Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Epic Games continue sa campagne de conquête en annonçant deux nouvelles exclusivités à sa plateforme
Qui étaient précédemment annoncées sur Steam

Le , par Stéphane le calme

53PARTAGES

13  0 
Epic Games a connu un succès remarquable ses dernières années grâce à Fortnite. Très rapidement, l’entreprise a lancé plusieurs projets l’un après l’autre et elle a récemment témoigné son ambition de devenir la prochaine entreprise à la même envergure que Facebook ou Google. Néanmoins, certaines décisions prises par l’entreprise, principalement la façon dont l’entreprise gère son magasin de jeux, ne plaisent pas forcément à ses concurrents qui dénoncent une stratégie de la part d’Epic Games de tuer la concurrence.

Epic Games a lancé Epic Game Store en décembre de l’année passée avec l’idée de contrer l’hégémonie de Steam, la plateforme de distribution de contenu en ligne et de gestion des droits et de communication développée par Valve. Epic Games Store s’est doté d’une politique assez particulière pour attirer les développeurs : prélever 12 % seulement des revenus de ventes sur la plateforme, ce qui laisse effectivement 88 % aux gens qui bossent dur pour développer les jeux. On peut dire que l’entreprise a littéralement cassé le marché puisque le concurrent Steam en prélève 30 %. « Puisque nous sommes des développeurs nous-même, nous avons toujours voulu une plateforme avec une bonne économie qui nous met directement en relation avec nos joueurs. Grâce au succès de Fortnite, nous avons cela désormais et nous sommes prêts à le partager avec les autres développeurs », avait expliqué Tim Sweeney, le PDG d'Epic Games.

Aussitôt après la sortie du magasin, Epic Games a conclu plusieurs contrats d’exclusivité avec des jeux prestigieux tels que Borderlands 3 et The Division 2, empêchant ainsi leur apparition sur Steam. La pratique a été controversée, suscitant beaucoup de colère parmi les joueurs sur PC, d'autant plus que l'Epic Game Store manque de nombreuses fonctionnalités qui rendraient Steam si attrayant pour les joueurs. En effet, les joueurs sur PC habitués aux milliers de nouveaux jeux qui inondent chaque année Steam ont été surpris, car lors du Game Awards du 6 décembre 2018, Epic avait lancé son Game Store avec seulement trois titres tiers et quelques autres étaient en « coming soon ». Pour les développeurs, être sur Epic Store est une aubaine, car cela donne 88 % des revenus générés par les jeux aux personnes qui les développent..

Dans un tweet publié fin avril, Tim Sweeney a tendu une perche en se disant prêt à réévaluer sa stratégie si Steam concédait désormais plus d’avantages aux développeurs de jeux : « Si Steam s’engageait à générer une part permanente de revenus de 88 % pour tous les développeurs et les éditeurs sans contrainte majeure, Epic organiserait rapidement un retrait des exclusivités (tout en respectant les engagements de nos partenaires) et envisagerait de placer nos propres jeux sur Steam ».


Le bras de fer continue

Les joueurs souhaitant rester avec Steam, et éviter les efforts importants d'Epic visant à faire concurrence dans la distribution de jeux sur PC en signant des contrats d’exclusivité, vont devoir ignorer deux autres titres PC à venir, au moins pour un moment.

La première exclusivité nouvellement annoncée, Ghost Recon Breakpoint d’Ubisoft, ne suscite pas autant de surprises. À la suite de la venue de The Division 2 au sein d’Epic Games Store en janvier, Epic et Ubisoft ont annoncé en mars que l'éditeur leur apporterait « plusieurs versions majeures pour PC » dans la boutique Epic au lieu de Steam. Depuis, Ubisoft a transféré Anno 1800, le titre historique de stratégie en temps réel, de Steam au magasin Epic Games Store avant son lancement le 16 avril.

Ghost Recon Breakpoint sortira le 4 octobre 2019 sur PS4, Xbox One et PC. Ubisoft a déjà précisé que du contenu inédit sera mis en ligne tous les quatre mois après la sortie. Au menu, de nouveaux raids, modes de jeu, missions et autres armes.

Epic a déclaré qu’elle travaillerait à « intégrer les composants clés des services en ligne d’Ubisoft Uplay et Epic » afin de fournir aux joueurs des deux écosystèmes des fonctionnalités sociales et une interopérabilité plus homogènes.


