Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft, Nintendo et Sony vont exiger la divulgation des probabilités des loot box,
Plusieurs autres éditeurs membres de l'ESA feront de même

Le , par Stan Adkens

41PARTAGES

9  0 
Au cours des dernières années, les jeux vidéo sont devenus une source de distraction de prédilection à travers le monde entier, et les loot box qui sont présentes dans la plupart des jeux sont dévenues une source de revenus attrayante pour les développeurs. Mais ces boîtes à butin, qui offrent aux joueurs un moyen d'attraper des objets virtuels qui va servir dans le jeu, ont été une source de controverse ces dernières années. Parce que ces outils virtuels sont généralement randomisés et que les joueurs doivent très souvent payer de l’argent réel pour les avoir, ils ont été considérés comme une forme de jeu de hasard et ont attiré l’attention des autorités et des groupes de pression dans certains pays comme les Etats-Unis.

Toutefois, les trois principaux fabricants de consoles – Sony Interactive Entertainment, exploitant de la plateforme PlayStation, Microsoft, exploitant de Xbox et Windows, et Nintendo, exploitant de la plateforme de jeu Nintendo Switch – ont accepté d'exiger que les jeux avec des boîtes à butin payantes incluent les chances de gagner des objets aléatoires dans le jeu, a annoncé mercredi l'Entertainment Software Association (ESA) des États-Unis. L'annonce a été faite lors d'un panel de la FTC sur les boîtes à butin qui a eu lieu mercredi à Washington, DC.


Lors de l’atelier consacré à aux loot box dans les jeux vidéo, l'avocat en chef de l’association qui se consacre aux besoins commerciaux et de relations publiques des entreprises qui produisent des jeux vidéo, Michael Warnecke, a déclaré que les trois principaux fabricants de consoles s'y engageaient :

« Je suis heureux d'annoncer ce matin que Microsoft, Nintendo et Sony ont indiqué à l'ESA qu'ils s'engageaient à adopter de nouvelles politiques concernant l'utilisation de boîtes de butin payantes dans les jeux conçus pour leurs plateformes », a-t-il déclaré. « Plus précisément, cela s'appliquerait aux nouveaux jeux et aux mises à jour de jeux qui ajoutent des fonctions de loot box, et exigerait la divulgation de la rareté relative ou des probabilités d'obtenir des objets virtuels randomisés dans les jeux qui sont disponibles sur leurs plateformes ».

Certaines juridictions ont déjà complètement interdit ces récompenses aléatoires et d'autres se sont penchées sur la question. Aux Etats-Unis, la pression s’est intensifiée sur l'industrie du jeu vidéo depuis le mois de mai, lorsque le sénateur républicain Josh Hawley a proposé un projet de loi antiloot box. Cet engagement de divulgation des chances de gagner des objets aléatoires dans le jeu sur leur plateforme est une tentative d’apaiser les inquiétudes.

M. Warnecke a déclaré également, dans un billet de blog mercredi, qu'en plus des principaux fabricants de consoles, « de nombreux grands éditeurs de jeux vidéo » qui sont membres de l’association professionnelle qui représente l'industrie du jeu, vont « mettre en œuvre une approche similaire ». Ces éditeurs comprennent Activision Blizzard, BANDAI NAMCO Entertainment, Bethesda, Bungie, Electronic Arts, Microsoft, Nintendo, Sony Interactive Entertainment, Take-Two Interactive, Ubisoft, Warner Bros., Interactive Entertainment et Wizards of the Coast. Selon l’ESA, la divulgation s'appliquera à tous les nouveaux jeux et aux mises à jour des jeux qui ajoutent de tels achats dans le jeu et sera présentée d'une manière compréhensible et facilement accessible.

Dans son le billet de blog, l’ESA a écrit que les fabricants de consoles l’année prochaine pour ces changements, tandis que les autres éditeurs espèrent ajouter ces fonctionnalités « au plus tard fin 2020 ». Cette annonce intervient à un moment où l’industrie subit une pression croissante dans plusieurs pays depuis plusieurs mois.

