Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google Stadia : le jeu vidéo en nuage devient réalité
Mais certaines caractéristiques promises par l'entreprise ne sont pas encore disponibles

Le , par Bill Fassinou

7PARTAGES

6  0 
Ce mardi 19 novembre 2019 représente la date de lancement officiel de Google Stadia. Environ huit mois après l’avoir annoncé à la conférence GDC de cette année, Google propose finalement une première version de Stadia, mais il s’agirait d’une version bêta. Cette bêta du service de cloud gaming de la firme de Mountain View est disponible sur PC, sur TV, et également sur smartphone. Les premières impressions parues dès ce lundi indiquent qu’on serait encore bien loin de la révolution annoncée par Google, mais que le service vaut le coup d’être essayé.

Google Stadia est le nouveau service de jeu en nuage de la firme qui vous permettra de jouer à des jeux sur les serveurs de Google depuis chez vous à partir d’appareils compatibles tels que les smartphones, tablettes, ordinateurs de bureau, ordinateurs portables, téléviseurs et autres. Google a promis que les serveurs Stadia sont capables de fournir 4K, 60 images par seconde de performance, afin de vous fournir une expérience de jeux en continu. Certains confrères ont pu essayer Stadia en avant-première avant son lancement officiel aujourd’hui et partagent leurs impressions.

La majorité des avis indiquent que Google Stadia est encore en version bêta et que la firme a encore énormément de travail à faire si elle entend réellement remplacer la console de jeu comme mentionné en mars dernier la conférence GDC. « En fin de compte, le seul avantage réel du système est l’absence d’une boîte sous le téléviseur. Si votre sens de la décoration d’intérieur est plus important que le choix du jeu, le prix, le jeu hors-ligne ou la taille de la communauté, allez-y. Dans le cas contraire, achetez une console de salon », a écrit The Guardian.

Pour le lancer, Google a mis à disposition des plus impatients un pack « Founder’s Edition » en précommande, contenant un Chromecast Ultra et une manette dédiée, capable de se connecter directement aux serveurs de jeu via Wi-Fi. Le lancement est très simple puisqu’il vous suffit de configurer le Chromecast Ultra, puis d’allumer la manette pour la configurer à son tour. Le tout est très simple à faire et ne prend que quelques minutes. Selon les avis sur Google Stadia, le service fonctionne correctement, mais est une bêta loin de ce que Google avait promis.


Le Chromecast Ultra n'est pas nouveau. C'est un stick (bâton) de streaming assez solide en soi que vous devez utiliser pour que Stadia puisse être diffusé sur votre téléviseur. En fait, vous devez utiliser celui qui est dans la boîte, puisqu'il utilise un micrologiciel spécial. Google a indiqué qu’une mise à jour du logiciel est à venir pour le reste. Les déclencheurs seraient agréables, les boutons cliquent et ne collent pas, et il ne gaspille pas de ressources en gadgets tels que la sensibilité au mouvement ou un énorme touchpad.

Outre les boutons de jeu standards, la caractéristique notable du contrôleur est qu’il se distingue par une paire offrant une intégration étroite avec les autres services de Google : un qui lance Google Assistant, et un autre qui peut être configuré pour partager instantanément un flux en direct sur YouTube. Cependant, il semblerait qu'aucune de ces caractéristiques promises par l'entreprise n'est encore disponible. Google a indiqué qu'une mise à jour du logiciel devrait permettre à ces services d’être disponibles très prochainement.

Certains estiment que reconfigurer le Chromecast Ultra sur un autre réseau n’est pas bien compliqué, mais reconnecter la manette sur un autre Wi-Fi n’est pas toujours une partie de plaisir et les indications fournies par Google sont loin d’être limpides. C’est un détail, mais pour un service qui se veut plug and play et grand public, ce n’est sûrement pas le meilleur cas de figure. Actuellement, dans la catégorie des smartphones, seul le Google Pixel prend en charge Stadia.

En effet, au lancement, Stadia prend en charge trois façons de jouer : vous pouvez physiquement brancher le contrôleur sur un PC ou un Mac et charger le site Web Stadia ; physiquement brancher le contrôleur sur un téléphone Pixel, et jouer sur l'application ; ou vous connecter sans fil à un Chromecast et jouer sur une TV. Mais les exigences en matière de connectivité sont suffisamment strictes pour qu'il soit difficile d'imaginer qu'il puisse être utilisé à l'extérieur de votre domicile. L’interface TV de Google Stadia serait incomplète et ne propose pas de magasin de jeux.

Ainsi, si vous devez acheter des jeux, il faut donc passer par votre smartphone. Toutefois, même si le streaming de jeu n’est disponible pour le moment que sur les Pixels, n’importe quel smartphone peut accéder à l’application pour gérer son profil, accéder à la boutique ou lancer des jeux sur un Chromecast. De la manière dont il est conçu, tous ont reconnu que Google a réussi son pari avec Stadia. Selon The Guardian, le défi le plus important auquel Google doit faire face, mettre le streaming de jeux vidéo sur un pied d'égalité que le jeu en local, a été relevé avec brio.

