IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'éditeur de World of Tanks ferme ses studios en Russie et en Biélorussie en raison des sanctions gouvernementales et commerciales
Qui rendent les opérations de plus en plus difficiles dans ces pays

Le , par Patrick Ruiz

24PARTAGES

5  0 
L’éditeur de World of Tanks ferme ses studios en Russie et en Biélorussie. Motif : les sanctions gouvernementales et commerciales contre ces pays dans le cadre de l’opération militaire russe en Ukraine compliquent les opérations. L’annonce survient dans un contexte de désormais non-existence du marché russe des jeux sur console et un exode des développeurs russes vers les pays occidentaux.

L’intégralité de l’annonce

Wargaming annonce sa décision de quitter la Russie et le Belarus

Au cours des dernières semaines, Wargaming a procédé à un examen stratégique de ses activités commerciales dans le monde entier. La société a décidé qu'elle ne posséderait ni n'exploiterait aucune entreprise en Russie et au Belarus et qu'elle quitterait ces deux pays.

Le 31 mars, la société a transféré ses activités de jeux en direct en Russie et en Biélorussie à la direction locale de Lesta Studio, qui n'est plus affiliée à Wargaming. La société ne tirera aucun profit de ce processus, que ce soit aujourd'hui ou à l'avenir. Bien au contraire, nous nous attendons à subir des pertes substantielles en conséquence directe de cette décision.

Nous mènerons à bien la transition opérationnelle avec toute la célérité requise, tout en restant dans le respect total de toutes les lois et en assurant la sécurité et le soutien continus de nos employés. Pendant la période de transition, les produits live resteront disponibles en Russie et en Biélorussie et seront exploités par le nouveau propriétaire.

Wargaming a également entamé le processus de fermeture de son studio à Minsk, en Biélorussie.

Nous fournirons autant d'indemnités de départ et de soutien que possible à nos employés affectés par ce changement.

Malgré l'ampleur de cette décision, nous sommes confiants dans l'avenir de notre entreprise et nous nous engageons à fournir des jeux de qualité à nos joueurs.


Wargaming a été fondée à Minsk, en Biélorussie, en 1998 et y a conservé un grand studio malgré sa décision de délocaliser son siège à Chypre en 2011. La société a déclaré qu'elle employait plus de 550 personnes dans ses studios de Kiev, en Ukraine.

Un marché russe des consoles de jeu inexistant

Cette mouvance est la résultante des appels de l’Ukraine formulés à l’endroit des entreprises technologiques, notamment dans le domaine des jeux, des sports électroniques et de l'infrastructure internet, de prendre des mesures contre la Russie. L’Ukraine a déjà appelé au soutien d’une cinquantaine d’autres entreprises des secteurs du jeu, du cloud et de façon générale de l’infrastructure Internet. Objectif : amener les citoyens russes à protester contre leur gouvernement.

Le géant du logiciel Oracle a répondu à l'appel du ministre de la Transformation numérique l'appelant à cesser de faire commerce en Russie dans le contexte de l'opération militaire russe en Ukraine.

Electronics Arts fait partie des entreprises qui ont fait l’annonce du retrait de l’équipe russe des jeux de football FIFA. « EA SPORTS est solidaire du peuple ukrainien et de même que plusieurs voix dans l’univers du football, appelle à la paix et à la fin de l’invasion russe », a déclaré l’éditeur.

Apple a pour sa part annoncé l’arrêt de la vente de tous ses produits en Russie en raison de la décision du pays d’initier son opération militaire contre l’Ukraine :

« Nous avons pris un certain nombre de mesures en réponse à cette opération militaire russe contre l'Ukraine. Nous avons interrompu toutes les ventes de produits en Russie. La semaine dernière, nous avons arrêté toutes les exportations vers notre canal de vente dans le pays. Apple Pay et d'autres services ont été limités. RT News et Sputnik News ne sont plus disponibles en téléchargement sur l'App Store en dehors de la Russie. Nous avons désactivé le trafic et les incidents en direct dans Apple Maps en Ukraine par mesure de sécurité et de précaution pour les citoyens ukrainiens. Nous sommes profondément préoccupés par l'invasion de l'Ukraine par la Russie et nous sommes aux côtés de toutes les personnes qui souffrent de la violence. Nous soutenons les efforts humanitaires, fournissons de l'aide pour la crise des réfugiés qui se déroule actuellement, et faisons tout ce que nous pouvons pour soutenir nos équipes dans la région. Nous continuerons à évaluer la situation et sommes en communication avec les gouvernements concernés sur les mesures que nous prenons. Nous nous joignons à tous ceux qui, dans le monde entier, appellent à la paix. »

