IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les propriétaires d'Oculus sont prévenus que s'ils quittent Facebook, leurs achats seront supprimés.
Un jailbreak de l'Oculus Quest 2 permet de contourner la nécessité d'utiliser Facebook

Le , par Stéphane le calme

159PARTAGES

7  0 
En août, Oculus a annoncé des mises à jour sur la façon dont les gens se connectent à ses appareils tout en conservant leur profil VR :
  • À partir d'octobre 2020 :
    • Toute personne utilisant un appareil Oculus pour la première fois devra se connecter avec un compte Facebook.
    • Si vous êtes un utilisateur existant et que vous possédez déjà un compte Oculus, vous aurez la possibilité de vous connecter avec Facebook et de fusionner vos comptes Oculus et Facebook.
    • Si vous êtes un utilisateur existant et que vous choisissez de ne pas fusionner vos comptes, vous pouvez continuer à utiliser votre compte Oculus pendant deux ans.

  • À partir de janvier 2023 :
    • Nous mettrons fin au support des comptes Oculus.
    • Si vous choisissez de ne pas fusionner vos comptes à ce moment-là, vous pouvez continuer à utiliser votre appareil, mais toutes les fonctionnalités nécessiteront un compte Facebook.
    • Nous prendrons des mesures pour vous permettre de continuer à utiliser le contenu que vous avez acheté, même si certains jeux et applications peuvent ne plus fonctionner. Cela peut être dû au fait qu'ils nécessitent un compte Facebook ou au fait qu'un développeur a choisi de ne plus prendre en charge l'application ou le jeu que vous avez acheté.


Oculus a prévenu :

« Après le 1er janvier 2023, nous mettrons fin au support des comptes Oculus. Si vous choisissez de ne pas fusionner vos comptes à ce moment-là, vous pouvez continuer à utiliser votre appareil, mais toutes les fonctionnalités nécessiteront un compte Facebook. Nous prendrons des mesures pour vous permettre de continuer à utiliser le contenu que vous avez acheté, bien que nous nous attendions à ce que certains jeux et applications ne fonctionnent plus. Cela peut être dû au fait qu'ils incluent des fonctionnalités nécessitant un compte Facebook ou au fait qu'un développeur a choisi de ne plus prendre en charge l'application ou le jeu que vous avez acheté. Tous les futurs appareils Oculus inédits nécessiteront un compte Facebook, même si vous avez déjà un compte Oculus ».

Plusieurs personnes ont indiqué avoir eu un problème relatif à leur compte Facebook qui les empêchait d'utiliser leur casque. Par exemple, un utilisateur a parlé de sa mésaventure avec cette mise à jour :

« J'ai obtenu mon Oculus Quest 2 aujourd'hui et j'ai créé un nouveau compte Facebook avec mon vrai nom (je n'en avais jamais eu auparavant) et j'ai fusionné mon compte Oculus âgé de 4 ans avec lui. J'ai été banni rapidement 10 minutes plus tard et je ne peux plus accéder à mon compte ni utiliser mon appareil.

« J'ai envoyé une pièce d'identité avec photo du permis de conduire comme demandé par Facebook et mon compte indique maintenant "Nous avons déjà examiné cette décision et elle ne peut pas être annulée." en essayant de me connecter, il semble que j'ai perdu tous mes achats Oculus précédents et que j'ai maintenant un écran tout blanc.

« J'emm**** Facebook et Oculus. Soyez avertis les gars. »


Il a partagé les communications qu'il a eues avec Facebook :

« Votre compte a été désactivé

Vous ne pouvez pas utiliser Facebook parce que votre compte, ou vos activités dessus, n'étaient pas conformes à nos Standards Communautaires. Nous avons déjà examiné cette décision et elle ne peut pas être annulée. Pour en savoir plus sur la raison pour laquelle nous avons désactivé votre compte, parcourez nos Standards Communautaires ».

Les propriétaires d'Oculus sont prévenus que s'ils quittent Facebook, leurs achats seront supprimés

Les utilisateurs d'Oculus, déjà furieux à cause du fait que Facebook les oblige à disposer d'un compte Facebook pour profiter de leurs casques Oculus, ont été avertis qu'ils pourraient perdre tous leurs achats Oculus et les informations de leur compte à l'avenir s'ils supprimaient leur profil sur le réseau social.