Pour ces deux titres, Ubisoft a été mis dans la position délicate de devoir honorer les précommandes effectuées par Steam avant la transition du magasin. De mémoire, Breakpoint sera le premier titre Ubisoft récent à ne jamais être disponible sur Steam. Le jeu est actuellement disponible uniquement via Epic et le magasin UPlay d’Ubisoft.

Parallèlement à l'annonce de Breakpoint, le titre indépendant longtemps différé Outer Wilds a également annoncé sa première sortie sur Epic Games Store sur PC et sur Xbox One. Le développeur Mobius Digital a déclaré que le support supplémentaire de la plateforme « viendra plus tard » et que « notre objectif est d'amener le jeu sur votre plateforme préférée le plus rapidement possible ».

Dans une mise à jour publiée sur Fig, un site de financement participatif similaire à Kickstarter, les développeurs de Outer Wilds expliquent avoir presque terminé le jeu. La date de sortie sera annoncée prochainement. Par la même occasion, ils déclarent que Outer Wilds est désormais une exclusivité temporaire Epic Games Store et qu’il sera publié sur d’autres plateformes « aussi rapidement que possible ». Lors de la campagne de crowdfunding, les développeurs annonçaient pourtant prévoir « de sortir Outerwilds sur PC, Mac et Linux via Steam ».

Mobius a déclaré :

« Outer Wilds sera d'abord publié sur XBox One et sur PC via Epic Games Store, avec des plates-formes supplémentaires à venir. Soyez assuré que nous lisons tous vos commentaires et que notre objectif est d'amener le jeu sur votre plate-forme préférée le plus rapidement possible. Nous vous tiendrons au courant des dernières informations ici.

« Tout au long du développement du jeu, nous avons accueilli des partenariats utiles avec Annapurna Interactive, XBox et Epic, afin de nous soutenir et de faire fonctionner notre petit studio suffisamment longtemps pour que le jeu soit livré au niveau de qualité actuel. Chacun de ces partenariats nous a permis de rendre le jeu meilleur et plus accessible pour tous ceux qui le joueront. »


Cela suggère fortement qu'Outer Wilds faisait partie de la position déclarée d'Epic consistant à fournir « une combinaison d'engagements de marketing, de financement du développement ou de garanties de revenus » pour obtenir des jeux exclusivement sur sa propre plateforme.

Pour rappel, Outer Wilds est un jeu d’exploration spatiale à la première personne. Bloqué dans une boucle temporelle, le joueur doit enquêter en explorant les différentes planètes, soumises à des catastrophes naturelles, grâce à toute une gamme de gadgets. « Qu'est-ce qui se cache au cœur du sinistre Dark Bramble ? Qui a bâti les ruines extraterrestres sur la Lune ? Est-il possible de stopper la boucle temporelle infinie ? » Autant de questions auxquelles il faudra répondre.

Les dernières annonces d'exclusivité font suite à l'annonce récente selon laquelle Borderlands 3 sera une exclusivité Epic jusqu'en avril 2020 et que la Rocket League se rendra dans le magasin Epic après le rachat du développeur Psyonix par la société.

En savoir plus sur Ghost Recon Breakpoint

Dans ce Ghost Recon Breakpoint, le joueur se rendra sur l'île fictive d'Auroa, au sud de l'Océan Pacifique. Cet archipel à la végétation luxuriante et aux montagnes enneigées abrite une mystérieuse organisation nommée Skell Technology. Ainsi, il va falloir explorer cette terre futuriste et totalement ouverte comprenant pas moins de 11 biomes uniques ainsi que des ennemis redoutables. Une fois de plus, une flopée de véhicules seront mis à notre disposition afin de nous déplacer rapidement.

Les joueurs assumeront le rôle de Ghost et pourront jouer la campagne en solo ou avec un maximum de quatre joueurs en coopération. Les Ghost affrontent le lieutenant colonel Cole D. Walker, le chef des Wolves, un détachement renégat d'ex-soldats américains prêts à utiliser les machines à tuer les plus brutales pour vous abattre.

Selon le communiqué de presse, les Ghost sont envoyés en mission de reconnaissance, mais leurs hélicoptères sont abattus. Blessés, sans soutien, et traqués, les joueurs vont vivre une expérience militaire intense alors qu'ils se battent pour survivre, détruire les Wolves et reprendre le contrôle d'Auroa. Si des amis pourront rejoindre une partie à n'importe quel moment, la campagne est aussi jouable en solo mais une connexion internet sera obligatoire pour lancer le jeu.