C’est l’aboutissement d’une bataille de longue date

Plus tôt l’an dernier, des pays comme l’Angleterre ou la Nouvelle-Zélande ont initié des actions en justice pour combattre le système des loot box mis en place par certains éditeurs de jeux vidéo suite aux conclusions de plusieurs études commandées à ce sujet. Ces pays estimaient, en effet, que les loot box retrouvées sur des titres populaires comme FIFA 18 ou Overwatch peuvent être considérées comme des jeux d’argent ou de hasard et, qu’à ce titre, ils représentent un réel danger pour certains joueurs, notamment les plus jeunes.


En Belgique, la Commission des jeux de hasard du pays s’est appuyée sur les résultats d’une étude qui avait été commandée afin d’invalider ou de confirmer la thèse de ceux qui se plaignaient des loot box. Selon les observations de la commission, les objets gagnés dans ces jeux ont une valeur économique et les joueurs peuvent gagner de l’argent s’ils obtiennent un objet rare et décident de le revendre. Pratiques qui ne sont pas autorisées par la législation belge. En avril 2018, l’autorité de régulation belge a donc donné aux éditeurs de jeux concernés huit semaines pour se conformer à ses recommandations. Dans le cas échéant, ils s’exposeront à des amendes ou à l’interdiction de vente de leurs jeux.

En septembre 2018, à travers une déclaration conjointe, l'État de Washington et 15 pays d'Europe ont uni leurs forces pour lutter contre les jeux d'argent ou paris dans les jeux vidéo. Dans la déclaration qu'ils ont signée, ils expriment une inquiétude croissante concernant les « frontières floues entre les jeux d'argent et les autres formes de divertissement numérique telles que les jeux vidéo. » Ils ciblent notamment les paris de skins (skin gambling) et les loot box, et s'inquiètent surtout de l'utilisation de contenu lié aux jeux d'argent dans les jeux vidéo à la disposition des enfants.

Mais l’annonce de l’ESA de mercredi semble être l’aboutissement d’une bataille contre ces loot box dans les jeux vidéo. Par ailleurs, par le projet de loi visant à interdire la vente des loot box aux mineurs proposé par le sénateur républicain Josh David Hawley a obtenu rapidement l'appui des deux partis, ce qui n’est pas très courant dans des affaires similaires.

Selon M. Warnecke, cette nouvelle orientation vers la divulgation des cotes des boîtes à butin s'appuie sur les efforts précédents de l’ESRB, organisme autorégulé qui évalue les jeux vidéo, visant à ajouter une étiquette d'emballage aux jeux avec des achats internes et des « fonctions de contrôle des dépenses » existantes disponibles pour les parents sur les consoles principales et la plateforme d'EA. « Dans l'ensemble, cela constitue une approche globale pour s'assurer que les consommateurs obtiennent l'information dont ils ont besoin pour prendre des décisions d'achat éclairées lorsqu'il s'agit de boîtes à butin », a ajouté M. Warnecke.

Apple exige déjà la même divulgation des cotes dans ses jeux iOS App Store, depuis fin 2017. Google aussi à une exigence similaire pour les jeux sur Android's Play Store qui a adopté en mai. La Chine et la Corée du Sud ont également exigé que les jeux équipés de boîtes à butin vendues dans ces pays divulguent les cotes des loot box au cours des dernières années. L’annonce de l’ESA ne vient peut pas très tôt, mais elle permettra aux joueurs de prendre des décisions éclairées lors de l’achat de leurs jeux vidéo et savoir ce à quoi ils doivent s’attendre dans les jeux, à partir de l’année prochaine.

Source : Polygon, FTC, The ESA

Et vous ?

Que pensez-vous de l’orientation vers la divulgation des cotes des loot box ?
Pensez-vous qu’elle résout l’ensemble des préoccupations soulevées par les loot box ?

