IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Activision Blizzard licencie des dizaines d'employés pour cause de mauvaise conduite sur le lieu de travail,
Et a pris des mesures disciplinaires à l'encontre d'une quarantaine d'autres

Le , par Bill Fassinou

56PARTAGES

6  1 
Le développeur et éditeur américain de jeux vidéo Activision Blizzard a déclaré lundi avoir licencié ou mis à la porte plus de trois douzaines d'employés et pris des mesures disciplinaires à l'encontre d'environ 44 autres depuis juillet 2021 pour répondre aux allégations de harcèlement sexuel et à d'autres comportements répréhensibles au sein de la société. Les mesures prises par Activision font suite à la pression soutenue exercée par les actionnaires, le personnel et les partenaires commerciaux pour que la société rende davantage de comptes sur sa gestion des problèmes d'inconduite.

Embourbé dans un scandale de harcèlement sexuel et de discrimination fondée sur le sexe depuis l'année dernière, Activision continue de chercher des solutions pour une sortie de crise. L'éditeur a fait cette semaine étalage de quelques actions qu'il a menées jusque-là. « Après avoir effectué des enquêtes, 37 employés ont quitté la société et 44 autres ont reçu des réprimandes écrites, des avertissements formels ou d'autres mesures disciplinaires », a déclaré la société. Le fabricant du jeu "Call of Duty" a déclaré qu'il travaillait encore sur une mise à jour provisoire et qu'il n'avait pas encore prévenu les employés.



Selon plusieurs sources, le compte rendu de l'enquête d'Activion et des mesures disciplinaires aurait dû être publié avant Noël 2021, mais a été retenu par le PDG d'Activision, Bobby Kotick - qui serait le deuxième PDG le mieux payé dans le secteur des jeux vidéo. Kotick aurait dit aux gens que le rapport pourrait donner l'impression que les problèmes de l'entreprise sur le lieu de travail sont plus importants que ce que l'on sait déjà. D'après ces sources, le document indique qu'Activision a recueilli environ 700 rapports d'employés préoccupés par des problèmes d'inconduite et d'autres problèmes depuis le mois de juillet.

Dans certains cas, des rapports distincts concerneraient les mêmes incidents. Et alors que la société tardait à réagir face à ces exactions, le "California Department of Fair Employment and Housing" (DFEH) a intenté un procès à Activision pour harcèlement. Une porte-parole d'Activision, Helaine Klasky, a confirmé que 37 employés avaient été renvoyés et que 44 autres ont fait l'objet de mesures disciplinaires dans le cadre de l'enquête menée par la société. Toutefois, elle a contesté le chiffre de 700 cas d'inconduite. Dans une déclaration, elle a indiqué que les commentaires des employés comprenaient des déclarations sur les médias sociaux.

« Bien qu'un cas soit un cas de trop, il n'y a pas eu 700 rapports de mauvaise conduite », a déclaré la porte-parole. Elle a ajouté que "les allégations concernant Kotick sont fausses" et que l'objectif de la société est d'être sûre qu'elle dispose de données et d'analyses précises à partager. En outre, si l'impact de tous ces départs sur la culture d'entreprise d'Activision - dont on a dit qu'elle était empreinte d'une "frat boy culture" (culture de la fraternité) - reste à voir, l'accusation selon laquelle Kotick a empêché la divulgation de ces révélations ne sera probablement pas bien accueillie par les employés et les manifestants.

La "frat boy culture" peut-être définie comme une discrimination fondée sur le sexe à l'encontre des employées, exercée par des employés masculins dans les termes et conditions d'emploi, y compris la rémunération, l'affectation, la promotion et le licenciement, ainsi que le harcèlement des employées. Selon plusieurs sources, plus de 1300 employés ont déjà demandé le renvoi de Kotick - la société est soumise à une pression croissante de la part des investisseurs et de partenaires commerciaux tels que Xbox - tandis que d'autres auraient été confrontés à un "silence radio" lors des récentes grèves.

