviendra surtout de surveiller ce qu'ils comptent faire stratégiquement de cette éducation guerrière de leur petit peuple.
Partout on rééduque les gens à vivre comme en temps de guerre. En France on a le retour d'un service national, dit "service civique". Il n'est pas obligatoirement militaire pour l'instant, mais le loup est à nouveau dans la bergerie : comment réhabituer le peuple à finalement aller se faire sauter le caisson en temps de guerre, en plus des militaires dont c'est le métier ? Comment faire sauter les mesures de Chirac qui mettaient fin à la conscription (d'une certaine manière) ? Même le confinement sert un tel objectif. Cf. aussi l'un des discours de Macron à propos de la Covid, où il dit discrètement qu'il ne faut pas s'étonner de voir les pays se diviser, que c'est normal, de ne pas y prêter attention...

On y court. Tout se (re)met petit à petit en place. Il ne reste plus qu'à savoir quand, de préférence le plus tard possible.
0  0 
Avatar de tireb91913
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 16/07/2020 à 7:30
Certains vont dire qu'il faut vivre avec son temps, d'autres diront qu'on a bien fait sans les jeux vidéos pendant des milliers d'années.

Mais là vous faites la promotion d'un jeu pegi 18 pour des enfants de primaire !!!

Attention dans ces âges il y a des disparités énormes sur la maturité, je ne pense pas que ce soit une bonne initiative que de mettre des enfants devant ces jeux.
2  3 
Avatar de tireb91913
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 15/07/2020 à 13:57
Je pense qu'avant de mettre ça en place en France nos dirigeants devraient mettre la priorité sur savoir lire écrire et compter à la sortie de l'école primaire. Ce n'est malheureusement pas le cas.
1  6 
Avatar de megahertz77
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 15/07/2020 à 14:49
La Pologne qui met un jeu de guerre pour éduquer ses enfants, c'est inquiétant sachant qu'en Pologne c'est le fer de lance de la vague d’extrême droite qui envahit peu à peu l'Europe, et une tendance à la libération de la parole des groupuscules fascistes, suprématistes et homophobes.
Je ne sais pas du coup si on peut faire ainsi la pub d'un tel gouvernement sur son éducation, aussi geek que soit l'actu.

Il conviendra surtout de surveiller ce qu'ils comptent faire stratégiquement de cette éducation guerrière de leur petit peuple.
0  10