Les jeux vidéo doivent-ils être considérés comme un sport et une opportunité de carrière viable ?
Une réalité ou une arnaque de l'industrie ?

Le , par Michael Guilloux

12PARTAGES

9  2 
L'industrie des jeux vidéo est plus riche qu'elle ne l'a jamais été. Son chiffre d'affaires en 2018 s'élevait à 43,8 milliards de dollars, selon un récent rapport, en grande partie grâce à des jeux extrêmement populaires comme Fortnite et Call of Duty.

La réalité aujourd'hui est telle que parmi les enfants qui grandissent avec des contrôleurs entre les mains, il n'est pas rare de voir certains qui veulent faire carrière d'une manière ou d'une autre dans les jeux vidéo, que ce soit en tant que développeur ou même en tant que gamer. Si dans le premier cas, la réalité semble difficile, dans le dernier, précisons que quand la réussite est au rendez-vous, les jeux vidéo peuvent être source de gains énormes. À titre d'exemple, le géant américain Electronic Arts n'aurait pas hésité à payer 1 million de dollars US au célèbre gamer Tyler Blevins pour promouvoir son jeu Apex Legends. Bref, les joueurs professionnels peuvent gagner des centaines de milliers de dollars par an et s'affronter pour prix de millions de dollars.

En dépit des corrélations que plusieurs études ou politiques essaient d'établir entre les jeux vidéo et la violence ou du fait que l'addiction pourrait être considéré comme un trouble mental, les jeux vidéo ne font donc que s'enraciner dans nos sociétés. Aux USA par exemple, les compétitions de jeux vidéo en réseau local ou via Internet, également appelé e-sports, sont maintenant des sports légitimes dans les lycées de huit États. Cela a commencé avec le Connecticut, la Géorgie, le Kentucky, le Massachusetts et le Rhode Island à l'automne 2018. Quelques mois plus tard, la National Federation of State High School Associations (NFSH) a annoncé que les Charter schools de l'Alabama, du Mississippi et du Texas avaient rejoint le groupe.

Récemment invité à une compétition en Géorgie entre le North Atlanta High School et le Grady High School, mais également dans le plus récent centre d’e-sport de la ville d'Atlanta, le quotidien CNN a pu en faire le constat. Le site, qui a ouvert ses portes en février dans le cadre de l'extension des activités du Johnson STEM Activity Center, est dédié aux lycéens de la région métropolitaine d’Atlanta qui souhaitent explorer des carrières dans l’e-sport, la production et le développement de jeux...


Un match d'e-sport entre le North Atlanta High School et le Grady High School

Il n'y a pas si longtemps, jouer à des jeux vidéo pour gagner sa vie était une chimère. Désormais, certains joueurs soutiennent toute leur famille et les élèves y voient un objectif de carrière concret. Des universités telles que l'Université de New York et l'Université de Californie à Irvine proposent aussi des bourses pour les jeux vidéo, ce qui veut dire que le parcours professionnel d'e-sport aux USA se rapproche davantage de celui des sports traditionnels : du lycée et de l'université au statut de joueur professionnel.

« Le pipeline actuel pour l'e-sport est le suivant : l'enfant s'intéresse au jeu vidéo, il commence à jouer au jeu vidéo, il devient bon au jeu vidéo, il est payé », a déclaré Brian Prokes, directeur exécutif du Johnson STEM Activity Center. « C’est un loisir qui les passionne et nous voulons les encourager et leur donner une voie vers une carrière à l’avenir, que ce soit en tant que joueur professionnel de jeu vidéo ou dans une carrière en STIM [science, technologie, ingénierie et mathématiques, NDLR] qui aide à développer les jeux futurs », a-t-il déclaré.

Ce qui est notable, c'est que certains joueurs professionnels de jeux vidéo signent maintenant des contrats de sponsoring qui étaient autrefois réservés aux joueurs tels que le basketteur Lebron James et le joueur de football américain Tom Brady. Benjamin Lupo, également connu dans le monde du jeu vidéo sous le nom de « Dr. Lupo », est l'un de ces joueurs. « C'est dingue pour moi, dans le bon sens du terme », dit-il. Lupo joue en tant que professionnel et diffuse son gameplay en ligne à un public de plus de 7 millions d'adeptes.

