Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La France réajuste la taxe sur les jeux vidéo
Et cherche ainsi à garder les développeurs sur le territoire national

Le , par LittleWhite

14PARTAGES

4  1 
Durant les cinq dernières années, la France a perdu 50 % de ses emplois dans le monde du développement du jeu vidéo. Les développeurs partent souvent au Canada ou aux États-Unis et le gouvernement français souhaite changer cela.

Premièrement, l'Assemblée Nationale a accordé l'extension de période durant laquelle les frais encourus sont éligibles au crédit d'impôt. Ainsi, cette période qui était de 36 mois, passe à 72 mois, correspondant mieux à la réalité pour les grands projets de jeux vidéo.

De plus, le paragraphe indiquant que cette extension n'est accordée que pour les projets dépassant 10 millions d'euros est en pour-parler afin d'être retiré. Cela permettra d'accorder l'aide à des projets qui ne sont pas pour autant des blockbusters.

Le minimum requis pour être éligible sera lui aussi modifié afin de passer de 150 000 € à 100 000 €.

Finalement, les projets PEGI 18+ ne seront plus non plus mis à l'écart de ce crédit d’impôt.

Votre opinion

Pensez-vous que cette réforme suffira à aider les sociétés à rester en territoire français ?
Quels sont les changements que vous voudriez voir ?

Voir aussi

Que faire pour garder en France les emplois du jeu vidéo ?

Source

Tax-News

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de germinolegrand
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/12/2013 à 21:43
Je ne sais pas si ça suffira, mais ça sera toujours ça de pris
3  0 
Avatar de germinolegrand
Membre expert https://www.developpez.com
Le 20/12/2013 à 1:54
Je suis d'accord avec Dabou Master, l'agglutination sur paris (on appelle ça la centralisation, instaurée par Louis XIV si je ne dis pas de bêtise ) est la source de pas mal de problèmes. Et il y a même des communes prêtes à t'offrir un terrain, un bâtiment, et la fibre, si tu y installes un studio de dev jv (outre évidemment les nombreux avantages comme l'espace et le coût de la vie et des apparts bien moindre). Alors ok c'est peut-être pas à côté de toutes les commodités du monde (genre tour Eiffel ), mais c'est plutôt dommage de passer à côté.
4  1 
Avatar de Dabou Master
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/12/2013 à 21:45
Bonsoir,

1) J'en doute, même si c'est un bon début d'initiative ils s'y prennent un peu tard je crois, il reste quoi en France capable de concevoir des projets de grande ampleur maintenant ? Pas grand chose. Mieux vaut tard que jamais mais j'y crois pas des masses. Enfin ça reste bien, mais je suis bien trop nul pour pouvoir me projeter dans l'avenir et savoir si ça peut faire la différence ou pas, je suis déjà pas sûr d'avoir bien tout compris ...

2) Je ne sais pas, des aides au développement de nouveaux studios indépendants, sous forme de conseillers financiers qui SAVENT comment éviter qu'une boîte s'écroule dans l'année de sa création, ce genre de choses. Conseillers marketing, conseillers conseillers conseillers ... Je sais pas avec des connaissances variées et maîtrisées dans ces domaines-là cela permettrait probablement à des studios de prospérer et de gagner en importance, relançant l'économie dans ce domaine. En contrepartie, ceux qui auront été aidés par l'état signeront un contrat comme quoi ils embaucheront quand leurs moyens le permettront et qu'ils ne quitteront pas la France une fois qu'ils auront du succès.
De là à savoir si ce que j'ai écrit n'a aucun sens ou est puéril ou n'a tout simplement aucune utilité, je ne saurais dire.
3  1 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/12/2013 à 16:43
C'est un début mais assez modeste
Il faudrait surtout comparer avec les dispositifs du Canada (un peu la ref. dans le domaine) et ainsi voir si c'est vraiment ce qui va aider les studios à s'installer en France ou à y rester...

Ensuite, même avec ces dispositifs, je reste extrêmement sceptique en raison de la plaie qui mine l'intégralité de l'économie française : le coût du travail
La France est tout simplement l'un des pays au monde où le travail est le plus taxé.
Le secteur du jeux vidéo réclame des compétences spécifiques de pointe et donc du personnel qualifié qui a un salaire élevé (même si c'est un secteur de passionnés qui permet de proposer des salaires plus bas au vu des compétences, ce n'est pas le smic)
Et en France, qui dit haut salaire dit grande cotisation = manque de compétitivité
2  0 
Avatar de Jarodd
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 17/12/2013 à 18:10
Citation Envoyé par Fooshi Voir le message
Trop tard ! Presque tous mes anciens collègues et moi même sommes partis du secteur pour cause de licenciement économique ... La france au top
Pourquoi "trop tard" ? Il faut attendre qu'il n'y ait plus aucun emploi dans le secteur pour agir ? Pour une fois qu'il y a des facilités concrêtes, et pas seulement de la comm' au 20h de TF1...
2  1 
Avatar de jean_kevin_musclor
Inactif https://www.developpez.com
Le 19/12/2013 à 4:13
La différence avec le Canada c'est que chez eux ils investissent des capitaux au lieu de maintenir en survie trois petits studios sous perfusion de subventions.

Le réel problème de l'économie française: le coût de la vie est trop cher donc le coût du travail est trop cher, donc on délocalise les capitaux partout dans le tiers-monde (inde, espagne, etc).

Donc ces mesures ne sont pas suffisantes pour mettre en place la couche pampers anti-fuite des cerveaux, qui n'est qu'une conséquence de la fuite des capitaux.

Pour empêcher ça il faudrait nationaliser le capital, dans le temps c'était la base même du programme du parti socialiste, mais apparemment la chasse aux sorcières a fait le ménage dans leurs rangs.
1  0 
Avatar de Dabou Master
Membre expert https://www.developpez.com
Le 19/12/2013 à 21:56
Ouais enfin la vie coûte trop cher surtout en capitale, si déjà tous les studios quels qu'ils soient évitaient de s'agglutiner sur Paris ou les très grosses villes déjà surpeuplées ça éviterait de gros besoins en salaires pour vivre tout à fait convenablement. Il fut un temps où tout devait être à proximité mais la "tradition" a perduré même si les technologies outrepassent ces limites depuis bien longtemps. Il y a aussi une partie de "bêtise collective" dans notre malheur...
1  0 
Avatar de Dabou Master
Membre expert https://www.developpez.com
Le 21/12/2013 à 13:07
Citation Envoyé par valkirys Voir le message
Ils ne peuvent pas offrir grand chose en fait.
Et pas d'avantage pour le salarié, sauf si on veut rester 10 ans dans la même boite à la campagne.
Dans les faits, je reste 2 ans guère plus en place, dans mon dernier poste les dernières embauches ont fait fuir les plus compétents !!!!
Or la plus part des postes sont sur paris, la moyenne banlieue est dur d'accès vu l'état de dégradation avancée de la RATP et la SNCF de plus si on aime bien sortir un peu, allez dans des librairies... il faut habiter en ville, bonjour la galère en fin d’après-midi pour venir à Paris avant la fermeture d'une librairie !!
Une ville ce n'est pas forcément une métropole, je peux survivre à Bordeaux, pas à Paris, Lyon ou Marseille. On n'est pas tous fichus pareil autant sur le plan physique que psychologique (oui le physique n'a rien à voir ici si ce n'est la fragilité pulmonaire à la rigueur) et on ne peut pas tous "supporter" d'être dans une grande ville avec une très forte concentration de population et tous les détriments que ça amène.
Donc je vis en campagne mais des librairies il y en a ^^.
Sinon la stabilité de l'emploi est recherchée par beaucoup de gens (dont moi, inutile de le cacher) et rester dix ans dans la campagne ne me gêne aucunement. Chez moi il y a la mer et la montagne pas loin, à Paris il y a la grisaille, la pollution et les parisiens (oui petit troll pour plaisanter ne nous enflammons pas). Tout est affaire de perspective mais si on ne va jamais qu'à Paris parce que "c'est là que tout se passe" (t'as vu) eh bien c'est tout simplement un cercle vicieux, personne ne s'installe ailleurs, la concentration et la misère augmente en métropole et les campagnes ne cessent de se dépeupler, augmentant encore le coût de la vie en ville et nécessitant d'encore plus gros salaires pour y vivre, etc. etc. etc.
Donc si les boîtes arrêtent de faire n'importe quoi à s'installer exclusivement là où tout le monde est collé/écrasé, parfois SDF bien qu'ayant un travail, eh bien tout ira mieux pour tout le monde.
2  1 
Avatar de Fooshi
Membre averti https://www.developpez.com
Le 17/12/2013 à 9:49
Trop tard ! Presque tous mes anciens collègues et moi même sommes partis du secteur pour cause de licenciement économique ... La france au top
1  1 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 17/12/2013 à 19:13
Citation Envoyé par LittleWhite Voir le message

Premièrement, l'Assemblée Nationale a accordé l'extension de période durant laquelle les frais encourus sont éligibles au crédit d'impôt. Ainsi, cette période qui était de 36 mois, passe à 72 mois, correspondant mieux à la réalité pour les grands projets de jeux vidéo.

De plus, le paragraphe indiquant que cette extension n'est accordée que pour les projets dépassant 10 million d'euros est en pour-parler afin d'être retiré. Cela permettra d'accorder l'aide à des projets qui ne sont pas pour autant des blockbusters.

Le minimum requis pour être éligible sera lui aussi modifié afin de passer de 150 000 € à 100 000.

Finalement, les projets PEGI 18+ ne seront plus non plus mis à l'écart de ce crédit d’impôt.
Ils ne sortiront donc jamais de cette manie de faire des règles et de les contourner après...

Citation Envoyé par Dabou Master Voir le message
il reste quoi en France
Oh, la question qu'il ne faut pas poser.
Citation Envoyé par Dabou Master Voir le message

2) Je ne sais pas, des aides au développement de nouveaux studios indépendants, sous forme de conseillers financiers qui SAVENT comment éviter qu'une boîte s'écroule dans l'année de sa création, ce genre de choses. Conseillers marketing, conseillers conseillers conseillers ... Je sais pas avec des connaissances variées et maîtrisées dans ces domaines-là cela permettrait probablement à des studios de prospérer et de gagner en importance, relançant l'économie dans ce domaine.
Ouais, j'ai toujours vu les patrons parler de montages financiers. Ils sont formés pour cela, mais j'ai toujours eu l'impression qu'ils étaient craintif pour le reste, peu de prises de risque peu d'écoute des autres salariés.
Enfin c'est mon expérience.
Citation Envoyé par Dabou Master Voir le message
En contrepartie, ceux qui auront été aidés par l'état signeront un contrat comme quoi ils embaucheront quand leurs moyens le permettront et qu'ils ne quitteront pas la France une fois qu'ils auront du succès.
De là à savoir si ce que j'ai écrit n'a aucun sens ou est puéril ou n'a tout simplement aucune utilité, je ne saurais dire.
Aucune chance, même si on avait quelque chose en ce sens, le législateur métra des moyens de le contourner.
0  0