S'ils ne s'en tiennent pas à ces règles, les applications installées sur les casques pourraient ne plus fonctionner comme prévu.

La décision de consolider ce que de nombreux utilisateurs considèrent comme des activités largement indépendantes (jouer à des jeux vidéo et accéder à des publications sur les réseaux sociaux) a conduit à une vague de colère parmi les utilisateurs d'Oculus et à un nouvel effort en ligne pour jailbreaker le nouveau casque Oculus pour contourner les restrictions croissantes de Facebook.

Cette indignation a pris de l'ampleur lorsque Facebook a initialement déclaré que si les gens tentaient de connecter plus d'un casque Oculus à un seul compte Facebook, ce que les familles en particulier veulent faire car cela évite d'avoir à installer la même application encore et encore, ils ne pourraient pas utiliser le service.


Facebook a depuis abandonné cette menace et a déclaré qu'il s'efforçait de permettre à plusieurs appareils et comptes de se connecter. Mais le PDG de la société de jeux de fitness Yur, Cix Liv, a partagé une capture d'écran de ce que Facebook déclarait par rapport aux nouvelles conditions générales d'utilisation d'Oculus :

« Supprimer votre compte Facebook va également supprimer vos informations Oculus. Ceci inclut les applications que vous avez achetées et vos réalisations »


Partageant les captures d'écran des échanges entre un utilisateur en colère et Facebook, il déclare : « Ma ligne préférée est "Bien que je comprenne parfaitement vos préoccupations, nous devons vous faire respecter les conditions d'utilisation de Facebook", comme si Facebook pense qu'il s'agit d'un gouvernement autoritaire », a-t-il tweeté.


Le jailbreak de l'Oculus Quest 2 qui permet de contourner les services Facebook

Les appels à un « jailbreak » de l'Oculus Quest 2 (un moyen de libérer l'appareil des exigences du compte Facebook et d'autres restrictions logicielles) se sont multipliés quelques jours après la sortie du casque. Le premier jailbreak du casque semble être opérationnel.

XRSI, une organisation à but non lucratif promouvant la confidentialité et la sécurité dans l'espace XR, a affirmé avoir vérifié une méthode de jailbreak Quest 2 qui permet un contrôle total de l'appareil et peut ignorer l'exigence de compte Facebook. Voici la déclaration complète de Kavya Pearlman, le fondateur de XRSI, via le blog du groupe, Ready Hacker 1 :

« Un chercheur de la communauté XR a obtenu un accès racine à Oculus Quest 2 et est capable de contourner la connexion Facebook. Les propres chercheurs de XRSI ont validé ce jailbreak et travaillent actuellement à recueillir des assurances pour protéger les personnes qui ont découvert ces méthodes de jailbreak. Nous avons également appris qu'il existe d'autres chercheurs qui ont obtenu un accès similaire et ne savent pas comment procéder sans politiques claires sur le droit de réparer. Si vous faites partie de ces chercheurs, nous vous invitons à nous contacter et à partager les détails de manière sécurisée ».

Sur le même billet, il est rappelé au propos du Droit à la réparation ceci : « Achèteriez-vous un appareil, sachant que si vous avez fait quelque chose pour mieux comprendre la fonctionnalité et enquêter sur ses défauts, il deviendra inutile ? Bien que des options existent pour réparer l'appareil, peut-être même par le biais du bricolage, les conditions du fabricant stipulent que vous n'êtes pas autorisé à le réparer, le casser ou le bricoler. Ce qui pourrait être pire, c'est si le fabricant avait le droit de vous mettre en prison ou de vous réprimander d'une autre manière pour avoir tenté de réparer votre propre appareil, quelle qu'en soit la raison. C'est la prémisse du "droit à la réparation", une législation du gouvernement américain qui vise à permettre aux consommateurs de réparer et de modifier leurs propres appareils électroniques grand public, alors que le fabricant de ces appareils exige que le consommateur n'utilise que les services proposés ».


Quelques jours après le lancement de l'Oculus Quest 2, Robert Long, un développeur WebXR chez Mozilla, a offert 10 000 $ de son propre argent à toute personne capable de libérer Quest 2 des services Facebook. Peu de temps après, le fondateur d'Oculus, Palmer Luckey, a promis d'égaler la générosité de Long, qui a gagné le soutien de quelques autres voix de la communauté.

