IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Avec Ubisoft Quartz, l'éditeur éponyme devient le premier acteur majeur du jeu vidéo à intégrer les NFT dans un de ses titres.
95% des votes sur l'annonce YouTube étaient sur "je n'aime pas"

Le , par Stéphane le calme

91PARTAGES

5  0 
L'éditeur derrière Assassin's Creed et Just Dance a présenté Ubisoft Quartz, une plateforme qui permet aux joueurs de gagner et d'acheter des objets dans le jeu qui sont tokenisés en tant que NFT sur la blockchain Tezos. Quartz sera d'abord lancé dans la version PC de Tom Clancy's Ghost Recon Breakpoint, le dernier jeu en ligne de la longue série de tireurs tactiques. Quartz sera lancé en version bêta le 9 décembre aux États-Unis, au Canada, en France, en Allemagne, en Espagne, en Italie, en Belgique, au Brésil et en Australie. Les joueurs de Ghost Recon Breakpoint qui ont atteint le niveau 5 d'XP dans le jeu pourront bénéficier de distribution de NFT. Le communiqué d'Ubisoft indique que les joueurs doivent avoir au moins 18 ans pour créer un portefeuille Tezos à utiliser avec le jeu.

Les NFT, comme les cryptomonnaies, sont des transactions stockées sur la blockchain. Mais la différence, c'est qu'un NFT, un « non-fungible token », n'est pas fongible, contrairement aux cryptomonnaies. Un bitcoin sera toujours égal à un autre bitcoin, on peut les échanger entre eux, ils ont tous la même valeur. C'est la même chose pour les euros : c'est ce qu'on appelle la propriété fongible de la monnaie. Les créateurs de NFT ont voulu faire exactement l'inverse : une transaction stockée sur la blockchain qui soit non fongible, donc complètement unique. L'idée, c'est de pouvoir s'en servir comme d'un certificat d'authenticité associé à un objet numérique ou physique.

Ainsi, si je fais une œuvre, par exemple un dessin, je peux créer un NFT qui représente le certificat d'authenticité de cette œuvre (dans le cas d'espèce, il représente mon dessin). En théorie, la personne qui possède le NFT est le propriétaire de l'œuvre (du dessin, dans cette illustration). Certains estiment que cela est très pratique pour tous les objets numériques : images png, GIFs, vidéos... Parce qu'il devient possible de devenir propriétaire de ces créations numériques. C'est un moyen de créer de la rareté pour des éléments numériques. Dans la même logique, ils estiment que c'est le même fonctionnement que des objets de collection physique finalement, la différence étant que comme le certificat est inscrit sur la blockchain, n'importe qui peut vérifier le propriétaire du NFT. Selon eux, un certificat physique ne peut être identifié que par les personnes qui l'ont édité et des professionnels. Dans le cas des NFT, tous les maillons de la chaîne (collectionneurs, artistes, galeries, public, etc.) peuvent vérifier ce certificat.


Vient alors Ubisoft Quartz

Ubisoft a été le premier grand éditeur de jeux vidéo à s'intéresser à l'espace blockchain, en expérimentant des prototypes de jeux cryptographiques et en soutenant les startups au cours de ces dernières années. Cette fois-ci, l'éditeur de jeu a présenté un projet, qui est encore en bêta, pour implémenter les NFT au sein de l'une de ses principales franchises dans une nouvelle initiative qui s'exécute sur Tezos.

L'éditeur a présenté Ubisoft Quartz, une plateforme qui permettra aux joueurs de gagner et d'acheter des Digits, « une nouvelle façon de personnaliser l’expérience à travers des éléments cosmétiques du jeu, qu'il s'agisse de véhicules, d'armes ou d'équipements ». Les Digits sont des objets dans le jeu qui sont tokenisés en tant que NFT sur la blockchain Tezos. Quartz sera d'abord lancé dans la version PC de Tom Clancy's Ghost Recon Breakpoint, le dernier jeu en ligne de la longue série de tireurs tactiques.

Les joueurs de Ghost Recon Breakpoint pourront collecter un fusil tactique via un NFT. Ces objets, disponibles en un nombre limité d’exemplaires, auront tous un numéro de série unique, affiché sur l’une de leurs textures et visible durant la partie.

