IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'apocalypse d'Activision : Sony prévoirait une perte de 1,5 milliard de dollars d'ici à 2027 en raison de la fusion d'Activision avec Microsoft,
Selon des documents qui ont fait l'objet de fuite

Le , par Mathis Lucas

0PARTAGES

4  0 
Sony considère la fusion d'Activision Blizzard avec Microsoft comme une menace majeure pour ses activités en lien avec les consoles et les abonnements. Une récente fuite de données provenant du développeur américain de jeux vidéo Insomniac Games révèle que Sony s'attend une perte d'environ 1,5 milliard de dollars d'ici à 2027. Selon les documents de la fuite, Sony reconnaît que Microsoft est en passe de devenir une entreprise de jeux massive grâce à l'acquisition d'Activision Blizzard et craint que cette fusion entraîne un changement de console de la part des utilisateurs, ces derniers passant massivement à la Xbox dans les prochaines années. Ce qui pourrait porter un coup dur à Sony.

Microsoft a finalisé officiellement l'acquisition d'Activision Blizzard au mois d'octobre. Activision est un développeur emblématique de jeux vidéo et l'éditeur de certaines des franchises les plus jouées et les plus appréciées de l'histoire des jeux sur console, PC et mobile. Call of Duty, World of Warcraft, Overwatch, Farm Heroes Saga et Candy Crush Saga sont autant de titres qui sont sortis des studios d'Activision. Selon les experts, cet éditeur possède tout ce que Sony cherche actuellement à obtenir : une forte présence dans les services en direct, des jeux mobiles et des collections annuelles établies dont le succès est déjà garanti avant même leur sortie.

Lorsque Microsoft a annoncé son intention de racheter Activision, une forte opposition a émergé rapidement pour souligner les dangers potentiels d'une telle fusion sur l'industrie des jeux vidéo0. Non seulement les autorités de régulation étaient concernées, mais également Sony, qui est devenu un adversaire farouche de l'acquisition. Les protestations de la société japonaise ont été si véhémentes que Microsoft a dû s'engager auprès des autorités de régulation à maintenir l'accès de PlayStation à Call of Duty pendant les dix prochaines années. Cette proposition a apaisé les craintes des régulateurs, sauf la Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis.


Alors que l'on croyait que cette acquisition était derrière nous, une violation de données qui a frappé récemment la société américaine de jeux vidéo Insomniac Games a remis l'histoire au grand jour. Les pirates ont divulgué des documents qui abordent étrangement le regard de Sony sur la fusion d'Activision avec Microsoft. D'après ses documents, Sony est toujours très inquiet. Le fabricant de la PlayStation considère l'acquisition comme une menace redoutable qui pourrait permettre à Microsoft de "supplanter" Sony sur le marché des consoles. Il craint que les secteurs des consoles et des abonnements soient totalement remodelés en faveur de Microsoft.

« L'acquisition d'[Activision] par Microsoft lui permet de dépasser nos piliers actuels. [Activision] apporte une valeur stratégique incroyable à travers les jeux en direct, l'échelle mobile et le magasin PC (Battle.net) », indique une diapositive de présentation "confidentielle". La diapositive fait état des efforts déployés par Microsoft pour créer un magasin de jeux mobiles afin de concurrencer Apple et Google. La rumeur indique que la firme de Redmond prévoit de lancer le magasin en 2024. Cependant, son succès pourrait dépendre du fait que les régulateurs forcent Apple et Google à ouvrir leurs écosystèmes au point qu'un magasin alternatif ait une chance.

Bien qu'il semble y avoir un certain mouvement dans cette direction, il n'est pas suffisant pour permettre à un magasin Xbox de prospérer sur des plateformes rivales. Selon les prévisions pessimistes de Sony, les problèmes de Call of Duty commenceront dès 2027, bien avant le délai de dix ans. Microsoft a promis de maintenir l'accès de PlayStation à la franchise, mais n'a pas promis que les jeux sortiraient simultanément sur toutes les consoles. De nouveaux titres d'Activision pourraient apparaître dans Xbox Game Pass le jour du lancement, et Microsoft profitera de cette période d'"exclusivité" pour étendre sa domination sur le segment des abonnements.

