IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, lance le casque Meta Quest Pro VR qui coûtera 1 500 $.
Le dispositif s'accompagne de fonctionnalités pour la réalité mixte mais sa batterie dure moins longtemps

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

4  0 
Le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, a déclaré que le nouveau casque de réalité virtuelle de son entreprise, surnommé le Meta Quest Pro, coûtera 1 500 $ et commencera à être livré le 25 octobre. Zuckerberg a présenté l'appareil lors de la conférence Connect, destinée aux développeurs de réalité virtuelle et augmentée.

Le nouveau casque coûte 1 100 $ de plus que le casque Quest 2 et contient de nouvelles technologies comme une puce informatique mobile Snapdragon avancée, développée avec Qualcomm, qui aide l’appareil à produire des graphiques plus avancés. Le Quest Pro dispose également de contrôleurs tactiles améliorés qui contiennent des capteurs intégrés, permettant un meilleur suivi des mains, et de nouveaux objectifs pour des expériences de lecture améliorées.

Le nouveau casque contient des fonctionnalités de réalité mixte qui peuvent mélanger des éléments du monde virtuel avec le monde physique. Zuckerberg a présenté cela comme une caractéristique importante dans la création du métavers, qui fait référence aux mondes numériques auxquels les gens peuvent accéder avec des casques VR et AR.


Meta a enfin annoncé le Meta Quest Pro : un casque de réalité virtuelle à 1 499 $ dont il fait le teasing depuis un an. Le Quest Pro est une nouvelle branche de la gamme de casques Quest VR, avec un nouveau processeur et un nouvel écran, un corps et des contrôleurs considérablement repensés, des caméras orientées vers l'intérieur pour le suivi des yeux et du visage et un flux vidéo couleur pour les applications de réalité mixte. Les précommandes sont ouvertes dans 22 pays et les appareils seront livrés le 25 octobre.


Le Quest Pro accompagnera le Quest 2 à 399 $, que Meta continuera également à vendre. Mais là où la base d'utilisateurs de Quest 2 privilégie le fitness, les jeux et autres divertissements, le Quest Pro s'adresse aux entreprises et aux professionnels qui peuvent se permettre son prix plus élevé.

Le Quest Pro est en fait un Quest 2 fortement repensé avec des fonctionnalités supplémentaires. Son corps utilise une pile de lentilles plus fines, ce qui, selon Meta, réduit sa profondeur de 40% par rapport au Quest 2. Il s'adapte à votre tête avec un anneau en plastique rembourré (semblable à la sangle Elite en option du Quest 2) au lieu de sangles en tissu, et sa batterie a été déplacée à l'arrière du casque, le rééquilibrant. Cela aide à compenser le poids de 722 grammes, qui est un peu plus lourd que les 503 grammes de la Quest 2, bien que la différence devienne moins dramatique avec la sangle Elite séparée de 173 grammes.

Par défaut, le système de lentilles plus minces du Quest Pro signifie que vous aurez plus de vision périphérique et d'espace sous votre casque. Les masques faciaux en option peuvent bloquer ces ouvertures, vous offrant une expérience plus proche du Quest précédent.


Deux nouvelles fonctionnalités

Meta vante deux nouvelles fonctionnalités majeures que vous ne trouverez pas sur ses anciens casques. La première est un ensemble de caméras orientées vers l'intérieur qui suivent vos yeux et votre visage. Celles-ci ont plusieurs utilisations, en plus de tout ce que les développeurs extérieurs à Meta pourraient en faire. Elles sont censées laisser le Quest Pro détecter s'il est correctement ajusté et activer le rendu fovéal, ce qui réduit les exigences de traitement en ne rendant que les détails fins là où vos yeux sont pointés. Elles alimentent également les expressions faciales des avatars de Meta, qui pourront sourire, faire un clin d'œil et lever un sourcil lorsque vous le ferez.

La deuxième fonctionnalité est la vidéo relais en couleur (une étape intermédiaire entre la réalité virtuelle et la réalité augmentée holographique). Le Quest Pro utilise des caméras haute résolution orientées vers l'extérieur pour capturer des images du monde et les restituer à l'intérieur du casque, qui peut ensuite placer des objets virtuels dans la pièce avec vous. Cela signifie que vous pouvez faire quelque chose comme épingler une image virtuelle sur votre vrai mur ou (puisqu'il s'agit d'un casque orienté entreprise) utiliser un ensemble d'écrans virtuels tout en continuant à voir le monde qui vous entoure.


Adieu les piles, bonjour les batteries rechargeables pour les contrôleurs

Le Quest Pro utilise le Snapdragon XR2 Plus récemment annoncé par Qualcomm, qui, selon Meta, fournit 50% de puissance en plus que le XR2 du Quest 2, et il dispose de 12 Go de mémoire au lieu de 6 Go. Il est livré avec 256 Go de stockage ; contrairement au Quest 2, il n'y a pas d'option pour un modèle 128 Go moins cher. Il utilise deux panneaux LCD qui vous donnent 1800 x 1920 pixels par œil. C'est à peu près la même chose que le Quest 2 sur papier, mais Meta promet que la conception du panneau offrira aux utilisateurs 75% de contraste en plus et 10% de pixels en plus par degré de vision, entre autres avantages.

