Oculus Quest : le nouveau casque VR autonome de Facebook est disponible en précommande
à partir de 399 $

186PARTAGES

11  1 
Le Quest est le quatrième casque de réalité virtuelle (VR) grand public de l’entreprise Oculus, la filiale de Facebook. Comme l’Oculus Go sorti l’année dernière, l’Oculus Quest est un casque autonome, ce qui signifie qu’il n’a pas besoin d’être connecté à un smartphone ou un ordinateur pour fonctionner. Contrairement à l’Oculus Go qui semble davantage se prêter à un usage vidéoludique stationnaire, le Quest est un casque VR autonome dédié au jeu. Il est nettement plus lourd que l’Oculus Rift, avec un panneau avant épais et convexe, mais il garantit au moins un mode de fonctionnement entièrement sans fil synonyme de plus de liberté de mouvement.

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a présenté le Quest comme un pas en vue d’attirer un milliard de personnes dans la réalité virtuelle. John Carmack, Chief Technical Officer (CTO) chez Oculus, a pour sa part comparé ce nouveau casque à la Nintendo Switch le décrivant comme un appareil moins puissant que les grosses consoles comme la PlayStation 4 de Sony, mais qui a su tirer son épingle du jeu, car il est pratique et relativement bon marché.


Le nouveau casque de Facebook est livré avec deux contrôleurs pour les interactions dans la réalité virtuelle et promet une autonomie d’environ deux heures. Ces contrôleurs sont assez similaires à celles de l’Oculus Touch et sont toujours alimentés par des piles. Elles possèdent des boutons, un joystick et des fonctionnalités liées au suivi des doigts. Le Quest embarque 4 Go de RAM, une puce Snapdragon 835 et 64 Go/128 Go de mémoire de stockage. Il possède un écran OLED (définition de 2880 x 1600 pixels et Taux de rafraîchissement 72 Hz) et des lentilles améliorées.

Son système de tracking à six degrés de liberté (6DOF) s’appuie sur quatre caméras de suivi grand-angle permettant aux utilisateurs de se déplacer dans un espace assez grand : sautez, accroupissez-vous et marchez dans n’importe quelle direction et l’ensemble des capteurs intégrés à ce casque VR restituera parfaitement le mouvement de votre tête et de vos mains dans un environnement virtuel. Ces caméras peuvent aussi transmettre des vidéos monochromes à votre écran, une fonctionnalité qu’on retrouvait déjà sur d’autres casques du marché comme le HTC Vive et qui permet aux utilisateurs de voir le monde réel sans avoir à retirer leur casque.

Alors que l’étalonnage de la VR nécessite, en général, de se déplacer dans une pièce pour en définir les limites, le nouveau casque de la filiale de Facebook permet de visualiser des lignes virtuelles sur le sol et de cartographier une pièce sans la parcourir de bout en bout. Il peut mémoriser jusqu’à cinq espaces, du moins en théorie, et passer automatiquement d’un espace de jeu à l’autre, l’espace de jeu couvert à chaque fois étant au maximum d’environ huit mètres sur huit.


Côté connectique signalons qu’il dispose de trois boutons physiques, un pour la mise sous tension, un second pour régler le volume et un dernier pour ajuster l’écart pupillaire (IPD) qui est à la distance entre le centre des pupilles des yeux d’un utilisateur, sachant que le réglage à la distance correcte est indispensable pour profiter d’une expérience visuelle en VR optimale (absence de floues, mauvaises mises au point…). Il dispose également d’une sortie Jack standard de 3,5 mm et d’un port USB-C qui permet de le recharger (15 W).

Les premiers retours de test ne semblent pas déceler de problème particulier avec les contrôleurs (de légères pertes de tracking de temps en temps) et la fluidité dans les séances de jeu (Beat Saber et Creed notamment) ou l’affichage de contenus multimédia. Signalons au passage que l’Oculus Quest fonctionne idéalement dans les pièces bien éclairées et est inutilisable ou fonctionne mal dans les pièces sombres ou mal éclairées. Certains jeux ne fonctionneront pas si le système ne détecte pas suffisamment d’espace dans le monde réel autour de l’utilisateur du casque, mais il sera toujours possible de naviguer dans l’interface Oculus Home, qui inclut un navigateur Web Chromium avec le support intégré de la vidéo à 360 degrés.

Pour ce modèle, Oculus a fait le choix d’intégrer les haut-parleurs directement sur son casque, mais leur qualité selon les premiers retours de test laisserait à désirer. La version 64 Go est disponible à partir de 399 $, contre 499 $ pour la version 128 Go. Il est déjà disponible en précommande. Oculus promet 53 jeux et expériences au lancement. Il est également possible de regarder une dizaine de vidéos à partir de l’application Oculus Video.

Source : Oculus, Forbes

Et vous ?

Avez-vous une préférence en ce qui concerne les casques VR : modèles autonomes ou filaire ?
Que pensez-vous du nouvel Oculus Quest ?

Voir aussi

Valve Index : probablement le meilleur casque VR de première génération, mais vaut-il vraiment 999 $ ?
HTC lancera son nouveau casque VR autonome Vive Focus Plus pour les développeurs et les entreprises, le 15 avril prochain à partir de 799 $
GDC 2019 : Oculus VR présente le Rift S, son nouveau casque de réalité virtuelle avec une haute résolution et un suivi intégré pour PC

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de pierre-y
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 04/05/2019 à 14:45
D'ici qu'on arène que le casque écoute les conversations et enregistre la taille de la pièce pour savoir vers qui te diriger comme publicitaire en vendeur de meuble ^^.
1  0 

 
Responsable bénévole de la rubrique 2D - 3D - Jeux : LittleWhite -

Partenaire : Hébergement Web