Long a déclaré à propos de l’actualité d’aujourd’hui que « l’expertise juridique et de sécurité de XRSI a été cruciale pour faire avancer cet effort ». Il avait initialement prévu de lancer un financement participatif afin que la prime soit encore plus grande pour le jailbreak, mais il semble qu'il a été devancé sur le sujet. Néanmoins, il a affirmé qu'il a l'intention de tenir son offre et encourage les personnes qui ont offert un soutien correspondant : « Je suis toujours déterminé à verser ma prime et j'espère que les membres de la communauté le feront aussi lorsque nous aurons compris l'enjeu de la situation », a déclaré Long.

XRSI, l'organisation qui a vérifié le jailbreak de Quest 2, a décidé de « créer des normes, des directives et une sensibilisation des parties prenantes XR ».

Le groupe a proposé un framework qui, selon eux, est un « livre de règles de base gratuit et accessible à l'échelle mondiale, construit en réunissant un ensemble diversifié d'experts de divers horizons et domaines, y compris la confidentialité et la cybersécurité, le cloud computing, les technologies immersives, l'intelligence artificielle, le juridique, des artistes, des personnes dans la conception de produits, de l'ingénierie et bien d'autres. »

L’un des nombreux problèmes entourant le jailbreak est invariablement le « droit à la réparation », la capacité à avoir un contrôle total sur le matériel et les logiciels que vous possédez, qui est traditionnellement appliqué aux smartphones et aux appareils portables tels que les montres connectées et les appareils de fitness. XRSI veut aider à étendre le même droit aux casques de réalité augmentée et de réalité virtuelle, ce qui comprendrait la protection du droit des utilisateurs de jailbreaker des appareils comme Quest 2.

Malgré ses propres politiques, Facebook n'a eu aucun problème à se plaindre publiquement de la position dure d'Apple concernant les logiciels autorisés sur son système d'exploitation iOS.

Source : Cix Liv (1, 2), XRSI

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Depix
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 28/10/2020 à 22:51
C'est moche. Je me demande qui va acheter un Oculus avec ces conditions..
10  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/10/2020 à 7:17
C'est con, l'Oculus Quest 2 me tentait vraiment, mais finalement je vais faire l'impasse.
10  0 
Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 10/12/2020 à 16:22
Le régulateur allemand de la concurrence examine la décision de Facebook qui oblige les propriétaires de casques Oculus
à disposer d'un compte Facebook pour pouvoir profiter de leur appareil

En août, Oculus a annoncé des mises à jour sur la façon dont les gens se connectent à ses appareils tout en conservant leur profil VR :
  • À partir d'octobre 2020 :
    • Toute personne utilisant un appareil Oculus pour la première fois devra se connecter avec un compte Facebook.
    • Si vous êtes un utilisateur existant et que vous possédez déjà un compte Oculus, vous aurez la possibilité de vous connecter avec Facebook et de fusionner vos comptes Oculus et Facebook.
    • Si vous êtes un utilisateur existant et que vous choisissez de ne pas fusionner vos comptes, vous pouvez continuer à utiliser votre compte Oculus pendant deux ans.

  • À partir de janvier 2023 :
    • Nous mettrons fin au support des comptes Oculus.
    • Si vous choisissez de ne pas fusionner vos comptes à ce moment-là, vous pouvez continuer à utiliser votre appareil, mais toutes les fonctionnalités nécessiteront un compte Facebook.
    • Nous prendrons des mesures pour vous permettre de continuer à utiliser le contenu que vous avez acheté, même si certains jeux et applications peuvent ne plus fonctionner. Cela peut être dû au fait qu'ils nécessitent un compte Facebook ou au fait qu'un développeur a choisi de ne plus prendre en charge l'application ou le jeu que vous avez acheté.


Oculus a prévenu :

« Après le 1er janvier 2023, nous mettrons fin au support des comptes Oculus. Si vous choisissez de ne pas fusionner vos comptes à ce moment-là, vous pouvez continuer à utiliser votre appareil, mais toutes les fonctionnalités nécessiteront un compte Facebook. Nous prendrons des mesures pour vous permettre de continuer à utiliser le contenu que vous avez acheté, bien que nous nous attendions à ce que certains jeux et applications ne fonctionnent plus. Cela peut être dû au fait qu'ils incluent des fonctionnalités nécessitant un compte Facebook ou au fait qu'un développeur a choisi de ne plus prendre en charge l'application ou le jeu que vous avez acheté. Tous les futurs appareils Oculus inédits nécessiteront un compte Facebook, même si vous avez déjà un compte Oculus ».