Un exode des développeurs russes vers les pays occidentaux

L’exode est la résultante des sanctions occidentales en représailles contre l’opération militaire russe en Ukraine. L'évaluation de la situation par l'Association suggère qu'une deuxième vague de 100 000 professionnels des technologies de l’information partira du pays en avril.

Le tableau fait suite à des plaintes desdits professionnels de leur impossibilité de sortir du pays en raison des sanctions à leur encontre au travers des réseaux Visa et Mastercard : « Ici Alex au nom de la communauté informatique russe (plus de 40 000 personnes). Veuillez lire notre message.

L'arrêt des transactions Visa et Mastercard à l'étranger va bloquer des milliers de spécialistes en informatique au sein du régime. Ces personnes tentent actuellement de fuir le pays.

Au cours des deux derniers jours, nous avons reçu plus de 300 CV, ce qui nous a permis de mettre ces personnes en contact avec plus de 30 organisations d'Europe, des États-Unis, du Canada, d'Inde, de Turquie, des Émirats arabes unis et d'autres pays afin de les aider à se relocaliser de toute urgence. La plupart des personnes à la recherche d'une relocalisation sont des Ukrainiens de nationalité qui vivent en Russie.

Beaucoup de ces personnes comptent sur les maigres économies qu'elles ont encore sur leurs cartes bancaires, car beaucoup ont été licenciées au cours de la semaine dernière. Il est pratiquement impossible d'obtenir de l'argent liquide en ce moment, même à Moscou.

Ces personnes ne seront pas en mesure d'acheter des billets pour sortir. Ceux qui ont déjà pris l'avion ne pourront pas se financer, car beaucoup dépendent encore de sources de revenus russes et essaient de travailler à distance tout en cherchant un autre emploi.

Moi et d'autres administrateurs de communautés vous supplions pratiquement, de la part de toutes nos communautés informatiques, de reconsidérer cette décision, ou de nous donner plus de temps. »

Le gouvernement russe pour sa part réagi à l’exode de ses cerveaux par des mesures telles que des prêts hypothécaires à faible taux d'intérêt pour les travailleurs du secteur afin aider les entreprises technologiques russes à attirer et à conserver leur personnel. Le gouvernement russe envisage en sus de créer des versions locales de technologies importées que les Russes ne peuvent plus acheter. Le post de l'Association indique que les entreprises russes ont accepté de financer de façon conjointe de tels efforts dans 20 industries et d'acheter les produits résultants afin d'accélérer les efforts de substitution des importations. Android est au centre de l'attention en raison de son ouverture. L’attention sur le système d’exploitation open source est motivée par les craintes qu'Apple ne verrouille tous les iPhone en Russie.

Source : Wargaming

Et vous ?

Quel impact pensez-vous que cet exode des professionnels russes des technologies de l'information aura-t-il sur la filière en Occident ?

Voir aussi :

Le bitcoin vaut moins que le coût d'extraction, selon J.P. Morgan, le coût de revient moyen pondéré d'un bitcoin étant estimé à environ 4060 $
La majorité du marché de bitcoin est une tromperie, 95 % du volume des échanges de cette monnaie étant truqué, selon une nouvelle étude
Cryptomonnaie : le crash du marché laisse des entreprises en faillite dans son sillage, des développeurs étant privés de financement supplémentaire
L'État de New York approuve deux cryptomonnaies liées au dollar : deux nouveaux stablecoins à la suite du TrueUSD aux États-Unis

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/04/2022 à 9:25
Cet éditeur s'est assez engraissé en faisant travailler des développeurs à bas salaire... Il peut maintenant les mettre à la porte sous couvert de guerre ukrainienne.

Il se paie à bon compte une aura de sainteté, mais cela ne changera en rien la situation des victimes ukrainiennes!

J'aurai préféré voir cet éditeur faire don d'une partie de ses bénéfice aux victimes de la guerre...
1  0