« Chaque Digit est accompagné d’un certificat de propriété stocké sur la blockchain, une technologie indépendante d’Ubisoft, décentralisée et communautaire, qui permet aux joueurs de bénéficier d’un niveau de contrôle inédit », précise l'éditeur.

Un NFT sert effectivement de reçu pour un article numérique dont la rareté est prouvée, et bien que les illustrations numériques et les photos de profil aient été populaires, elles peuvent également représenter des articles de jeux vidéo.

« Ubisoft Quartz est le premier élément constitutif de notre vision ambitieuse de développement d'un véritable métavers », a déclaré Nicolas Pouard, vice-président du laboratoire d'innovation stratégique d'Ubisoft, dans un communiqué. « Et il ne peut pas prendre vie sans surmonter les limitations initiales de la blockchain pour les jeux, y compris l'évolutivité et la consommation d'énergie ».

Il faudra être au moins au niveau 5 pour bénéficier gratuitement du fusil. Ubisoft prévoit également deux autres pièces d’équipement réservées à des gamers beaucoup plus investis (un pantalon accessible à partir de 100 heures de jeu et un casque accessible à partir de… 600 heures). Il est question d'éviter la spéculation autour de ces objets, et de les réserver avant tout aux plus grands fans de la franchise.


Ubisoft prévoit de distribuer gratuitement (airdrop) des NFT pour les premiers utilisateurs les 9, 12 et 15 décembre, avec d'autres distributions prévues pour 2022.

En utilisant une blockchain NFT décentralisée, Ubisoft promet que son système Quartz « accordera aux joueurs plus de contrôle que jamais » et « plus d'autonomie et d'agence » afin de « réellement faire des joueurs des parties prenantes de nos jeux ». Cependant, malgré tous les discours audacieux sur la « décentralisation », le système Quartz est toujours si profondément contrôlé par Ubisoft que l'on se demande si une simple base de données interne gérée directement par l'entreprise ne conviendrait pas mieux.

Une grande partie de l'annonce d'Ubisoft met en évidence la différence d'impact environnemental entre la blockchain de preuve de participation Tezos et le Bitcoin énergivore.

Tezos affirme qu'une seule transaction sur son réseau utilise « plus de 2 millions de fois moins d'énergie » que Bitcoin, la principale cryptomonnaie. Il est également suggéré qu'une seule transaction Tezos utilise à peu près autant d'énergie qu'une vidéo en streaming de 30 secondes, alors qu'une transaction Bitcoin est estimée à la hauteur de l'impact environnemental d'une année complète et ininterrompue de séquences vidéo en streaming.

L'impact environnemental perçu de la technologie blockchain a créé des réactions négatives sur le marché du jeu vidéo traditionnel dans le passé, y compris récemment lorsque le jeu d'horreur Dead by Daylight a dévoilé son intention de lancer un nouveau personnage sous la forme d'un NFT.

Ubisoft a commencé à explorer l'espace crypto et NFT il y a des années, en développant un prototype de jeu de type Minecraft appelé HashCraft. Depuis lors, Ubisoft a travaillé avec de nombreuses startups de crypto via son programme d'accélérateur Entrepreneurs Lab, et a soutenu des projets comme Axie Infinity, Nine Chronicles et NBA Top Shot. Il est également devenu un valideur d'entreprise sur le réseau Tezos en avril de cette année.

Alors que HashCraft n'a jamais été publié, Ubisoft a lancé quelques petites expériences : le projet NFT axé sur la charité Rabbids Token, ainsi que la One Shot League de cette année, une retombée du populaire jeu de football fantastique NFT, Sorare. En octobre, Ubisoft a réalisé son premier véritable investissement dans une startup de cryptographie, participant au tour de table de 65 millions de dollars d'Animoca Brands et affirmant son intention de travailler avec la société sur des jeux basés sur NFT.

D'autres grands éditeurs de jeux envisagent également d'intégrer cet espace : Square Enix a annoncé en novembre son intention de développer des jeux NFT, tandis que le PDG d'Electronic Arts, Andrew Wilson, a récemment décrit les NFT comme « un élément important de l'avenir de notre industrie à l'avenir ».