Lire aussi

Loot box : une source de revenus attrayante pour les développeurs de jeux freemium, son interdiction pourrait-elle menacer l'essor de ce marché ?
Washington, la France et 14 autres pays d'Europe s'attaquent aux jeux d'argent liés aux jeux vidéo : les paris de skins et loot box sont ciblés
Jeux vidéo : la Federal Trade Commission américaine va se pencher sur les loot box, ces pochettes-surprises pour lesquelles les gamers doivent payer
Les loot box des jeux vidéo sont illégales et exposeraient les joueurs vulnérables à la dépendance, estime la justice belge
Un projet de loi visant à interdire la vente des loot box aux mineurs fait pression sur les studios de jeux vidéo aux USA, avec un soutien bipartite

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de eldran64
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 09/08/2019 à 8:39
Citation Envoyé par diyoyo Voir le message
Les cartes disponibles en bureau de tabac type Magik, Pokémon etc. C'est pareil et pas interdit.
Il va falloir arrêter la comparaison avec les cartes Magic & co. Dans un paquet de carte Magic tu connais exactement le nombre de carte commune, le nombre de carte unco et le nombre de rare. Et comme tu sais l'extension que tu achètes tu connais exactement les proba d'avoir telle ou telle carte.
3  1 
Avatar de sebbod
Membre actif https://www.developpez.com
Le 13/09/2019 à 11:15
Et qu'en est-il des jeux de carte à collection ?
Magic par exemple existe depuis 1993 chaque paquet, booster est une loot box puisqu'on ne sait pas qu'elle carte on va avoir dedans et chaque carte n'a pas la même valeur commercial on va toujours espérer avoir une carte qui cote 25€ plutot que des m.rd.s à moins d'1 euro.

Là personne dit rien, ça fait plus de 25 ans que ça existe mais non on fait comme si on avait rien vu

la carte la plus cher : https://www.google.com/search?q=blac...nt=firefox-b-e

il y a même des sites internets concu spécialement pour acheter/vendre ces cartes de jeu de carte à collection
exemple : cardmarket => pour Magic => https://www.cardmarket.com/fr/Magic
1  0 
Avatar de Matthieu76
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 09/08/2019 à 16:56
Pareil que pour la plupart des jeux !
0  0 
Avatar de pierre-y
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/08/2019 à 20:17
Ca ne se voit pas du tout que c'est pour essayer de garder les loot box. D'ailleurs en passant, il me semble que l'obligation de montrer ces proba est déja obligatoire dans certain pays dont la Chine.
0  0 
Avatar de Matthieu76
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 16/08/2019 à 15:21
Moi perso j'aime bien les loot box et je ne vois pas trop le problème.
0  0 
Avatar de Tahrky
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 13/09/2019 à 12:05
Citation Envoyé par sebbod Voir le message
Et qu'en est-il des jeux de carte à collection ?
Magic par exemple existe depuis 1993 chaque paquet, booster est une loot box puisqu'on ne sait pas qu'elle carte on va avoir dedans et chaque carte n'a pas la même valeur commercial on va toujours espérer avoir une carte qui cote 25€ plutot que des m.rd.s à moins d'1 euro.

Là personne dit rien, ça fait plus de 25 ans que ça existe mais non on fait comme si on avait rien vu
On est pas réellement dans la même situation.
Déjà, point principal : dans les jeux de carte à jouer et à collectionner, tu peux échanger et revendre, ce qui n'est pas le cas de la majorité des lootbox.
De plus, même si c'est de la spéculation, si Wizard of the Coast fait faillite, tu les as toujours tes cartes avec toi, ce qui est rarement le cas des jeux virtuels.


[...] les joueurs pouvaient dépenser jusqu’à 1100 euros par semaine ou 5 ;500 euros par mois.
De plus, on parle d'addiction aux lootbox, en règle général, il est compliqué d'acheter 100, 200 boosters pour arriver aux mêmes chiffres (acheter les cartes à l'unité est beaucoup plus interessant). Que ce soit en ligne ou en physique. De plus, un tel comportement peut, dans une boutique physique, faire l'attention d'un "régulateur" qui refuserait de vendre.

En plus de tout ces éléments, quand tu commences Magic, tu sais ou tu vas. Impossible de jouer sans acheter des cartes. Alors certe, il y a des paquets pré faits jouables, mais ils sont la pour aider les débutants, et puis on se doute bien que "collectionner" les cartes comme ça ne serait pas rentable. Cependant, quand tu joues à CS GO ou Overwatch ou Apex Legends (2 payants, le dernier gratuit d'accès), ce n'est pas le but principal du jeux. Mais a force de matraquage, on t'incite à acheter, et l'on sait que les enfants sont faciles à cibler dans ce domaine. Là ou à magic tu peux te contenter d'un seul paquet de carte, surtout les pubs n'étant pas très intrusives dans la vie de tous les jours ni lorsque tu fais des parties.