Les utilisateurs d'Oculus, déjà furieux à cause du fait que Facebook les oblige à disposer d'un compte Facebook pour profiter de leurs casques Oculus, ont été avertis qu'ils pourraient perdre tous leurs achats Oculus et les informations de leur compte à l'avenir s'ils supprimaient leur profil sur le réseau social.

S'ils ne s'en tiennent pas à ces règles, les applications installées sur les casques pourraient ne plus fonctionner comme prévu : « Supprimer votre compte Facebook va également supprimer vos informations Oculus. Ceci inclut les applications que vous avez achetées et vos réalisations », pouvait-on lire sur une capture d'écran de ce que Facebook a déclaré par rapport aux nouvelles conditions générales d'utilisation d'Oculus.


Le régulateur allemand de la concurrence lance son enquête

Le régulateur antitrust allemand a lancé une enquête visant à déterminer si Facebook abuse de sa position lorsque le réseau social impose de disposer d'un compte Facebook pour pouvoir profiter de son casque Oculus.

« À l'avenir, l'utilisation des nouveaux casques Oculus va nécessiter que l'utilisateur dispose également d'un compte Facebook. Lier ainsi les produits de réalité virtuelle et le réseau social du groupe pourrait constituer un abus de position dominante de la part de Facebook », a déclaré jeudi le président du bureau fédéral des cartels, Andreas Mundt, dans un communiqué.

Notons que la situation a d'ailleurs déclenché des appels au jailbreak de l'Oculus Quest 2 (un moyen de libérer l'appareil des exigences du compte Facebook et d'autres restrictions logicielles) quelques jours après la sortie du casque.

Fin octobre, le premier jailbreak du casque semblait être opérationnel. En effet, à la même période, XRSI, une organisation à but non lucratif promouvant la confidentialité et la sécurité dans l'espace XR, a affirmé avoir vérifié une méthode de jailbreak Quest 2 qui permet un contrôle total de l'appareil et peut ignorer l'exigence de compte Facebook. Voici la déclaration complète de Kavya Pearlman, le fondateur de XRSI, via le blog du groupe, Ready Hacker 1 :

« Un chercheur de la communauté XR a obtenu un accès racine à Oculus Quest 2 et est capable de contourner la connexion Facebook. Les propres chercheurs de XRSI ont validé ce jailbreak et travaillent actuellement à recueillir des assurances pour protéger les personnes qui ont découvert ces méthodes de jailbreak. Nous avons également appris qu'il existe d'autres chercheurs qui ont obtenu un accès similaire et ne savent pas comment procéder sans politiques claires sur le droit de réparer. Si vous faites partie de ces chercheurs, nous vous invitons à nous contacter et à partager les détails de manière sécurisée ».


Sur le même billet, il est rappelé au propos du Droit à la réparation ceci : « Achèteriez-vous un appareil, sachant que si vous avez fait quelque chose pour mieux comprendre la fonctionnalité et enquêter sur ses défauts, il deviendra inutile ? Bien que des options existent pour réparer l'appareil, peut-être même par le biais du bricolage, les conditions du fabricant stipulent que vous n'êtes pas autorisé à le réparer, le casser ou le bricoler. Ce qui pourrait être pire, c'est si le fabricant avait le droit de vous mettre en prison ou de vous réprimander d'une autre manière pour avoir tenté de réparer votre propre appareil, quelle qu'en soit la raison. C'est la prémisse du "droit à la réparation", une législation du gouvernement américain qui vise à permettre aux consommateurs de réparer et de modifier leurs propres appareils électroniques grand public, alors que le fabricant de ces appareils exige que le consommateur n'utilise que les services proposés ».

Quelques jours après le lancement de l'Oculus Quest 2, Robert Long, un développeur WebXR chez Mozilla, a offert 10 000 $ de son propre argent à toute personne capable de libérer Quest 2 des services Facebook. Peu de temps après, le fondateur d'Oculus, Palmer Luckey, a promis d'égaler la générosité de Long, qui a gagné le soutien de quelques autres voix de la communauté.

