Stadia : l'offre de cloud gaming de Google sera lancée en novembre
Elle nécessite le paiement de 129 € puis 10 €/mois pour le pack Fondateur

Le , par Coriolan

101PARTAGES

5  0 
Deux mois après la levée du voile sur Stadia, Google a enfin livré plus de détails sur son service de jeux vidéo en streaming. Le lancement du service aura lieu en novembre dans quatorze pays, y compris en France. Contrairement à ce qu’on aurait pu croire, Stadia ne constitue pas un Netflix du jeu vidéo, on vous explique !


Pour dire simple, Stadia va se lancer au début avec au moins 31 titres issus de 21 éditeurs différents. Dans un premier temps, seule la Founder’s Edition en précommande actuellement permettra d’accéder au service lors de son lancement. Ce pack ‘Fondateur’ coûte 129 euros et rassemble :

  • Une manette Stadia Controller (en édition limitée)
  • Un Chromecast Ultra
  • 3 mois d’abonnement au service Stadia Pro et un ‘buddy pass’ de trois mois à offrir à un ami
  • La possibilité de choisir son nom d’utilisateur avant tout le monde
  • Destiny 2


Une fois les trois mois passés, les utilisateurs de Stadia Pro devront continuer à payer 9,99 euros par mois. Toutefois, Google a indiqué qu’un autre niveau abonnement gratuit sera disponible en 2020. Toutefois, en novembre, il faudra impérativement investir dans le pack 'Fondateur' pour s’abonner à Stadia Pro.

Comparaison
Stadia Pro/Founder's Edition Stadia Base
Disponibilité Novembre (seul option au lancement 2020
Coût initial 129€ Aucun
Inclus à l'achat Chromecast Ultra, manette Stadia, 3 mois d'abonnement + 3 mois 'buddy pass', Destiny 2 -
Frais mensuels 9,99€ Aucun
Qualité de streaming maximale 4K, 60 images par seconde, 5.1 surround sound, couleur HDR 1080p, 60 images par seconde, son stéréo
Périphériques supportés (au lancement) Chromecast Ultra, ordinateur avec Chrome installé, Google Pixel 3/3a Chromecast Ultra, ordinateur avec Chrome installé, Google Pixel 3/3a
Jeux additionnels Payants Payants
Autres avantages Remises sur les achats de jeux ; jeux gratuits à "cadence régulière" Aucun


La différence entre ces abonnements réside dans les détails techniques. Stadia Pro offre aux utilisateurs les meilleures qualités de streaming de Google, une qualité 4K à 60 images par seconde, le son surround 5.1 et des jeux gratuits ajoutés tous les mois et promotions sur les jeux. Le niveau gratuit prévu pour 2020 est limité à 1080p60 avec du son stéréo, et nécessite une bande passante de 10Mb/s pour être diffusé à 720p.

Dans Stadia, les jeux sont payants à l’unité. Bien que Google entend étoffer le catalogue de quelques titres gratuits inclus dans le pack Pro (Destiny 2 au début), les utilisateurs devront acheter chaque jeu séparément aux mêmes prix qu’on trouve sur les autres plateformes comme Steam, Xbox Live et PlayStation Network. Autrement dit, Stadia ne constitue pas un service d’abonnement ou un Netflix des jeux vidéo.

Google a annoncé quelques titres qui seront disponibles au départ.

  • Bandai Namco - Dragon Ball Xenoverse 2
  • Bethesda - DOOM Eternal, DOOM 2016, Rage 2, The Elder Scrolls Online, Wolfenstein: Youngblood
  • Bungie - Destiny 2
  • Capcom - TBD
  • Coatsink - Get Packed (Stadia exclusive)
  • Codemasters - GRID
  • Deep Silver - Metro Exodus
  • Drool - Thumper
  • Electronic Arts - TBD
  • Giants Software - Farming Simulator 19
  • Larian Studios - Baldur’s Gate 3 nWay Games - Power Rangers: Battle for the Grid
  • Rockstar Games - TBD
  • Sega - Football Manager
  • SNK - Samurai Shodown Square Enix - Final Fantasy XV, Tomb Raider Definitive Edition, Rise of the Tomb Raider, Shadow of the Tomb Raider
  • 2K Games - NBA 2K, Borderlands 3
  • Tequila Works - Gylt
  • Warner Bros. - Mortal Kombat 11
  • THQ - Darksiders Genesis Ubisoft - Assassin’s Creed Odyssey, Just Dance, Tom Clancy’s Ghost Recon Breakpoint, Tom Clancy’s The Division 2, Trials Rising, The Crew 2


Stadia étant tout nouveau et n’ayant pas encore fait ses preuves, Google devra convaincre plus de développeurs de venir se joindre à l’aventure. Google se réserve aussi ses propres titres exclusifs développés en interne, mais on ne connait pas encore leur date de disponibilité.