Sony croit fermement que l'acquisition menace à la fois le secteur des consoles et celui des abonnements. « L'écosystème complet [de Microsoft] associé à l'exclusivité crée une plus grande domination », lit-on dans une autre diapositive. Les experts de Sony prévoient une menace massive pour PlayStation Plus qui pourrait entraîner un manque à gagner de 1,5 milliard de dollars d'ici à 2027. Sony a admis que "ses piliers sont déjà dépassés et en retard sur la concurrence". En d'autres termes, la domination passée de la PlayStation a conduit à une certaine complaisance, et maintenant Sony se sent menacé par le retrait d'une marque majeure de la table.

Ainsi, il est aujourd'hui urgent pour Sony d'élargir son offre ; l'entreprise tente de trouver "le modèle d'abonnement idéal pour les jeux". Les joueurs s'attendent à des offres premium moyennant un abonnement mensuel, mais Sony estime que ce modèle n'est pas viable, car il ne voit pas de retour sur investissement dans les jeux premium pour les abonnés. En outre, la PlayStation (contrairement à la Xbox) ne dispose pas d'une interface unifiée pour les appareils mobiles, les PC et les consoles, et Sony n'a qu'un seul moyen de compenser cette lacune : un modèle de vente premium. Les documents de la fuite suggèrent que Sony est en alerte maximale.


Les préoccupations de Sony sont partagées par la FTC des États-Unis. Au début du mois, la FTC a déclaré à une cour d'appel fédérale que le récent rachat d'Activision par Microsoft n'aurait pas dû être autorisé par un juge de première instance, car ce dernier avait fait preuve d'une trop grande déférence à l'égard des promesses de Microsoft concernant l'avenir de Call of Duty. Selon la FTC, la juge de district Jacqueline Scott Corley est allée trop loin lorsqu'elle a statué en juillet que les contrats de dernière minute signés par Microsoft avec Nintendo, Nvidia et Sony concernant "Call of Duty" résoudraient les problèmes anticoncurrentiels liés à l'opération.

Le FTC a fait valoir que même si ces accords pouvaient aider certains groupes de joueurs, Microsoft conserverait un monopole sur le contenu d'Activision dans d'autres domaines, notamment sur le marché des services d'abonnement aux jeux vidéo. « Je ne comprends pas en quoi le fait de donner à quelqu'un le monopole de quelque chose serait favorable à la concurrence. Cela peut être un avantage pour une certaine catégorie de consommateurs, mais c'est très différent de dire que c'est favorable à la concurrence », a déclaré Imad Dean Abyad, un avocat de la FTC, lors de sa plaidoirie devant la cour d'appel du neuvième circuit des États-Unis.

L'argument de la FTC devant un panel de trois juges de la Cour d'appel du neuvième circuit des États-Unis reflète l'effort continu du régulateur pour contrecarrer une fusion qui a depuis été approuvée par l'Union européenne et le Royaume-Uni et qui a été clôturée en octobre. Cette fusion de 69 milliards de dollars, qui est l'une des plus grandes acquisitions de l'histoire de l'industrie, a été suivie de près en raison de son impact potentiel sur les technologies d'accès aux jeux vidéo, en particulier sur le marché naissant du "cloud streaming", qui permet aux joueurs de se plonger immédiatement dans un jeu sans avoir à le télécharger sur leur appareil.

