IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Meta supprime l'exigence du compte Facebook pour le casque de réalité virtuelle Quest, mais est-ce suffisant ?
L'entreprise annonce également un nouveau système de connexion à son casque RV

Le , par Bill Fassinou

8PARTAGES

3  0 
Dès le mois d'août 2022, les utilisateurs actuels et nouveaux du casque de réalité virtuelle (RV) Meta Quest ne seront plus tenus d'avoir un compte Facebook pour utiliser leurs appareils. Le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, a déclaré dans un message publié sur Facebook jeudi que la société supprimera cette exigence et introduira de nouveaux comptes Meta dont les utilisateurs se serviront pour se connecter à leurs casques. Meta bas en retraite après le tollé suscité par cette exigence et les craintes liées à la vie privée des utilisateurs, mais également à la baisse des ventes du Quest.

Le casque RV Quest nécessitera désormais un compte Meta à la place de Facebook

En août 2020, Meta (anciennement Facebook) a modifié la façon dont les utilisateurs se connectent aux casques de réalité virtuelle Quest, exigeant désormais un compte Facebook pour se servir du gadget. Auparavant, l'utilisation du Quest nécessitait un compte Oculus, mais Meta a annoncé qu'il envisageait de mettre fin au support des comptes Oculus dès janvier 2023. Toute personne utilisant le Meta Quest pour la première fois devra se connecter avec un compte Facebook et les anciens utilisateurs possédant déjà un compte Oculus auront la possibilité de se connecter avec Facebook et de fusionner leurs comptes Oculus et Facebook.

Cette décision a forcé une pollinisation croisée entre les casques RV et des années de posts et de messages sur Facebook, y compris les cookies et les métadonnées des sites et services connectés. Elle a exigé un niveau de conformité au "nom réel" sans précédent. Pire encore, cette mesure menaçait tacitement quiconque voulait contourner les règles en créant un faux compte Facebook. Le réseau social est connu pour interdire les alias et les faux noms et, bien qu'il ne vérifie pas l'identité des utilisateurs lors de la création d'un compte, il peut verrouiller les comptes à tout moment s'il détecte une activité "suspecte".



Pour débloquer un compte, l'entreprise demande généralement une pièce d'identité "officielle" avec photo. Si quelqu'un a converti son compte Oculus sous un nom tel que "Guy Incognito" et s'est retrouvé coincé dans un état de verrouillage, Facebook avait le droit (accordé par ses conditions de service) de garder le compte et tous les achats de logiciels associés sous clé. Cependant, après près de deux ans de critiques de la part des utilisateurs, Meta est revenu sur cette décision. Il a annoncé son intention de supprimer la nécessité de se connecter à Facebook et d'introduire un nouveau système de connexion : des comptes Meta.

Comme annoncé, le nouveau système de "compte méta" corrigera certains de ces problèmes les plus flagrants. Mais cela sera-t-il suffisant ? Il est difficile de répondre à cette question. Tout d'abord, le nouveau système de comptes n'a pas encore été mis en service, il n'a donc pas pu être testé afin de répondre à des questions telles que : comment les transferts d'achat de logiciels fonctionneront, quels avis peuvent apparaître sur les comptes Facebook concernés après le transfert, à quel point la société sera-t-elle agressive pour demander aux utilisateurs de Quest s'ils sont vraiment sûrs de vouloir dissocier Facebook de leur expérience avec le casque.

Selon les critiques, il y a aussi la question de savoir quelles traces exactes de données des utilisateurs de Facebook vont rester. L'objectif de Facebook est de collecter autant de données que possible sur les utilisateurs et de conserver tous les enregistrements pertinents des utilisateurs aussi longtemps que possible. Toutefois, selon les déclarations de Meta la semaine dernière, toute personne qui est passée d'un compte Oculus à une identité liée au réseau social Facebook pourra découpler toutes les informations de l'identité Facebook tout en créant un nouveau compte Meta à partir du mois d'août.

Les utilisateurs de casques RV les plus chanceux pourraient être ceux qui n'ont pas utilisé le casque RV Quest 2 depuis que ce matériel a commencé à exiger des informations d'identification de compte Facebook - et qui pourraient donc avoir des achats de logiciels Oculus Rift plus anciens totalement détachés des identifiants Facebook. Pour eux, le compte Meta peut sembler correspondre exactement à l'ancien système de compte Oculus. Pas de problème, alors, n'est-ce pas ? Mais le futur de Meta en tant qu'une entreprise de métavers pourrait le rendre encore plus vorace en données, obligeant les utilisateurs à fournir plus de données privées.

Zuckerberg a été franc quant à ses intentions lorsqu'il a annoncé un nouveau nom pour les entreprises combinées anciennement connues sous le nom de Facebook en octobre de l'année dernière. « Au fil du temps, j'espère que nous serons perçus comme une entreprise métavers », a-t-il déclaré. Zuckerberg et d'autres partisans du métavers ont donné un aperçu de ce à quoi le métavers pourrait ressembler à l'avenir. Leurs démonstrations hypothétiques et lointaines ont inclus des conversations apparemment réelles, avec projection vidéo, entre des personnes physiquement séparées par des continents entiers.

Le métavers et les comptes Meta pourraient collecter plus de données personnelles

Meta a également présenté des infobulles dynamiques qui apparaissent dans le monde réel pour fournir des critiques et des informations commerciales, et même un système qui augmente le son entre amis dans la même pièce pour filtrer le bruit de fond. Que se passera-t-il si Meta est confronté à d'autres difficultés dans la prochaine décennie, annonce des changements de connexion aux services existants et place officiellement encore plus de données sous le parapluie d'un compte Meta pour nous ramener essentiellement à notre point de départ ? À ce propos, certains points de la politique de confidentialité des technologies de Meta attirent l'attention.

« Vous devez nous fournir des informations exactes et à jour (y compris les informations d'enregistrement), ce qui peut inclure la fourniture de données personnelles », indique Meta. Cela pourrait permettre à la société d'instituer une "politique du nom réel" pour les comptes Meta à tout moment. Lors de son annonce, l'entreprise n'a pas indiqué si les comptes Meta nécessiteront des justificatifs de paiement ou des noms et prénoms. Les services de Meta comprennent un certain nombre de jeux free-to-play, ainsi que des systèmes de cartes prépayées permettant d'effectuer des paiements sans enregistrer d'identifiants de paiement.

Il est donc logique qu'un compte logiciel RV sans identifiant soit réalisable, tout comme sur la plateforme Oculus originale. Un autre point indique : « si vous choisissez de connecter votre compte Meta à d'autres produits de Meta (tels que vos comptes Facebook ou Instagram), vous nous donnez également la permission d'afficher les informations de votre profil et les informations relatives aux actions que vous avez effectuées dans ces produits à travers les autres produits Meta ». Selon un critique, cette ligne est inquiétante, car elle fait référence à des plateformes que Meta pourrait créer ou acquérir à l'avenir.

Ces plateformes pourraient inclure automatiquement des données existantes de Facebook, Instagram ou WhatsApp. Cela nous ramènerait à la plainte originale, nous laissant avec une pièce de matériel et un système d'exploitation associé qui exige une porte dérobée dans votre activité sociale existante afin de fonctionner. Soit vous crachez les données et les informations d'identification pertinentes, soit vous vous retrouvez avec un presse-papiers en forme de casque. En outre, Meta enregistre vos interactions audio et vidéo lors de l'utilisation de sa plateforme de métavers Horizon Worlds. Voici ce que dit l'entreprise :

  • Meta, ses sociétés affiliées et d'autres utilisateurs d'Horizon Worlds peuvent interagir avec, compléter, manipuler et modifier (en tout ou en partie) tout contenu sur lequel vous avez des droits, que vous téléchargez ou créez dans Horizon Worlds ;
  • lorsque vous utilisez les produits de réalité virtuelle de Meta ou Horizon Worlds, votre appareil enregistre (par le biais d'un tampon tournant traité localement sur l'appareil) vos interactions audio, vidéo et autres les plus récentes avec les autres utilisateurs dans ces produits. Les données audio de ce tampon tournant ne sont pas stockées sur nos serveurs, sauf si un rapport est soumis.


