Epic Games met à jour sa politique de retour pour son magasin de jeux vidéo
Et s'aligne avec ce que propose Steam

Le , par LittleWhite

41PARTAGES

13  0 
Le magasin de jeux vidéo de Epic Games continue son chemin dans ce marché qui semble imprenable. Si vous avez utilisé le magasin récemment, vous avez pu remarquer une popup indiquant un changement dans la politique de retour. En effet, la nouvelle politique offre des avantages comparables à ceux mis en place par Steam il y a déjà quelques années : vous pouvez dorénavant vous faire rembourser un jeu dans les quatorze jours suivants l'achat et si vous y avez joué moins de deux heures. Et cela, peu importe votre raison.
Évidemment, il ne sera pas possible de se faire rembourser si vous vous êtes fait bannir du jeu en question, si vous avez enfreint les règles ou si Epic détermine que vous abusez du système.

Pour ce faire rembourser, il suffit de cliquer sur le bouton "Contact Us" dans la page d'aide du magasin et de remplir un formulaire. Le remboursement se fait au travers de la méthode utilisée de paiement.
Epic indique aussi qu'il est possible de se faire rembourser un jeu afin de bénéficier d'une réduction venant d'être appliqué au jeu. Pour la société, ce comportement n'est pas un abus et vous pouvez racheter le produit au prix réduit, librement. Finalement, le délai de quatorze jour s'applique à partir du premier jour de sortie pour les pré-commande.

Votre opinion

Avez-vous installé le magasin d'Epic Games ?
Bénéficiez-vous des jeux gratuits qu'offre Epic Games chaque deux semaines ?
Pensez-vous qu'il soit encore possible de se faire une place sur le marché de la vente dématérialisée de jeux vidéo ?

Source

Politique officielle de retour

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de NBoulfroy
Membre averti https://www.developpez.com
Le 16/01/2019 à 10:01
A quand le droit de revente d'un jeu acheté en dématérialisé ? Je rappel que la cour de justice de l'UE a dit que c'était un droit et qu'il est désormais considéré comme non légal d'empêché ce fait.
Avatar de zecreator
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 16/01/2019 à 15:47
Difficile à faire respecter quand on voit le marché du dématérialisé. L'autre problème du dématérialisé c'est la durée d'accès au jeu. Par exemple, j'ai restauré ma Wii-U, et surprise, plusieurs jeux que j'avais acheté n'étaient plus disponible en téléchargement dans la boutique. Et Nintendo se dédouane en disant que la console n'est plus en production et que beaucoup d'éditeur ont supprimer leur jeux de la boutique et préfèrent se fixer sur la Switch.

Du coup, j'ai payé mais je ne peux plus jouer à mes jeux. J'ai une perte sèche de 68€ que je ne récupérerai pas. Nintendo me renvoi aux CGU de leur boutique.

Il y a ce que dit la Loi, et il y a la faisabilité de son application.
Avatar de NBoulfroy
Membre averti https://www.developpez.com
Le 16/01/2019 à 15:51
Je suis pas sûr que l'argument de Nintendo passe si on lance une procédure avec une association de consommateurs derrière.

Je compatis en revanche pour la perte que vous subissez (bien que ce soit de l'argent). C'est un peu comme le fait que si votre 3DS tombe en rade, il est presque impossible voir totalement impossible (tout dépend de l'état de la console et de la possibilité de récupérer les données de celle-ci) de récupérer les jeux achetés en dématérialisé de par le fait que Nintendo n'a jamais lié les jeux à un compte mais uniquement à la machine, ce qui est par définition une aberration.
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/01/2019 à 16:59
Oula... Certains semblent débarquer se plaindre sans avoir lu les CGUs qui sont un contrat bipartie...
Ce que font Nintendo, Steam, Epic Games et consort sont tout à fait légal...
Vous n'achetez pas un jeu, vous achetez le droit d'y jouer sous certaines conditions, conditions définies dans les CGUs.

Si vous voulez qu'un jeu vous appartienne il faut contacter le studio pour lui racheter ses droits...
Avatar de zecreator
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 16/01/2019 à 19:03
Que l'on ait pas de droit sur un jeu est une chose, mais que l'on est plus accès au jeu dont on a payé le droit d''utilisation (prévu par les CGUs) en est une autre. Et le problème se posera sur des jeux comme Fortnite, quand dans 5 ou 6 ans, les serveurs ne seront plus disponibles et ce que les gens ont payé (les skins, armes,...) ne sera plus accessible. Que le jeu soit en boite ou dématérialisé, ça ne change rien. C'est le business model du jeu vidéo aujourd'hui qui est à reconsidéré. Est-il respectueux de ses clients ?-

Si on prend Overwatch sur PC, il y a une clé d'installation unique. C'est à dire que le jeu ne peux pas être revendu, même en boite car si la clé à déjà été utilisée, c'est mort. Faut repayer une licence, ou devenir pirate. Et quand ton PC à cramer, et que tu n'as pas pû récupérer ta clé, réinstallé le jeu devient impossible. Et à 70€ le jeu, ça fait mal.

C'est le seul secteur à pratiquer ce genre de commerce. Heureusement que les secteurs de l'automobile ou de l'immobilier ne font pas la même chose et que l'on peut avoir le loisir de revendre ce que l'on a payer.