D’un autre côté, les critiques estiment tous que pour le reste, l'approche de l'entreprise est déconcertante. Certains aspects suggèrent un lancement précipité, l'entreprise étant trop à l'aise dans sa capacité à pousser les mises à jour logicielles en aval, ne comprenant pas l'importance d'offrir aux premiers utilisateurs, les fans les plus engagés et les plus désireux, quelque chose pour leur fidélité.

Avec seulement 22 jeux prévus pour le lancement, Google Stadia est encore loin de pouvoir égaler ses concurrents. Selon les critiques, même xCloud, encore en bêta, affiche par exemple une cinquantaine de jeux. Ajoutez à cela l’épée de Damoclès qui pèse au-dessus de la tête du service en raison de la fâcheuse habitude de Google à fermer ses services pas assez rentables et cela laisse encore un peu perplexe. De même, ce qui donne encore plus un goût d’inachevé, ce sont toutes les petites fonctionnalités attendues qui manquent encore à l’appel.

Au stade actuel, il est impossible de connecter sa manette sans fil sur son smartphone, impossible de jouer en 4G et impossible de jouer sur un autre appareil Android qu’un Pixel. « Le streaming est une merveille technique, mais s'il n'apporte pas d'avantages de matériels, à quoi bon ? », s’est interrogé The Guardian. C'est un peu moins cher qu'une console de salon, 119 £ pour l'édition Founders, comparé à une Xbox One S à partir de 200 £ ou une PS4 à 220 £.

D’autres critiques indiquent toutefois que le premier aperçu que Stadia laisse entrevoir est qu’il nous laisse confiants sur un point : le cloud gaming est le futur et remplacera aisément nos consoles. Peut-être pas nos PC les plus costauds, mais au moins nos vieilles machines de salon. Ils rappellent également que Stadia a un point fort que ses concurrents n'ont pas : si l'offre est aujourd'hui payante, une option gratuite sera également proposée à l'avenir. « Ne pas avoir besoin d’une console pour jouer à un jeu qui vous intéresse, sans frais autres que le jeu lui-même, c'est un sacré avantage ! », ont-ils conclu.


Les premiers tests montrent que le lag est très important

Source : The Guardian

Et vous ?

Avez-vous déjà essayé Google Stadia ? Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Google Stadia, le service de jeux vidéo en streaming, sera lancé le 19 novembre prochain dans plusieurs pays, outre les Etats-Unis

Stadia : l'offre de cloud gaming de Google sera lancée en novembre, elle nécessite le paiement de 129 € puis 10 €/mois pour le pack Fondateur

Google tente de rassurer les joueurs sur sa vision à long terme pour Stadia, sa plateforme de cloud gaming, qui sera lancée en novembre 2019

Google Stadia sera amputé de plusieurs fonctionnalités à son lancement prévu la semaine prochaine parmi lesquelles Stream Connect Game, Family Sharing, Google Assistant, State Share et bien d'autres

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de mattdef
Membre actif https://www.developpez.com
Le 19/11/2019 à 14:41
Google Stadia : le jeu vidéo en nuage devient réalité
Ah, encore un truc qui n'existait pas avant que XXXXXX ne décide de s'y mettre

ps : Placez n'importe quel GAFAM à la place des XXXXXX
7  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/11/2019 à 16:48
Citation Envoyé par mattdef Voir le message
Ah, encore un truc qui n'existait pas avant que XXXXXX ne décide de s'y mettre
C’est en partie vrai, mais il existe il existe bien une différence entre les service de jeu cloud actuels comme Shadow.
Le terme est particulièrement adapté pour Stadia car les jeux ont été techniquement adaptés pour être exécutes sur des serveurs Linux qui partagent leur ressources, là ou Shadow ne fournit qu'une machine dédiée accessible à distance.
1  0 
Avatar de mattdef
Membre actif https://www.developpez.com
Le 19/11/2019 à 17:30
Citation Envoyé par Sarénya Voir le message
Playstation Now sur PC existe depuis 3 ans. C'est Stadia avec les jeux PS2/3/4.
On peut ajouter GeForce Now aussi par exemple...
1  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 19/11/2019 à 15:32
Ces résultats et commentaires me confortent dans l'idée que c'est un lancement bâclé et en urgence...
Certes avec leurs moyens ils ont moins de chance de faire un flop que n'importe quel quidam, mais cela ne fait pas sérieux pour un sou...

Et on lit encore qu'il faut payer pour une beta qui n'était pas annoncée comme une beta au début.
Je connais quelques grognons qui vont pas être content de payer...
0  0 
Avatar de Sarénya
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 19/11/2019 à 17:04
Citation Envoyé par Uther Voir le message
C’est en partie vrai, mais il existe il existe bien une différence entre les service de jeu cloud actuels comme Shadow.
Playstation Now sur PC existe depuis 3 ans. C'est Stadia avec les jeux PS2/3/4.
0  0 
Avatar de darklinux
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 20/11/2019 à 0:13
Citation Envoyé par mattdef Voir le message
On peut ajouter GeForce Now aussi par exemple...
Solution à la fois négliger et oublier , car pas sexy
0  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/11/2019 à 14:57
Et bien, bien avant il y a eu Onlive et plus récemment Shadow, rien de nouveau sous le soleil.

J'ai fait pas mal de jeux PS3 / PS4 sur le PSnow, comme les jeux console sont de toute façon moches et difficiles à manier il n'y a rien qui m'a choqué plus que ça.
0  1