Long a déclaré que « l’expertise juridique et de sécurité de XRSI a été cruciale pour faire avancer cet effort ». Il avait initialement prévu de lancer un financement participatif afin que la prime soit encore plus grande pour le jailbreak, mais il semble qu'il a été devancé sur le sujet. Néanmoins, il a affirmé qu'il a l'intention de tenir son offre et encourage les personnes qui ont offert un soutien correspondant : « Je suis toujours déterminé à verser ma prime et j'espère que les membres de la communauté le feront aussi lorsque nous aurons compris l'enjeu de la situation », a déclaré Long.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Facebook abuse-t-il de sa position lorsqu'il exige que les utilisateurs de casques Oculus disposent d'un compte Facebook pour pouvoir en profiter ou cette affaire relève-t-elle d'un autre domaine que l'antitrust ?
9  0 
Avatar de shenron666
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/06/2021 à 10:49
Occulus est mort depuis son rachat par fb
j'envisageait peu avant le rachat d'acquérir un casque chez eux
le rachat m'a refroidit et je constate aujourd'hui que j'ai bien fait de tempérer

et ça ne va aller qu'en empirant
7  0 
Avatar de JP CASSOU
Membre averti https://www.developpez.com
Le 10/12/2020 à 23:34
Voici ce que j'ai répondu lors d'un oral de concours à la question "Que pensez vous de l'IoT ?"
Ma réponse en quelques mots: 'Une façon de commercialiser du matériel en location vendu au prix de la pleine propriété"
6  0 
Avatar de Bill Fassinou
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 23/06/2021 à 17:13
Blaston, le premier partenaire publicitaire d'Oculus de Facebook, bat en retraite
après que les joueurs ont manifesté leur mécontentement

Facebook Inc. a suscité un tollé de commentaires négatifs la semaine dernière lorsqu'il a annoncé son intention de diffuser des publicités dans les applications Oculus Quest, en s'appuyant sur les données du profil Facebook des utilisateurs. Les premières publicités étaient prévues pour être diffusées dans la franchise "Blaston", un jeu de tir futuriste développé par le studio suédois Resolution Games. Cependant, ce dernier a annoncé lundi qu'il se retirait de cette expérience. La société a fait marche arrière après que les joueurs l'ont critiqué négativement et ont demandé à être remboursés s'ils doivent être envahis par de la publicité malgré leur abonnement payant.

Blaston ne diffusera plus les publicités Oculus VR

Après que l'idée de Facebook de diffuser des publicités dans WhatsApp a rencontré une forte opposition il y a quelques années, l'entreprise est revenue avec l'idée de diffuser des publicités sur la plateforme Oculus. Selon un porte-parole de Facebook, les sociétés (ou les développeurs) de jeux gagneront une partie des revenus générés par la publicité, mais il n'a pas divulgué leur part. Cette annonce intervient quelques mois après que Facebook a déclaré qu'il était désormais obligatoire d'avoir un compte Facebook pour utiliser un casque Oculus, une initiative qui avait déjà été très mal accueillie par les utilisateurs à l'époque.



Lors de son annonce la semaine dernière, Facebook a averti les utilisateurs qui créent des comptes Facebook "fantômes" dans le seul but d'activer les fonctionnalités VR d'Oculus qu'ils pourraient être pénalisés. Le premier partenaire présenté par Facebook pour accueillir les publicités d'Oculus VR est le suédois Resolution Games et elles seront diffusées dans le jeu Blaston. Cela dit, si l'idée d'être assailli de publicités dans un jeu est déjà assez mauvaise, le fait que les joueurs soient assaillis dans un jeu pour lequel ils ont déjà payé a suffi à mettre certains joueurs hors d'eux. Les commentaires négatifs ont fusé de partout.

Presque immédiatement après l'annonce par Facebook de son intention de "submerger" les utilisateurs de Blaston de publicités, la page du jeu sur la boutique Oculus a été assaillie de critiques à une étoile. « Si nous étions d'accord avec les publicités, nous jouerions à certains des milliers de jeux gratuits financés par des publicités au lieu d'acheter ce que nous pensons être un produit haut de gamme. Supprimez les publicités ou rendez-nous notre argent », a écrit un critique. « Pourquoi diable vais-je voir des publicités pour un jeu que j'ai payé au prix fort sur un casque que j'ai payé au prix fort ? », a demandé un autre.