Il faut noter que dans le jeu, il sera par exemple possible de porter un compagnon blessé afin de le mettre en lieu sûr et un système de blessure fera aussi son apparition. Les joueurs devront faire face à de nouveaux défis, tels que les pentes raides, l'accumulation de blessures et la fatigue, qui ajoutent une nouvelle couche d'immersion à la série. Selon Ubisoft:

« Pour surmonter l'adversité, les joueurs disposeront d'une totale liberté pour mener à bien leurs missions et disposeront de nombreuses options et outils tactiques à leur disposition, notamment un ensemble de nouvelles fonctionnalités militaires. Ils pourront transporter les corps des ennemis et des coéquipiers, se fondre dans leur environnement avec un camouflage et établir un camp avec leurs coéquipiers sur le bivouac pour gérer leur équipement, changer de classe et peaufiner leurs stratégies.

« Ils seront également en mesure de choisir parmi des milliers de combinaisons de personnalisation pour créer leur Ghost parfait, et de conserver leur personnage et leur progression dans le jeu, à la fois dans la campagne principale et dans le mode joueur contre joueur (PvP), disponible au lancement ».

Source : Ghost Recon Breakpoint (Ubisoft), Outer Wilds (fig)

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Sega Europe a acheté le studio Two Points Studios à l'origine du jeu Two Points Hospital
Epic Games rachète le studio de développement de jeux Psyonix qui est à l'origine du jeu à succès Rocket League
Fortnite, Mortal Kombat... des développeurs de jeux vidéo s'insurgent contre des conditions de travail qui les empêchent de vivre
L'éditeur du jeu populaire Fortnite se voit devenir un poids lourd de la taille de Facebook et Google, Epic Game rêve-t-il trop grand ?
Epic Games, l'éditeur de Fornite, sous le coup d'un recours en action collective à cause de loot box jugés « agressifs »

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Refuznik
Membre averti https://www.developpez.com
Le 14/05/2019 à 10:23
Bah le problème d'Epic game c'est de chercher à faire de l'exclu son fer de lance et je sens que ça va lui retomber dessus.
Les gros joueurs (acheteurs) vont rester sur leurs plateformes Steam, Gog, Humble etc... qui permettent de partager/migrer leurs stores.

Pour les grosses annonces perso. je m'en fout ça fait des années que je boycotte Ubi et EA.
6  0 
Avatar de NBoulfroy
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 14/05/2019 à 15:08
Citation Envoyé par ElSpopo Voir le message
La situation est intéressante à observer en tout cas.

Valve était en situation de monopole depuis quelques années avec en face juste les stores EA et Ubi qui distribuent leur propres jeux.
Epic réintroduit de la concurrence la dedans ce qui en théorie devrait profiter au consommateur, à voir si ce sera le cas...
La concurrence est toujours bonne sauf si elle se fait au détriment des consommateurs et c'est ce qui est entrain de se produire car les vendeurs de clefs indépendants (pas ceux qui volent, je parle des honnêtes gens) sont dans une impasse : impossible d'avoir des clefs pour l'Epic Game Store.

Donc oui, d'autres plateformes, c'est bien mais pas si ça tue justement la concurrence.
4  0 
Avatar de Danfre
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 14/05/2019 à 15:55
Citation Envoyé par ElSpopo Voir le message

Valve était en situation de monopole depuis quelques années avec en face juste les stores EA et Ubi qui distribuent leur propres jeux.
Epic réintroduit de la concurrence la dedans ce qui en théorie devrait profiter au consommateur, à voir si ce sera le cas...
Je ne sais pas si on peut parler de véritable concurrence quand il y a exclusivité.
On pourrait entendre qu'il y en ait une quand la plateforme est celle de l'éditeur du jeu (et encore), mais là on est plus dans de la politique commerciale agressive pour se tailler une place. Alors l'argumentaire d'Epic qui veut se poser en défenseur des pauvres éditeurs opprimés contre le méchant Steam sonne un peu faux.

Je préférerais qu'on laisse le consommateur être le juge de quelle est la meilleure plateforme. Je n'utilise pas Epic mais en terme de fonctionnalités en tout cas, Steam reste largement devant celles de EA et UBI, sans compter que Steam est au moins ouvert aux studios indés.
2  0 
Avatar de NBoulfroy
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 14/05/2019 à 12:11
Au final, l'Epic Games Store est entrain de s'attirer les flammes des joueurs sur PC (si ce n'est pas déjà le cas) à vouloir transvaser les stores des constructeurs de console sur ce support et cela va certainement mal finir pour eux : le joueur PC, ce n'est pas le joueur console, il ne se laissera pas faire (d'où l'absence de online payant, au passage). Ils ont très bien compris l'arnaque du dématérialiser et on ne leur fera pas à nouveau un coup bas.