Les prérequis pour faire tourner Stadia

Dans les faits, Google entend simplifier le plus possible l’utilisation de son service et le rendre disponible sur n’importe quel écran. Alors que n'importe quel ordinateur de bureau, ordinateur portable ou tablette utilisant une version de bureau de Chrome pourra utiliser Stadia (avec un abonnement Pro requis, au lancement), le support mobile sera limité aux téléphones Pixel 3 et 3a au lancement. Google dit que le service va « s'étendre à d'autres téléphones au fil du temps. »

Les utilisateurs pourront streamer les jeux avec la Chromecast ultra connectée à un téléviseur s’ils utilisent la manette de Google. Les manettes Stadia supplémentaires, en plus de celle incluse dans le pack Fondateur, coûteront 69 $ aux États-Unis et seront disponibles en trois couleurs : Juste Noir, Clairement Blanc, et Wasabi. Sur les autres supports, les utilisateurs peuvent utiliser d’autres pads (Xbox et PlayStation inclus) ou bien un clavier et une souris.


Google recommande d’avoir une connexion internet de 10 Mb/s pour utiliser Stadia. Avec ce débit, les utilisateurs peuvent s'attendre à exécuter des jeux à 720p et 60 images par seconde. Les utilisateurs professionnels qui souhaitent bénéficier d'une expérience de streaming haut de gamme devraient disposer d'une connexion d'au moins 35 Mb/s.

Pendant des années, un bon nombre d'entreprises ont investi dans le cloud gaming sans succès. Mais Google, un géant de la technologie, entend tirer parti de la robustesse de son infrastructure pour réussir. En effet, Stadia fait appel à des serveurs Linux promettant 10,7 téraflops de puissance dans chaque instance. Le streaming audio et vidéo se fera au niveau d’un réseau de 7500 nœuds séparés éparpillés partout dans le monde. Google promet un accès immédiat aux jeux supportés sans devoir attendre le téléchargement ou l'installation. Il sera aussi possible de résumer une session de jeu d’un appareil à un autre sans interruption.

Stadia se présente surement comme un concept intéressant, mais ce n’est pas tout à fait aussi ambitieux qu’un vrai service de streaming de jeux offrant un catalogue de titres accessibles au prix d’un seul abonnement. Il y a aussi la question de la perplexité qui résonne toujours autour su streaming de jeux vidéo. Sûrement, Google peut se vanter d’avoir les meilleurs datacenters et le réseau le plus robuste au monde, il n’en demeure pas moins que le défi technique est bien réel. Google sera-t-il en mesure de streamer simultanément des titres AAA à une résolution 4K/1080 à 60 images par seconde ? Sachant que les joueurs éparpillés dans les quatre coins du globe sont connectés à différentes vitesses d’internet.

Sur les forums spécialisés, les internautes sont départagés. Pourquoi acheter un jeu pour le jouer exclusivement sur Stadia ? Qu’est-ce qui va se passer si Google décide du jour au lendemain d’abandonner Stadia ? Sera-t-il possible d’emporter les titres achetés vers d’autres plateformes ?

« Je serais heureux de payer à condition qu’ils m’offrent les mêmes titres que j’ai dans ma bibliothèque pour une petite somme par jeu. Mais balancer 60 $ par jeu une autre fois, ça ne va pas arriver. Cela pourrait signifier que j'achète de futurs jeux sur Stadia...Peut-être. Mais pas les jeux que j'ai déjà, » a écrit un internaute.