Evidemment, je ne parles pas de Magic Arena qui pour moi ne rentre pas en ligne de compte, vu que tu parlais d'achats PHYSIQUES de cartes .
0  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/09/2019 à 12:08
Citation Envoyé par eldran64 Voir le message
Il va falloir arrêter la comparaison avec les cartes Magic & co. Dans un paquet de carte Magic tu connais exactement le nombre de carte commune, le nombre de carte unco et le nombre de rare. Et comme tu sais l'extension que tu achètes tu connais exactement les proba d'avoir telle ou telle carte.
C'est complètement faux. Et ceux qui t'ont mis +1 n'y connaissent strictement rien.

Au tout départ oui, tu avais forcement 11 communes, 3 uncos, et 1 rare. Et encore, il y avait déjà des subtilités, j'y reviendrais plus bas.

Depuis Shards of Alara, tu as 1 terrain, 10 commune, 3 unco, et soit une rare soit une mythique. Ce qui fait que déjà, tu ne sais pas exactement ce que tu vas avoir dans le booster comme rareté (je ne parle même pas des cartes elles-mêmes bien entendu).

De plus, à peu près tous les 4 boosters, tu peux avoir une foil, foil qui remplace une commune, et peut être de n'importe quelle rareté. Donc dans un booster tu peux très bien avoir (sans compter les tokens et autres):

- 1 terrain, 10 commune, 3 unco, 1 rare
- 1 terrain, 10 commune, 3 unco, 1 mythique
- 1 terrain, 9 commune, 1 commune foil, 3 unco, 1 rare
- 1 terrain, 9 commune, 1 commune foil, 3 unco, 1 mythique
- 1 terrain, 9 commune, 2 unco, 1 unco foil, 1 rare
- 1 terrain, 9 commune, 2 unco, 1 unco foil, 1 mythique
- 1 terrain, 9 commune, 3 unco, 1 rare, 1 rare foil
- 1 terrain, 9 commune, 3 unco, 1 rare foil, 1 mythique
- 1 terrain, 9 commune, 3 unco, 1 rare, 1 mythique, 1 mythique foil

De plus, du fait de la foil, tu peux avoir 2 fois la même carte dans le même booster (la normale + la foil), ce qui n'arrive pas autrement dans un booster "sans foil".

Et dans certaines extensions, comme Innistrad, tu avais les cartes double-faces, qui pouvaient être de n'importe quel rareté (et foil ou pas), et le fait que dans certains boosters, tu avais une checklist à la place d'une des communes, ce qui démultiplie donc le nombre de possibilités ci-dessus, mais tu pouvois potentiellement te retrouver avec 3 rares ou 3 mythiques au lieu d'une seule de l'une des deux.

Et tout ça, cela ne date que de quelques années, au tout départ, tu avais les histoires de raretés C1/C3 et autres (1 commune pouvait se retrouver soit 1 fois soit 3 fois par "print sheets", donc certaines tombaient plus souvent que d'autres malgré qu'elles avaient la même rareté intrinsèque).

Chaque carte d'une rareté donnée, a aujourd'hui statistiquement autant de chance de tomber que n'importe quelle autre carte de la même rareté, car elles sont présentes autant de fois chacune sur la print sheet (sauf peut-être de rares exceptions de temps à autres suivant les extensions).

Mais c'est complètement faux de dire que quand tu achètes un booster Magic, tu sais exactement combien de carte de chaque rareté tu vas avoir, et ce depuis pratiquement une bonne douzaine d'années...
0  0 
Avatar de sebbod
Membre actif https://www.developpez.com
Le 13/09/2019 à 15:24
Citation Envoyé par Matthieu76 Voir le message
Et puis bon un quelqu'un qui claque 100€ dans un jeu il les claquera qu'il y ait des loots box ou pas, j'ai plusieurs amis qui ont plus de 500€ de skins sur leur compte league of legends. Et puis bon c'est bien connus que sur les jeux "free to play" c'est 1% des joueurs qui font 99% des recettes.
J'aimerais bien des preuves de ça "les jeux "free to play" c'est 1% des joueurs qui font 99% des recettes"
Perso ça ne m'étonnerais pas vraiment mais je dirais plutôt 1% qui font 50%
Et comme je trouve rien sur le net pour appuyer ni mon avis ni le tiens, c'est comme dieu on y crois si ça nous fait plaisir

Mais je serais curieux de savoir si quelqu’un à des chiffres ?