La FTC a déclaré qu'en prenant le contrôle des titres populaires d'Activision, en particulier "Call of Duty" et "World of Warcraft", Microsoft deviendrait un éditeur de jeux vidéo dominant qui pourrait interdire ces titres aux fabricants de consoles rivaux ou aux plateformes de diffusion en continu dans le cloud. Elle a intenté deux procès pour bloquer la fusion, d'abord devant son tribunal administratif interne, puis devant un tribunal de district américain, mais l'agence a essuyé une série de défaites dans cette affaire. Cela a incité certains à remettre en question la position agressive de l'agence à l'égard des fusions sous l'égide de sa présidente, Lina Khan.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des craintes de Sony à l'égard de la fusion d'Activision avec Microsoft ?
Ces craintes sont-elles fondées ? Pensez-vous que Sony a cessé d'innover après le succès de la PlayStation ?
Selon vous, pourquoi la FTC tente-t-elle toujours d'annuler la fusion d'Activision avec Microsoft ? A-t-elle des chances d'y parvenir ?

Voir aussi

Fusion Microsoft - Activision Blizzard : la FTC conteste la décision du juge qui a donné son feu vert à Microsoft et indique son intention de faire appel

Microsoft a officiellement finalisé l'acquisition d'Activision Blizzard, éditeur de certaines des franchises les plus jouées et les plus appréciées de l'histoire des jeux sur console, PC et mobile

L'accord entre Microsoft et Activision Blizzard reçoit l'approbation préliminaire de l'autorité de régulation britannique, le rachat d'Activision par Microsoft est sur le point d'aboutir

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 25/01/2024 à 19:50
on vous virent parce que vous avez fait un travail remarquable et de passion !

en tous cas ca vire pas mal dans le jeu vidéo en ce moment

faut etre quand meme maso pour bosser la dedans je trouve, horaire de malade, salaire pas très élevé et maintenant licenciement...

j'ai bien fait d’être toujours rester dans le "dev legacy", faire des logiciels de gestion/bancaire et le déployer dans du cloud ca fait pas rêver, y'a aucun challenge mais ca paie et ca donne des horaires stables et pas trop dur.
10  0 
Avatar de Zefling
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 26/01/2024 à 16:25
Citation Envoyé par Souil002 Voir le message
Je pense aussi que ces conditions "terribles" sont beaucoup plus présente dans les gros studios qui doivent sortir obligatoirement leurs jeux dans les délais pour plaire aux actionnaires et aussi car il y a des milliers de personnes à payer.
Dans les studios plus modestes, j'imagine que les conditions sont bien mieux, même si les crunchs doivent quand même être présents. Et dans ces conditions meilleures, je pense qu'à aucun moment les développeurs souhaiterais travailler dans un milieu "qui ne fait pas rêver et sans challenge mais qui paie".
En vrai ça dépend vraiment de l'encadrement. J'ai bossé dans 2 boites de JV, et franchement, les salaires n'étaient pas à la hauteur de l'investissement des équipes, en plus le management était ultra toxique dans l'un des 2. Ça m'a pas donné envie de rester. Mais le management toxique je l'ai aussi vu chez des éditeurs de logiciels.
Ce qui fait pas rêver, c'est quand il commence à y avoir une déconnexion entre les faiseurs, les vendeurs et les dirigeants. Quand on demande de s'investir à mort, et que les dévs n'ont que les miettes en retour, pour moi c'est pas normal, mais en plus quand on est pris pour des esclaves bons qu'à pisser du code, c'est vraiment démoralisant.
4  0 
Avatar de Dasoft
Membre actif https://www.developpez.com
Le 21/12/2023 à 13:01
La FTC a déclaré qu'en prenant le contrôle des titres populaires d'Activision, en particulier "Call of Duty" et "World of Warcraft", Microsoft deviendrait un éditeur de jeux vidéo dominant qui pourrait interdire ces titres aux fabricants de consoles rivaux ou aux plateformes de diffusion en continu dans le cloud
Je ne comprends pas l'argument de Sony car ce sont les premiers à appliquer au maximum le modèle d'exclusivité à leur console pour attirer les clients vers eux. C'est quelque chose qui a toujours existé et c'était leur principale ligne de conduite donc c'est pas le coup de l'arroseur arrosé ?
3  0 
Avatar de Souil002
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 26/01/2024 à 10:00
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
on vous virent parce que vous avez fait un travail remarquable et de passion !