La première partie ressemble beaucoup à des clauses que l'on pourrait s'attendre à voir sur Facebook, ses opérateurs ayant un contrôle total sur ce que vous publiez sur sa plateforme de médias sociaux entièrement détenue. La seconde est un rappel de ce que l'on a toujours su : Facebook a mis en place des systèmes pour capturer tout ce que vous faites dans la RV, qu'il s'agisse des données que vous transmettez directement aux autres utilisateurs (paroles, gestes grossiers) ou de ce que vous pourriez supposer être privé (la façon dont le casque Quest 2 scanne votre environnement local pour permettre un suivi "intérieur-extérieur".

La portée d'une phrase comme "autres interactions" permet à Meta de considérer que tout ce que vous faites pendant que ses écouteurs sont allumés est un jeu équitable. De plus, remarquez la voix passive dans la phrase "à moins qu'un rapport soit soumis". Ce n'est pas la même chose que "à moins qu'un utilisateur soumette un rapport". Les rapports pourraient-ils être déclenchés automatiquement - en particulier pour un casque qui reste régulièrement allumé en état de veille lorsqu'il n'est pas utilisé ? Meta ne dit pas "non". Pour l'instant, Horizon Worlds est une application discrète que les utilisateurs doivent sélectionner et démarrer manuellement.

En août, elle ne sera pas obligatoire pour l'utilisation des appareils du compte Meta. Mais c'est un produit "Meta" maintenant, pas un produit Facebook, et cela signifie que les données avec lesquelles il jongle pourraient très bien faire partie de la connexion par défaut du compte Meta à un moment donné. À l'heure actuelle, les divers documents relatifs aux conditions d'utilisation de Meta lui donnent la possibilité de se déchaîner avec les données des utilisateurs. Meta vend ses casques Quest 2 à un prix remarquablement bas depuis des années, apparemment à perte, et c'est une pratique historiquement courante pour les plateformes de jeux et de logiciels.

Mais dans le cas de Meta, l'acquisition d'utilisateurs ne consiste pas seulement à faire de l'argent avec des années de licences logicielles ; il s'agit aussi de créer une plateforme fermée, entièrement contrôlée, qui peut extraire de l'argent des données personnelles "non identifiables" des utilisateurs, soit par la publicité directe, soit par l'utilisation indirecte des données agrégées des utilisateurs.

Source : Meta Quest

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de l'abandon de l'exigence du compte Facebook pour le Quest ?
Que pensez-vous des allégations selon lesquelles les nouveaux comptes Meta permettront à l'entreprise de collecter plus de données ?

Voir aussi

L'utilisation d'un compte Facebook sera obligatoire dès octobre 2020 pour pouvoir se servir d'un casque Oculus

L'Oculus Quest devient un presse-papiers lorsque Facebook tombe en panne, car les casques ne peuvent pas fonctionner sans un compte Facebook actif

Le régulateur allemand de la concurrence examine la décision de Facebook qui oblige les propriétaires de casques Oculus à disposer d'un compte Facebook pour pouvoir profiter de leur appareil

Il connecte son compte Facebook à son Oculus Quest 2, Facebook bloque définitivement son compte et l'empêche d'utiliser son appareil, supprimant tous ses achats Oculus précédents

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/07/2022 à 7:45
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, a déclaré dans un message publié sur Facebook jeudi que la société supprimera cette exigence [...]
C'est bien
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
[...]introduira de nouveaux comptes Meta dont les utilisateurs se serviront pour se connecter à leurs casques
C'est pire

Donc Zucki, nous dit qu'il nous a bien entendu et qu'on a plus besoin d'un adresse @toto.fr mais d'une adresse @toto.com
Et on est censé se réjouir?
Du coup je me pose une question : lequel se fout le plus de nous Zuckerberg ou Musk?
4  0 
Avatar de stigma
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/07/2022 à 18:46
j'avais créé un compte Face de Bouc pour pouvoir utiliser mon casque Rift S. Je vais donc pouvoir le supprimer.
1  0