Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La protection anti-falsification Denuvo est retirée des jeux DOOM, Inside et The Climb,
Après avoir été contournée

Le , par LittleWhite

0PARTAGES

6  0 
La protection anti-falsification Denuvo a fait parler d'elle à plusieurs reprises, notamment car elle aurait provoqué, plus ou moins directement, l'arrêt des activités d'un grand groupe de crackers. En effet, appliquée à Just Cause 3, elle avait permis au jeu de ne pas être piraté pendant un temps considéré comme long dans le milieu de la copie des jeux vidéo.
Mais, comme nous le savons tous, aucune protection ne résiste indéfiniment et cette règle est valable aussi pour Denuvo.

Aujourd'hui, la protection est progressivement retirée des jeux vidéo DOOM (id Software), Inside (PlayDead) et The Climb (Crytek) et cela après qu'elle ait été contournée par le groupe CPY. Pour le cas de DOOM, les copies pirates ont vu le jour quatre mois après la mise sur le marché du jeu.
Une rumeur est apparue disant que les studios à l'origine de jeux piratés dans un certain laps de temps et qui retireraient la protection, pourraient obtenir un remboursement sur le prix de la licence de Denuvo. Toutefois, cette rumeur a été démentie par un représentant de Denuvo. Pour ce dernier, la protection a rempli son objectif en protégeant le jeu un temps assez long après sa sortie. Une fois la protection contournée, elle n'a plus lieu d'être et peut donc être retirée.
Du côté de Crytek, aucune raison officielle n'a vu le jour. Le choix peut être lié au fait que le studio de développement n'arrive plus à payer l'intégralité de ses employés.

Comme l'énonce Omote, « Dans cette course au craquage de protection, personne ne gagne rien, mais l'utilisateur payeur est toujours perdant. » La protection peut donc aussi être gênante pour les utilisateurs légaux du jeu. Ainsi, en la retirant, le jeu s'offre une nouvelle publicité et enlève un possible frein à l'achat.

Votre opinion

Croyez-vous que ce soit utile que le développeur retire la protection après qu'elle eut été contournée ?

Sources

Denuvo Protection under fire - Gets Removed From Doom
Crytek removed the Denuvo from The Climb
Denuvo says devs don't get refunds if its anti-piracy tech is defeated

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Dabou Master
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/12/2016 à 15:32
Bon sang ça revient quand même à conclure que les consommateurs de jeux de la première heure sont de grands malades gangrénés jusqu'à la moelle par la société de consommation oO.
"Peu importe que ça soit bien ou que ça fonctionne vu que tout le monde le veut" - au point que les protections ne sont nécessaires qu'au tout début de l'existence d'un produit ...
Il n'y a qu'à moi que ce raisonnement fait peur ? A-t-on sombré à ce point dans le consumérisme ?
6  0 
Avatar de Dabou Master
Membre expert https://www.developpez.com
Le 21/12/2016 à 22:42
Citation Envoyé par LittleWhite Voir le message