« Je pense que c'est un énorme avantage de la solution de Nvidia. Je préfère probablement payer 10$/mois pour jouer à mes jeux Steam existants et continuer à acheter des jeux sur Steam, alors qu’ils m’appartiennent. Si Nvidia ferme son service de streaming, j'ai toujours mes jeux. Si Google fermait Stadia, vous perdriez tout ! »

Il y a aussi la question de la latence, surtout lors des sessions de jeux en ligne. Dans les démos présentées par Google, l’expérience a été correcte, mais les joueurs compétitifs et hardcore n'accepteront pas l'écart de latence.

La concurrence de plus en plus rude

Alors que Google a annoncé Stadia, Microsoft est attendue lors de la E3 la semaine prochaine pour présenter son propre service de streaming xCloud ainsi qu’une nouvelle console Xbox. Déjà en 2017, Microsoft a lancé en grande pompe Game Pass, afin de rendre les jeux vidéo toujours plus abordables pour les consommateurs. Sony devrait également accélérer le développement de son service Playstation Now. Il serait intéressant de voir si Google va réussir à rivaliser avec ces géants établis depuis longtemps sur le marché. Une chose est sûre, la guerre du streaming des jeux vidéo ne fait que commencer.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Êtes-vous tentés pas l'offre de Google ?
Pensez-vous délaisser votre machine de gaming pour passer au tout cloud ?

Voir aussi

Google dévoile enfin à la GDC, Stadia, son service de cloud gaming pour diffuser des jeux vidéo via Google Chrome, Chromecast et Google Pixel
Microsoft révèle que xCloud peut diffuser jusqu'à 3 500 jeux en streaming depuis le cloud, sans aucune modification requise par un développeur
Project xCloud : Microsoft présente sa plateforme de jeu en streaming à la demande qui vous permettra de jouer « sur tout appareil de votre choix »
L'avenir de la console de jeu vidéo est-il menacé ? Oui, selon le PDG d'Ubisoft, qui estime que la prochaine génération de console sera la dernière

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/06/2019 à 16:13
Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Le seul point où éventuellement cela pourrait être vrai, c'est pour faire du multi en écran splité avec tes potes sur le canapé. Sinon au-delà de ça, sans refaire le débat consoles vs pc master race, une console étant un pc bridé avec des composants moins évolués que les derniers pc, je ne vois pas en quoi cela pourrait être un meilleur support pour jouer ?

Pour développer à la limite oui, car je te rejoins sur ton argument que le fait de ne pas avoir des milliers de configs à prendre en compte, c'est plus simple niveau dev afin d'optimiser son jeu plus simplement, mais sinon il faut arrêter de se voiler la face d'un point de vue joueur...
C'est une question de point de vue.

J'ai adoré ma décennie de hardcore gaming sur PC lorsque j'étais plus jeune.

Aujourd'hui, si je dois refaire du jeu, je préfère 100 fois une console à un PC : j'achète un jeu, je le colle dans la console, il s'affiche sur mon grand écran plat du salon. Point. Pas envie de me faire chier avec une install, vérifier la config, acheter du matos pour pouvoir jouer à tel ou tel titre qui vient de sortir etc.
3  0 
Avatar de e101mk2
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 07/06/2019 à 17:50
Bon, alors 10€ / mois pour jouer à des jeux partout, je dit oui.
Car si on achète un PC, au bout de quelques années, il faut changer la carte graphique, augmenter les RAM, et ceux jusqu'à les limites de la carte mère. C'est donc plus rentable pour les joueurs que de changer sa config au fil du temps.

Par contre pour moi je dit non, déjà parceque, j'ai une connexion ADSL2+ (même si la fibre va arriver dans les mois à venir), mais surtout parce que j'ai besoin de puissance quand je bosse, donc en réalité sa me coûte juste une carte graphique, sa n'est pas rentable pour moi.

Citation Envoyé par sebastiano Voir le message
Pour Steam qui ferme : vous êtes au courant que vous pouvez lancer n'importe quel jeu téléchargé sur Steam, sans passer par Steam ?
Ah bon? Faudra me dire comment on fait pour lancer un jeux Steam sans Steam.
-Ouvrir directement les .exe du jeu? j'ai déjà essayé, j'ai une petite fenêtre qui s'ouvre avec marquée <Steam "connexion au compte ****"> juste avant le lancement du jeux.
-La seul solution qui me vient à l'esprit, c'est les Cracks, mais bon je réserve cette solution pour les vieux jeux avec DRM incompatible avec les dernières versions de Windows.
3  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 13/06/2019 à 7:23
Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Bah quand je ne me sers plus de mon pc, je l'éteins.

