Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Jeux vidéo en France : le CNC finance désormais l'écriture de jeux vidéo
Pour soutenir les jeunes créateurs

Le , par Bill Fassinou

67PARTAGES

5  0 
Le Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC) a lancé le 3 juin une nouvelle aide à l’écriture de jeux vidéo en France. L’idée, qualifiée d’inédite dans le secteur du jeu vidéo par la structure, permettra d’accompagner l’élaboration d’une bible de conception présentant toutes les caractéristiques du jeu à venir. Pour faire plus simple, le fonds d'aide au jeu vidéo (FAJV) soutient la création et l'innovation dans le secteur du jeu vidéo. Il est cofinancé par le Ministère de l'Économie et des Finances et le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) et il est géré par ce dernier.

Le Centre national du cinéma et de l’image animée, anciennement appelé Centre national de la cinématographie, est un établissement public à caractère administratif français. La structure n’a pas une histoire très particulière avec les jeux vidéo, mais elle apporte son soutien et accompagne depuis 2008 les studios en préproduction et en production, et le crédit d’impôt pour la création de jeux vidéo. « En 10 ans, plus de 500 projets créatifs ont pu être accompagnés. C’est considérable ! Cette aide à l’écriture participe pleinement à la reconnaissance des auteurs de jeux vidéo », a affirmé Frédérique Bredin, la présidente du CNC.

Le nouveau fonds d’aide lancé ce lundi par la structure à destination des éditeurs de jeux vidéo vise à soutenir les jeunes créateurs notamment ceux qui sortent des écoles françaises dont l’excellence est de renommée mondiale, à faire preuve d’innovation, de créativité, de prise de risque artistique et d’originalité dans la conception d’un jeu vidéo. Le fonds servira également à mieux valoriser le rôle déterminant de leur contribution artistique à la naissance d’un projet et à favoriser une plus grande diversité culturelle dans le domaine du jeu vidéo.


Les aides sélectives du FAJV sont destinées à accompagner les entreprises de création au stade du développement et de la réalisation d'un prototype de jeu ou en phase de production. Le fonds peut également accompagner des manifestations à caractère professionnel. Le FAJV est destiné exclusivement aux auteurs. Il a pour vocation d’accompagner l’élaboration de la bible de conception d’un jeu vidéo couramment appelée “game design document”. Celle-ci présente toutes les caractéristiques du jeu à venir notamment les mécaniques de jeux, les éléments scénaristiques, la bible graphique, les principes de programmation, ainsi que les autres spécifications techniques.

Le montant moyen de cette aide s’élève à 10 000 € et pourra varier en fonction de l’envergure du projet et du nombre de créateurs associés. En tout état de cause, l’intensité de l’aide à l’écriture ne pourra pas dépasser 100 % des coûts éligibles, a ajouté le CNC. En outre, cette aide sera cumulable avec les dispositifs existants du FAJV, afin de suivre les différentes phases de développement du jeu. Notons cependant que l’aide sera versée sous forme d’une subvention.

Selon les critères de sélections inscrits sur le site du CNC, si vous êtes parmi les bénéficiaires de l’aide, elle vous sera attribuée aux termes d’une convention conclue entre le CNC et vous. Il est prévu deux versements, un premier versement correspondant à 75 % du montant total de l'aide attribuée et un second versement de 25 % après réalisation du travail d’écriture. Le délai de réalisation du projet d’écriture est de 12 mois maximum à compter de la signature de la convention. L’aide est valable un an à compter de la date de décision d’attribution des aides.

Cela dit, d’autres critères que le CNC juge très importants indiquent que l'aide est destinée aux sociétés commerciales établies en France et qui ne sont pas contrôlées au sens de l'article L.233-3 du Code du Commerce par des capitaux extraeuropéens. Leurs président, directeur ou gérant ainsi que la majorité des administrateurs doivent être de nationalité française, ou ressortissants d'un État européen, ou titulaires d'une carte de résident en France.

D’après les informations fournies par le CNC sur l’aide apportée aux créateurs de jeux vidéo l’année dernière, la structure a indiqué que l’industrie française du jeu vidéo bénéficie d’une politique publique ambitieuse reposant principalement sur deux mécanismes de soutien à la création : « le Fonds d’aide au jeu vidéo » et « le Crédit d’impôt du jeu vidéo ». Dans le premier cas et comme dit un peu plus haut, le CNC a expliqué que le Fonds d’aide au jeu vidéo est un dispositif de soutien sélectif destiné à soutenir des projets de jeu vidéo sur la base de l’évaluation de leur qualité artistique et de leur potentiel commercial.

Les aides peuvent accompagner les dépenses de fabrication d’un prototype (aide à la préproduction) ou les dépenses de développement du jeu (aide à la création de propriétés intellectuelles). Ainsi, a continué le CNC, la structure nationale investit chaque année entre 3 et 4 millions d’euros dans une quarantaine de projets. Le deuxième cas fait référence au fait que les bénéficiaires du fonds d’aide ne disposent pas encore de toutes les capacités d’une entreprise normale pour supporter toutes les charges d’impôts appliquées en France dans le domaine. Ceci étant, le Crédit d’impôt du jeu vidéo est un dispositif d’incitation fiscale destiné aux entreprises de création de jeux vidéo établies en France. Sous certaines conditions, il permet d’obtenir une réduction d’impôt de 30 % du total des dépenses directement affectées à la création d’un jeu.

D’après le CNC, cet accompagnement contribue au dynamisme de l’industrie du jeu vidéo, créatrice d’emplois et à la jonction entre l’innovation technologique et l’expérimentation artistique. « Cette aide s’adresse tout particulièrement aux jeunes talents qui sont souvent issus de nos écoles de formation dont l’excellence est reconnue mondialement », a conclu la présidente du CNC, Frédérique Bredin.

Source : CNC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Selon vous, est-ce une bonne initiative ou c'est de l'argent public jeté par la fenêtre ?

Voir aussi

Le marché du jeu vidéo en France est à son plus haut historique avec un CA record de 4,9 milliards d'euros et une croissance de 15 % en 2018

Apple WWDC : Microsoft présente Minecraft Earth, son nouveau jeu en réalité augmentée et une première démo grand public sur iOS

Google dévoile enfin à la GDC, Stadia, son service de cloud gaming pour diffuser des jeux vidéo via Google Chrome, Chromecast et Google Pixel

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !