Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'Association américaine de psychologie met en garde contre le fait de lier jeux vidéo violents et violence létale dans le monde réel
Car pas assez de preuves scientifiques

Le , par Patrick Ruiz

21PARTAGES

8  0 
Les jeux vidéo représentent une forme extraordinaire de divertissement. C’est d’ailleurs pourquoi des jeux comme Minercraft et Grand Theft Auto V se sont écoulés à plusieurs millions d’exemplaires (100 millions et 65 millions de façon respective). Les jeux vidéo mettent en scène une variété de concepts et d’expériences et pour cette raison, les chercheurs ont toujours investigué quant à savoir si l’exposition aux jeux vidéo violents peut amener des tiers à exhiber des comportements violents (voire même du type à donner la mort) dans la société. Après plus de 20 ans d’études, le débat est toujours d’actualité.

Il y a deux ans, lors d'une réunion à la Maison-Blanche avec des législateurs sur le thème de la sécurité dans le milieu scolaire, le président américain Donald Trump a estimé que les jeux vidéo violents et les films du même genre sont responsables de la violence dans le milieu scolaire. « Nous devons faire quelque chose à propos de ce que les enfants voient et la manière dont ils le voient », avait-il déclaré avant d’ajouter : « j'entends de plus en plus de gens dire que le niveau de violence sur les jeux vidéo façonne de plus en plus la pensée des jeunes gens. »

Une récente publication de l’Association américaine de psychologie va dans le même sens que Donald Trump. Elle cite un certain nombre d’études qui mettent en avant le fait qu’il y a un lien entre l’exposition de tiers aux jeux vidéo violents et le fait pour ceux-ci d’afficher des comportements violents du type insultes, menaces, coups et autres formes d’agressions verbales et physiques. En sus, les études dont il est fait mention établissent un lien entre l'utilisation des jeux et la diminution du comportement prosocial, de l'empathie et de l'engagement moral chez les enfants, ce, même si elle prévient quant à ceci qu’il n’y a pas assez de preuves scientifiques pour ce qui est des moins de 10 ans.

Sur la base de tels éléments, il n’y a qu’un pas pour lier l’exposition aux jeux vidéo et des phénomènes comme les fusillades de masse dans les écoles. C’est en tout cas ce qu’a toujours été le positionnement de Donald Trump sur la question, mais dans sa dernière publication, l’Association américaine de psychologie se veut claire : il n’y a pas assez de preuves scientifiques du lien entre exposition aux jeux vidéo violents et violence létale dans le monde réel.

« La résolution suivante ne doit pas être mal interprétée ou mal utilisée en attribuant la violence, comme les fusillades de masse, à l'utilisation de jeux vidéo violents. La violence est un problème social complexe qui découle probablement de nombreux facteurs qui méritent l'attention des chercheurs, des décideurs politiques et du public. Attribuer la violence [létale] aux jeux vidéo violents n'est pas scientifiquement fondé et détourne l'attention d'autres facteurs », insiste l’Association américaine de psychologie (APA). En fait, l’APA se veut cohérente avec une précédente résolution (publiée en 2015) dans laquelle elle indique qu’il y a un lien entre exposition aux jeux vidéo violents et augmentation de l’agressivité des joueurs.


Seulement, l’établissement du lien entre exposition aux jeux vidéo violents et violence létale dans la société découle de l’utilisation interchangeable des termes agression et violence par la presse et certaines études. D’après l’Association américaine de psychologie, c’est ce manque de précision dans la terminologie employée dans les études qui est la source de tous les débats de ces dernières années.

« Toute violence, y compris la violence létale, est une agression, mais toute agression n'est pas une violence », précise donc l’APA dans sa dernière publication. En d’autres termes, les insultes, les menaces, les coups, etc. sont des comportements non pas violents, mais agressifs que les joueurs sont susceptibles de développer.

« La recherche démontre une relation constante entre l'utilisation violente des jeux vidéo et l'augmentation des comportements agressifs, des schémas cognitifs d'agressivité et la diminution du comportement prosocial, de l'empathie et de la sensibilité à l'agression », écrit l’APA.

Source : APA

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Peut-on dissocier agressivité et violence comme le suggère l’APA ?
L’existence d’un lien entre exposition aux jeux vidéo et augmentation de l’agressivité des joueurs ne donne-t-elle pas raison à des acteurs comme Trump ?

Voir aussi :

Aucun lien entre les jeux vidéo violents et l'augmentation de l'agressivité chez les adolescents, selon des chercheurs de l'Université d'Oxford
Jouer à des jeux vidéo violents de façon quotidienne n'entraîne aucun changement de comportement, conclut une nouvelle étude
Un gamer vaincu déclenche une fusillade lors d'un tournoi, laisse des personnes sur le carreau et relance le débat sur la dangerosité des jeux vidéo

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de walfrat
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 06/03/2020 à 9:01
La recherche démontre une relation constante entre l'utilisation violente des jeux vidéo et l'augmentation des comportements agressifs, des schémas cognitifs d'agressivité et la diminution du comportement prosocial, de l'empathie et de la sensibilité à l'agression


J'imagine que les mots choisis le sont pour une bonne raison (en espérant que ce ne soit pas une mauvaise retranscription).

Sauf erreur de ma part, le fait que le mot choisi soit "relation" et pas "cause/conséquence/lien de cause à effet" n'est pas anodin.

Par exemple : les jeux violents sont un très bon défouloir, donc des personnes qui sont effectivement agressifs dans leur vie, pour d'autres raisons, peuvent y jouer pour se défouler, il y a donc un lien, mais pas plus.
4  0 
Avatar de MRSizok
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 06/03/2020 à 9:33
+1 Walfrat!

C'est l'histoire de l'outils qui se change en arme. C'est pas l'outil qui rend dangereux. Mais, la manière dont les gens voyent l'outil. C'est propre au psyché de la personne. C'est comme les allusions sexuel. Un enfant en bas âge, encore innocent, ne comprendra pas.
1  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/03/2020 à 10:24
Citation Envoyé par walfrat Voir le message
J'imagine que les mots choisis le sont pour une bonne raison (en espérant que ce ne soit pas une mauvaise retranscription).

Sauf erreur de ma part, le fait que le mot choisi soit "relation" et pas "cause/conséquence/lien de cause à effet" n'est pas anodin.

Par exemple : les jeux violents sont un très bon défouloir, donc des personnes qui sont effectivement agressifs dans leur vie, pour d'autres raisons, peuvent y jouer pour se défouler, il y a donc un lien, mais pas plus.
Oui, Corrélation n'est pas causalité
0  0 
Avatar de L33tige
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 06/03/2020 à 16:00
Heureusement qu'on avait pas juste à regarder des milliers d'année d'histoire sans jeux vidéos afin de se rendre compte qu'il y à toujours eu de la violence ?
0  0 
Avatar de fodger
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 06/03/2020 à 17:31
Citation Envoyé par L33tige Voir le message
Heureusement qu'on avait pas juste à regarder des milliers d'année d'histoire sans jeux vidéos afin de se rendre compte qu'il y à toujours eu de la violence ?
On parle ici en particulier de la société américaine, il y a donc une grosse dimension culturelle (ils ont un vrai souci avec les armes), voir une petite intervention en catimini de la NRA (sont capables) ...
0  0