J'ai trouvé cette étude spécifique à Fortnite : https://lendedu.com/blog/finances-of-fortnite/
extrait:
"
68.8% of Fortnite players have spent money on in-game purchases
Amongst Fortnite spenders, the average amount of money they spent was $84.67
For 36.78% of Fortnite spenders, this game is the first time they have made in-game purchases
25.3% of Fortnite players pay for subscriptions on Twitch, a streaming service that enables them to subscribe to watch other people play Fortnite​
"
ça dit déjà 68.8% font 100% des recettes (les autres 31.2% joue gratuitement)
^^ ce qui n'exclus pas le 1% qui font 99% mais je n'y crois pas trop quand la suite dit que la dépense moyenne est de $84.67

Si on prend 1000 joueurs
ça fait 688 joueurs qui dépense $84.67 soit un total de $58 253

Dans l'hypothèse ou 1% qui font 99% recette dans l'exemple ci-dessus qui est la réalité ramené à 1000 personnes.
ça supposerait donc que 10 joueurs dépensent 99% de 58 253 divisé par 10 soit 57 670/10 = $5 767 ça fait quand même beaucoup pour un seul joueur

Donc je pense que tu peux abandonner ton idée "que sur les jeux "free to play" c'est 1% des joueurs qui font 99% des recettes"
0  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/09/2019 à 15:45
Citation Envoyé par Bubu017 Voir le message
Non mais faut arrêter avec la diff Rare et mythique. Combien de fois les mythiques ne valent que dalle ? c'est kif kif, alors qu'on ne peut pas dire que unco et rare c'est pareil.
Que vient faire le prix de telle ou telle rareté dans le fait de savoir ou non combien il y a de cartes de chaque rareté dans un booster ?

Les répartitions rare / mythique au sein des boosters ne sont pas les mêmes, et avec l'histoire des foil en plus, tu ne sais pas combien de cartes de chaque catégorie tu auras dans ton booster, point, le prix n'a rien à voir la-dedans. Le prix est fixé ensuite par l'offre et la demande des joueurs / collectionneurs pour telle ou telle carte précisément, peu importe sa rareté.

Tu peux même supprimer les rares et les mythiques de l'équation : à partir du moment où la foil peut être soit une commune, soit une unco, soit même un terrain : tu ne sais pas prédire la répartition du contenu du booster.

Sinon accessoirement, il y a un paquet de rares merdiques aussi, avec pleins d'unco qui valent plus cher. On n'a qu'à dire que dans un booster, il y a 10 communes et 5 uncos alors ? Il y a même des communes voir des terrains qui valent plus qu'un gros paquet de rares, on n'a qu'à dire qu'un booster contient 15 communes qui valent plus ou moins cher, comme ça c'est sûr ça simplifie les choses...

Sérieusement, si c'est pour dire des trucs comme ça, autant s'abstenir...

Citation Envoyé par Bubu017 Voir le message
Sinon tu sais que tu as une rare obligatoirement et que la foil avec de la chance peut-être une rare.
A partir du moment où tu comptes sur la "chance" pour savoir si tu vas avoir 1 ou 2 rares dans ton booster, tu ne sais donc pas à l'avance, combien de rare tu vas avoir, donc tu ne fais que confirmer ce que je dis.

Avec de la "chance" je peux très bien tomber sur ce que je recherche dans la 1ère loot box...

C'est gentil d'être passé; allez bisous.
0  0 
Avatar de Bubu017
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/09/2019 à 16:57
Juste pour signaler que rare et mythique c'est pareil, et que du coup il n'y a pas autant de possibilités que tu le dis.
Sinon l'amabilité et la non condescendance tu connais ?
0  0