Il est le premier « athlète » individuel en e-sport à signer un contrat de sponsoring avec State Farm, un regroupement de grandes compagnies américaines actives dans les assurances et dans le secteur financier. « Nous avons Aaron Rodgers dans le football et nous travaillons avec Chris Paul dans l'espace NBA », a déclaré Ed Gold, directeur marketing de State Farm. « [Maintenant] nous commençons à nous impliquer davantage dans l'e-sport. »

La compagnie d’assurance a déclaré que ce n’était que le début de leur relation. « Vous prenez un annonceur sportif majeur comme State Farm qui fait de la publicité dans la NFL, la NBA, la Major League Baseball, le basket-ball universitaire, le football universitaire, et maintenant cette société State Farm a dit : "Oui, nous croyons en l'e-sport" », a déclaré Gold. « Est-ce que je pensais que nous allions un jour faire appel à un joueur d'e-sport ? Non. Mais il y a un an et demi, il n'y avait rien qui s'appelle Fortnite. »

« J'ai eu beaucoup de chance d'arriver là où je suis », a déclaré Lupo. « Beaucoup de gens essaient maintenant de faire ce que je fais et ce que font d'autres grands noms. Fortnite a eu un rôle important à jouer dans cette explosion [des jeux vidéo] », dit-il. Mais cette opportunité qui s'ouvre aujourd'hui pour les gamers grâce aux jeux à grand succès comme Fortnite va-t-elle durer pour les enfants qui voudront devenir demain des joueurs professionnels ou même développeurs de jeux vidéo ?

Source : CNN

Et vous ?

Considérez-vous les jeux vidéo comme un sport ou une opportunité de carrière viable ?
Une réalité ou une arnaque de l'industrie des jeux vidéo pour mieux vendre ?

Voir aussi :

Electronic Arts a payé le célèbre gamer Tyler Blevins à hauteur de 1 million de dollars US pour promouvoir son jeu Apex Legends
Fortnite aurait fait exploser les bénéfices d'Epic Game en 2018 jusqu'à 3 milliards de dollars, grâce notamment à la vente de contenus additionnels
Activision Blizzard supprime 800 emplois en 2019 malgré un chiffre d'affaires record en 2018 pour se consacrer au développement de ses franchises
Un studio de développement de jeux vidéo français en grève depuis un mois, les employés d'Eugen Systems dénonce un non respect des lois
Epic Games, l'éditeur de Fornite, sous le coup d'un recours en action collective à cause de loot box jugés « agressifs »

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 9:15
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Considérez-vous les jeux vidéo comme un sport ou une opportunité de carrière viable ?
Ça dépend de la définition de "sport" qu'on utilise.
Selon comment on regarde les échecs sont un sport.
Si on pense à la compétition on peut considérer le jeux vidéo comme un sport.
Bon après si on pense à l'activité physique, c'est limité, mais bon la pétanque est un sport également !

Là il y a un PDF :
LA RECONNAISSANCE DES SPORTS CÉRÉBRAUX PAR LE MINISTÈRE CHARGÉ DES SPORTS
Il y a un chapitre : "3.1 L'impossible définition du sport".

C'est une opportunité de carrière, ce n'est pas pire que vouloir être acteur, ou vivre de son sport...
En Corée du Sud ça fait depuis 1998 que les compétitions de jeux vidéo sont diffusé à la TV.

À la limite vouloir devenir pro en jeux-vidéo c'est moins dangereux que vouloir devenir pro en sport, parce qu'il n'y a pas le danger du dopage, ni les blessures.

Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Une réalité ou une arnaque de l'industrie des jeux vidéo pour mieux vendre ?
Ça vient du public si des gens sont prêt à regarder ce n'est pas une arnaque.
Regardez des gens jouer à Street Fighter c'est pas plus con que regarder des joueurs de foot...



Avec le jeuxvideo ya aussi moyen de vivre en étant un entertainer et ça c'est pas un boulot qui sera remplacé par des algorithmes ou des machines.
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 9:37
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ça dépend de la définition de "sport" qu'on utilise.
Selon comment on regarde les échecs sont un sport.
Si on pense à la compétition on peut considérer le jeux vidéo comme un sport.
Bon après si on pense à l'activité physique, c'est limité, mais bon la pétanque est un sport également !
J'espère que le terme "limité" est ironique, parce que si on pense à l'activité physique, c'est zéro, on rentre même dans le négatif pour les plus gros mangeurs.

Le mot e-sport est plus correct que sport.
Avatar de Drowan
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 9:38
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ça dépend de la définition de "sport" qu'on utilise.

À la limite vouloir devenir pro en jeux-vidéo c'est moins dangereux que vouloir devenir pro en sport, parce qu'il n'y a pas le danger du dopage, ni les blessures.
Malheureusement, au niveau des problèmes on peut aussi rapprocher ça du sport :
- Dopage
- Blessures
- Triche
- Pari truqué

Heureusement, ce n'est pas la majorité (ni dans le sport, ni dans l'e-sport), mais faut pas être naïf, là où il y a gain, il y a tentation...
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 9:43
Citation Envoyé par sebastiano Voir le message
J'espère que le terme "limité" est ironique, parce que si on pense à l'activité physique, c'est zéro, on rentre même dans le négatif pour les plus gros mangeurs.
Oui et non, c'est de moins en moins vrai avec tout ce qui est VR / détection de mouvements.