Steam, malgré ses travers, a apporté bien plus (+) au marché PC que l'Epic Store ne le fera : les prix bas, les promotions et une plateforme qui n'a fait que se bonifier sur la durée (Steam aujourd'hui est un incontournable, au delà de la notion d'argent, car la plateforme fourni des éléments communautaires qu'on a pas ailleurs et qu'aucun launcher ne veut implémenter visiblement si on se base sur Uplay (Ubisoft) et Origins (EA) et sur leur âge assez conséquent maintenant).
2  1 
Avatar de Madmac
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 16/05/2019 à 3:24
Citation Envoyé par Refuznik Voir le message
Pour l'instant Sweeney (Todd ) pête plus haut que son cul.
Sa plateforme Epic store est vide, il n'y a aucun outils pour les joueurs ou pour les développeurs. Sans compter les fuites de données et piratages de comptes qui sont massif.

Perso. je reste sur Steam, Gog (et Humble de temps à autres).
Et en plus Steam développe une plateforme alternative à windows pour les jeux. Sweeny est sur un power-trip, mais il ne réalise pas qu'il est en train d'aliéner sa clientèle. Je ne sais pas pour les autres jeux. Mais ils y a beaucoup de joueurs qui ont l'intention d'attendre que Borderland 3 arrive sur Steam ou Gog avant de l'acheter. Si les critiques sont mauvaises, cet opération pourrait finir par être très coûteuse pour Epic.

EA a longtemps traité ses clients comme des pompes à fric, mais maintenant ils payent pour leur attitudes.

Autre aspect que j'aime de Steam et Gog: Leurs jeux fonctionnent même sans connection internet.
1  0 
Avatar de NBoulfroy
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 17/05/2019 à 15:56
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est pénible d'avoir à installer un autre logiciel...
C'est plus pratique quand tous les jeux sont au même endroit.

Il y a plein de joueurs qui vont préférer attendre que Borderlands 3 soit sur Steam au lieu de l'acheter sur un autre store.

Epic Games prend des risques, si ils font un nouvel Unreal Tournament et un nouveau Gears of War et qu'ils sont exclusif à leur plateforme ils se vendront moins bien que si ils étaient sur Steam.
Mais c'est sympa de leur part de vouloir mieux rémunérer les développeurs.
Epic n'a plus la licence Gears of War de mémoire, Microsoft l'a gardé après la fin de leur association.

Citation Envoyé par Bubu017 Voir le message
et ? ça reste une exclu. l'éditeur de Borderlands s'associe avec Epic, je ne vois pas la différence.
Sinon à installer un autre launcher, ça prend quelques mega sur des disques durs en tera, ça va, c'est pas la mort. Tu désactives le démarrage auto, et lance le launcher que quand tu en as besoin et hop là. Que ça râle sur le mode offligne je veux bien comprendre mais sur le fait d'avoir un launcher en plus, ou celui qu'il n'y ait pas de succès, "au mon dieu on ne va plus pouvoir se faire de coucours de bites).
et surtout steam est bien lors des promos and co, mais sinon niveau prix ils se font plaisir.
Le problème n'est pas, fondamentalement, le rajout d'un énième launcher mais plutôt des propos tenus :
  • les 12% au lieu des 30 de commission pour la plateforme pour soit disant favoriser les développeurs sauf qu'en réalité, les éditeurs ont pas baisser leur prix
  • l'attitudes développeurs de Metro Exodus, par exemple, qui ont menacé les joueurs PC de ne plus sortir de jeux sur la plateforme si le jeu ne se vend pas assez
  • le fait que les développeurs de Metro Exodus ont annoncé, sans en parler à quiconque visiblement, de la sortie de leur jeu en exclusivité pour un an sur l'Epic Game Store à la dernière minute
  • les soupçons de logiciel espion (pas fonder mais ça aide pas la plateforme)
  • le fait qu'avec cette plateforme, les plateformes de revente de clef indépendant, les gentils j'entends, ne peuvent plus s'approvisionner, ce qui fait qu'on perd en concurrence (c'est le comble quand même)
  • le launcher a des années lumières de Steam en terme d'intégration de fonctionnalités (communauté, influenceurs, flux d'actualités lié au jeu, forum lié au jeu)