« Sont-ils VRAIMENT à ce point à court d'argent qu'ils doivent nous soutirer chaque centime ? », a continué ce dernier. Ces commentaires ont poussé le développeur à faire marche arrière. « Après avoir écouté les commentaires des joueurs, nous réalisons que Blaston n'est pas le mieux adapté à ce type de test publicitaire. Par conséquent, nous ne prévoyons plus de mettre en œuvre ce test », a écrit la société sur Twitter lundi après-midi. Néanmoins, Resolution Games a annoncé quelques heures plus tard qu'elle prévoyait de déployer un "test temporaire" des publicités d'Oculus dans un autre de ses jeux, un titre de pêche gratuit appelé Bait.

Pour le moment, Facebook n'a pas donné de détails sur ce à quoi ressembleront les publicités dans l'environnement Oculus. Beaucoup craignent toutefois que ces publicités soient aussi dangereuses pour la vie privée que la myriade d'autres produits publicitaires de Facebook. Dans un billet de blogue publié par Facebook pour annoncer les premiers essais de publicité VR, la société a promis qu'elle ne siphonnerait qu'un minimum de données à partir de toutes les publicités diffusées sur la plateforme Oculus ; des données comme le fait que vous ayez cliqué sur une publicité ou choisi de la fermer, par exemple.

Le billet promettait que certaines données de l'appareil – comme vos mouvements, tout son capté par votre microphone, ou votre taille, votre poids et les données sur votre sexe que vous fournissez – ne seraient pas utilisées pour le ciblage publicitaire. Alors, peut-on vraiment croire ce que Facebook dit ?

Oculus est devenu peu à peu un espace publicitaire

Facebook Inc. a acquis WhatsApp et Oculus VR en 2014, le premier en février et le second quelques mois après. Dans le cas de WhatsApp, il avait promis de continuer à développer l'application indépendamment de son réseau social principal Facebook, garantir la vie privée et la confidentialité des utilisateurs et enfin, de ne pas en faire une plateforme de publicité. Mais au fil des ans, Facebook a rompu ces promesses l'un après l'autre. Seulement 18 mois après le rachat, Facebook a poussé WhatsApp à modifier ses conditions de service pour donner au réseau social l'accès aux numéros de téléphone des utilisateurs.

Il a également eu accès à des données telles que les appareils et systèmes d'exploitation utilisés par les utilisateurs. Selon plusieurs rapports, Facebook prévoyait à l'époque de diffuser des publicités dans WhatsApp, mais a plus tard abandonné le projet. Toutefois, les données auxquelles il avait accès désormais pourraient lui permettre de créer des profils spécifiques à l'utilisateur pouvant être diffusés sur Facebook et Instagram. Ces profils pourraient ensuite être utilisés pour le ciblage publicitaire ou l'exploration de données Facebook. La société semblait chercher un moyen de rentabiliser son investissement de 16 milliards de dollars dans WhatsApp.

Ces actions, contraires aux règles initiales de l'application, ont conduit Jan Koum, cofondateur de WhatsApp, a quitté Facebook en avril 2018. L'on estime en effet que les accrochages entre Zuckerberg et lui au sujet de la façon de traiter les données de WhatsApp devenaient fréquents. Quelques mois plus tard, c'était au tour de Brian Acton, le deuxième cofondateur de WhatsApp, de quitter Facebook. Les deux ont ensuite mené des campagnes pour inciter les gens à abandonner Facebook et ses réseaux en vue de protéger leur vie privée. Ils ont aussi soutenu à partir de 2019 les actions qui appellent au démantèlement de Facebook.

Les efforts permanents de Facebook visant à transformer toutes ses propriétés en des espaces publicitaires ne se sont pas réduits avec le temps. L'entreprise a forcé cette année le partage de données entre WhatsApp et Facebook malgré l'opposition des utilisateurs et de certains régulateurs étatiques. Avant cela, la société a obligé en août 2020 les utilisateurs de casque Oculus à créer un compte Facebook au risque de voir leur appareil inutilisable. Notons que, comme dans le cas de WhatsApp, Facebook avait promis qu'il ne partagerait pas les données d'Oculus VR avec Facebook et qu'il n'utiliserait pas les données Oculus VR à des fins publicitaires.