Une initiative qui n'a pas été bien accueillie

Le nombre de dislike sur la vidéo YouTube de l'annonce donne le ton : plus de 22 000 pour un peu plus de 1 000 likes. Et les commentaires sous la vidéo vont dans ce sens. Un internaute regrette : « Pour moi, c'est un signal flagrant que vous ne faites que traire la franchise Ghost Recon pour récolter littéralement chaque centime tout en mettant un minimum d'effort dans le jeu lui-même. Je ne pense pas continuer à jouer à GR à l'avenir s'il y a ce niveau de dégénérescence dans l'équipe ».

Et un autre : « Imaginez si ubisoft réfléchissait à la création de jeux que les gens aiment au lieu d'essayer sans cesse de nous soutirer de l'argent ».

Valve bannit de Steam les jeux qui utilisent la technologie blockchain ou permettent aux utilisateurs d'échanger des NFT

Les jeux qui utilisent la technologie blockchain ou permettent aux utilisateurs d'échanger des NFT ou des cryptomonnaies ne seront pas autorisés sur Steam, selon une règle ajoutée à la liste « Ce que vous ne devriez pas publier sur Steam » de Valve.

Epic déclare être « ouvert » à l'idée de jeux utilisant des NFT ou cryptomonnaies

Steam est l'un des magasins de jeux PC les plus populaires. Mais Epic, qui est également très populaire sur PC, ne semble pas vouloir emprunter cette voie. Bien que le PDG d'Epic, Tim Sweeney, a déclaré que la société n'avait pas envisagé de se lancer dans les NFT, cette politique ne semble pas s'appliquer aux jeux de son magasin : Epic a déclaré être « ouvert » à l'idée de jeux utilisant des NFT ou cryptomonnaies.

« Epic Games Store accueillera les jeux qui utilisent la technologie blockchain à condition qu'ils respectent les lois pertinentes, divulguent leurs conditions et soient classés par âge par un groupe approprié. Bien qu'Epic n'utilise pas de crypto dans nos jeux, nous accueillons favorablement l'innovation dans les domaines de la technologie et de la finance ».

Les NFT sont une escroquerie pour un ingénieur

Deux groupes s'opposent quant au bien fondé des NFT : il y a ceux qui vantent les mérites des NFT et ceux qui les considèrent comme une arnaque. Stephen Diehl s'identifie au deuxième groupe et voici ci-après ces déclarations. Tout d'abord, Stephen tente d'expliquer ce qu'est réellement le marché des NFT. Contrairement à l'achat d'obligations, d'actions, de biens immobiliers ou d'œuvres d'art, sur le marché des NFT, vous n'achetez pas un objet ayant une existence, des droits ou une utilité tangibles. « Vous achetez une entrée coûteuse dans la base de données de quelqu'un d'autre », a déclaré Stephen.

Stephen estime qu'il y existe un marché comparable à celui des NFT : le marché des noms de stars. Dans les années 90, des entrepreneurs auraient en effet découvert qu'il était possible de convaincre le public d'acheter des "droits" pour donner à des étoiles non encore nommées le nom de leurs proches en vendant des entrées dans un registre non officiel. Vous achetiez les "droits" de nommer l'étoile et l'on vous envoyait un papier déclarant que vous étiez désormais le propriétaire de ladite étoile. Rien n'était officiel, vous payiez simplement quelqu'un pour mettre à jour un registre concernant une étoile située à des millions d'années-lumière.

Le problème avec les registres d'étoiles est qu'ils ne sont pas uniques et ne transmettent pas réellement la propriété. Toute l'escroquerie consiste à convaincre d'autres personnes que cela a une signification. La valeur du nom d'une étoile est précisément la quantité de "conneries" que votre bien-aimé(e) est prêt(e) à acheter dans cette entreprise. En plus de l'"International Star Registry", plusieurs autres "chaînes de bureaux d'enregistrement" sont apparues, prétendant offrir le même service. Star Name Registry, NameAStar, StarNamingGifts, etc., toutes prétendent offrir le même service avec un bureau d'enregistrement qui fait également autorité.

Pour Stephen, les NFT sont l'évolution de cette escroquerie sous une forme plus alambiquée. Au lieu d'acheter prétendument une étoile, vous achetez prétendument un JPEG d'un artiste. Sauf que vous n'achetez pas l'image, vous achetez une URL signée numériquement vers l'image. Sauf que maintenant, au lieu d'acheter votre étoile numérique [votre NFT] avec des dollars, il y a un deuxième volet à l'escroquerie. Vous devez acheter l'étoile en échangeant vos dollars contre un jeton bizarre dont la valeur fluctue sur un marché secondaire. Il fait référence aux cryptomonnaies qui sont réputées pour avoir une valeur extrêmement volatile.

Stephen poursuit en déclarant que l'inscription des étoiles numériques au registre est un jeu payant qui vous oblige à acheter ces jetons bizarres à n'importe quel prix d'échange disponible, créant ainsi une demande synthétique pour le jeton et faisant grimper le prix. Ce qui est pratique pour ceux qui possèdent le jeton. L'ingénieur allègue que l'essentiel de l'escroquerie de NFT consiste à sous-traiter le marketing de ce bureau d'enregistrement artificiellement effrayant à des artistes qui sont obligés de payer d'avance de grosses sommes d'argent pour référencer les URL de leurs œuvres dans l'espoir de récupérer leurs frais perdus.

Et le marché pour ceux-ci présente un comportement étrange. Stephen estime qu'il existe sur le marché des NFT beaucoup de scénarios où la vente et l'achat de NFT ressemblent à ce qui suit :
  • la personne A achète un NFT pour 10 $ ;
  • la personne A le vend à la personne B pour 10 000 $ ;
  • la personne B le vend à la personne C pour 100 000 $ ;
  • la personne C le vend à la personne D pour 10 000 $.

Environ 90 % des NFT n'auront plus de valeur dans 3 à 5 ans, selon Fred Ehrsam

En raison de l'extrême volatilité de leurs activités commerciales, il est encore trop tôt pour dire comment les choses vont se passer. Cependant, selon Fred Ehrsam, la grande majorité des NFT sur le marché aujourd'hui n'auront plus aucune valeur dans quelques années seulement. « Je vais jusqu'à dire que 90 % des NFT produits auront probablement peu ou pas de valeur dans trois à cinq ans », a déclaré Ehrsam. « On pourrait dire la même chose des premières entreprises Internet à la fin des années 90 », a-t-il ajouté. Pour lui, les NFT ne sont pas différents de n'importe quel autre projet de cryptomonnaie.

Il a déclaré que ces projets sont souvent nés de l'engouement du jour au lendemain. « Les gens vont essayer toutes sortes de choses. Il y aura des millions et des millions de cryptomonnaies et de cryptoactifs, tout comme il y a eu des millions et des millions de sites Web. La plupart d'entre eux ne fonctionneront pas », a-t-il expliqué. Ehrsam a commencé à négocier des bitcoins vers 2010, alors qu'il travaillait comme courtier sur les marchés des changes chez Goldman Sachs.

« Le monde ne change pas du jour au lendemain, mais vous pouvez voir les graines de la croissance exponentielle se produire déjà », a-t-il déclaré. « Je pense vraiment que nous vivrons dans un avenir où, pour nous coordonner, nous n'aurons plus besoin de ces plateformes centralisées aujourd'hui. C'est déjà le cas pour les services financiers, dans la mesure où vous pouvez être votre propre banque. Vous n'avez plus besoin d'une institution centrale pour détenir votre argent », a-t-il ajouté. Malgré les inquiétudes soulevées par Ehrsam, le marché des NFT pourrait exister encore longtemps.

En effet, les NFT sont rapidement devenus la prochaine grande chose dans le monde des cryptomonnaies, les acheteurs pouvant acquérir un actif numérique unique tel qu'un moment fort du sport ou même un tweet. Le jeton non fongible est ensuite chiffré avec la signature d'un artiste qui vérifie sa propriété et son authenticité et est attaché de façon permanente à la pièce. La plupart des NFT comprennent des œuvres d'art numériques, telles que des photos, des vidéos, des GIF et de la musique. En théorie, tout ce qui est numérique peut être transformé en NFT.

À l'heure actuelle, les NFT sont le plus souvent vendus dans le cadre de "drops", des ventes en ligne programmées par des marchés soutenus par la blockchain comme Nifty Gateway, Opensea et Rarible. Il existe toute une série de raisons pour lesquelles une personne peut vouloir acheter un NFT. Pour certains, il s'agit d'une valeur émotionnelle, car les NFT sont considérés comme des objets de collection. Pour d'autres, ils sont considérés comme une opportunité d'investissement similaire aux cryptomonnaies, car leur valeur pourrait augmenter.

Source : Ubisoft

Et vous ?