en tous cas ca vire pas mal dans le jeu vidéo en ce moment

faut etre quand meme maso pour bosser la dedans je trouve, horaire de malade, salaire pas très élevé et maintenant licenciement...

j'ai bien fait d’être toujours rester dans le "dev legacy", faire des logiciels de gestion/bancaire et le déployer dans du cloud ca fait pas rêver, y'a aucun challenge mais ca paie et ca donne des horaires stables et pas trop dur.
Je pense aussi que ces conditions "terribles" sont beaucoup plus présente dans les gros studios qui doivent sortir obligatoirement leurs jeux dans les délais pour plaire aux actionnaires et aussi car il y a des milliers de personnes à payer.
Dans les studios plus modestes, j'imagine que les conditions sont bien mieux, même si les crunchs doivent quand même être présents. Et dans ces conditions meilleures, je pense qu'à aucun moment les développeurs souhaiterais travailler dans un milieu "qui ne fait pas rêver et sans challenge mais qui paie".
2  0 
Avatar de Kulvar
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 24/12/2023 à 17:21
Citation Envoyé par Dasoft Voir le message
Je ne comprends pas l'argument de Sony car ce sont les premiers à appliquer au maximum le modèle d'exclusivité à leur console pour attirer les clients vers eux. C'est quelque chose qui a toujours existé et c'était leur principale ligne de conduite donc c'est pas le coup de l'arroseur arrosé ?
C'est surtout une excuse pour mettre leurs futurs pertes sur le dos de Microsoft.
S'ils perdent de l'argent c'est "à cause de Microsoft" (et pas du tout à cause des joueurs qui sont décus des jeux proposés sur PlayStation).
S'ils gagnent de l'argent c'est "malgré Microsoft".

C'est gagnant/gagnant auprès des actionnaires pour eux.
1  0 
Avatar de mood8moody
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 30/01/2024 à 12:56
Classique, ils voulaient récupérer les licences des gros jeux, le personnel va être nettoyé petit à petit sauf le haut du panier.
1  0 
Avatar de Ti-Slackeux
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/01/2024 à 21:36
j'en connais qui bossent dans le gaming et comme j'ai pu passer un peu de temps dans leur locaux à différentes occasions, j'ai pas senti qu'ils étaient contraint ou forcés.
Pareil pour les horaires, y'a personne avec un fusil dans le dos de personne ou alors ils sont vachement bien cachés les bougres !
Ceci étant, quand il y a un soucis, ben pareil faut pas les enfermer pour qu'ils cravachent un coup sur le sujet.

Y'a un soir j'ai troll un mec, on a bien rigolé et il est parti.
Quand on m'a dit que je venais de déconner avec le boss, je suis resté sur le cul 5 minutes ...

Mes deux cents,
3  3 
Avatar de Zyniel
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 27/01/2024 à 2:29
Normal, comme lors de toute acquisition de cette taille, il y a des doublons, des gens en trop, il la masse salariale et les compétences sont à rationnaliser.
0  0 
Avatar de Mat.M
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 27/01/2024 à 14:04
Citation Envoyé par Souil002 Voir le message
Dans les studios plus modestes, j'imagine que les conditions sont bien mieux, même si les crunchs doivent quand même être présents..
oui le crunch est bien présent c'est pour ça que j'ai fait limite un burn-out..
si vous vous consacrez au développement d'un jeu indépendant ou indie là vous y mettez vos tripes et vous avez envie que ce jeu se vende.
Donc vous ne comptez pas vos heures
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/01/2024 à 13:21
Citation Envoyé par mood8moody Voir le message
Classique, ils voulaient récupérer les licences des gros jeux
Microsoft n'est pas la seule entreprise a faire des licenciements massifs en 2022, 2023, 2024.

Le truc en commun entre toutes les entreprises qui licencient c'est l'IA, ou l'arriver d'un krach financier.
0  0