Serveurs dédiés mutualisés ou non, les serveurs doivent tourner H24 "au cas où" quelqu'un souhaiterait jouer
Les grappes de serveurs, si elles ont bien été conçues, savent aussi s'adapter et se mettre en veille en fonction de la charge.

Citation Envoyé par Edrixal Voir le message
Sans parler de mesure précise tu pourra voir ici de quoi je parle.
Je vois tout a fait de quoi tu parles, mais, justement, on a pas de mesures précises. Je serais très curieux d'avoir une comparaison pour Stadia, qui a un modèle plus consommateur de CPU que la plupart des sites Web.

Citation Envoyé par Edrixal Voir le message
Ton PC, ne fonctionne à pleine puissance que lorsque tu joue. Le reste du temps il ne consomme presque rien (veille) voir rien du tout (éteint). (Sauf s'il est utiliser pour d'autre chose, mais ça Stadia ne fait pas )
C'est également un point qui pourrait jouer en faveur de Stadia d'un point de vue écologique : En général un PC éteint 90% du temps pollue autant à produire qu'un PC allumé H24. En mutualisant on réduit la quantité de matériel nécessaire.

Je ne dis pas que Stadia pollue plus ou moins que l'approche classique, juste que c'est quelque chose qu'il est hasardeux de décréter comme ça, sans les moindre chiffres et sans connaissance précise de l’infrastructure mise en place par Google.
2  0 
Avatar de earhater
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 07/06/2019 à 16:30
Certes si steam fermait les portes on perdrait tout mais faut pas oublier que Google est champion pour fermer ses services très utilisés comme hangout ou youtube gaming. Perso réacheter mes jeux aux prix fort pour que dans 3 ans le service ferme ses portes c'est non merci, d'autant plus que le business model en gratuit pour jouer en 1080p@60FPS ne leur sera que peu rentable, même si je suppose qu'ils prennent une comission à l'achat comme steam ou epic game store
1  0 
Avatar de foetus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 11/06/2019 à 9:20
Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
qu'il y ait des jeux gratuits pour une période donnée (ce qui reste sympa pour les essayer, ça je te l'accorde)
J'avais vu une vidéo de Lusty sur les promos de l'Epic Store qui ont été foirées parce que Epic n'a pas prévenu les éditeurs (sans parler du fait qu'Epic n'a pas géré les conversions des différentes monnaies et donc certains pays ont été avantagés )

Et oui, cela parait bête mais il y a différentes raisons pour qu'un éditeur ne veut pas faire de promo sur son jeu :
  • parce qu'il estime qu'avec les promos il "dégrade" son jeu/ son travail
  • parce qu'il a des contrats avec d'autres magasins virtuels
  • parce qu'il y a une histoire de juridique il me semble :un truc du style si tu baisses trop sur un magasin, les gens vont se ruer et défavoriser les autres magasins.
1  0 
Avatar de darklinux
Membre averti https://www.developpez.com
Le 12/06/2019 à 3:16
Objectivement , Microsoft à mis un taquet à Stadia avec son Xcloud , délégué le stream à sa console et puis son offre 400 € le ticket puis 15 € par mois avec l ' intégralité du catalogue , Google , ne peu pas répondre
1  0 
Avatar de Refuznik
Membre actif https://www.developpez.com
Le 22/07/2019 à 0:12
J'ai rapidement parcourut le fil mais je n'ai pas vu si Doronichev a bien dit "Votre “droit” à disposer des jeux que vous avez acheté sur Steam, le PlayStation Store ou le Xbox Live cessera d'exister en même temps que ces plateformes, si tant est qu'elles dussent disparaître un jour.".
Je trouve un peu bizarre qu'un directeur de la com se plante à ce point.
1  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 20/08/2019 à 11:37
Avez-vous déjà essayé une plateforme de jeu en streaming ? Laquelle ?
La plateforme d'orange il y'a quelques années disponible avec la fibre. C'était clairement pas au point.

Plus récemment la plateforme de nvidia ,Geforce now, qui pour moi et la plus prometteuse.