En sus, Activision fait l'objet d'une surveillance accrue depuis novembre après les allégations selon lesquelles Kotick, qui occupe le poste de PDG depuis plus de 30 ans, n'a pas informé le conseil d'administration des allégations d'inconduite sexuelle dont il avait connaissance, notamment de viols, à l'encontre de cadres de la société. En décembre, le directeur de l'exploitation, Daniel Alegre, a déclaré dans une lettre au personnel qu'Activision s'engageait à augmenter la représentation des femmes et des employés non binaires de 50 % au cours des cinq prochaines années pour atteindre plus d'un tiers du total.

Il a également déclaré que la société s'engage à être plus transparente sur les questions liées au lieu de travail à l'avenir. « L'un des principaux domaines de rétroaction a été la nécessité de partager plus d'informations ouvertement en tant qu'entreprise », indique la lettre. D'un autre côté, les investisseurs et partenaires ont appelé et écrit à la société et à ses directeurs au cours de ces dernières semaines, exprimant leur inquiétude quant à la gestion par Activision et son conseil d'administration des allégations d'inconduite, et quant à l'indépendance du conseil d'administration en général.

Par exemple, Fidelity International, un investisseur basé au Royaume-Uni, a envoyé une lettre au président d'Activision, Brian Kelly, dans laquelle il demande un examen indépendant par un cabinet d'avocats extérieur et déclarant que le conseil d'administration devrait envisager de placer Kotick en congé administratif pendant ce temps. Selon les sources qui ont pu consulter la lettre, elle demande également une plus grande indépendance du conseil d'administration et souligne que Kelly et le principal administrateur indépendant, Robert Morgado, occupent tous deux leur poste depuis plus de 20 ans.

Enfin, la lettre prévenait que Fidelity International, qui, selon la société de gestion de données financières et d'édition de logiciels FactSet, détient environ 0,6 % d'Activision, céderait des actions ou "s'assurerait le soutien d'autres actionnaires" si ses préoccupations n'étaient pas prises en compte de manière appropriée. Cela dit, selon des personnes proches du sujet, le conseil d'administration d'Activision soutient Kotick.

Les administrateurs aurait déclaré à certains investisseurs que Kotick était la bonne personne pour diriger l'entreprise et ont souligné les initiatives prises pour changer sa culture. Entre temps, le cours de l'action d'Activision a chuté de près de 30 % depuis que la première enquête réglementaire a été rendue publique fin juillet, une période au cours de laquelle l'indice composite Nasdaq a progressé de quelques pour cent.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de ces licenciements et des résolutions prises par Activision ?
Pensez-vous que le PDG d'Activision, Bobby Kotick, devrait quitter son poste après plus de 30 années passées à la tête de la société ?

Voir aussi

Le président d'Activision Blizzard, J. Allen Brack, est démis de ses fonctions, près une plainte pour harcèlement sexuel

Activision Blizzard critiqué pour un bonus de 200 millions de dollars accordé à son PDG, alors que l'entreprise a annoncé le licenciement des dizaines d'employés

Une enquête révèle comment Activision Blizzard a placé des milliards de dollars de bénéfices dans les paradis fiscaux

Activision Blizzard supprime 800 emplois en 2019 malgré un chiffre d'affaires record en 2018 pour se consacrer au développement de ses franchises

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux https://www.developpez.com
Le 19/01/2022 à 18:13
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Pour le moment on retrouve des exclusivités X-Box sur Steam, et il n'y a pas de raison que ça change.
Rien n'est immuable. Le Game Pass est très bien perçu par le public, ils viennent d'annoncer 25 millions de joueur. Peu à peu, ils font leur place et montre leur façon de voir les choses. Une fois qu'ils auront hameçonnés assez d'utilisateurs, ne m'étonnerait pas qu'il parte de plus en plus vers du Cloud (cela fait une année qu'ils montrent leurs avancés sur ce sujet). Ainsi, peu à peu, ils vont intégré cette façon de jouer et les joueurs peu à peu vont s'y habituer (et ce, malgré les possibles désavantages pour les joueurs).
TROLL: J'imagine que certains se plairont à jouer à Call Of Duty (version PC) sur leur mobile, dans le métro... .
L'idée n'est pas de faire un changement du jour au lendemain, l'idée c'est d'habituer, de familiariser et de faire accepter une nouvelle chose (et la, on parle de jeux en streaming).

Encore un point : ce n'est pas la première fois que le joueur est perdant. On pourrait mentionner :
  • de moins en moins de version physique -> quand on achète une boîte, on trouve un code de téléchargement. Y a plus de manuel de jeu, plus de boite cartonnés. Ah ! mais si, si vous voulez le livret avec le jeu, prenez la version collector
  • le mode offline qui nécessite une connexion plus ou moins permanente pour jouer en ligne ;
  • les jeux livrés cassés avec des patch day 1 gargantuesque ;
  • des stores en bêta avec de moins en moins de fonctionnalités (coucou Microsoft, coucou Epic Games)
  • et j'en oublie des meilleurs...

Et pourtant, tout ça, c'est maintenant la base et c'est accepté.

L'important c'est de vendre le plus de jeux.
Oui, et le plus efficace, c'est d'empêcher Steam de gagner 30 % sur les ventes de vos jeux, alors que vous avez votre propre store
9  0 
Avatar de Kannagi
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/01/2022 à 9:45
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Microsoft commence à devenir un peu trop gros... s'accaparer toutes les licences peut etre nuisible pour nous les joueurs.
Ils pourraient dans quelques années sortir leurs jeux que sur leurs plateforme avec leurs store, cela mettrait en difficulté sony et steam par exemple
Bon , ça sera pas la première fois que MS sera condamné pour abus de position dominante
5  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 19/01/2022 à 10:17
Citation Envoyé par Kannagi Voir le message
Bon , ça sera pas la première fois que MS sera condamné pour abus de position dominante
Plus généralement c'est le problème des gafam, ils rachètent tous les petits et concentre l'innovation et les richesses (et freine l'innovation une fois le monopole acquis).
J'ai l'impression que notre monde c'est une partie de monopoly géante et qu'a la fin il ne restera qu'1 grosse entreprise et c'est néfaste pour tous le monde (sauf pour les actionnaires de la boite).
4  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 20/01/2022 à 15:05
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
On voit que ça a bien fonctionné avec le Windows Phone.
Disons que ça n'a pas fonctionné pour Nokia (ce qui est triste pour tous les employés et pour l'industrie Européenne).

Par contre avec le mobile, la "taxe Android" comme certains l'appelaient, a renfloué à elle seule la division jeux et mobile de Microsoft. Donc ils ont bien rebondi, oui.
4  0 
Avatar de Prox_13
Membre actif https://www.developpez.com
Le 02/09/2022 à 12:17
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Le Royaume-Uni conteste l'accord Microsoft/Activision de 69 milliards de dollars, invoquant le préjudice potentiel pour les joueurs.
C'est trop tard pour se réveiller maintenant, il fallait le faire il y a des années déjà, lorsque King & Activision avaient acquis Blizzard.
Les législateurs ne semblent pas réellement réaliser les impacts d'une fusion dans le domaine du jeu vidéo, visiblement, au grand dam des principaux concernés.

Pour l'instant, ils devraient plancher sur un moyen s'assainir la monétisation des jeux mobiles; quitte à taper sur les doigts de Blizzard, autant le faire sur des sujets d'actualité. La définition et/ou l'interdiction des pratiques insidieuses me parait être la priorité pour le consommateur.

Reste à savoir si la législation protège les individus, ou la valeur qu'ils créent... J'ai ma petite idée, mais pour rappel:
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
[...] invoquant le préjudice potentiel pour les joueurs.
... Ce serait cocasse, non ?
4  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 19/01/2022 à 10:10
Clairement Microsoft veux se placer comme un des acteurs majeurs du JV. Ca ne m'étonnerais pas qu'ils ambitionnent de devenir le Netflix du gaming en enrichissant le catalogue du game pass à grand coup d'acquisition. C'est déjà a l'heure actuelle une des meilleurs offre de "location" mais si il viennent à l'enrichir avec les énormes franchises d'activision blizzard , ils vont écraser tout le monde.
3  0 
Avatar de Kannagi
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 20/01/2022 à 13:24
Oui mais MS peut se planter,ils rebondiront vu qu'ils sont assis sur un trésor de guerre (Windows).

D'autre entreprise qui n'ont pas ce luxe, Sega a fait pas mal de chose (des CPU , des ordinateur ), ils se sont planté ,on les a plus jamais revu
3  0 
Avatar de what_the_hack
Inactif https://www.developpez.com
Le 21/01/2022 à 12:16
Le président d'une banque critique le capitalisme ? Qu'est ce qu'il ne faut pas entendre.

Ne me comprennez pas mal, je sais bien que cette banque est différente des privées et le directeur n'en profite pas autant que ceux des privées. Leur but à eux n'est pas de voler. Mais leur institution reste au cœur du système capitaliste, c'est même l'une des fondations du capitalisme. Sans eux, les pays seraient bien moins connectés au niveau monétaire.
3  0 
Avatar de Kannagi
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 22/01/2022 à 17:54
Citation Envoyé par Leruas Voir le message
Bill Gates a donné combien de dizaines de milliards pour le développement des pays pauvres justement ?
Microsoft c'est surement pas le pire des "Big Tech" en terme de repartage des richesses
Bill Gates, le philanthrope qui donne d’une main pour reprendre de l’autre

La philanthropie de Bill Gates alimente la machine capitaliste

D'ailleurs Bill Gates n'a jamais était philanthrope par vocation , juste qu'il a été accusé de pratique anti-trust , et comme il avait mauvaise presse , il a utilisé ces milliards pour se payer une belle image (et aidé ces copains milliardaires ) , une pierre deux coups !

Et comme je lisais :
ce déluge de philanthropie a contribué à l’avènement d’un monde où les milliardaires concentrent toujours plus de pouvoir sur les politiques d’éducation, l’agriculture mondiale et la santé comme jamais auparavant
Cela devrait pas être un groupe d'homme cynique qui devrait décidé comment aider les gens et la planète , on se retrouvera comme dans robocop 2 , où on aura un maire qui achètera une ville , et vous dira : "que n'importe qui peut acheter des actions, qu'est qu'il y'a de plus démocratique que ça ? "

Le soucis de cet achat ,c'est qu'il est "impossible" , la division XBOX n'aurait pas pu l'acheter (et n'importe quel gros acteur du JV , comme Sony ou Nintendo ou Valve non plus) ,c'est surtout MS qui a suffisamment de fond pour faire cette transaction et ça pose certaine question pour l'avenir (même hors JV ).
3  0 
Avatar de Prox_13
Membre actif https://www.developpez.com
Le 02/09/2022 à 16:45
Citation Envoyé par walfrat Voir le message
Blizzard n'a absolument rien inventer sur les méthodes utilisés pour traire les joueurs de Diablo Immortal.
Ces méthode existent déjà depuis une bonne dizaines d'années, MMO coréen par exemple.
Je n'attribue pas à Blizzard la créativité pour avoir inventé ces pratiques, mais leur culot pour les avoir importées sur le marché occidental, de surcroît dans un jeu qui est une copie éhontée d'un autre.
L'attitude du "Laissez-faire" n'a manifestement pas marché jusque là, donc je trouve ça inquiétant d'embrasser l'arrivée des pratiques malsaines avec pour seule excuse que c'est accepté en Corée du Sud. Quand on voit que la priorité actuelle des législateurs se porte sur un problème déjà fumant depuis quelques années, on peut s'attendre à ce que la questions des micro-transactions arrive en 2025. -bien trop tard donc-

D'ailleurs, même pour étendre leur public, Blizzard n'est pas a créditer; C'est déjà bien connu que le marché sur les jeux mobiles est bien plus lucratif que les autres plateformes (Notamment dû au volume d'utilisateurs).
Fortnite est le parfait exemple dans sa catégorie, et d'ailleurs je peux me tromper comme je ne suis pas un joueur de Fortnite, mais il ne me semble pas qu'ils aient fait une compilation des pires pratiques pour dominer le marché.

En ce sens, je trouve ça complètement déplacé, et honteux de la part de Blizzard de proposer ceci. Ce n'est pas une startup, c'est un acteur majeur du jeu vidéo, et ses actions sont exemplaires pour d'autres éditeurs.
Fonder un jeu entièrement sur ce principe, c'est clairement pousser la loi dans ses limites pour extirper l'argent des joueurs. Tolérer ceci c'est donner votre accord aux autres éditeurs pour produire des jeux (?) comme ça.
3  0