Le fait qu'il n'y ai même pas un moyen de reprise de son jeu par ce même système, même à perte, pour en acquérir un autre, montre déjà l'objectif mercantile de ces sociétés.

Revendre 3 jeux (et en perdre son utilisation), pour en acheter un plus récent devrait au minimum être possible.
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 17/01/2019 à 8:45
Citation Envoyé par zecreator Voir le message
Que l'on ait pas de droit sur un jeu est une chose, mais que l'on est plus accès au jeu dont on a payé le droit d''utilisation (prévu par les CGUs) en est une autre.
Encore une fois je te renvois aux CGUs que tu cites... Toutes indiquent que le service peut fermer à tout moment et pour quelque raison que ce soit.
Avatar de NBoulfroy
Membre averti https://www.developpez.com
Le 17/01/2019 à 10:06
Citation Envoyé par zecreator Voir le message
Que l'on ait pas de droit sur un jeu est une chose, mais que l'on est plus accès au jeu dont on a payé le droit d''utilisation (prévu par les CGUs) en est une autre. Et le problème se posera sur des jeux comme Fortnite, quand dans 5 ou 6 ans, les serveurs ne seront plus disponibles et ce que les gens ont payé (les skins, armes,...) ne sera plus accessible. Que le jeu soit en boite ou dématérialisé, ça ne change rien. C'est le business model du jeu vidéo aujourd'hui qui est à reconsidéré. Est-il respectueux de ses clients ?-

Si on prend Overwatch sur PC, il y a une clé d'installation unique. C'est à dire que le jeu ne peux pas être revendu, même en boite car si la clé à déjà été utilisée, c'est mort. Faut repayer une licence, ou devenir pirate. Et quand ton PC à cramer, et que tu n'as pas pû récupérer ta clé, réinstallé le jeu devient impossible. Et à 70€ le jeu, ça fait mal.

C'est le seul secteur à pratiquer ce genre de commerce. Heureusement que les secteurs de l'automobile ou de l'immobilier ne font pas la même chose et que l'on peut avoir le loisir de revendre ce que l'on a payer.

Le fait qu'il n'y ai même pas un moyen de reprise de son jeu par ce même système, même à perte, pour en acquérir un autre, montre déjà l'objectif mercantile de ces sociétés.

Revendre 3 jeux (et en perdre son utilisation), pour en acheter un plus récent devrait au minimum être possible.
Je suis tout a fait d'accord (comme bon nombre de personnes) et la cour de justice européenne a statué dans ce sens : la revente ne peut être interdite et il devient obligatoire de permettre celle-ci. Le marché physique des jeux sur console prospère pour cette raison (la revente est possible) et le prix est moins élevé que le dématérialisé (ce qui est aussi une aberration quand on sait qu'il n'y a pas toute la gestion logistique et physique à gérer (la boîte, on ne l'a fabrique pas)).

Citation Envoyé par transgohan Voir le message
Oula... Certains semblent débarquer se plaindre sans avoir lu les CGUs qui sont un contrat bipartie...
Ce que font Nintendo, Steam, Epic Games et consort sont tout à fait légal...
Vous n'achetez pas un jeu, vous achetez le droit d'y jouer sous certaines conditions, conditions définies dans les CGUs.

Si vous voulez qu'un jeu vous appartienne il faut contacter le studio pour lui racheter ses droits...
On parle du droit de la revente inhérent à l'achat d'un bien, logiciel ou non, comme on peut le faire avec une version physique : le CGUs est pareil pour une version physique ou non (on paie un droit d'utilisation, pas le logiciel et les droits inhérents en effet), sauf que le marché de l'occasion est mort en 2004 environ sur PC alors que sur console il prospère, ce qui est anormal et c'est ce qu'a dit la cour de justice européenne en gros : on a une licence et on joui du droit de revente de cette dites licence à notre bon vouloir et non selon celui de l'éditeur / développeur / filière de distribution car sinon, et bien on a littéralement la voie ouverte pour l'abus dans les prix de vente et le monopole sur la distribution.

Si Steam & cie n'avait pas reconnu la décision de cette dite instance judiciaire, on aurai pas eu les 14 jours et les 2 heures de jeux max pour demander un remboursement car initialement, on avait rien du tout.

Nintendo n'est certainement pas un cas à prendre en exemple compte tenu du fait que la firme nippone est bien la dernière à appliquer certaines pratiques en faveur de ses clients contrairement à Sony et Microsoft qui font des efforts en ce sens (il faut bien, histoire de justifier l'achat de leurs produits au delà des jeux exclusifs).

Citation Envoyé par transgohan Voir le message
Encore une fois je te renvois aux CGUs que tu cites... Toutes indiquent que le service peut fermer à tout moment et pour quelque raison que ce soit.
Un jour, une réglementation sera pondue pour régler le souci, du moins, je l'espère car cela reste extrêmement douteux.
Avatar de stigma
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/04/2019 à 17:25
J'ai essayé de transcrire mon jeu Cutish sur Linux, j'ai vite abandonné. Il restera sur Windows. Trop galère.
Avatar de LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux https://www.developpez.com
Le 28/04/2019 à 20:48
Ah ! Pouvez-vous être plus précis sur les galères associés à Linux ?
Responsable bénévole de la rubrique 2D - 3D - Jeux : LittleWhite -

Partenaire : Hébergement Web