Mais l'entreprise a fait exactement le contraire dès décembre 2009. Si la tension que cela a suscitée semblait s'être calmée, Facebook a rajouté une couche dernièrement lorsqu'il a annoncé qu'il allait désormais diffuser des publicités dans les applications Oculus Quest. Les actions successives de Facebook lui ont permis de faire d'Oculus VR une plateforme pouvant également accueillir des publicités. Si cette initiative a mis en rogne la communauté des joueurs, cela ne semble pas pour l'instant intéresser les régulateurs aux États-Unis ni dans l'Union européenne. L'on se demande quelle sera la prochaine étape du plan de l'entreprise.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la décision de Resolution Games de retirer Blaston ?
Que pensez-vous des promesses non tenues de Facebook ?
Que pensez-vous de l'idée de diffuser des publicités sur la plateforme Oculus ?

Voir aussi

Facebook va commencer à diffuser des publicités dans les applications Oculus Quest, les informations de votre profil Facebook et bien d'autres seront utilisées

L'utilisation d'un compte Facebook sera obligatoire dès octobre 2020 pour pouvoir se servir d'un casque Oculus

Facebook va désormais utiliser les données Oculus VR à des fins publicitaires et pour apporter des fonctions « sociales » à la plateforme de réalité virtuelle

Facebook annonce le rachat d'Oculus VR pour 2 milliards de dollars, un spécialiste dans la technologie de la réalité virtuelle immersive

Jan Koum, le cofondateur de WhatsApp, annonce son départ de Facebook, après un énième accrochage au sujet de la façon de traiter les données
6  0 
Avatar de emilie77
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 17/06/2021 à 11:34
J'imagine un monitor pour pc chez FB... pendant que tu codes ils vont te passer de la pub!!
5  0 
Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/04/2021 à 10:25
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Que pensez-vous de ces 500 dollars supplémentaires ? Seriez-vous disposé à les payer pour ne pas être obligé de passer par un compte Facebook ?
Vu comme Facebook se préoccupe des fuites de données (on parle quand même d'une boîte qui se demande comment habituer le public à ne plus s'intéresser aux fuites massives de données), le mieux c'est de ne pas acheter d'Oculus du tout. Et là ils le braderont peut-être en enlevant toutes leurs restrictions.

500$ de plus, il ne faut pas pousser, non plus.

Tiens d'ailleurs, en France, je me demande si ça tombe sous le coup de la vente liée?
4  0 
Avatar de wantedx
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 05/11/2020 à 8:15
Je voudrai apporter mon témoignage :

J'ai acheter une Quest 1 il y a un an et je n'avais pas besoin de me connecter à un compte Facebook.
J'ai fais un dizaine d'achats sur le store et aujourd'hui il ne me reste plus aucun jeu sur mon compte !
Je m'explique : il y a une semaine en rallumant mon casque mon compte était inaccessible, une fenêtre me demandant de jumeler mon compte à Facebook;
Mais malheureusement impossible de le faire !
Pour pouvoir vous connecter et débloquer votre casque il faut le réinitialiser au paramètre d'usine et donc effacer tout vos jeux !
Une fois réinitialisé vous pouvez de nouveau accéder à votre tableau de bord mais votre compte est considéré comme nouveau et ce même si vous n'avez pas changé d'adresse mail !
Je les ai contacté et leur ai envoyé mes factures de jeux mais je n'ai toujours rien récupéré !
On me balade en me disant qu'il y a trop de demande et qu'il faut patienter ou bien qu'il y a deux comptes séparés alors qu'il n'y en a qu'un !
Bref ! Le service client est nul et non professionnel !
Si vous achetez une quest et que vous perdez votre compte Facebook vous aurez tout perdu !
Faites gaffe et évitez ce casque au maximum.
3  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/04/2021 à 10:31
J'étais très content en lisant l'article jusqu'à ce que j'arrive à la mention "de plus".
Le casque m’intéresse beaucoup, et j'étais tout à fait près à le payer 40% plus cher pour avoir quelque chose de complètement autonome. Mais un prix quasiment triplé, c'est juste du foutage de gueule.
2  0