GLSL Hacker 0.4.0 : un outil multiplateforme de live coding et prototypage de shaders

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez
Réseaux sociaux


 Discussion forum

Le , par LittleWhite, Responsable 2D/3D/Jeux
GLSL Hacker 0.4.0 : un outil de live coding et prototypage de shaders
Jouer avec les shaders grâce à ce nouvel outil multiplateforme


JeGX, l'auteur du blog Geeks3D et des stress tests tels que FurMark revient avec un tout nouvel outil très intéressant pour les programmeurs de shaders, ou simplement pour ceux qui souhaitent s'amuser.

Contrairement à l'ancien outil de JeGX : GeeXlab, GLSL Hacker fonctionne sur Windows mais aussi sur MAC OS X (10.7 et 10.8) et Linux. L'outil est toujours en développement, mais il présente déjà des fonctionnalités très intéressantes. Celui-ci vous permet de créer des effets graphiques de manière intuitive. Grâce à l'utilisation du LUA et Python, vous pouvez programmer la logique de la scène que vous souhaitez afficher. Ensuite, il ne vous reste plus qu'à programmer les shaders pour créer tous les effets que vous souhaitez.
Tous les types de shaders sont implémentés : vertex shader, fragment shader, geometry shader, tesselation shader et compute shader. Ceux-ci peuvent être directement intégrés au fichier de la scène (en XML), mais aussi dans des fichiers à part pouvant être chargés à travers le réseau.
Cette version 0.4.0 implémente nativement des objets 3D (plans, sphères et torus), la programmation GLSL, les textures 2D, la programmation en LUA et les effets en post process.
JeGX prévoit par la suite d'intégrer la programmation en Python (déjà prêt pour Windows, il ne reste plus qu'à porter), le chargement d'objets 3D, le son et la physique grâce à PhysX 3 et plus encore.

Démonstration de sorties multiples pour Max OS X


Une autre caractéristique très intéressante de GLSL Hacker est la possibilité de l'utiliser pour du live coding (comprendre programmer tout en voyant immédiatement le résultat). Pour cela JeGX a choisi une interface basée sur TCP/IP. Ainsi, vous pouvez coder sur un ordinateur et afficher l'image sur un autre. Même si la machine sur laquelle vous programmez ne possède pas un bon support d'OpenGL, vous pouvez tout de même l'utiliser pour programmer et voir le résultat sur une autre machine supportant la dernière version d'OpenGL et donc, avoir accès à la tesselation et aux compute shaders.
Ces outils de live coding sont disponibles sous Windows et Mac OS X et les utilisateurs de Linux pourront utiliser Wine. La partie affichant le rendu tourne nativement pour les trois systèmes.


Finalement, GLSL Hacker est gratuit. C'est aussi l'outil qu'utilisera JeGX pour ses différents tests 3D.

Liens

Télécharger GLSL Hacker

Source

Geeks3D

Et vous ?

Montrez-nous vos réalisations et effets avec GLSL Hacker !
Avez-vous déjà expérimenté le live coding ?
Que pensez-vous d'un tel outil ?
Offres d'emploi IT
Stage Electronique analogique H/F
Stage
ST Microelectronics - Provence Alpes Côte d'Azur - Rousset (proche Aix-en-provence)
Parue le 10/04/2014
Développeur / intégrateur web H/F
CDD
CMM CONSULTING - Ile de France - Levallois-Perret (92300)
Parue le 07/04/2014
Technicien Télécommunications (H/F)
CDI
Links IT SERVICES - Provence Alpes Côte d'Azur - Nice
Parue le 15/04/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula