IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les employés d'Apple ont été plus nombreux que les clients lors du lancement de Vision Pro sur Union Square à San Francisco
Contrairement aux précédentes sorties des produits Apple

Le , par Stéphane le calme

20PARTAGES

4  0 
Le vendredi 2 février 2024, Apple a lancé son premier casque de réalité virtuelle, le Vision Pro, dans ses magasins du monde entier. Mais contrairement aux précédentes sorties de produits de la firme à la pomme, le Vision Pro n’a pas attiré les foules à San Francisco, où les employés d’Apple étaient plus nombreux que les clients. C’est le premier produit nouveau d’Apple en sept ans, après l’Apple Watch en 2017.

Le Vision Pro est le pari le plus risqué d’Apple depuis l’introduction de l’iPhone il y a plus d’une décennie. Il se positionne comme un produit haut de gamme destiné aux professionnels et aux créateurs, mais aussi aux amateurs de divertissement immersif.

Les utilisateurs peuvent disposer leurs applications où ils le souhaitent dans leur espace, et les redimensionner à la taille idéale, créant ainsi un espace de travail infini tout en restant présents dans le monde réel. Ils peuvent naviguer sur le web avec Safari, créer une liste de tâches avec Notes, discuter avec Messages, et passer facilement de l’une à l’autre avec un simple regard. Ils peuvent également transformer n’importe quelle pièce en leur propre cinéma personnel, en agrandissant leurs films, séries et jeux à la taille parfaite tout en se sentant partie prenante de l’action avec le son spatial. Et ils peuvent revivre leurs souvenirs comme jamais auparavant avec des photos et des vidéos spatiales en 3D, accompagnées d’un son spatial immersif.

Mais il se heurte à la concurrence de Meta, l’ex-Facebook, qui propose son casque Quest Pro pour 999 dollars seulement. Ce casque, qui a déjà séduit plus de 20 millions d’utilisateurs, offre également la réalité virtuelle (ce dont Vision Pro est incapable pour le moment) en plus de la réalité augmentée. Il faut également compter sur une autonomie de plusieurs heures et d'un design plus léger.

Apple mise sur sa réputation de qualité et d’innovation pour convaincre les consommateurs de débourser une somme aussi importante pour son casque. L'entreprise promet également de nombreuses applications et contenus exclusifs pour son casque, qui sera disponible aux États-Unis début 2024, puis dans d’autres pays plus tard dans l’année.


Déjà un flop dès le lancement ?

Pour le premier lancement d'un nouveau produit d'Apple en sept ans, un contingent étonnamment restreint mais néanmoins enthousiaste de technophiles s'est rendu vendredi à la boutique d'Union Square pour découvrir le casque Vision Pro, d'une valeur de 3 499 dollars.

Loin des scènes de foule qui ont accompagné les premiers lancements d'iPhone, quelques dizaines de personnes seulement faisaient la queue devant le magasin phare d'Apple à San Francisco lorsque les portes ont ouvert à 8 heures.

Après des années de rumeurs (le premier brevet d'Apple pour un casque de réalité virtuelle remontait à la naissance de l'iPhone en 2007), le Vision Pro est la première entrée de la société de Cupertino sur le marché des casques. Les critiques ont fait l'éloge de cette prouesse technique tout en se plaignant de son prix, de son poids et de l'autonomie de la batterie.

Le lancement du Vision Pro n’a pas suscité l’enthousiasme habituel des fans d’Apple, habitués à faire la queue pendant des heures, voire des jours, pour être les premiers à mettre la main sur les dernières nouveautés. Au magasin phare d’Apple à Union Square, seules quelques dizaines de personnes faisaient la queue devant la porte quand elle a ouvert à 8 heures du matin. Certains étaient là pour acheter le casque, mais d’autres étaient venus pour essayer la technologie coûteuse en première main. Les employés d’Apple, les techniciens du Genius Bar et les responsables marketing qui se pressaient sur le sol du magasin dépassaient souvent le nombre de clients.

McKay Thomas, un cadre technologique de San Francisco, est arrivé à 4h30 du matin avec sa fille de 13 ans, non pas pour acheter le casque, mais pour devancer la file d’attente et réserver une place pour une démonstration. Quand Thomas a mis le casque, des applications comme Apple TV, Photos et Safari flottaient devant sa vision ; il contrôlait sa vue et les applications avec des clignements d’yeux et des mouvements de sa main droite. « Ce n’est pas tout à fait réaliste », a déclaré Thomas, en référence à la vidéo en transparence. « Mais c’est aussi beaucoup plus réaliste que toute autre expérience technologique que j’aie jamais eue ».

Les démonstrations du casque, qui durent une demi-heure, se poursuivront tout le week-end, et les réservations pour la semaine prochaine se remplissent dans la région de la baie. Apple espère que le bouche-à-oreille et les essais gratuits convaincront les consommateurs de se laisser tenter par le Vision Pro, malgré son prix élevé et son design encombrant. Selon les analystes, le marché des casques de réalité virtuelle devrait atteindre 72 milliards de dollars d’ici 2027, et Apple compte bien en prendre une part importante.


Apple avait déjà prévu de revoir la production de casques à la baisse

Il a été annoncé précédemment qu'Apple s'était fixé pour objectif de vendre 1 million d'unités en 2024. Cependant, un rapport du Financial Times datant du 6 juillet a révélé que l'entreprise ne sera pas en mesure de respecter les prévisions initiales. Précédemment, Apple a indiqué que le casque ne serait pas commercialisé avant début 2024, ce qui représente un délai assez long par rapport à son lancement le 5 juin 2023. Selon les analystes, cette décision de l'entreprise semble être beaucoup plus liée à des problèmes de chaîne d'approvisionnement qu'à la nécessité de laisser aux développeurs le temps de créer des applications pour le Vision Pro.

En outre, Apple aurait demandé à Luxshare, le fabricant contractuel chinois qui assemblera initialement le Vision Pro, de produire moins de 400 000 unités en 2024. Il s'agirait d'une baisse par rapport à l'objectif de vente interne initial d'un million d'unités. Plusieurs sources industrielles ont déclaré en juillet que Luxshare était à ce moment-là le seul assembleur de l'appareil pour Apple. Par ailleurs, deux fournisseurs exclusifs de certains composants du Vision Pro, basés en Chine, ont déclaré qu'Apple ne leur demandait que 130 000 à 150 000 unités pour la première année. Les analystes indiquent que ces informations peuvent être analysées de différentes manières.

Par exemple, ils pensent que ces prévisions de faibles volumes reflètent le manque de confiance d'Apple dans sa capacité à augmenter la production, après des années de non-respect des délais de lancement de l'appareil. Selon le rapport, l'un des principaux obstacles à surmonter est la fabrication des écrans élégants de l'appareil. Ils se composent de deux écrans micro-OLED - un par œil - et d'une lentille "lenticulaire" incurvée orientée vers l'extérieur. Les deux écrans intérieurs offrent une résolution supérieure à tout ce qui existe actuellement sur le marché, tandis que la lentille extérieure projette les yeux du porteur du casque vers le monde extérieur.

Selon des personnes interrogées dans le cadre du rapport, les écrans micro-OLED des prototypes de la démonstration de juin ont été fournis par Sony et le fabricant de puces TSMC. Les écrans sont le composant le plus cher du Vision Pro et selon les personnes interrogées par le rapport, Apple n'est pas satisfait de la productivité de ses fournisseurs, notamment en ce qui concerne le rendement des micro-OLED exempts de défauts. « Il s'agit en grande partie de problèmes de croissance normaux. Il s'agit de l'appareil grand public le plus complexe jamais fabriqué », a déclaré Jay Goldberg, fondateur du cabinet de conseil en technologie D/D Advisors.

Il est également pertinent de noter que les fans d'Apple ont poussé des grognements et des soupirs de mécontentement à l'annonce du prix exorbitant du Vision Pro lors de sa conférence annuelle des développeurs WWDC23.

Ce que propose ce casque qui coûte trois fois plus cher que celui de Meta

Le Vision Pro se présente comme un casque léger et élégant, composé d’une pièce de verre laminé en trois dimensions qui s’adapte au visage, et d’un cadre en aluminium. Il intègre un ensemble de caméras et de capteurs avancés qui lui permettent de voir le monde clairement, de comprendre l’environnement et de détecter les gestes des mains. Il dispose également d’une paire d’écrans micro-OLED personnalisés qui offrent une résolution supérieure à celle d’une télévision 4K pour chaque œil, pour une meilleure clarté. Le son spatial est assuré par des haut-parleurs situés près des oreilles, qui se mêlent aux sons réels harmonieusement, selon Apple. Le casque est contrôlé par une couronne numérique qui permet d’accéder à la vue d’accueil et de régler le niveau d’immersion, et par un bouton supérieur qui permet de prendre des photos et des vidéos spatiales en 3D.

Le Vision Pro propose une nouvelle façon d’utiliser les i-applications. Les utilisateurs peuvent disposer leurs applications où ils le souhaitent dans leur espace, et les redimensionner à la taille idéale, créant ainsi un espace de travail infini tout en restant présents dans le monde réel. Ils peuvent naviguer sur le web avec Safari, créer une liste de tâches avec Notes, discuter avec Messages, et passer facilement de l’une à l’autre avec un simple regard. Ils peuvent également transformer n’importe quelle pièce en leur propre cinéma personnel, en agrandissant leurs films, séries et jeux à la taille parfaite tout en se sentant partie prenante de l’action avec le son spatial. Et ils peuvent revivre leurs souvenirs comme jamais auparavant avec des photos et des vidéos spatiales en 3D, accompagnées d’un son spatial immersif.

« La création de notre premier ordinateur spatial a nécessité une invention dans presque toutes les facettes du système », a déclaré Mike Rockwell, vice-président du groupe de développement technologique d'Apple. « Grâce à une intégration étroite du matériel et des logiciels, nous avons conçu un ordinateur spatial autonome dans un facteur de forme portable compact qui est l'appareil électronique personnel le plus avancé jamais conçu ».

Le Vision Pro est le premier casque de réalité augmentée d’Apple, et il marque le début d’une nouvelle ère du numérique pour les consommateurs de la marque à la pomme.

Source : Apple

Et vous ?

Êtes-vous surpris par cette situation ?
Que pensez-vous du prix et du design du Vision Pro ? Seriez-vous prêt à payer 3 499 dollars pour un casque de réalité virtuelle ?
Quelles applications ou fonctionnalités aimeriez-vous utiliser avec le Vision Pro ? Quels sont les avantages et les inconvénients de l’informatique spatiale ?
Comment le Vision Pro pourrait-il changer la façon dont nous travaillons, apprenons, communiquons ou nous divertissons ? Quels sont les risques ou les opportunités de cette technologie pour la société ?
Avez-vous déjà essayé le Vision Pro ou un autre casque de réalité virtuelle ? Quelle a été votre expérience ? Recommanderiez-vous cette technologie à vos amis ou à votre famille ?
Comment Apple se positionne-t-il par rapport à ses concurrents dans le domaine de la réalité virtuelle ? Quelles sont les forces et les faiblesses de la stratégie d’Apple ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 11/02/2024 à 10:40
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Apple devrait-il, selon vous, autoriser le contenu immersif pour adulte sur Vision Pro ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
Apple devrait laisser aux utilisateurs la propriété des objets qu'ils achètent, plutôt que de contrôler l'utilisateur sur un objet qu'il a payé (et très cher en plus).
8  0 
Avatar de berceker united
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 12/02/2024 à 11:32
Le problème n'est pas tant que ça soit du porno, ce qui se pose comme problème est le faite qu'une entreprise décide de ce que vous pouvez regarder ou non. Donc de base, ce n'est pas une forme de censure, c'est simplement de la censure.
5  0 
Avatar de vivid
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 12/02/2024 à 12:24
Un épisode de south park ?
2  0 
Avatar de Nym4x
Membre averti https://www.developpez.com
Le 08/02/2024 à 5:58
Bien que l’apple vision pro soit une révolution à venir avec ses futures itérations, ce casque pose de nombreux problèmes à venir en cas de succès commercial.

Je ne suis pas sûr que vivre dans un monde filtré, augmenté et modifié par une ou des marques à but de profits et de marketing soit une bonne chose sans garanties. Et on connaît les dérives que peuvent amener la technologie sur la vie des utilisateurs. Exemple : une app permettant d’effacer ou de remplacer tout ce qui déplaît à l’utilisateur ou à une marque de la réalité augmentée : images, logos, textes, objet voir personne. Bien sur vous pouvez enlever le casque mais cela laisse la possibilité à l’utilisateur de le faire ou d’exclure ce qui déplaît de cette réalité augmentée.

Autre problème sur la vie privée en cas de succès commercial : on va se retrouver avec des millions de caméra, scanner 3d permettant de cartographier l’ensemble de la planète de façon extrêmement précise y compris des lieux privés. Je vous laisse imaginer l’excitation que cela peut provoquer au sein des agences de renseignement tel que la nsa. Et ils le feront soyez en certain.
1  0 
Avatar de dragonofmercy
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 06/02/2024 à 7:50
En même temps, ils s'attendaient à quoi avec un casque 6 fois plus cher qu'un occulus (et non pas 3 comme dit l'article).
Pas besoin de faire des études de marketing pour me rendre compte que ça allait pas marcher !!!
0  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 09/02/2024 à 7:42
Mais que regardent ces gens?
Le casque a pas l'air très confortable, ils le portent dans des situations incongrues (au volant, à la salle de sport etc).
Que peux bien leur montrer ces casques qui ne perturbe pas ce moment qui, s'il est fait un peu sérieusement, demande de l'attention.

Je n'arrive pas à me faire un avis parce que je ne comprends pas ce que font ces gens.
Ce sont les nouvelles lunettes à la mode? Une démonstration de son statut social? Ou il y voient vraiment un truc intéressant?
0  0 
Avatar de berceker united
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 09/02/2024 à 10:03
Pour répondre à totozor. C'est une mentalité californienne qui consiste à dire "Regardez-moi, j'ai une chose que vous n'avez pas encore, je suis pressé de le montrer à tout le monde, je fais ce que je veux, je suis différent de vous". C'est une manière d'attirer l'attention sur soit.
Maintenant, il est vrai qu'Apple a frappé fort avec ce casque ou il est possible de voir à travers afin d'avoir une forte interaction avec son environnement.
La possibilité d'être nomade. Les publicitaires vont se régaler car c'est une forte intrusion de la publicité. Vous imaginez, une personne ayant se casque dans la rue, regarde une voiture plus de x secondes, pafff ! le casque présente une publicité concernant ce véhicule ou un autre, car ça va être interprété comme étant intéressé pour un véhicule.
Si les états légifère pas cela très rapidement, nous allons avoir des problèmes. Il faut attendre quelque semaine pour voir des vidéos Youtube montrant des accidents du drôle au grave.
Nous sommes pas loin de Black Mirror.
0  0 
Avatar de Prox_13
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 15/02/2024 à 12:05
La seule chose que je reconnaitrais sur le Quest, c'est qu'il a déjà eu trois itérations et que même la première reste plutôt convaincante pour de la VR a un prix très peu élevé (400€ à l'époque).

Pas étonnant que la première version du Vision Pro ne cartonne pas autant, l'inverse aurait été un miracle (et un miracle pas impossible, mais qui aurait été très intéressant).
0  0 
Avatar de Zefling
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 15/02/2024 à 13:39
Citation Envoyé par Prox_13 Voir le message
Pas étonnant que la première version du Vision Pro ne cartonne pas autant, l'inverse aurait été un miracle (et un miracle pas impossible, mais qui aurait été très intéressant).
Enfin, son prix est aussi rédhibitoire. Aussi bon qu'il soit, ça reste quasiment 2 fois le prix de mon PC. Je mettrais jamais autant dans du matériel aussi spécialisé.
Pour moi c'est comme vendre une console de jeu à 3500 € et s'étonne que ça se vend moins bien que celles à 500 €. Même si elle est largement plus puissante. Ça reste très élitiste comme prix.
0  0