Va faire 2h de beatsaber ou de Justdance, tu vas voir si ce n'est pas physique.
Avatar de Anselme45
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 9:58
...certains qui veulent faire carrière d'une manière ou d'une autre dans les jeux vidéo, que ce soit en tant que développeur ou même en tant que gamer. Si dans le premier cas, la réalité semble difficile, dans le dernier, précisons que quand la réussite est au rendez-vous, les jeux vidéo peuvent être source de gains énormes.

Je considère cette phrase, et je pèse mes mots, comme criminelle!

Faire croire à des gamins que leur avenir n'est pas dans le travail mais dans le gaming est tout simplement un scandale: c'est vanter un miroir aux alouettes!

Cela revient à dire: "Mais pourquoi démarrer une activité professionnelle pour gagner sa vie, il suffit de jouer à la loterie nationale ou à l'euo-million et de gagner... Cela peut rapporter gros et pas besoin de se lever le matin."

Avec ce genre de discours, pas étonnant de voir notre civilisation couler...
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 9:59
Citation Envoyé par sebastiano Voir le message
parce que si on pense à l'activité physique, c'est zéro
Il y a quand même le cœur qui s'emballe avec le stress, ya moyen de transpirer en jouant à Street Fighter.
Mais sinon les joueurs pros doivent avoir une vie saine, ils doivent faire du sport et manger correctement, comme les joueurs d'échecs. Pour se sentir bien il faut faire du sport et ne pas manger trop de merde.

Citation Envoyé par Drowan Voir le message
Heuresuement, ce n'est pas la majorité (ni dans le sport, ni dans l'e-sport), mais faut pas être naïf, là où il y a gain, il y a tentation...
En sport physique même les amateurs se disent "les autres sont dopés, donc pour être sur un pied d'égalité je dois me doper aussi".

Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Je considère cette phrase, et je pèse mes mots, comme criminelle!
Il y a écrit "quand la réussite est au rendez-vous".
Si t'es "le vainqueur de la loterie" c'est à dire que t'as un véritable excellent niveau dans un sport, tu peux essayer de faire carrière dedans.

En sport le facteur numéro 1 pour devenir un grand champion, c'est la génétique il faut avoir la bonne morphologie pour le sport.
Avatar de e101mk2
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 11:06
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Faire croire à des gamins que leur avenir n'est pas dans le travail mais dans le gaming est tout simplement un scandale: c'est vanter un miroir aux alouettes!
Pourquoi? Faire croire a des jeunes à une carrière sportive (genre... foot), c'est mieux? C'est moins scandaleux?

Que sa soit l'un ou l'autre, la réussite est possible, et l’échec est présent.
Avatar de Jbx 2.0b
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 11:24
Pour ma part je regarde énormément de vidéo de gaming, j'imagine au moins autant qu'un fan de foot. Donc j'en déduis qu'il y a bien un marché.
Après les risques sont les mêmes: investissement important, très peu d'élus, carrière très courte (à 25 ans, t'es déjà trop vieux).
Il suffit juste de prévenir ceux qui veulent se lancer là dedans. M'enfin il faut de tout pour faire un monde.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 11:41
Citation Envoyé par e101mk2 Voir le message
Que sa soit l'un ou l'autre, la réussite est possible, et l’échec est présent.
Ouais mais même ceux qui prennent une voie safe peuvent se planter.
Celui qui n'a pas d'inspiration, pas de caractère, qui se dit "je vais aller à la FAC, avoir un Master devrait m'ouvrir des portes" au final en sortant avec ses diplômes il peut ne pas trouver de job et finir au RSA.

Diplôme "Bac + que dalle", ou quand les études ne paient pas
Ils ont fait des études supérieures mais ne trouvent pas de travail dans leur filière. Entre petits boulots, service civique, chômage et RSA, ils racontent leur parcours et leurs galères dans le webdoc “Bac + que dalle”.
Plus ça va, moins il y a de job.
===
Bon après statistiquement t'as beaucoup beaucoup plus de chance de trouver un job avec un diplôme que réussir dans la compétition de jeux vidéo.
C'est hyper risqué de vouloir vivre d'un sport. (si votre fils vous dit "Je veux devenir footballeur professionnel", vous lui répondez "Ferme la").
Avatar de NBoulfroy
Membre actif https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 17:00
Ma réponse au titre de l'article : non.

Au même titre que YouTuber, c'est des métiers trop instable pour créer des carrières viables.
Responsable bénévole de la rubrique 2D - 3D - Jeux : LittleWhite -

Partenaire : Hébergement Web