Que pensez-vous des NFT dans l'absolu et dans l'industrie du jeu en particulier ?

Voir aussi :

Les jetons NFT de plusieurs célébrités ont énormément perdu de leurs valeurs ces dernières semaines, laissant les acheteurs avec des pertes
The NFT Bay vous propose de télécharger « tous les NFT d'Ethereum et Solana » sous forme de torrent. Les critiques de la NFT estiment que ce projet prouve que les NFT n'ont aucune valeur

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de seedbarrett
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/12/2021 à 12:22
Citation Envoyé par youtpout978 Voir le message
La seconde partie de l'article n'a pas grand chose à voir avec la première, l'interet des NFT dans le marché du jeu vidéo (si c'est pas la boite qui en faite en reste le proprio), est de pouvoir vendre ou échanger ces NFTs à sa guise, permettant de créer un marché secondaire échappant à la dite entreprise.
En quoi la blockchain est nécessaire ? Ca va faire 10 ans que valve le permet avec counter strike, et tu peux toujours passer par des plateforme indépendante pour faire les achats/ventes.
3  1 
Avatar de LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux https://www.developpez.com
Le 09/12/2021 à 20:22
"For years to come", ouep, mais si je le jeu meurt, ou aura ses serveurs coupés, le skin/modèle 3D ne sera plus utilisable (tout comme avant certes, mais je veux dire, l'argument ne tient pas). Donc c'est cool de se rappeler pendant des années d'un objet inutilisable.
Je crois que l'intérêt principal, c'est que l'éditeur peut se faire de l'argent sur chaque transaction.
1  0 
Avatar de Rolllmops
Membre actif https://www.developpez.com
Le 10/12/2021 à 10:08
Le magazine Canard PC a assez bien résumé la chose : des marketeux on senti qu'il y avait de l'argent à se faire en étant les premiers sur le marché, mais la poignée de personnes comprenant vraiment la technologie n'ont aucune idée de comment.
1  0 
Avatar de youtpout978
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 09/12/2021 à 11:21
La seconde partie de l'article n'a pas grand chose à voir avec la première, l'interet des NFT dans le marché du jeu vidéo (si c'est pas la boite qui en faite en reste le proprio), est de pouvoir vendre ou échanger ces NFTs à sa guise, permettant de créer un marché secondaire échappant à la dite entreprise.

Ca peut avoir un gros intérêts sur les mmo avec hôtel de vente, ou certains faisaient en faite de vrai transaction avec de l'argent risquant de se faire arnaquer, bannir du jeu ...
0  0 
Avatar de sinople
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/12/2021 à 16:04
Le seul avantage pour l'éditeur c'est éventuellement de se laver les mains sur certains point légaux considérant que ce n'est plus lui qui organise/maîtrise le marché secondaire.

Si tu prends des cartes à collectionner "physique" qui sont l'ancêtre du lootbox et autre loteries camouflées. Elles n'ont jamais été inquiétées au niveau du marché secondaire vu que celui qui crée les lots et celui qui fait l'encaissement de ces lots (par l'achat d'un marché secondaire) ne sont pas les mêmes entités juridique.

Ça peut être aussi pour répondre à une demande du marché qui n'accepte plus les positions de marché bloqué pour ce genre de trucs (certains diront que je rêve un peu là).
0  0 
Avatar de youtpout978
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 13/12/2021 à 10:48
Citation Envoyé par seedbarrett Voir le message
En quoi la blockchain est nécessaire ? Ca va faire 10 ans que valve le permet avec counter strike, et tu peux toujours passer par des plateforme indépendante pour faire les achats/ventes.
Je pense que Valve en reste le propriétaire legitime dans ce cas là et cet objet n'est pas ta propriété, même si pour le coup comme dit précédemment si le jeu n'existe plus tu l'as dans le ...

Après c'est clair que les gros éditeurs surf sur le phénomène.

J'y vois un intérêt pour les indies, dans certains cas ça peut te faciliter le développement en déléguant une partie du service à une entité externe, un peu comme un SAAS, et d'exploiter les différentes possibilités de cette blockchain.
Tu as des fournisseurs comme enjin ou encore d'autre qui facilite la création et l'intégration de NFT dans ton jeu.
Et ça permet aussi de mettre un coup de projecteur sur son jeu, chose qui manque cruellement aux indies, surtout avec la concurrence actuelle.
0  0