Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les éditeurs de jeux utilisent l'IA pour développer des personnages de jeux plus réalistes
Sans utiliser de codage ou d'animation conventionnels

Le , par Bill Fassinou

126PARTAGES

3  0 
Dans un travail qui sera présenté en juillet prochain à Siggraph 2020, une conférence d'infographie, une équipe d'Electronic Arts (l'un des principaux développeurs et producteurs mondiaux de jeux vidéo, la société derrière FIFA , Madden et d'autres jeux populaires) et de l'Université de la Colombie-Britannique à Vancouver, montrent que l'apprentissage par renforcement peut créer un joueur de football contrôlable qui se déplace de manière réaliste sans utiliser de codage ou d'animation conventionnels.

Pour créer le personnage, l'équipe a d'abord formé un modèle d'apprentissage automatique pour identifier et reproduire des modèles statistiques dans les données de capture de mouvement. Ils ont ensuite utilisé l'apprentissage par renforcement pour entraîner un autre modèle à reproduire un mouvement réaliste avec un objectif spécifique, comme courir vers une balle dans le jeu. Surtout, cela produit des animations introuvables dans les données de capture de mouvement d'origine. En d'autres termes, le programme apprend comment un joueur de football se déplace et peut ensuite animer le personnage en faisant du jogging, du sprint et du sautillement.


« Les résultats sont très, très prometteurs », explique Fabio Zinno, ingénieur logiciel senior chez Electronic Arts. Traditionnellement, les personnages des jeux vidéo et leurs actions sont créés manuellement. Les jeux de sport, tels que la FIFA par exemple utilisent la capture de mouvement, une technique qui consiste à suivre une personne réelle en utilisant souvent des marqueurs sur son visage ou son corps, pour rendre des actions plus réalistes chez les personnages humains. Mais les possibilités sont limitées par les actions qui ont été enregistrées, et du code doit encore être écrit pour animer le personnage.

En automatisant le processus d'animation, ainsi que d'autres éléments de conception et de développement de jeux, l'IA pourrait permettre aux entreprises de jeux d'économiser des millions de dollars tout en rendant les jeux plus réalistes et efficaces, de sorte qu'un jeu complexe puisse s'exécuter sur un smartphone, par exemple. « Je peux certainement voir que cette technologie est utile de différentes manières », explique Julian Togelius, professeur à l'université de New York et cofondateur de Modl.ai, une entreprise qui fabrique des outils d'IA pour les jeux.

Il ajoute que le projet d'apprentissage par renforcement fait partie d'une vague de méthodes automatisées ou de « génération procédurale » qui transformeront la façon dont le contenu du jeu est créé. L'IA pourrait générer du contenu pour d'autres genres, notamment des jeux d'action et de jeux de rôle. L’IA a le potentiel de générer de simples jeux vidéo à partir de zéro. Vendredi, des chercheurs de l'Université de Toronto, du MIT et de Nvidia , qui fabriquent des puces de jeu, ont révélé un moteur d'IA qui a appris à recréer le jeu classique Pac-Man sans aucun code d'origine.

Michiel van de Panne, professeur à l'Université de la Colombie-Britannique, qui participe au projet d'EA, dit que la prochaine étape consiste à utiliser l'apprentissage par renforcement pour former des personnages de jeux vidéo non humains dans des environnements physiquement réalistes. Mais il reconnaît qu'il sera plus difficile de former des algorithmes pour créer une animation entièrement nouvelle à partir de zéro, car il est difficile de quantifier ce que les joueurs trouveront attrayant.

Source : Résultat de l'étude

Et vous ?

Que pensez-vous cette étude ?
L'IA est-elle l'avenir du développement de jeux vidéo ?

Voir aussi

Electronic Arts publiera les fichiers TiberianDawn.dll et RedAlert.dll ainsi que leur code source respectif sous licence GPL version 3.0, les moddeurs pourront créer des logiques de gameplay

Electronic Arts a payé le célèbre gamer Tyler Blevins à hauteur de 1 million de dollars US pour promouvoir son jeu Apex Legends

Loot box : Electronic Arts est dans le viseur de la justice en Belgique la société refuse toujours de se conformer à la réglementation belge

Electronic Arts bannit les joueurs Linux de Battlefield V, FairFight, le moteur anti-triche de Battlefield V considérerait désormais DXVK comme du piratage ou de la tricherie

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de onilink_
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 01/06/2020 à 0:20
La compétence c'est aussi savoir utiliser des outils correctement... donc bon quoi qu'il arrive, IA ou non, il faudra toujours des gens compétents dans des domaines spécifiques pour faire le taf.

Et bon, tu demanderas à n'importe qui, même si on est d'accord le technique low level est de plus en plus "caché", personne ne se plains des abstractions haut niveau... au contraire.
Que ce soit les développeurs ou les artistes, avoir un outil qui fait le taf de manière plus simple (et pas forcement plus conne, je précise) c'est toujours mieux.

Sinon tout le monde programmerais encore en assembleur à l'heure actuelle. Le motion capture n'existerais pas, le photogrammétrie non plus...
0  0 
Avatar de Madmac
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/05/2020 à 9:59
EA va réussir à produire des dialogues encore plus insipides. Mais pour ma part, je continuer à suivre le conseil de leur ex-président: "Si vous ne l'aimez, ne l'achetez pas!". Cette industrie, le triple A, est pourrie jusqu'à la moelle. Les gens qui fabriquent du concret dans ces boîtes sont traités comme des mouchoirs en papier. Alors que les divisions administratives grossissent comme des tumeurs cancéreuses.

Et dire que beaucoup de programmeurs ont débuter leur carrière à un jeune âge par amour pour le jeu vidéo. Avec un contexte aussi sombre, les gens compétents risquent de devenir de plus en plus rares, dans le futur.
0  1