Croyez-vous que ce soit utile que le développeur retire la protection après qu'elle eut été contournée ?
Ben, comme tu l'as mentionné, probablement une sorte (j'ai bien dit "une sorte" de mea culpa pour dire "bon ben ça sert plus à rien on aurait peut-être pas dû la mettre en premier lieu, on l'enlève pour éviter les problèmes chez les acheteurs maintenant qu'elle a été contournée" parce qu'on sait tous que la protection dessert avant tout l'utilisateur qui paye (le plus triste c'est que c'est pas franchement un troll, loin de là même ...).
Il suffit d'un crack pour que la protection tombe, une fois tombée ça ne sert plus à rien de la laisser, je dirais qu'il y a tout à y gagner à l'enlever vu que ça évite tout éventuel problème avec les clients.
Et puis est-ce qu'on sait tout ? Est-ce qu'on a un retour sur les chiffres des SAV vis-à-vis des plaintes contre des activations qui ne fonctionnent pas ou ce genre de choses ? J'imagine que ça pourrait sérieusement nuire aux ventes si une grosse portion de ceux qui achètent le jeu ne peuvent pas y jouer après avoir payé le prix fort.
3  0 
Avatar de AstOz
Membre averti https://www.developpez.com
Le 26/12/2016 à 11:07
Citation Envoyé par MikeRowSoft Voir le message
Le coup de la plateforme de jeux spécialisés à faire fonctionner les jeux illégalement n'est pas vraiment disponible.
Steam OS va-t-il avoir un fork ?
Je pense que les jeux craqués se répandront sur plateforme spécialisée, Steam OS reste une distribution encore très peu utilisée, je m'étais fait une petite "console" Steam OS, mais tu perçois un peu trop rapidement les limitations de la plateforme, un catalogue pas très conséquent (même si ça commence à venir), un cout assez élevé pour créer une console qui tiendra dans le temps, beaucoup de problèmes de compatibilité matériel parce que les CG et CPU qui sortent sont prévus pour tourner sur une archi Windows et les MAJ sont majoritairement du Windows.
Alors tu me diras qu'il y a toujours moyen de bidouiller etc, mais franchement, ça m'emmerde de bidouiller un OS alors que j'en ai un à disposition qui me permet de faire tourner tous les jeux sans me prendre la tête.

Je pense vraiment pas que le jeu vidéo ai un réel avenir sur Linux, autant pour un joueur lambda que pour un joueur aguerri.
3  0 
Avatar de Dabou Master
Membre expert https://www.developpez.com
Le 29/07/2018 à 10:36
La société Denuvo se satisfait de cette nouvelle et mentionne que le cassage des protections anti-copie des jeux vidéo est une chose illégale qui peut mener à des conséquences dans le monde réel.
En fait quand un cracker de ce type tombe c'est "un peu" comme la fin d'un robin des bois. On a une preuve que la légalité est dictée par les puissants, ce qui arrange les riches qui n'ont pas de temps à perdre à jouer à ces sottises de jeux vidéo (ils doivent faire du fric, c'est vachement plus jouissif), vu que pourrir l'expérience du consommateur légal ne porte pas la moindre entorse à la loi.
Hum ... Après le consommateur est salement idiot vu qu'on lui défonce la mouille au bâton et lui il vient recraquer 70€ en mode collector précommandé pour perdre à nouveau quelques dents ...

Je le vis mal ...
4  1 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 22/12/2016 à 9:11
C'est inutile de protéger ces oeuvres avec des DRM, seul la license/le copyright compte.

Quand un éditeur fait un bon jeu les gens l’achètent c'est pas plus compliqué que cela
Mon seul regrets sur ce jeu c'est le DLC payant, c'est une politique que je ne tolère pas. Vendre 3 maps 15€ c'est abusé. Il y'a 10ans pour 15€ j'avais l’extension d'age of empire 2 The conqueror qui apportait 4 civilizations, 5 campagnes solo, 15 maps et 3 nouveaux mode d'escarmouche/multijoueur.

J'ai acheté No Man's Sky sur gog en promo pour 30€ et je suis content que l'éditeur donne gratuitement la nouvelle extension. Leur jeu et peut etre moyen (moi je l'aime bien) mais au moins l'éditeur fait des efforts pour satisfaire le client en rajoutant du contenue gratuitement.
4  2 
Avatar de Mouke
Membre averti https://www.developpez.com
Le 22/12/2016 à 9:57
Le principe du DLC payant n'est pas un mal en soi. Repensons par exemple aux extensions de jeux Blizzard comme Warcraft 3 ou Diablo 2. A l'époque on ne téléchargeait pas, mais ça reste du contenu additionnel payant.
C'est sur que les packs de 3maps à 15€ de chez Call of Duty sont de l'abus, mais j'ai déjà vu de bons DLC à prix raisonnables, et dans cette situation c'est complètement justifié.
2  0 
Avatar de CS FS
Membre averti https://www.developpez.com
Le 22/12/2016 à 11:22
Craquer une protection informatique, c’est un challenge, un jeu pour une catégorie de personnes (à la limite le soft qu’ils craquent ils s’en tamponnent le coquillard).

Et c’est là qu’est tout le "problème" ; si à la limite une protection arrivait (par sa complexité) à décourager les hackers... or on en est rendu au point où ces protections entretiennent une communauté, ne gênent pas vraiment celles et ceux qui veulent télécharger illégalement, et mettent des barres à mine dans les roues des payeurs.

Les DRM sont une hérésie. Je ne pense pas qu’un bon jeu se vendrait moins bien s’il n’était pas blindé de protections, mais je suis peut-être naïf. Une chose est certaine ; on est plus d’un à avoir déjà, un jour, téléchargé illégalement un jeu QU’ON AVAIT ACHETÉ, uniquement pour pouvoir y jouer dans des conditions optimales... et ça c’est triste.
2  0 
Avatar de AstOz
Membre averti https://www.developpez.com
Le 22/12/2016 à 16:17
Citation Envoyé par Dabou Master Voir le message
Bon sang ça revient quand même à conclure que les consommateurs de jeux de la première heure sont de grands malades gangrénés jusqu'à la moelle par la société de consommation oO.
"Peu importe que ça soit bien ou que ça fonctionne vu que tout le monde le veut" - au point que les protections ne sont nécessaires qu'au tout début de l'existence d'un produit ...
Il n'y a qu'à moi que ce raisonnement fait peur ? A-t-on sombré à ce point dans le consumérisme ?
C'est exactement ce qu'il s'est passé avec des jeux comme Goat Simulator, Surgeon Simulator, Mount Your Friend, etc ...
L'implication des youtubeurs en est pour quelque chose, ils font leur business sur la hype des jeux de Steam, ils recherchent des jeux qui vont faire beaucoup d'audience en peu de temps, et pour un format de ce type la qualité (scénario/gameplay) d'un jeu n'est pas nécessaire.
A leurs yeux, le JV semble être un pur consommable : "On fait faire un ou deux let's play dessus et on met le jeu au placard".

Pour en revenir sur le sujet initial, j'avoue que le fait de ne pas pouvoir essayer des jeux à 60€ avant l'achat me freine très souvent sur l’investissement d'une telle somme.
J'ai cependant craqué pour DOOM, et finalement même si le jeu est relativement bon, je l'ai mal noté sur Steam et Metacritic, pour 60€ et autant d'attente, je ne l'ai pas trouvé à la hauteur, d'autant plus qu'on te vendait un jeu incomplet (premier DLC mis en vente à peine un mois après la sortie du jeu).
Mais vu les ventes du JV, il faut croire que tous les acheteurs ne sont pas aussi regardant sur la qualité du jeu vendu, ce débat fait parti du grand débat sur le monde de l'audiovisuel.
2  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 22/12/2016 à 11:40
Il y a donc l'obtention du sésame qui change. Il n'est plus obligatoirement un modificateur de binaires ou un émulateur de sécurité. La copie de DVD-ROM via des outils "pro" (piraté ou hacker) afin d'obtenir des fichiers images propose déjà un contournement évident et simple. A cela plus de multijoueurs via Internet ou un numéro de série sans restriction du nombre de station de jeux via un serveur local et voilà tous, c'est fait, have fun .

sa parait pourtant simple a écrire.
0  0 
Avatar de laerne
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 22/12/2016 à 12:22
Citation Envoyé par CS FS Voir le message
Je ne pense pas qu’un bon jeu se vendrait moins bien s’il n’était pas blindé de protections, mais je suis peut-être naïf.
Sauf pour la sortie, où le gros des recettes se fait et où les critiques ne sont pas encore sorties. Mieux vaut, pour les éditeurs, que les gens achètent le jeu sous le phénomène de hype à la sortie sans trop savoir si ça bug ou si c'est vraiment bien que de décider de le télécharger illégalement « pour essayer avant d'acheter ». Même raison pour le fait que Bethesda a décidé d'arrêter de donner une review copy à l'avance aux critiques.
0  0