Les contrôleurs Quest Pro ont également été mis à niveau, ils sont donc « essentiellement leurs propres ordinateurs », a déclaré Meta, chacun arborant son propre processeur mobile Snapdragon 662. Ces contrôleurs (qui ont maintenant des batteries rechargeables) peuvent désormais se suivre avec trois caméras intégrées, éliminant ainsi le besoin de caméras externes ou de casque ou des types d'anneaux de suivi sur les anciens contrôleurs Rift et Quest. Cela permet une liberté de mouvement à 360 degrés pour vos mains en VR. La nouvelle « haptique TruTouch » permet également un retour de force plus réaliste, a déclaré Meta, tandis qu'un stylet à clipser en option vous permet de dessiner avec précision et virtuellement sur des objets du monde réel. Meta a remplacé les piles AA des contrôleurs par des piles intégrées qui se chargent sur une station d'accueil avec le casque.


Déjà un bémol : la durée de la batterie

Le Quest Pro est globalement une mise à niveau de Quest 2, mais il subit un déclassement majeur : une batterie qui dure une à deux heures au lieu des deux à trois qu'offre Quest 2. Les contrôleurs rechargeables sont censés durer un peu plus longtemps que le casque, mais vous n'obtiendrez pas les semaines d'utilisation que vous pourriez tirer des piles AA du Quest 2.

Malgré toutes les modifications, la disposition des boutons reste la même, de sorte que les contrôleurs (et l'ensemble du système de casque Quest Pro) sont compatibles avec les jeux et applications Quest 2 existants. Vous pouvez même obtenir un ensemble de nouveaux contrôleurs à utiliser avec un Quest 2, bien qu'à 299 $, ils coûtent presque autant que le Quest 2 lui-même. Le Quest 2 et le Quest Pro partageront un magasin de jeux et d'applications, bien que certaines applications soient exclusives au Quest Pro.

Quest Pro est « le premier de notre nouvelle gamme de casques avancés » et « un appareil haut de gamme conçu pour le travail et pour les personnes qui veulent la meilleure expérience que nous puissions avoir en réalité virtuelle aujourd'hui », a déclaré Zuckerberg lors de l'événement. L'idée est d'introduire dès maintenant ce type de technologie dans le haut de gamme du marché pour « l'intégrer à nos appareils grand public dans les années à venir ».

Le PDG de Microsoft, Satya Nadella, est également apparu lors de l'événement en ligne et a discuté d'un partenariat avec Meta destiné à apporter certaines des applications de collaboration professionnelle de son entreprise aux appareils Quest VR. Certaines applications Microsoft auxquelles les gens pourront accéder avec un appareil Quest incluent l'application de chat de l'équipe, la suite de logiciels de travail Microsoft 365 et le service de jeu sur le cloud Xbox de l'entreprise.

« Vous pourrez jouer à des jeux 2D avec votre manette Xbox projetée sur un écran géant sur Quest », a déclaré Nadella. « Ce n'est que le début, mais nous sommes ravis de ce qui va arriver ».

Le Quest Pro sera disponible en ligne via le Meta Store. Il sera également vendu par l'intermédiaire de partenaires de vente au détail dans quatre pays : Best Buy et Amazon aux États-Unis ; Amazon, Argos et Currys au Royaume-Uni ; Best Buy et Amazon au Canada; et Amazon, Fnac et Boulanger en France.

Source : Meta

Et vous ?

Disposez-vous d'un casque virtuel ? Si oui, lequel ? Sinon, l'avez-vous envisagé ?
Que pensez-vous du Quest Pro ? L'ajout de ces fonctionnalités vous semble-t-il justifier ce prix ?
De manière plus générale, les casques AR, VR ou mixtes sont-ils, selon vous, adaptés à une utilisation en entreprise ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/10/2022 à 10:20
Cela ne va pas changer la donne!

Globalement, les casques VR ne sont pas une réussite commerciale...

Trop cher, pas de réelles applications qui les utilisent pleinement... Résultat: Un objet de plus au musée des objets technologiques oubliés ou à oublier...

il y a une place juste à côté des Google Glass, des e-beacons, des téléviseurs à écran courbe, etc, etc, etc...
3  0 
Avatar de HaryRoseAndMac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/10/2022 à 9:44
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Cela ne va pas changer la donne!

Globalement, les casques VR ne sont pas une réussite commerciale...

Trop cher, pas de réelles applications qui les utilisent pleinement... Résultat: Un objet de plus au musée des objets technologiques oubliés ou à oublier...

il y a une place juste à côté des Google Glass, des e-beacons, des téléviseurs à écran courbe, etc, etc, etc...
J'ai développé pendant 3 ans des apps sur l'oculus go et à la fin je voyais trouble dès le réveil, sans parler des mal de cranes.
Avoir un écran à 2cm des yeux et une mini centrale nucléaire colée au crâne, je ne suis pas convaincu, même si c'est ultra immersif, impressionnant, ... que cela suffise à réellement faire décoller la VR.

Ils veulent absolument s'acharner à améliorer les casques, au lieu de repenser tout court la VR et lui faire atteindre un autre type de support.
1  0