Ce n'est pas une liste exhaustive mais ça fait déjà pas mal de problèmes pour beaucoup de personnes et je le comprends.
1  0 
Avatar de Charvalos
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/05/2019 à 16:15
Citation Envoyé par NBoulfroy Voir le message

Le problème n'est pas, fondamentalement, le rajout d'un énième launcher mais plutôt des propos tenus :
  • les 12% au lieu des 30 de commission pour la plateforme pour soit disant favoriser les développeurs sauf qu'en réalité, les éditeurs ont pas baisser leur prix
  • l'attitudes développeurs de Metro Exodus, par exemple, qui ont menacé les joueurs PC de ne plus sortir de jeux sur la plateforme si le jeu ne se vend pas assez
  • le fait que les développeurs de Metro Exodus ont annoncé, sans en parler à quiconque visiblement, de la sortie de leur jeu en exclusivité pour un an sur l'Epic Game Store à la dernière minute
  • les soupçons de logiciel espion (pas fonder mais ça aide pas la plateforme)
  • le fait qu'avec cette plateforme, les plateformes de revente de clef indépendant, les gentils j'entends, ne peuvent plus s'approvisionner, ce qui fait qu'on perd en concurrence (c'est le comble quand même)
  • le launcher a des années lumières de Steam en terme d'intégration de fonctionnalités (communauté, influenceurs, flux d'actualités lié au jeu, forum lié au jeu)
T'as oublié les jeux dont l'argent provient du crowdfunding où les développeurs avaient promis une sortie sur Steam pour au final, en faire une exclu sur l'Epic Game Store.
1  0 
Avatar de ElSpopo
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 14/05/2019 à 14:56
La situation est intéressante à observer en tout cas.

Valve était en situation de monopole depuis quelques années avec en face juste les stores EA et Ubi qui distribuent leur propres jeux.
Epic réintroduit de la concurrence la dedans ce qui en théorie devrait profiter au consommateur, à voir si ce sera le cas...
2  2 
Avatar de Tooth
Membre actif https://www.developpez.com
Le 14/05/2019 à 16:36
Citation Envoyé par NBoulfroy Voir le message
Au final, l'Epic Games Store est entrain de s'attirer les flammes des joueurs sur PC (si ce n'est pas déjà le cas) à vouloir transvaser les stores des constructeurs de console sur ce support et cela va certainement mal finir pour eux : le joueur PC, ce n'est pas le joueur console, il ne se laissera pas faire (d'où l'absence de online payant, au passage).
Alors strictement rien à voir, en soit sur Playstation et Xbox, le Online n'est pas payant. Ce qui est payant est d’accéder aux serveurs de Sony ce que la majeure partie (quasiment la totalité) des éditeurs font pour héberger les parties multijoueurs. Un exemple vaut mieux que mille mots : il n'est pas nécessaire d'avoir le PS+ pour pouvoir jouer à Fortnite et c'est aussi pour cette raison que le cross-plateformes est sur ce jeu.
0  0 
Avatar de NBoulfroy
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 14/05/2019 à 17:35
Citation Envoyé par Tooth Voir le message
Alors strictement rien à voir, en soit sur Playstation et Xbox, le Online n'est pas payant. Ce qui est payant est d’accéder aux serveurs de Sony ce que la majeure partie (quasiment la totalité) des éditeurs font pour héberger les parties multijoueurs. Un exemple vaut mieux que mille mots : il n'est pas nécessaire d'avoir le PS+ pour pouvoir jouer à Fortnite et c'est aussi pour cette raison que le cross-plateformes est sur ce jeu.
Les joueurs Windows qui utilisent les jeux disponible sur Xbox (Sea of Thieves) utilisent les mêmes serveurs que les joueurs de la Xbox mais ne paient pas l'accès pour autant (plus aujourd'hui car le service Xbox Live similaire à celui sur Xbox existe plus).

Pour être exacte, c'est l'accès au multijoueur, utilisant ou non les serveurs du constructeur, qui est payant sur console : The Division utilise, aux dernières nouvelles, ses propres serveurs mais un abonnement est nécessaire au live si tu veux jouer avec d'autres personnes. C'est pareil pour The Elder Scrolls Online : on est sur les serveurs de Zenimax Online Studios, mais l'abonnement au service online est obligatoire.

Le cas de Fortnite & consort est particulier : les F2P (Free to Play) ne sont pas soumis à l'abonnement obligatoire au service online (d'où son succès sur console ?). Je ne pense pas que ce soit, de ce fait, un exemple fiable à 100% car c'est un cas particulier dans un écosystème fermé (les machines constructeurs).
0  0