Que pensez-vous de ce principe ?
Le principe du jeu en streaming est très certainement l'avenir , une fois que les connexion THD se seront vraiment démocratiser.
En revanche l'approche de Google n'est pas la bonne selon moi.
On paye un petit abonnement et on achète les jeux sur leur platforme ou on paye un gros abonnement et on à accès aux jeux. Dans tous les cas on est captif et on ne peut pas les quitter sans perdre ses jeux.

Au contraire avec l'offre de nvidia on paye un droit d'accès à la plateforme et on vient ensuite utiliser son compte steam,uplay,origin ou que sais je encore. Du coup si jamais je viens à ne plus avoir d'internet par exemple , j'ai toujours accès à mes jeux localement. Je peux aussi facilement passer chez un concurrent comme shadow.tech

Dans tous les cas , j'ai du mal à croire que Google puisse proposer une offre viable sur des connexion ADSL (10mb). Le nerf de la guerre pour une expérience réussie étant la latence.
1  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/06/2019 à 15:36
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message

« Je serais heureux de payer à condition qu’ils m’offrent les mêmes titres que j’ai dans ma bibliothèque pour une petite somme par jeu. Mais balancer 60 $ par jeu une autre fois, ça ne va pas arriver. Cela pourrait signifier que j'achète de futurs jeux sur Stadia...Peut-être. Mais pas les jeux que j'ai déjà, » a écrit un internaute.
Je rejoins totalement ce genre de commentaire, racheter encore une fois une version dématérialisée d'un jeu que j'ai déjà, en n'ayant aucune garantie de pouvoir y jouer toute ma vie, non merci, j'ai déjà Steam et compagnie pour tout perdre du jour au lendemain.

Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
« Je pense que c'est un énorme avantage de la solution de Nvidia. Je préfère probablement payer 10$/mois pour jouer à mes jeux Steam existants et continuer à acheter des jeux sur Steam, alors qu’ils m’appartiennent. Si Nvidia ferme son service de streaming, j'ai toujours mes jeux. Si Google fermait Stadia, vous perdriez tout ! »
Lui par contre n'a rien compris. Oui si Nvidia ferme son service il a toujours ses jeux Steam. Mais si Steam ferme, il perd tout aussi, comme si Google fermait Stadia. Donc son argument n'est pas spécialement valable. Encore il aurait évoqué des jeux en version physique, il aurait pu marquer un point, mais faire la comparaison avec Nvidia/Steam, c'est raté.

Citation Envoyé par podator Voir le message

Ensuite, parceque qu'une console offrira toujours la possibilité de jouer hors connexion ou tout autres support intermédiaire et sera donc toujours préféré du grand public
Outre le fait que cela soit de moins en moins vrai, car de plus en plus de jeux consoles demande une connexion internet voir un abonnement actif au online pour jouer, il est également possible de jouer en mode hors connexion sur PC hein, Steam le fait depuis des années pour les jeux qui ne sont pas strictement online.

Citation Envoyé par podator Voir le message
Le meilleur support pour un jeu est et restera toujours une console de jeu.
Le seul point où éventuellement cela pourrait être vrai, c'est pour faire du multi en écran splité avec tes potes sur le canapé. Sinon au-delà de ça, sans refaire le débat consoles vs pc master race, une console étant un pc bridé avec des composants moins évolués que les derniers pc, je ne vois pas en quoi cela pourrait être un meilleur support pour jouer ?

Pour développer à la limite oui, car je te rejoins sur ton argument que le fait de ne pas avoir des milliers de configs à prendre en compte, c'est plus simple niveau dev afin d'optimiser son jeu plus simplement, mais sinon il faut arrêter de se voiler la face d'un point de vue joueur...
0  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 07/06/2019 à 15:45
Pas le genre de service qui m'intéresserai, je rejoins l'avis d'Ecthelion2.

Après je peux comprendre l'intérêt de certains, beaucoup de gens achètent déjà leurs jeux à 50-70€, c'est pas pour rien que les boutiques comme Micromania et compagnie ont pas encore fermé...
Donc cet aspect ne les fait pas percuter. Si la mode de la location bat son plein en ce moment c'est pas pour rien...

Du coup 9.99€/mois si vous faites le rapport avec le coût d'un PC gamer c'est largement rentabilisé ! (plus de 10 ans d'abonnement pour se rapprocher d'un PC gamer)
0  0 
Responsable bénévole de la rubrique 2D - 3D - Jeux : LittleWhite -

Partenaire : Hébergement Web